26 Octobre 2022. FR. Italie : Stromboli , Kamchatka : Bezymianny , Nouvelle Zélande : White Island , Indonésie : Anak Krakatau , Chili : Villarica .

Home / Bezymianny / 26 Octobre 2022. FR. Italie : Stromboli , Kamchatka : Bezymianny , Nouvelle Zélande : White Island , Indonésie : Anak Krakatau , Chili : Villarica .

26 Octobre 2022. FR. Italie : Stromboli , Kamchatka : Bezymianny , Nouvelle Zélande : White Island , Indonésie : Anak Krakatau , Chili : Villarica .

26 Octobre 2022.

 

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 17 Octobre 2022 au 23 Octobre 2022. (date d’émission 25 Octobre 2022)

SOMMAIRE DU BULLETIN D’ACTIVITÉ
À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Dans cette période une activité explosive normale de type strombolienne a été observée avec une activité de projection dans la zone du cratère N. La fréquence horaire totale était faible (moins de 5 événements/h) alors que l’intensité des explosions était moyenne-basse dans la zone du cratère Nord et moyenne-élevée dans la zone du cratère Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques ne présentent pas de variations significatives.
3) DÉFORMATIONS DU SOL : Il n’y a pas de variations significatives dans les séries temporelles des stations d’inclinaison et GNSS
4) GEOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen
Les flux de CO2 dans la zone du cratère sont à des valeurs moyennes à élevées.
Le rapport C/S dans le panache se situe à des valeurs moyennes-élevées (C/S = 12,35).
Il n’y a pas de mises à jour sur le rapport isotopique de l’hélium dans les eaux souterraines.
5) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée par satellite dans la zone sommitale était faible.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Dans la période sous observation, l’activité éruptive du Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance de l’INGV-OE à l’altitude 190 m (SCT-SCV) qui ont été restaurées le 21 septembre 2022 et Punta dei Corvi, tandis que les autres caméras à l’altitude 400 m et Pizzo suite à des problèmes d’acquisition de signaux vidéo causés par des dommages à la fibre optique reliant Punta Labronzo et COA en raison du mauvais temps qui a frappé l’île le 12 août 2022, sont actuellement indisponibles. L’activité explosive a été principalement produite par 3 (trois) évents éruptifs situés dans la zone Nord du cratère et par un évent dans la zone Centre-Sud. Toutes les bouches sont situées à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère.

Survol du 18 octobre.
Le matin du 18 octobre, des personnels de l’I.N.G.V. –O.E. de Catane a effectué un survol aérien du Stromboli grâce à l’hélicoptère mis à disposition par le 2e escadron de la Garde côtière. La couverture nuageuse n’a pas permis une vue distincte et totale de la terrasse du cratère et du champ de lave le long de la Sciara, mais à partir des images thermiques, il a été possible d’identifier les deux secteurs du cratère (N1 et N2) et les coulées de lave le long de la Sciara qui se manifeste en refroidissement tandis que les anomalies thermiques présentes (parties brillantes de la coulée) sont liées aux zones d’accumulation et aux changements de pente  .

Observations de l’activité explosive captées par les caméras de surveillance :
Le secteur N1 situé dans la zone du cratère Nord a produit des explosions de faible intensité (moins de 80 m de haut) à moyenne (moins de 150 m de haut) émettant des matériaux grossiers (bombes et lapilli) mélangés à des matériaux fins (cendres). Le secteur N2, avec deux points d’émission, présente une activité explosive de faible intensité émettant des matériaux grossiers et une activité de projection intense les 21 et 22 octobre. La fréquence moyenne des explosions variait de moins de 1 à 4 événements/h.
Dans la zone Centre-Sud, il n’a pas été possible de discriminer les différents secteurs en raison du cadrage rapproché des caméras à une altitude de 190 m vers la zone du cratère Centre -Sud . Dans cette zone de cratère au cours de la période d’observation, une activité explosive d’intensité moyenne à élevée (les produits de nombreuses explosions ont dépassé 150 m de hauteur) émettant des matériaux fins mélangés à des matériaux grossiers a été mise en évidence. La fréquence moyenne des explosions était très faible (entre absent et 1 événement/h)

Source : INGV.

Lire l’article : https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/702-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli-del-2022-10-25/file

Photos : INGV , Sebastiano Cannavo / Stromboli Stati d’animo .

 

Kamchatka , Bezymianny :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA)

Publié : 25 octobre 2022
Volcan : Bezymianny (CAVW #300250)
Code couleur aviation actuel : JAUNE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : KVERT
Numéro d’avis : 2022-147
Emplacement du volcan : N 55 deg 58 min E 160 deg 35 min
Région : Kamtchatka, Russie
Altitude du sommet : 2 882 m (9 452,96 pi).

Résumé de l’activité volcanique :
La forte éruption explosive du volcan s’est terminée. Les données satellitaires du KVERT ont montré un panache de cendres et plus tard un long nuage de cendres qui s’est déplacé sur 1915 km au Nord-Est du volcan les 23 et 24 octobre. L’éruption extrusive-effusive du volcan se poursuit, une forte activité de fumerolles, une incandescence du dôme de lave la nuit, et des avalanches chaudes accompagnent ce processus. Les données satellitaires ont montré une anomalie thermique brillante sur le volcan. Le KVERT continue de surveiller le volcan Bezymianny.
L’éruption extrusive-effusive du volcan se poursuit. L’activité en cours pourrait affecter les aéronefs volant à basse altitude.

Hauteur des nuages ​​volcaniques :
AUCUN NUAGE DE CENDRES PRODUIT

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
AUCUN NUAGE DE CENDRES PRODUIT

Remarques:
Le volcan Bezymianny est un des volcans le plus actif du monde. En 1955, pour la première fois de l’histoire, le Bezymianny a commencé à entrer en éruption et après six mois, il a produit une éruption catastrophique avec un volume total de produits éruptifs de plus de 3 km3. Le dôme de lave a commencé à se développer dans le cratère d’explosion immédiatement après la catastrophe et continue jusqu’à présent.

Source : Kvert.

Photo : A. Gerasimov.

 

Nouvelle Zélande , White Island :

Un vol d’observation confirme que les évents actifs continuent d’émettre un panache modéré de vapeur et de gaz . De rares périodes d’émission de cendres ont été notées par temps clair au cours des 2 dernières semaines. Le niveau d’alerte volcanique reste à 2.

Le 19 octobre 2022, les volcanologues de GNS Science ont observé un panache modéré de gaz et de vapeur émis par plusieurs sources derrière le lac de cratère lors d’un vol d’observation de routine. La température du panache de gaz et de vapeur a été mesurée à 145 ºC, en légère baisse par rapport à 165 ºC le 5 octobre.

Un vol d’observation de gaz le 7 octobre a mesuré un faible taux de rejet de dioxyde de soufre (SO2) de 217 ± 19 tonnes/jour.

Vue de la zone d’évent active produisant des émissions modérées de vapeur et de gaz, 19 octobre. Un dépôt mineur de cendres de couleur grise est visible sur les parois internes du cratère.

Des émissions mineures de cendres passives se produisent encore par intermittence à partir d’un évent actif et ont été observées occasionnellement dans l’imagerie satellite. Les dépôts provenant d’émissions mineures de cendres sont confinés aux parois internes du cratère. Notre caméra Web North Rim reste masquée par une fine couche de cendre.

Le VAL reste au niveau 2 (troubles modérés à intensifiés) et le code de couleur de l’aviation reste au jaune, reconnaissant le niveau d’activité actuel, mais continuant également à reconnaître le plus grand niveau d’incertitude dans notre interprétation en raison du manque actuel de cohérence, utile données en temps réel.

Lorsque le temps le permet, nous avons augmenté la fréquence de nos vols de mesures de gaz et d’observation vers l’île jusqu’à ce que nous puissions entretenir notre équipement et nos alimentations électriques sur l’île. Nous avons toujours un accès intermittent aux images des webcams de l’île, offrant un certain niveau de surveillance visuelle entre nos vols.

Le niveau d’alerte volcanique reflète le niveau actuel d’agitation ou d’activité volcanique et n’est pas une prévision de l’activité future. Alors que le niveau d’alerte volcanique 2 est principalement associé aux risques de troubles volcaniques (y compris la décharge de vapeur et de gaz volcaniques chauds, les tremblements de terre, les glissements de terrain et l’activité hydrothermale), il existe également un risque d’éruption et des éruptions peuvent encore se produire avec peu ou pas d’avertissement.

Source et photo : Geonet / Craig Miller , / Volcanologue de service

 

Indonésie , Anak Krakatau :

Le mont Anak Krakatau a présenté une éruption le mercredi 26 octobre 2022 à 09h49 WIB avec une hauteur de la colonne de cendres observée à ± 300 m au-dessus du sommet (± 457 m au-dessus du niveau de la mer). On observe que la colonne de cendres est de couleur grise avec une intensité épaisse vers le nord-est. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 40 mm et une durée de 33 secondes.

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Émis : 26 octobre 2022
Volcan : Anak Krakatau (262000)
Code Couleur Aviation Actuel : ORANGE
Code Couleur Aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Anak Krakatau
Numéro d’avis : 2022KRA80
Emplacement du volcan : S 06 deg 06 min 07 sec E 105 deg 25 min 23 sec
Région : Lampung, Indonésie
Altitude du sommet : 502 FT (157 M).

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec des nuages ​​de cendres à 02h49 UTC (09h49 heure locale). L’éruption a duré 33 secondes.

Hauteur des nuages ​​volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 1462 FT (457 M) au-dessus du niveau de la mer, peut-être plus élevée que ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Des visuels directement de la vidéosurveillance ont observé des éruptions avec une couleur de la fumée d’éruption grise à 300m au-dessus du sommet du volcan, la direction du vent est orientéet vers le Nord-Est.

Remarques :
Eruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 40 mm et une durée maximale de 33 secondes.

Source : Magma Indonésie .

 

Chili , Villarica :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), régions de La Araucanía et Los Ríos, volcan Villarrica, 25 octobre 2022, 15h40 heure locale (Chili continental).

Le Service national de géologie et des mines du Chili (Sernageomin) annonce les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire volcanologique des Andes del Sud (Ovdas) :

Sismologie :
Au cours du mois, il y a eu une augmentation progressive de l’activité sismique sur le volcan Villarrica, mise en évidence par un plus grand nombre d’événements de type longue période (LP, associés à la dynamique des fluides au sein du système volcanique) et une augmentation de leurs amplitudes. Au cours de la dernière semaine, entre 200 et 500 événements LP par jour ont été enregistrés, avec des tremblements de terre qui présentaient des valeurs de déplacement réduit (DR) inférieur à 10 cm2, la valeur maximale de DR étant égale à 27 cm2.
En ce qui concerne le signal de tremor continu, une légère augmentation a été enregistrée par rapport aux mois précédents, atteignant des valeurs RSAM comprises entre 0,4 et 0,8 um/s. Ce signal de tremor avait des fréquences dominantes principalement entre 1,0 et 1,3 Hz et un deuxième groupe de fréquences dominantes entre 1,6 et 1,9 Hz.

Géochimie des fluides
Les données sur les émissions de dioxyde de soufre (SO2) obtenues par un équipement de spectroscopie optique à absorption différentielle (DOAS), correspondant aux stations de Los Nevados et Tralco, installés respectivement à 10 km Est-Nord-Est (ENE) et 6 km Est-Sud-Est (ESE) du cratère actif, ont présenté une valeur moyenne de 535 ± 115 t/j, avec une valeur journalière maximale de 1 273 t/j le 13 octobre. Selon l’activité du volcan, ces valeurs se situent dans les niveaux considérés comme normaux. Une diminution est observée par rapport à la période précédente.

Caméras de surveillance
Depuis les caméras de surveillance, des émissions ponctuelles de pyroclastes dispersés par le vent ont été enregistrées les 2 et 23 octobre. Cependant, un dégazage persistant a été observé
récurrent au cours du mois d’octobre générant des colonnes de 460 m de haut au-dessus du niveau du cratère. À son tour, une augmentation de la fréquence et de la hauteur de l’activité incandescente observée à travers les caméras de surveillance est détectée, ce qui est cohérent avec les rapports externes (P.O.V.I et autres collaborateurs) sur la génération possible d’éclaboussures et d’activité strombolienne à petite échelle. 

Analyse géomorphologique
Selon le traitement des images satellites SkySat, Planet Scope Orthotile et Sentinel 2-L2A, le lac de lave exposé est détecté dans une zone de 36 m2 dans le secteur Est du cratère du volcan le 14 octobre 2022 et les variations morphologiques qu’ils suggèrent l’effondrement partiel (moins de 300 m2 de surface) d’un des niveaux du bord intérieur Sud-Sud-Ouest du cratère. Concernant les anomalies de rayonnement thermique, un pic maximum de 7200 m2 de surface se détache le 14 octobre, situé à l’intérieur du cratère et une augmentation progressive de son occurrence et de sa distribution de février 2021 à ce jour.
L’activité enregistrée est associée à un processus de surfaçage du lac de lave, qui dans sa migration peut entraîner des augmentations pulsatiles de l’activité de surface, ce qui est cohérent avec une augmentation de l’énergie et de l’enregistrement de sismicité de type LP, la visualisation des phénomènes d’incandescence et la génération d’ émissions pyroclastiques.  Dans le contexte actuel, il est très probable qu’une activité strombolienne soit enregistrée, générant des émissions balistiques et une dispersion de cendres dans la zone proche du cratère. L’alerte technique reste au niveau vert.

Source : Sernageomin.

Photos : Francesca2809 , Richard L. 

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search