4 Juillet 2019. FR. Italie / Sicile : Etna , Guatemala : Santiaguito , Italie : Stromboli , Russie / Iles Kourile : Raikoke .

Home / blog georges Vitton / 4 Juillet 2019. FR. Italie / Sicile : Etna , Guatemala : Santiaguito , Italie : Stromboli , Russie / Iles Kourile : Raikoke .

4 Juillet 2019. FR. Italie / Sicile : Etna , Guatemala : Santiaguito , Italie : Stromboli , Russie / Iles Kourile : Raikoke .

4 Juillet 2019.

 

 

Italie / Sicile , Etna :

ACTIVITE EXPLOSIVE DANS LE CRATERE NORD-EST DE L’ETNA –

Exactement 24 heures après l’activité explosive d’hier sur le cratère Nord-Est de l’Etna, une nouvelle explosion a été observée dans le même cratère grâce aux caméras de surveillance vidéo de l’INGV. Dans ce cas également, les cendres émises se sont rapidement dispersées dans la zone du sommet. L’événement n’était accompagné d’aucune variation significative de l’amplitude des tremors volcaniques.

Les images  ont été enregistrées par la caméra de surveillance haute résolution située à Monte Cagliato, sur le flanc Est du volcan, à l’extrémité inférieure de la Valle del Bove. Les deux supérieures représentent l’explosion du 2 juillet, les inférieures à l’explosion du 3 juillet 2019.

Ces deux explosions (probablement causées par la pression de la vapeur à l’intérieur d’un conduit largement bloqué, non par remontée de magma nouveau), sont presque identiques et presque dans le même horaire les 2 et 3 JUILLET 2019. C’est le cratère de Nord-Est, le plus haut des quatre cratères sommitaux de l’Etna, qui, depuis deux jours, était déjà en train de produire des bouffées de vapeur blanches importantes et denses.

Source : INGV Vulcani. DR. Boris Benhcke.

 

Guatemala , Santiaguito :

BULLETIN VOLCANOLOGIQUE SPÉCIAL : ACTIVITÉ DU VOLCAN SANTIAGUITO Guatemala 2 juillet 2019, 22h45 (heure locale).

Type d’activité: Peléenne
Morphologie: complexe de dômes dacitiques
Localisation géographique: 14 ° 44 ’33 ˝ Latitude N; 91 ° 34’13˝ Longitude O.
Altitude : 2500msnm.

Au cours des 2 dernières années, le volcan Santiaguito a présenté une faible tendance à l’activité éruptive, enregistrant entre 10 et 15 explosions faibles par jour, composées principalement de vapeur d’eau et peu d’apport de cendres.

Au 28 juin 2019, sur la base de l’enregistrement des stations sismiques STG3, STG0, STG8 et des informations de l’OVSAN, il a été enregistré sur le volcan des modifications de l’activité sismique, consistant en une augmentation progressive du nombre et de l’énergie des explosions, enregistrant environ 35 à 40 évènements par jour  . Elles sont classées comme faibles à modérées, émettant des colonnes de cendres atteignant des hauteurs allant de 3 500 à 3 800 mètres (11 480 à 12 465 pieds), dispersées vers le Sud et le Sud-Ouest avec de fines particules de cendre retombant sur les fincas Patzulín et El Faro; et les villages Horizontes, Las Marías, Loma Linda, San Marcos Palajunoj et certains autres situés dans cette zone.

En raison de l’extrusion de magma dans des blocs empilés de manière chaotique, une instabilité est générée dans les dômes du complexe volcanique, provoquant des avalanches vers les flancs Sud-Est, Sud et Sud-Ouest . Ces avalanches ont été classées comme faibles à modérées générant des nuages de particules de cendres sur leur chemin  vers la base du dôme.

En raison du changement de comportement explosif et des avalanches enregistrés, il est possible que des explosions modérées à fortes génèrent des écoulements pyroclastiques. Il faut également considérer que les avalanches causent une instabilité dans la structure du dôme Caliente, ce qui pourrait générer un effondrement partiel du dôme , et engendrer des écoulements pyroclastiques vers les flancs Sud-Est, Sud et Sud-Ouest.

Source : Insivumeh.

Photo : Conred.

 

Italie , Stromboli :

COMMUNICATION SUR L’ACTIVITE VOLCANIQUE du 03 Juillet 2019, 15:16:39 (UTC) – STROMBOLI.
L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce que les réseaux de surveillance ont enregistré une explosion de forte intensité à 17h16 (15h16 UTC).
À partir de 14h46:10 UTC, un paroxysme s’est produit qui a affecté la zone centre-sud de la terrasse du cratère de Stromboli. En particulier, deux événements explosifs principaux ont été distingués à 14h46h10 et 14h46:40 UTC respectivement. La séquence a été précédée à 14h44: UTC par des éclaboussures de lave provenant de toutes les bouches actives de la terrasse du cratère. Le personnel de l’INGV sur le terrain a observé une colonne d’éruption s’élevant sur au moins 2 km au-dessus de la zone du sommet et se dispersant vers le sud-ouest. Les produits générés par le paroxysme sont tombés sur les côtés du volcan. Le phénomène en question est également visible sur la trace sismique, qui indique en plus des explosions majeures environ 20 événements explosifs mineurs. Après la phase paroxystique, le signal de tremblement diminue.

 

Violentes explosions sur Stromboli, touristes en mer.
La chute de lapilli provoque des incendies dans la région des roseaux. Les Canadair en action pour éteindre les incendies. Pompiers: « Juste la panique, personne n’est blessé pour le moment ».

Une colonne éruptive de deux kilomètres de haut est survenue sur Stromboli,  qui a relâché sur les cratères des lapilli de différentes tailles qui ont déclenché une série d’incendies. Et la panique a éclaté à Ginostra où des habitants, assistés par la protection civile, quittent les maisons spontanément. D’autres se sont barricadés chez eux par peur des lapilli. Certains touristes se sont également lancés dans la mer. Il n’y a pas de blessés ont prévenu les pompiers. « Une des plus grandes explosions enregistrées sur Stromboli ».

C’est comme ceci que les experts de l’Institut national de géophysique et de volcanologie appellent l’explosion enregistrée à 16h46. Des incendies se sont déclarés dans la zone des roseaux . Les experts expliquent qu’avant l’explosion, il y a eu « deux éclaboussures de lave » qui se sont déversées sur la Sciara del fuoco. « Depuis 14h46 et 10 secondes  UTC, un paroxysme a touché la zone centre-sud de la terrasse du cratère où les évents de Stromboli s’ouvrent, à environ 800 mètres d’altitude », a expliqué le volcanologue de l’observatoire Engv-Etneo, Marco Neri.

 

La salle régionale des opérations de la protection civile a été immédiatement activée après que l’Ingv eut signalé une série d’explosions violentes sur Stromboli. Selon les premières informations recueillies lors de l’explosion par les Forestale, les carabiniers et les pompiers, la chute de matériaux incandescents aurait provoqué une série d’incendies dans différentes zones de l’île. « Je suis en contact avec le responsable de la Protection civile régionale, qui est constamment informé de la situation sur l’île de Stromboli », a déclaré le président de la région sicilienne Nello Musumeci dans un communiqué.

« Nous avons des informations faisant état de plusieurs incendies causés par la violente explosion du volcan, mais nous n’avons aucune information faisant état de blessés ou de personnes impliquées. Mais craignons seulement pour la chute des lapilli. Il y a eu des craintes pour ceux qui se trouvaient dans les zones les plus élevées. Nous avons déjà organisé, pour ce qui est de notre compétence, le mécanisme de sauvetage avec des pompiers envoyé avec la garde côtière et un hélicoptère de Lamezia Terme « .  

COMMUNICATION SUR L’ACTIVITE VOLCANIQUE  du 03 Juillet 2019, 18:31:07 (UTC) – STROMBOLI.
L’Osservatorio Etneo, de l’Institut national de géophysique et de volcanologie, a indiqué que les réseaux de surveillance avaient enregistré le retour des paramètres à une activité normale à 20h31 (18h31 UTC).
Après le paroxysme de 14:46 UTC, aucun autre événement explosif de forte intensité n’a été observé. Le tracé sismique est revenu aux niveaux précédant la séquence d’explosion et, grâce aux caméras de surveillance, il a été possible d’observer une activité strombolienne normale et le refroidissement des matériaux  déposé le long de la Sciara del Fuoco, qui produisent un roulement continu vers la côte. Le réseau GPS de Stromboli, à l’heure actuelle, ne présente pas de variations significatives. Toutefois, il convient de noter que pendant la phase d’explosion paroxystique, le système de traitement haute fréquence a mesuré de fortes variations dues aux perturbations des fréquences GPS induites par les quantités abondantes de transitoires de cendres ou de déformations basse fréquence. Une des stations GPS (STDF – Timpone del Fuoco, Ginostra), quelques minutes après la séquence explosive, a cessé de fonctionner. De plus amples détails sont en cours concernant les données et les causes de la défaillance de la station STDF.  

Eplosione parossistica a Stromboli 03/07/2019 h 14.45

Di seguito la registrazione della telecamera visibile di Punta Labronzo, della rete di monitoraggio geofisico del Laboratorio di Geofisica Sperimentale #LGS #DST #Unifi, relativa all'evento parossistico di Stromboli del 3 luglio 2019 alle 14.45.

Publiée par LGS – Laboratorio Geofisica Sperimentale sur Mercredi 3 juillet 2019

 

Les stations du réseau inclinométrique (Punta Labronzo et Timpone del Fuoco), après les variations enregistrées entre 14h45 et 14h49 UTC, ne montrent pas de variations significatives dans les heures suivantes. Le signal dilatométrique enregistré à la station SVO a  montré des variations significatives avant l’événement qui ont débuté vers 14 h 38 UTC environ, pour revenir progressivement au niveau normal . Enfin, le flux de SO2 mesuré à travers le réseau FLAME n’a pas montré de variations significatives au cours des jours précédant l’explosion et dans la journée d’aujourd’hui, restant sous un régime de dégazage moyen à faible par rapport aux caractéristiques typiques du Stromboli.

 

COMMUNICATION SUR L’ACTIVITE VOLCANIQUE du 03 Juillet 2019 19:08:10 (UTC) – STROMBOLI.
L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, a annoncé qu’à la suite de l’amélioration de la visibilité de la zone du sommet, il était possible d’observer à partir des images des caméras du réseau de surveillance, la présence d’un modeste débordement de lave actuellement confiné à la partie supérieure de la Sciara del Fuoco. Du front de lave, de grands blocs de lave incandescents viennent atteindre le littoral.

LA REPPUBLICA annonce le décès d’ un homme de Milazzo qui se trouvait sur un chemin dans la région de Ginostra, son ami brésilien est indemne. Deux autres blessés.

Source : INGV Vulcani , La Reppublica , 

Vidéo : 6ninjak , LGS.

Photos :Quotidiano .net , Jochen Felkl‎.

Russie / Iles Kourile , Raikoke :

48,292 ° N, 153,25 ° E
Altitude 551 m

Le SVERT et le KVERT ont signalé qu’au cours de la période du 25 juin au 1er juillet, des panaches de vapeur et de gaz contenant des cendres se sont élevés de 1,5 à 2 km au-dessus du Raikoke et ont dérivé vers le Nord-Ouest sur la base d’images satellites. Le code de couleur de l’aviation a été abaissé au jaune le 25 juin, puis au vert le 27 juin.

Un petit volcan tronqué forme la petite île stérile de Raikoke, située à 16 km de part et d’autre du détroit de Golovnin, à partir de l’île de Matua, dans le centre des Kouriles. L’île basaltique de forme ovale ne mesure que 2 x 2,5 km de large et s’élève au-dessus d’une terrasse sous-marine. Le cratère aux parois escarpées, plus élevé du côté Sud-Est, mesure 700 m de large et 200 m de profondeur. Des coulées de lave recouvrent la partie orientale de l’île. Une éruption catastrophique en 1778, au cours de laquelle le tiers supérieur de l’île aurait été détruit, provoqua la première enquête volcanologique dans les îles Kouriles deux ans plus tard. Les rapports d’éruptions de 1777 et 1780 sont erronés (Gorshkov, 1970). Une autre éruption puissante en 1924 approfondit considérablement le cratère et modifia les contours de l’île.

Sources : SVERT , GVP.

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search