29 Janvier 2019. FR. Chili : Copahue , Perou : Sabancaya / Ubinas , Indonesie : Dukono , Mexique : Popocatepetl .

Home / blog georges Vitton / 29 Janvier 2019. FR. Chili : Copahue , Perou : Sabancaya / Ubinas , Indonesie : Dukono , Mexique : Popocatepetl .

29 Janvier 2019. FR. Chili : Copahue , Perou : Sabancaya / Ubinas , Indonesie : Dukono , Mexique : Popocatepetl .

29 Janvier 2019.

 

 

Chili , Copahue :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV) , Région del Bio-Bio , Volcan Copahue , 29 Janvier 2019, 01h50 Heure locale (Chili continental).

Le Service national de géologie et des mines du Chili (Sernageomin) publie les informations PRELIMINAIRES suivantes, obtenues grâce aux équipements de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire volcanologique des Andes du Sud (OVDAS):

Aujourd’hui , Mardi 29 Janvier 2019,  à 01h02 Heure locale , les stations de surveillance installées à proximité du volcan Copahue ont enregistré un séisme associé à un processus de fracturation de roches ( Type volcano-tectonique).


Les caractéristiques de l’évènement , après son analyse, sont les suivantes:

TEMPS D’ ORIGINE : 01h02 Heure locale (04h02 UTC)
LATITUDE: -37.49.24 ° S
LONGITUDE : -71.02.98 °O
PROFONDEUR: 1,98 KM
MAGNITUDE LOCALE : 3,2 ( ML)

OBSERVATIONS:
Au moment de l’émission de ce rapport , il a été enregistré 7 répliques de plus faibles magnitudes . L’évènement a été signalé comme ressenti par la communauté de Caviahue , Argentine.

Le niveau d’alerte technique volcanique reste au niveau : Jaune
Le Sernageomin poursuit la surveillance en ligne et informera de manière opportune sur les changements éventuels observés.

Source : Sernageomin.

Photo : Auteur inconnu.

 

Pérou , Sabancaya / Ubinas :

Une moyenne de 23 explosions par jour a été enregistrée. L’activité associée aux mouvements des fluides (types longues périodes) continue à prédominer. Les séismes associés à la remontée du magma (types hybrides) restent très peu nombreux et peu énergétiques. 
Les colonnes de gaz et de cendres éruptives ont atteint une hauteur maximale de 3 000 m au-dessus du cratère, avec une visibilité limitée. La dispersion de ces matériaux s’est produite dans un rayon d’environ 30 km, principalement vers les secteurs Sud et Sud-Ouest.


Le flux de gaz volcanique (SO2) a enregistré le 24 janvier une valeur maximale de 3300 tonnes / jour, une valeur considérée comme importante. 
La déformation de la surface du bâtiment volcanique ne présente pas de changements importants. 
Le système de satellites MIROVA a enregistré 4 anomalies thermiques, avec des valeurs comprises entre 1 et 3 MW de VRP (Energie Volcanique Rayonnée).

En général, l’activité éruptive maintient des niveaux modérés. Aucun changement significatif n’est attendu dans les prochains jours.

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) a enregistré le 24 Janvier, à travers le réseau de surveillance géophysique installé sur le volcan Ubinas, la présence d’un lahar (huaico volcanique) sur le flanc Sud de ce volcan, causé par les précipitations intenses enregistrées dans la chaîne de montagnes moqueguana.
D’après ce qui a été observé, le lahar a commencé sa descente à 15h00 et s’est poursuivi jusqu’à 15h53. Immédiatement, des professionnels de l’IGP ont averti la municipalité d’Ubinas de la survenue de cet événement, le même qui a été corroboré par M. Adán Castro, adjoint à la Défense civile de ce district, qui a indiqué que les fluides descendaient dans les gorges de Volcanmayo. , Chiflón et Antapi, entraînant l’interruption des voies d’accès au district d’Ubinas.

L’ingénieur José Del Carpio, chercheur à l’IGP, explique que les lahars ne se produisent pas nécessairement lorsque le volcan est en éruption, comme l’a démontré l’événement enregistré hier sur l’ Ubinas. « Ce volcan a achevé sa dernière éruption en janvier 2017. Le réseau de surveillance permanente de l’IGP sur ce massif peut enregistrer les signaux particuliers associés à la descente des fluides. Nous sommes en mesure de prévenir les autorités dès qu’un lahar commence à descendre « , a-t-il déclaré.
L’Institut géophysique du Pérou, responsable du suivi sismique et volcanique dans le pays, recommande aux autorités de la région de Moquegua et à la population de la vallée d’Ubinas de rester vigilantes face à l’apparition future de nouveaux lahars, ceci dans le contexte de la période actuelle des pluies.

Source : IGP

Photos : Losviajesdeali.com , Igp

 

Indonésie , Dukono :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Émis: 28 Janvier 2019 
Volcan: Dukono (268010)
Code couleur de l’aviation actuelle: ORANGE
Code couleur d’aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Dukono
Numéro de l’avis: 2019DUK05
Emplacement du volcan: N 01 ° C 41 min 35 sec E 127 ° C 53 min 38 s
Région: Maluku Nord, Indonésie
Élévation au sommet: 3933 FT (1229 M)

Résumé de l’activité volcanique:
Eruption avec nuage de cendres volcaniques à 09h24 UTC (18h24 heure locale).

Hauteur du nuage volcanique:
La meilleure estimation de la surface des nuages de cendres est d’environ 1529 M (4893 FT) au-dessus du niveau de la mer, ce qui peut être supérieur à ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur: observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques:
Nuage de cendres se déplaçant vers le Sud-Est.

Remarques:
L’éruption et les émissions de cendres se poursuivent.

Niveau d’activité de niveau II (WASPADA). Le volcan Dukono (1229 m d’altitude) connaît des éruptions continues.
Depuis hier et jusqu’ à ce matin, le pic volcanique était clairement visible jusqu’à ce qu’il soit recouvert de brouillard. La fumée issue du cratère principal est blanche à grise et se situe à 300 mètres au dessus du sommet. Le vent souffle faiblement à modéré vers l’Est.

Par les enregistrements des sismographes datés du 28 janvier 2019 , il a été noté:
1  tremblement de terre volcanique
2  tremblements de terre tectoniques lointains
Tremor continu d’amplitude 0,5 à 2 mm, valeur dominante : 0,5 mm

Recommandation:
Les gens autour du G. Dukono et les visiteurs / touristes ne doivent pas grimper et s’approcher du cratère de Malupang Warirang dans un rayon de 2 km.

Source : Magma Indonésia. PVMBG.

Photo : Extreme Pursuit.

 

Mexique , Popocatepetl :

27 janvier à 11h00 (27 janvier à 17h00 GMT)

Au cours des dernières 24 heures, grâce aux systèmes de surveillance du volcan Popocatépetl, 61 exhalations ont été identifiées avec émission de vapeur d’eau, de gaz et à faible teneur en cendres . Dans tous les cas, des colonnes de 200 à 500 m de haut, à faible teneur en cendres, ont été produites et ont été dispersées principalement vers l’Est.

Pendant la nuit, on a observé une émission continue de vapeur d’eau et d’autres gaz  .

De plus, 29 minutes de tremor harmonique de faible amplitude ont été enregistrées.

 

Aujourd’hui au matin et jusqu’ au moment de la rédaction de ce rapport, le cratère du volcan est visible, une faible émission de gaz volcaniques dispersés à l’Est est observée .

Avec le soutien de la police fédérale, un survol a eu lieu dans les environs du volcan Popocatépetl. Il a été observé que le cratère interne se prolonge avec les mêmes dimensions de 300 m de diamètre et d’environ 150 m de profondeur. Il n’y a pas de dôme visible  .

Le CENAPRED demande instamment de NE PAS APPROCHER le volcan et surtout le cratère, en raison du risque de chute de fragments balistiques , et en cas de fortes pluies, de s’éloigner du fond des ravins en raison du risque de glissements de terrain et de coulées de boue.

Le feu de signalisation d’alerte du Popocatepetl est situé à Amarillo Phase 2.

Source : Cenapred.

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search