June 20, 2024. EN. Indonesia : Lewotobi Laki-laki , Guatemala : Fuego , Colombia : Nevado del Ruiz , Japan : Suwanosejima , Kamchatka : Bezymianny .

June 20 , 2024.

 

Indonesia , Lewotobi Laki-laki :

PVMBG reported that eruptive activity at Lewotobi’s Laki-laki volcano continued during 12-18 June. Multiple eruptive events were recorded daily by the seismic network daily. Daily gray or white-and-gray ash plumes rose 100-1,000 m above the summit and drifted SW, W, and NW. According to news articles ashfall was reported during 12-13 June in villages to the NW and NE, including Klatanlo (5 km NW), Hokeng Jaya (4 km NW), Persiapan Padang Pasir, Nawokote (5 km W), and Boru (8 km WNW) in the Wulanggitang District, along with Nobo (5 km NE) and Dulipali (6 km NNW) in the Ile Bura District. Workers sprayed water on several streets to wash off the ashfall. On 15 June ashfall was reported in areas to the SW including the communities of Padang Pasir, Wotupudor, and Kumaebang, and in Boru village. On 16 June ashfall affected the Frans Seda Sikka (60 km WSW) and Haji Hasan Aroeboesman Ende (126 km WSW) airports, causing disruptions to flights at Frans Seda Sikka. The Alert Level remained at 2 (the second lowest level on a scale of 1-4) and the public was warned to stay outside of the exclusion zone, defined as a 2-km radius around Laki-laki crater, 3 km to the NNE, and 5 km on the NE flanks.

VOLCANO OBSERVATORY NOTICE FOR AVIATION – VONA
Issued : June 19 , 2024
Volcano : Lewotobi Laki-laki (264180)
Current Aviation Colour Code : ORANGE
Previous Aviation Colour Code : orange
Source : Lewotobi Laki-laki Volcano Observatory
Notice Number : 2024LWK092
Volcano Location : S 08 deg 32 min 20 sec E 122 deg 46 min 06 sec
Area : East Nusa Tenggara, Indonesia
Summit Elevation : 5069 FT (1584 M)

Volcanic Activity Summary :
Eruption with volcanic ash cloud at 23h31 UTC (07h31 local).

Volcanic Cloud Height :
Best estimate of ash-cloud top is around 7949 FT (2484 M) above sea level or 2880 FT (900 M) above summit. May be higher than what can be observed clearly. Source of height data: ground observer.

Other Volcanic Cloud Information :
Ash cloud moving from southwest to west. Volcanic ash is observed to be gray. The intensity of volcanic ash is observed to be thick.

Remarks :
Eruption recorded on seismogram with maximum amplitude 47.3 mm and maximum duration 392 second.

Sources : Pusat Vulkanologi dan Mitigasi Bencana Geologi (PVMBG, also known as CVGHM), Antara News, Antara News, Antara News , GVP

Photo : Magma Indonésie.

 

Guatemala , Fuego :

Altitude: 3,763 meters
Weather conditions: cloudy
Wind: South-West
Precipitation: 26.8 mm.

Activity:
The atmospheric conditions do not allow the explosive activity of the Fuego volcano to be observed. However, monitoring stations record 3 to 6 explosions per hour with weak to moderate characteristics. Due to the wind direction and speed according to the WRF numerical model, the columns of gas and ash generated by said explosions rise up to 4,500 meters above sea level (14,763 feet) and extend over 10 to 30 km in an east and northeast direction. The explosions are accompanied by weak to moderate avalanches, weak to moderate rumbles, weak to moderate shock waves, and incandescent pulses. The above could generate fine ash falls in towns located to the east and northeast of the volcano, such as San Miguel Dueñas, Ciudad Vieja and Antigua Guatemala. Regarding explosive activity, follow the recommendations described in special bulletin BEFGO-003-2024.

INSIVUMEH reported that eruptive activity continued on Fuego from June 11 to 18. Daily explosions were recorded by the seismic network, averaging 3 to 9 per hour on most days when counts were reported. The explosions generated plumes of gas and ash that rose up to 1.1 km above the crater rim and drifted up to 30 km in several directions. Weather conditions often prevented visual observations during the second half of the week, although explosions and boulder avalanches were recorded by instruments and could often be heard. The explosions produced avalanches of blocks that rolled down various slope ravines, including: Ceniza (South-Southwest), Seca (West), Taniluyá (Southwest), Las Lajas (Southeast) and Honda (East), and often reached areas of vegetation. Low rumbling sounds and shock waves shaking nearby homes and buildings were reported most of the time. Ashfall was reported on June 11-12 and 15-16 in leeward areas, including Acatenango (8 km east), La Soledad (11 km north), Parramos (18 km north- North-East), Patzicia (17 km North-North-West) and Yepocapa (8 km North-West). Ashfall was forecast in leeward areas on some other days. The explosions also ejected incandescent material up to 100-400 m above the summit on June 11-13 and 16-17. On June 12, lahars moved down the Las Lajas and Ceniza watersheds, carrying tree branches, trunks and blocks measuring up to 1.5 m in diameter.

Source : Insivumeh , GVP

Photo : Diego Rizzo .

 

Colombia , Nevado del Ruiz :

Manizales, June 18, 2024, 6:20 p.m.
Weekly activity bulletin: Nevado del Ruiz Volcano

Regarding the monitoring of the activity of the NEVADO DEL RUIZ VOLCANO, the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), an entity attached to the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, reports that:

In the week of June 4 to 10, 2024, the volcano continued with unstable behavior. Compared to the previous week, the main variations in the parameters monitored were:
– Seismicity related to fluid dynamics within volcanic conduits has decreased in the number of earthquakes recorded and maintained similar levels of seismic energy released. Some seismic signals were associated with pulsatile emissions of ash and gas into the atmosphere.
These seismic signals presented variable energy levels with generally low values. Long-lasting signals were occasional. Although high cloudiness persists in the volcanic area, thanks to the cameras used to monitor the volcano it has been possible to confirm several ash emissions and changes in the temperature of the emitted materials associated with some of these seismic events. The seismic signal recorded today June 18 at 2:27 a.m. stands out for being the most energetic of the week, reaching moderate energy levels. This signal was associated with ash emission and relative changes in the temperature of the emitted material were observed.

– Seismic activity associated with the fracturing of rocks inside the volcanic edifice has decreased in the number of earthquakes recorded and increased in the seismic energy released. The earthquakes were located mainly in the Arenas crater and in the south-southwest sector of the volcano and, to a lesser extent, on the north-eastern flank, at distances less than 10 km from the crater. Depths of the events varied from less than 1 km to up to 7 km from the volcano summit. The highest magnitude of the week was 1.4, corresponding to the earthquake recorded on June 15 at 7:16 a.m., located approximately 2 km south-southwest of the crater and 3 km deep. In addition, the seismicity linked to the activity of the lava dome (protrusion or mound) located at the bottom of the crater continued, however, it decreased in the number of earthquakes recorded compared to the previous week. Episodes of this type of seismicity were of low energy level and short duration.
– On the volcano, the emission of water vapor and gas into the atmosphere from the Arenas crater continues. Sulfur dioxide (SO₂) outgassing rates were variable and showed similar levels compared to the previous week. The maximum vertical and dispersion height of the gas column, estimated above the volcano summit, was 1,000 and 2,000 m, respectively. These heights were associated with the ash emission presented today June 18 at 2:27 a.m. The direction of dispersion of the gas column during the week was variable with a preferential tendency towards the North-West and West-South-West flanks of the volcano.
– When monitoring surface activity from satellite monitoring platforms, the detection of thermal anomalies at the bottom of Arenas Crater continued to be limited by the heavy cloudiness conditions in the area. However, this week detected anomalies were reported showing low to moderate energy levels.
It is not excluded that continuous and pulsed emissions of gas and ash continue to occur which, depending on the wind regime prevailing at the time of the emission, disperse towards population centers, generating damage due to the fall of this material. On the other hand, in this state of volcanic alert, earthquakes can occur and be felt.

Source et photo : SGC

 

Japan , Suwanosejima :

JMA reported that eruptive activity at Suwanosejima’s Ontake Crater continued during 10-17 June and produced volcanic plumes that rose as high as 800 m above the crater rim. Crater incandescence was observed nightly in webcam images. No explosions were recorded. The Alert Level remained at 2 (on a 5-level scale) and the public was warned to stay at least 1.5 km away from the crater.

The 8-km-long island of Suwanosejima in the northern Ryukyu Islands consists of an andesitic stratovolcano with two active summit craters. The summit is truncated by a large breached crater extending to the sea on the E flank that was formed by edifice collapse. One of Japan’s most frequently active volcanoes, it was in a state of intermittent Strombolian activity from Otake, the NE summit crater, between 1949 and 1996, after which periods of inactivity lengthened. The largest recorded eruption took place in 1813-14, when thick scoria deposits covered residential areas, and the SW crater produced two lava flows that reached the western coast. At the end of the eruption the summit of Otake collapsed, forming a large debris avalanche and creating an open collapse scarp extending to the eastern coast. The island remained uninhabited for about 70 years after the 1813-1814 eruption. Lava flows reached the eastern coast of the island in 1884. Only about 50 people live on the island.

Sources : Japan Meteorological Agency (JMA), GVP

Photo : eri .u tokyo.ac ( archive)

 

Kamchatka , Bezymianny :

55.97 N, 160.6 E;
Elevation 2882 m (9453 ft)
Aviation Colour Code is YELLOW

An effusive eruption of the volcano continues. Ongoing activity could affect low-flying aircraft.

An effusive eruption of the volcano (extruding a viscous lava flow onto the eastern slopes of the dome) continues, it is accompanied by powerful gas-steam activity and sometimes by an incandescence of the lava dome. Satellite data by KVERT showed a thermal anomaly over the volcano on June 6-9, and 11-13; the volcano was obscured by clouds during other days of the week.

KVERT reported that a thermal anomaly over Bezymianny was identified in satellite images during 6-9 and 11-13 June. Weather clouds prevented views on 10 June. Dates are UTC; specific events are in local time where noted.

Sources :  KVERT , GVP.

Photo : V. Frolov. IVS FEB RAS

20 Juin 2024. FR. Indonésie : Lewotobi Laki-laki , Guatemala : Fuego , Colombie : Nevado del Ruiz , Japon : Suwanosejima , Kamchatka : Bezymianny .

20 Juin 2024.

 

Indonésie , Lewotobi Laki-laki :

Le PVMBG a signalé que l’activité éruptive du volcan Lewotobi Laki-laki s’est poursuivie du 12 au 18 juin. De multiples événements éruptifs ont été enregistrés quotidiennement par le réseau sismique. Des panaches quotidiens de cendres grises ou blanches et grises s’élevaient de 100 à 1 000 m au-dessus du sommet et dérivaient vers le Sud-Ouest, l’Ouest et le Nord-Ouest. Selon des articles de presse, des chutes de cendres ont été signalées les 12 et 13 juin dans des villages situés au Nord-Ouest et au Nord-Est, notamment Klatanlo (5 km au Nord-Ouest), Hokeng Jaya (4 km au Nord-Ouest), Persiapan Padang Pasir, Nawokote (5 km à l’Ouest) et Boru ( 8 km à l’Ouest-Nord-Ouest) dans le district de Wulanggitang, ainsi que Nobo (5 km au Nord-Est) et Dulipali (6 km au Nord-Ouest) dans le district d’Ile Bura. Les ouvriers ont pulvérisé de l’eau dans plusieurs rues pour laver les cendres. Le 15 juin, des chutes de cendres ont été signalées dans des zones situées au Sud-Ouest, notamment dans les communautés de Padang Pasir, Wotupudor et Kumaebang, ainsi que dans le village de Boru. Le 16 juin, les chutes de cendres ont touché les aéroports de Frans Seda Sikka (60 km à l’Ouest) et Haji Hasan Aroeboesman Ende (126 km à l’Ouest), provoquant des perturbations des vols à Frans Seda Sikka. Le niveau d’alerte est resté à 2 (le deuxième niveau le plus bas sur une échelle de 1 à 4) et le public a été averti de rester en dehors de la zone d’exclusion, définie comme un rayon de 2 km autour du cratère Laki-laki, à 3 km au Nord-Nord-Est. , et 5 km sur les flancs Nord-Est.

AVIS D ‘OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA
Publié : 19 juin 2024
Volcan : Lewotobi Laki-laki (264180)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Lewotobi Laki-laki
Numéro d’avis : 2024LWK092
Emplacement du volcan : S 08 degrés 32 min 20 sec E 122 degrés 46 min 06 sec
Zone : Nusa Tenggara Est, Indonésie
Altitude du sommet : 5069 FT (1584 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 23h31 UTC (07h31 locale).

Hauteur des Nuages ​​Volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres se situe à environ 7 949 pieds (2 484 m) au-dessus du niveau de la mer ou 2 880 pieds (900 m) au-dessus du sommet. Peut être supérieur à ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant du Sud-Ouest vers l’Ouest. Les cendres volcaniques sont grises. L’intensité des cendres volcaniques est observée comme étant épaisse.

Remarques :
Éruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 47,3 mm et une durée maximale de 392 secondes.

Sources : Pusat Vulkanologi dan Mitigasi Bencana Geologi (PVMBG, also known as CVGHM), Antara News, Antara News, Antara News , GVP

Photo : Magma Indonésie.

 

Guatemala , Fuego :

Altitude : 3 763 mètres
Conditions atmosphériques : nuageux
Vent : Sud-Ouest
Précipitations : 26,8 mm.

Activité:
Les conditions atmosphériques ne permettent pas d’observer l’activité explosive du volcan Fuego. Cependant, les stations de surveillance enregistrent 3 à 6 explosions par heure avec des caractéristiques faibles à modérées. En raison de la direction et de la vitesse du vent selon le modèle numérique WRF, les colonnes de gaz et de cendres générées par lesdites explosions s’élèvent jusqu’à 4 500 mètres au-dessus du niveau de la mer (14 763 pieds) et s’étendent sur 10 à 30 km en direction Est et Nord-Est. Les explosions sont accompagnées d’avalanches faibles à modérées , de grondements faibles à modérés , d’ondes de choc faibles à modérées et d’ impulsions incandescentes. Ce qui précède pourrait générer de fines chutes de cendres dans les villes situées à l’Est et au Nord-Est du volcan, comme San Miguel Dueñas, Ciudad Vieja et Antigua Guatemala. Concernant l’activité explosive, suivre les recommandations décrites dans le bulletin spécial BEFGO-003-2024.

L’INSIVUMEH a signalé que l’activité éruptive s’est poursuivie sur le Fuego du 11 au 18 juin. Des explosions quotidiennes ont été enregistrées par le réseau sismique, avec une moyenne de 3 à 9 par heure la plupart des jours, lorsque des comptages ont été signalés. Les explosions ont généré des panaches de gaz et de cendres qui se sont élevés jusqu’à 1,1 km au-dessus du bord du cratère et ont dérivé jusqu’à 30 km dans plusieurs directions. Les conditions météorologiques ont souvent empêché les observations visuelles au cours de la seconde moitié de la semaine, même si des explosions et des avalanches de blocs ont été enregistrées par des instruments et ont souvent pu être entendues. Les explosions ont produit des avalanches de blocs qui ont dévalé divers ravins versants, notamment  Ceniza (Sud-Sud-Ouest), Seca (Ouest), Taniluyá (Sud-Ouest), Las Lajas (Sud-Est) et Honda (Est), et ont souvent atteint des zones de végétation. De faibles grondements et des ondes de choc qui secouent les maisons et les bâtiments à proximité ont été signalés la plupart du temps. Des chutes de cendres ont été signalées les 11-12 et 15-16 juin dans les zones sous le vent, notamment Acatenango (8 km à l’Est), La Soledad (11 km au Nord), Parramos (18 km au Nord-Nord-Est), Patzicia (17 km au Nord-Nord-Ouest) et Yepocapa (8 km Nord-Ouest). Des chutes de cendres étaient prévues dans les zones sous le vent certains autres jours. Les explosions ont également éjecté des matériaux incandescents jusqu’à 100-400 m au-dessus du sommet les 11-13 et 16-17 juin. Le 12 juin, des lahars ont descendu les bassins versants de Las Lajas et Ceniza, transportant des branches d’arbres, des troncs et des blocs mesurant jusqu’à 1,5 m de diamètre.

Source : Insivumeh , GVP

Photo : Diego Rizzo .

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Manizales, 18 juin 2024, 18h20 m.
Bulletin d’activité hebdomadaire : Volcan Nevado del Ruiz

Concernant le suivi de l’activité du VOLCAN NEVADO DEL RUIZ, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), une entité rattachée au MINISTERE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, rapporte que :

Dans la semaine du 4 au 10 juin 2024, le volcan a continué avec un comportement instable. Par rapport à la semaine précédente, les principales variations des paramètres surveillés ont été :
– La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a diminué dans le nombre de tremblements de terre enregistrés et a maintenu des niveaux similaires d’énergie sismique libérée. Certains signaux sismiques étaient associés à des émissions pulsatiles de cendres et de gaz dans l’atmosphère.
Ces signaux sismiques présentaient des niveaux d’énergie variables avec des valeurs généralement faibles. Les signaux de longue durée étaient occasionnels. Bien qu’une nébulosité élevée persiste dans la zone volcanique, grâce aux caméras utilisées pour surveiller le volcan, il a été possible de confirmer plusieurs émissions de cendres et des changements dans la température des matériaux émis associés à certains de ces événements sismiques. Le signal sismique enregistré aujourd’hui 18 juin à 02h27 se distingue par être le plus énergétique de la semaine, atteignant des niveaux d’énergie modérés. Ce signal était associé à une émission de cendres et des changements relatifs dans la température du matériau émis ont été observés.

– L’activité sismique associée à la fracturation des roches à l’intérieur de l’édifice volcanique a diminué en nombre de tremblements de terre enregistrés et augmenté dans l’énergie sismique libérée. Les tremblements de terre ont été localisés principalement dans le cratère Arenas et dans le secteur Sud-Sud-Ouest du volcan et, dans une moindre mesure, sur le flanc Nord-Est, à des distances inférieures à 10 km du cratère. Les profondeurs des événements variaient entre moins de 1 km et jusqu’à 7 km par rapport au sommet du volcan. La magnitude la plus élevée de la semaine a été de 1,4, correspondant au séisme enregistré le 15 juin à 07h16 , situé à environ 2 km au Sud-Sud-Ouest du cratère et à 3 km de profondeur. De plus, la sismicité liée à l’activité du dôme de lave (protubérance ou monticule) situé au fond du cratère s’est poursuivie, cependant, elle a diminué dans le nombre de tremblements de terre enregistrés par rapport à la semaine précédente. Les épisodes de ce type de sismicité étaient de faible niveau d’énergie et de courte durée.
– Sur le volcan, l’émission de vapeur d’eau et de gaz dans l’atmosphère depuis le cratère Arenas se poursuit. Les taux de dégazage du dioxyde de soufre (SO₂) étaient variables et présentaient des niveaux similaires par rapport à la semaine précédente. La hauteur maximale verticale et de dispersion de la colonne de gaz, estimée au-dessus du sommet du volcan, était respectivement de 1 000 et 2 000 m. Ces hauteurs étaient associée à l’émission de cendres présentée aujourd’hui 18 juin à 02h27 . Le sens de dispersion de la colonne de gaz au cours de la semaine était variable avec une tendance préférentielle vers les flancs Nord-Ouest et Ouest-Sud-Ouest du volcan.
– Lors du suivi de l’activité de surface, depuis les plateformes de surveillance satellitaire, la détection d’anomalies thermiques au fond du cratère Arenas a continué d’être limitée par les conditions de forte nébulosité dans la zone. Cependant, cette semaine, des anomalies détectées ont été signalées, présentant des niveaux d’énergie faibles à modérés.
Il n’est pas exclu que des émissions continues et pulsées de gaz et de cendres continuent de se produire qui, selon le régime des vents qui prévaut au moment de l’émission, se dispersent vers les centres de population, générant des dommages dus à la chute de ce matériau. En revanche, dans cet état d’alerte volcanique, des tremblements de terre peuvent survenir et être ressentis.

Source et photo : SGC

 

Japon , Suwanosejima :

Le JMA a rapporté que l’activité éruptive dans le cratère Ontake sur le Suwanosejima s’est poursuivie du 10 au 17 juin et a produit des panaches volcaniques qui se sont élevés jusqu’à 800 m au-dessus du bord du cratère. L’incandescence du cratère a été observée la nuit sur les images webcam. Aucune explosion n’a été enregistrée. Le niveau d’alerte est resté à 2 (sur une échelle de 5 niveaux) et le public a été averti de rester à au moins 1,5 km du cratère.

L’île de Suwanosejima, longue de 8 km, dans le Nord des îles Ryukyu, est constituée d’un stratovolcan andésitique avec deux cratères sommitaux actifs. Le sommet est tronqué par un grand cratère brisé s’étendant jusqu’à la mer sur le flanc Est et formé par l’effondrement de l’édifice. L’un des volcans les plus actifs du Japon, il était dans un état d’activité strombolienne intermittente à partir de l’Otake, le cratère sommital Nord-Est, entre 1949 et 1996, après quoi les périodes d’inactivité se sont prolongées. La plus grande éruption enregistrée a eu lieu en 1813-14, lorsque d’épais dépôts de scories recouvraient les zones résidentielles et que le cratère Sud-Ouest produisait deux coulées de lave qui atteignirent la côte Ouest. À la fin de l’éruption, le sommet de l’Otake s’est effondré, formant une importante avalanche de débris et créant un escarpement ouvert s’étendant jusqu’à la côte Est. L’île est restée inhabitée pendant environ 70 ans après l’éruption de 1813-1814. Des coulées de lave ont atteint la côte est de l’île en 1884. Seule une cinquantaine de personnes vivent sur l’île.

Source : Agence météorologique japonaise (JMA), GVP

Photo : eri .u tokyo.ac ( archive)

 

Kamchatka , Bezymianny :

55,97 N, 160,6 E ;
Altitude : 2 882 m (9 453 pi)
Code couleur aviation ; JAUNE

L’ éruption effusive du volcan se poursuit. L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude.

Une éruption effusive du volcan (extrudant une coulée de lave visqueuse sur les pentes orientales du dôme) se poursuit, elle s’accompagne d’une puissante activité gaz-vapeur et parfois d’une incandescence du dôme de lave. Les données satellite du KVERT ont montré une anomalie thermique au-dessus du volcan du 6 au 9 juin et du 11 au 13 juin ; le volcan était obscurci par des nuages ​​les autres jours de la semaine.

Le KVERT a rapporté qu’une anomalie thermique au-dessus du Bezymianny a été identifiée sur des images satellite du 6 au 9 et du 11 au 13 juin. Les nuages ​​météorologiques ont empêché la vue le 10 juin. Les dates sont UTC ; les événements spécifiques sont à l’heure locale là où cela est indiqué.

Sources :  KVERT , GVP.

Photo : V. Frolov. IVS FEB RAS

June 19, 2024. EN. Iceland : Reykjanes Peninsula , Italy : Stromboli , Indonesia : Lewotobi Laki-laki , Colombia : Chiles / Cerro Negro , Hawaii: Kilauea .

June 19 , 2024.

 

Iceland : Reykjanes Peninsula :

Eruption ongoing and lava flowing mostly to the northeast .
Uplift continues in Svartsengi

Updated 18. June at 15:40 UTC

The eruption is ongoing, and lava is flowing from one crater.
Lava flows mostly to the north alongside Mt. Sýlingarfell.
Uplift continues in Svartsengi at a similar pace. The rate of uplift is slightly lower than before the eruption started.

The eruption has been rather stable the past few days and one crater remains active. Lava is flowing mostly to the north from the crater, but a part of the lava accumulates to the south of the crater. The lava that flows to the north enters the lava lake near Mt. Sýlingarfell and continues to the north where the lava field continues to thicken. A small opening in the western crater rim appeared yesterday at noon and from there a stream of lava flowed a short distance to the west towards Mt. Sundhnúkur, but that stream has since been inactive. Little to no seismicity has been detected in the area.

During the period from June 3 to June 10, the lava extrusion rate from the eruption was estimated at about 10 m³/s, and since then, there have been no significant changes in the eruption’s activity, indicating that the flow rate is stable. Despite the ongoing eruption the Svartsengi reservoir continues to display inflation (as was observed during the previous eruption). Geodetic modelling shows that the inflation of the magma reservoir beneath Svartsengi, results from an additional volume increase in the range of 1-2 m³/s. If the magma accumulation rate beneath Svartsengi is combined with the lava extrusion rate on the surface, this provides an indication of the total magma inflow from depth. There is still considerable uncertainty in the model calculations and the estimation of the lava extrusion rate from the eruption in the past week, which can affect this assessment.

The development of the unrest will continue to be closely monitored.
According to weather forecasts the wind direction is from the southeast today but more southerly tonight. Gas pollution from the eruption will go to the northwest and later to the north and increased gas pollution can be expected in northern Reykjanes. Tomorrow the wind will be light, variable and westerly later in the day. The gas pollution will then move towards the capital area. Real time measurements of air quality can be found at loftgaedi
is .
The hazard assessment that was published on the 13th of June is still valid until the 20th of June, unless any significant changes occur.

Source : IMO

 

Italy , Stromboli :

WEEKLY BULLETIN, from June 10, 2024 to June 16, 2024. (issue date June 18, 2024)

SUMMARY STATEMENT OF ACTIVITY

In light of the monitoring data, it appears:
1) VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS: During this period, normal Strombolian activity was observed with projection activity in the northern zone. The total hourly frequency was established at high values ​​(15-19 events/h).The intensity of the explosions was between low and medium in both areas of the crater.
2) SISMOLOGY: The monitored seismological parameters do not show significant variations.
3) GROUND DEFORMATIONS: The signals from the ground deformation monitoring networks did not show significant variations.
4) GEOCHEMISTRY: SO2 flux at medium level
The CO2 flux in the summit zone is at average values.
The C/S ratio in the plume is at average values.
There are no updates to the helium isotope ratio in the thermal aquifer.
CO2 flow in Mofeta in the San Bartolo area: increasing compared to last week.
CO2 flux in Scari: stable values ​​at medium-high levels.
5) SATELLITE OBSERVATIONS: Thermal activity observed by satellite was generally low level with some isolated thermal anomalies of moderate level.

VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS
In the observed period, the eruptive activity of Stromboli was characterized through the analysis of images recorded by the INGV-OE surveillance cameras located at Pizzo (SPT), at altitude 190 m (SCT-SCV) and at Point dei Corvi (SPCT). . The explosive activity was mainly produced by 3 eruptive vents located in the northern zone of the crater and by 1 vent located in the south central zone.

Observations of explosive activity captured by surveillance cameras.
In the area of ​​the North crater (N), with two vents located in sector N1 and one in sector N2, explosive activity was observed which was mainly of low intensity (less than 80 m in height) and medium (less than 150 m high). . Furthermore, projection activity was observed, sometimes intense in sector N1, particularly on June 10 and 15. The products emitted in the eruption were mainly coarse materials (bombs and lapilli). The average frequency of explosions varied between 9 and 13 events/h.
In the South-Central (CS) zone, sectors C and S1 showed no activity, while in sector S2 the explosions varied in intensity from low (less than 80 m in height) to high (more than 150 m height) emitting fine materials mixed with coarse materials. The average frequency of explosions varied from 4 to 8 events/h.

Source : INGV

Photo : Stromboli stati d’animo / Sebastiano Cannavo.

 

Indonesia , Lewotobi Laki-laki :

An eruption of Mount Lewotobi Laki Laki occurred on Wednesday June 19, 2024 at 07:58 WITA with the height of the ash column observed at ±900 m above the summit (±2484 m above sea level) . The ash column was observed to be gray with thick intensity, oriented towards the South-West and West. At the time of writing, the eruption was still ongoing.

VOLCANO OBSERVATORY NOTICE FOR AVIATION – VONA

Issued : June 18 , 2024
Volcano : Lewotobi Laki-laki (264180)
Current Aviation Colour Code : ORANGE
Previous Aviation Colour Code : orange
Source : Lewotobi Laki-laki Volcano Observatory
Notice Number : 2024LWK087
Volcano Location : S 08 deg 32 min 20 sec E 122 deg 46 min 06 sec
Area : East Nusa Tenggara, Indonesia
Summit Elevation : 5069 FT (1584 M)

Volcanic Activity Summary :
Eruption with volcanic ash cloud at 23h58 UTC (07h58 local).

Volcanic Cloud Height :
Best estimate of ash-cloud top is around 7949 FT (2484 M) above sea level or 2880 FT (900 M) above summit. May be higher than what can be observed clearly. Source of height data: ground observer.

Other Volcanic Cloud Information :
Ash cloud moving from southwest to west. Volcanic ash is observed to be gray. The intensity of volcanic ash is observed to be thick.

Remarks :
Eruption recorded on seismogram with maximum amplitude 47.3 mm and maximum duration 279 second.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombia , Chiles / Cerro Negro :

San Juan de Pasto, June 18, 2024, 3:35 p.m.

Weekly activity bulletin: Chiles Volcanic Complex and Cerro Negro (CVCCN):

Regarding the monitoring of the activity of the CHILES AND CERRO NEGRO VOLCANOES, the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), an entity attached to the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, reports that:
During the week evaluated, between June 11 and 17, 2024 and compared to previous weeks, an increase in the frequency of earthquakes was recorded, but with a decrease in their energy levels. The predominance of seismicity associated with rock fracture has remained, both in terms of occurrence and energy, and the recording of earthquakes associated with fluid movement also continues, some of them with lower frequencies very low dominants.
The fracture earthquakes were preferentially located in 2 sources. The first at the summit, in the collapse zone existing to the north of the summit of the Chiles volcano, at distances less than 1.2 km, with depths between 2 and 5 km compared to the reference height (4,700 m above sea level) and maximum magnitude of 1.1.

The second source was located south-southeast of the summit of Chiles Volcano, at distances between 0.3 and 4.0 km, with depths between 3 and 8 km and a maximum magnitude of 2.0. A few other earthquakes were located scattered toward the southeast of Chiles Volcano, at distances up to 14 km, with depths close to 12 km from the summit of Chiles Volcano and a maximum local magnitude of 0, 9.

Volcanic deformation processes recorded by sensors installed on the ground and by remote satellite sensors continue. The evolution of activity in the CVCCN is the result of internal processes derived from the complex interaction between the magmatic system, the hydrothermal system and the geological faults of the area. Therefore, the probability of the occurrence of energetic earthquakes that can be felt by residents in the region of influence of the CVCCN persists.

Volcanic activity remains in a YELLOW ALERT state: active volcano with changes in the behavior of the base level of monitored parameters and other manifestations.

Source et photo : SGC

 

Hawaii , Kilauea :

Tuesday, June 18, 2024, 9:11 AM HST (Tuesday, June 18, 2024, 19:11 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » W,
Summit Elevation 4091 ft (1247 m)
Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Current Aviation Color Code: YELLOW

Activity Summary:
Kīlauea volcano is not erupting. Earthquake counts and rates of inflationary ground deformation in the summit and upper rift zones have resumed the slightly elevated behavior of last week after a two-day lull. Any additional or renewed increase in seismicity and/or deformation could result in new eruptive episodes within or near the summit region.

Recent Eruption Site Observations:  
Kīlauea erupted briefly on Monday, June 3, southwest of Kaluapele (Kīlauea caldera) within a closed area of Hawai’i Volcanoes National Park. Glow from fissure vents is no longer visible in webcam imagery. SO2 emissions from the eruption site have likely decreased since the most recent measurement and may be around 50-100 tonnes per day (t/d) (similar to background emission levels at the summit). Seismic activity remains low at the eruption site.

Summit and Upper Rift Zone Observations:  
Rates of seismicity beneath the summit, upper East Rift Zone, and upper Southwest Rift Zone have returned to slightly elevated levels. Over 35 earthquakes occurred over the past 24 hours. Earthquakes were mostly located beneath the south caldera region and upper East Rift Zone, at depths of 1.5-3 km (1–1.8 miles), with magnitudes under M2.5. Ground deformation data at the summit shows resumed steady inflation. The Uēkahuna tiltmeter northwest of the summit recorded overall inflation of approximately 6 microradians over the past 24 hours. The Sand Hill tiltmeter southwest of the summit recorded approximately 3 microradians of inflation over the past 24 hours. The most recent summit SO2 emission rate measured was approximately 50 t/d on June 10, 2024; accordingly, total SO2 emissions from the summit and recent eruption site are likely less than 200 t/d.

Lower Rift Zone Observations:  
Rates of seismicity and ground deformation beneath the middle and lower East Rift Zone and lower Southwest Rift Zone are low. Eruptive activity and unrest have been restricted to the summit and upper rift zone regions. Measurements from continuous gas monitoring stations downwind of Puʻuʻōʻō in the middle East Rift Zone remain below detection limits for SO2, indicating that SO2 emissions from Puʻuʻōʻō are negligible.

Source : HVO

Photo : USGS / A.R. Nalesnik. (archive)

 

19 Juin 2024. FR. Islande : Péninsule de Reykjanes , Italie : Stromboli , Indonésie : Lewotobi Laki-laki , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Hawaii : Kilauea .

19 Juin 2024.

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Éruption en cours et lave coulant principalement vers le nord-Est.
Le soulèvement se poursuit à Svartsengi

Mise à jour le 18 juin à 15h40 UTC

L’éruption est en cours et de la lave s’écoule d’un cratère.
La lave coule principalement vers le Nord, le long du mont Sýlingarfell.
Le soulèvement se poursuit à Svartsengi à un rythme similaire. Le taux de soulèvement est légèrement inférieur à celui d’avant le début de l’éruption.

L’éruption a été plutôt stable ces derniers jours et un cratère reste actif. La lave s’écoule principalement vers le Nord du cratère, mais une partie de la lave s’accumule au Sud du cratère. La lave qui coule vers le Nord pénètre dans le lac de lave près du mont Sýlingarfell et continue vers le Nord où le champ de lave continue de s’épaissir. Une petite ouverture dans le bord Ouest du cratère est apparue hier à midi et de là, un ruisseau de lave a coulé sur une courte distance vers l’Ouest en direction du mont Sundhnúkur, mais ce ruisseau est depuis inactif. Peu ou pas de sismicité n’a été détectée dans la région.

Durant la période du 3 au 10 juin, le débit d’extrusion de lave de l’éruption a été estimé à environ 10 m³/s, et depuis lors, il n’y a eu aucun changement significatif dans l’activité de l’éruption, ce qui indique que le débit est stable. Malgré l’éruption en cours, le réservoir du Svartsengi continue d’afficher une inflation (comme cela a été observé lors de l’éruption précédente). La modélisation géodésique montre que le gonflement du réservoir magmatique sous Svartsengi résulte d’une augmentation de volume supplémentaire de l’ordre de 1 à 2 m³/s. Si le taux d’accumulation de magma sous Svartsengi est combiné avec le taux d’extrusion de lave à la surface, cela fournit une indication de l’afflux total de magma depuis la profondeur. Il existe encore une incertitude considérable dans les calculs du modèle et dans l’estimation du taux d’extrusion de lave issue de l’éruption de la semaine dernière, ce qui peut affecter cette évaluation. L’évolution des troubles continuera d’être étroitement surveillée.

Selon les prévisions météorologiques, la direction du vent est du Sud-Est aujourd’hui mais plus du Sud cette nuit. La pollution gazeuse résultant de l’éruption se dirigera vers le Nord-Ouest, puis vers le Nord, et on peut s’attendre à une augmentation de la pollution gazeuse dans le Nord de Reykjanes. Demain le vent sera léger, variable et d’Ouest en fin de journée. La pollution gazeuse se déplacera alors vers la zone de la capitale. Des mesures en temps réel de la qualité de l’air peuvent être trouvées sur loftgaedi is.

L’évaluation des dangers publiée le 13 juin est toujours valable jusqu’au 20 juin, sauf changement significatif.

Source : IMO

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 10 Juin 2024 au 16 Juin 2024. (date d’émission 18 Juin 2024)

ÉTAT RÉSUMÉ DE L’ACTIVITÉ

A la lumière des données de suivi, il ressort :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Au cours de cette période, une activité strombolienne normale a été observée avec une activité de projections dans la zone Nord. La fréquence horaire totale s’est établie à des valeurs élevées (15-19 événements/h). L’intensité des explosions était comprise entre faible et moyenne dans les deux zones du cratère.
2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques surveillés ne montrent pas de variations significatives.
3) DÉFORMATIONS DU SOL : Les signaux des réseaux de surveillance des déformations du sol n’ont pas montré de variations significatives.
4) GEOCHIMIE : flux de SO2 à niveau moyen
Le flux de CO2 dans la zone sommitale se situe à des valeurs moyennes.
Le rapport C/S dans le panache est à des valeurs moyennes.
Il n’y a aucune mise à jour du rapport isotopique de l’hélium dans l’aquifère thermique.
Flux de CO2 à Mofeta dans la zone de San Bartolo : en augmentation par rapport à la semaine dernière.
Flux de CO2 à Scari : valeurs stables à des niveaux moyens-élevés.
5) OBSERVATIONS SATELLITE : L’activité thermique observée par satellite était généralement de faible niveau avec quelques anomalies thermiques isolées de niveau modéré.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Dans la période observée, l’activité éruptive du Stromboli a été caractérisée à travers l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE situées au Pizzo (SPT), à l’altitude 190 m (SCT-SCV) et à Punta dei Corvi (SPCT). . L’activité explosive a été principalement produite par 3 évents éruptifs situés dans la zone Nord du cratère et par 1 évent situé dans la zone Centre Sud.

Observations de l’activité explosive captées par les caméras de surveillance.
Dans la zone du cratère Nord (N), avec deux évents situés dans le secteur N1 et un dans le secteur N2, une activité explosive a été observée qui était principalement de faible intensité (moins de 80 m de hauteur) et moyenne (moins de 150 m de hauteur). . Par ailleurs, une activité de projections a été observée, parfois intense dans le secteur N1, notamment les 10 et 15 juin. Les produits émis en éruption étaient majoritairement des matériaux grossiers (bombes et lapilli). La fréquence moyenne des explosions variait entre 9 et 13 événements/h  .
Dans la zone Centre-Sud (CS), les secteurs C et S1 n’ont montré aucune activité, tandis que dans le secteur S2 les explosions variaient en intensité de faible (moins de 80 m de hauteur) à élevée (plus de 150 m de hauteur) émettant des matériaux fins mélangés à des matériaux grossier . La fréquence moyenne des explosions variait de 4 à 8 événements/h.

Source : INGV

Photo : Stromboli stati d’animo / Sebastiano Cannavo.

 

Indonésie , Lewotobi Laki-laki :

Une éruption du mont Lewotobi Laki Laki s’est produite le mercredi 19 juin 2024 à 07h58 WITA avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 900 m au-dessus du sommet (± 2484 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Sud-Ouest et l’Ouest. Au moment de la rédaction de ce rapport, l’éruption était toujours en cours.

AVIS D ‘OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Publié : 18 juin 2024
Volcan : Lewotobi Laki-laki (264180)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Lewotobi Laki-laki
Numéro d’avis : 2024LWK087
Emplacement du volcan : S 08 degrés 32 min 20 sec E 122 degrés 46 min 06 sec
Zone : Nusa Tenggara Est, Indonésie
Altitude du sommet : 5069 FT (1584 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 23h58 UTC (07h58 locale).

Hauteur des Nuages ​​Volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres se situe à environ 7 949 pieds (2 484 m) au-dessus du niveau de la mer ou 2 880 pieds (900 m) au-dessus du sommet. Peut être supérieur à ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant du Sud-Ouest vers l’Ouest. Les cendres volcaniques sont grises. L’intensité des cendres volcaniques est observée comme étant épaisse.

Remarques :
Éruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 47,3 mm et une durée maximale de 279 secondes.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombie , Chiles / Cerro Negro :

San Juan de Pasto, 18 juin 2024, 15h35

Bulletin d’activités hebdomadaire : Complexe Volcanique Chiles et Cerro Negro (CVCCN):

Concernant le suivi de l’activité des VOLCANS CHILES ET CERRO NEGRO, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), une entité rattachée au MINISTERE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, rapporte que :
Au cours de la semaine évaluée, entre le 11 et le 17 juin 2024 et par rapport aux semaines précédentes, une augmentation de la fréquence des tremblements de terre a été enregistrée, mais avec une diminution de leurs niveaux d’énergie. La prédominance de la sismicité associée à la fracture des roches est restée, tant en termes d’occurrence que d’énergie, et l’enregistrement de tremblements de terre associés au mouvement des fluides se poursuit également, certains d’entre eux avec des fréquences dominantes très basses.
Les séismes de fracture ont été préférentiellement localisés dans 2 sources. La première au sommet , dans la zone d’effondrement existant au Nord du sommet du volcan Chiles, à des distances inférieures à 1,2 km, avec des profondeurs comprises entre 2 et 5 km par rapport à la hauteur de référence (4 700 m au dessus du niveau de la mer) et magnitude maximale de 1,1.

La deuxième source était située au Sud-Sud-Est du sommet du volcan Chiles, à des distances comprises entre 0,3 et 4,0 km, avec des profondeurs comprises entre 3 et 8 km et une magnitude maximale de 2,0. Quelques autres tremblements de terre ont été localisés dispersés vers le Sud-Est du volcan Chiles, à des distances allant jusqu’à 14 km, avec des profondeurs proches de 12 km par rapport au sommet du volcan Chiles et une magnitude locale maximale de 0,9.

Les processus de déformation volcanique enregistrés par les capteurs installés sur le terrain et par les capteurs satellites distants se poursuivent. L’évolution de l’activité dans le CVCCN est le résultat de processus internes dérivés de l’interaction complexe entre le système magmatique, le système hydrothermal et les failles géologiques de la zone. Par conséquent, la probabilité d’apparition de séismes énergétiques pouvant être ressentis par les habitants de la région d’influence du CVCCN persiste.

L’activité volcanique reste en état d’ALERTE JAUNE : volcan actif avec des changements dans le comportement du niveau de base des paramètres surveillés et d’autres manifestations.

Source et photo : SGC

 

Hawaii , Kilauea :

Mardi 18 juin 2024, 9h11 HST (mardi 18 juin 2024, 19h11 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet : 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur aviation actuel : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. Le nombre de tremblements de terre et les taux de déformation inflationniste du sol dans les zones du sommet et du rift supérieur ont repris le comportement légèrement élevé de la semaine dernière après une accalmie de deux jours. Toute augmentation supplémentaire ou renouvelée de la sismicité et/ou de la déformation pourrait entraîner de nouveaux épisodes éruptifs dans ou à proximité de la région sommitale.

Observations récentes sur le site de l’éruption :
Le Kīlauea est entré en éruption brièvement le lundi 3 juin, au Sud-Ouest de Kaluapele (caldeira du Kīlauea) dans une zone fermée du parc national des volcans d’Hawaï. La lueur des évents des fissures n’est plus visible sur les images de la webcam. Les émissions de SO2 du site de l’éruption ont probablement diminué depuis la mesure la plus récente et pourraient se situer autour de 50 à 100 tonnes par jour (t/j) , similaire aux niveaux d’émission de fond au sommet . L’activité sismique reste faible sur le site de l’éruption.

Observations du sommet et de la zone supérieure du rift :
Les taux de sismicité sous le sommet, la zone supérieure du Rift Est et la zone supérieure du Rift Sud-Ouest sont revenus à des niveaux légèrement élevés. Plus de 35 tremblements de terre se sont produits au cours des dernières 24 heures. Les tremblements de terre étaient principalement situés sous la région Sud de la caldeira et dans la zone supérieure du Rift Est, à des profondeurs de 1,5 à 3 km (1 à 1,8 miles), avec des magnitudes inférieures à M2,5. Les données sur la déformation du sol lors du sommet montrent une reprise de l’inflation stable. L’inclinomètre d’Uēkahuna au Nord-Ouest du sommet a enregistré une inflation globale d’environ 6 microradians au cours des dernières 24 heures. L’inclinomètre de Sand Hill au Sud-Ouest du sommet a enregistré environ 3 microradians d’inflation au cours des dernières 24 heures.Le taux d’émission de SO2 au sommet le plus récent mesuré était d’environ 50 t/j le 10 juin 2024 ; par conséquent, les émissions totales de SO2 du sommet et du site de la récente éruption sont probablement inférieures à 200 t/j.

Observations de la zone du rift inférieur :
Les taux de sismicité et de déformation du sol sous la zone moyenne et inférieure du Rift Est et la zone inférieure du Rift Sud-Ouest sont faibles. L’activité éruptive et les troubles ont été limités aux régions du sommet et de la zone supérieure du rift. Les mesures des stations de surveillance continue des gaz sous le vent de Pu’u’ō’ō, dans la zone du Rift du Sud-Est, restent inférieures aux limites de détection du SO2, ce qui indique que les émissions de SO2 de Pu’u’ō’ō sont négligeables.

Source : HVO

Photo : USGS / A.R. Nalesnik. (archive)

 

June 17, 2024. EN. Alaska : Shishaldin , Indonesia : Lewotobi Laki-laki , Colombia : Galeras , Ecuador : Sangay , Guatemala : Fuego .

June 17 , 2024.

 

Alaska , Shishaldin :

Minor unrest at Shishaldin Volcano continues, with small, low-frequency earthquakes and tremor occurring throughout the past 24 hours. Nothing unusual was observed in mostly clear satellite data.

Minor rock falls associated with collapse events from the unstable ground in and near the summit crater may occur. The collapse events can generate small clouds of dust likely composed of fine-grained ash.

The diffuse dust clouds dissipate quickly and can produce irregular-shaped deposits near the summit. The last significant ash-producing eruption occurred in November 2023.

Local seismic and infrasound sensors, web cameras, and a geodetic network are used to monitor Shishaldin Volcano. In addition to the local monitoring network, AVO uses nearby geophysical networks, regional infrasound and lighting data, and satellite images to detect eruptions.

Source : AVO

Photo : Beesley, Nick

 

Indonesia , Lewotobi Laki-laki :

An eruption of Mount Lewotobi Laki-laki occurred on Monday June 17, 2024 at 06:18 WITA with the height of the ash column observed at ± 600 m above the summit (± 2184 m above sea level ). The ash column was observed to be gray with thick intensity, oriented towards the South-West. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 14.8 mm and a duration of 447 seconds.

Seismicity observation:
2 eruption earthquakes with an amplitude of 14.7 mm and a seismic duration of 431 to 447 seconds.
2 emission earthquakes with an amplitude of 4.4 to 5.1 mm and duration of the earthquake from 12 to 60 seconds.
2 low-frequency earthquakes with an amplitude of 5.9 to 11 mm and an earthquake duration of 12 to 14 seconds.
4 Shallow volcanic earthquakes with an amplitude of 2.9 to 4.4 mm and an earthquake duration of 7 to 8 seconds.
2 deep volcanic earthquakes with an amplitude of 2.9 to 4.4 mm,  and an earthquake duration of 8 to 9 seconds.
2 local tectonic earthquakes with an amplitude of 4.4 to 5.9 mm, and an earthquake duration of 21 to 22 seconds.
1 Distant tectonic earthquake with an amplitude of 4.4 mm, and the earthquake lasted 75 seconds.

RECOMMENDATION
1. Communities around Mount Lewotobi Laki-laki and visitors/tourists do not carry out any activities within a radius of 3 km from the center of the volcano eruption and in the sector of 4 km in the North-North-East direction and 5 km in the direction of the North-East Sector.

2. The public should remain calm and follow the instructions of the regional government and not believe rumors whose origin is unclear.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombia , Galeras :

San Juan de Pasto, June 11, 2024, 3:30 p.m.
Weekly activity bulletin: Galeras Volcano

Regarding the monitoring of the activity of the GALERAS VOLCANO, the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), an entity attached to the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, reports that:
Compared to the previous week, during the period evaluated between June 4 and 10, 2024, an increase was observed both in the seismic occurrence and in the energy released, maintaining the predominance of seismicity associated with the fracture rocks within the volcanic system. The fracture earthquakes were located mainly near the active cone at distances less than 1 km and at depths less than 3 km relative to its summit (4,200 m altitude).

A few events were located scattered across the volcanic region, at distances up to 7 km, with depths less than 6 km and a maximum local magnitude of 1.
Gas emissions were recorded in the fumarole fields of Las Chavas, to the West, and El Paisita, to the North of the active cone, with small white columns, of low height and variable dispersion due to the action of the winds. The other geophysical and geochemical parameters of volcanic monitoring showed stability.

Volcanic activity remains in a YELLOW ALERT state: active volcano with changes in the behavior of the base level of monitored parameters and other manifestations.

Source et photo : SGC

 

Ecuador , Sangay :

DAILY REPORT ON THE STATE OF THE SANGAY VOLCANO, Sunday June 16, 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Surface activity level: High, Surface trend: No change
Internal activity level: High, Internal trend: No change

Seismicity: From June 15, 2024, 11:00 a.m. to June 16, 2024, 11:00 a.m.:

Due to data transmission problems, it was not possible to count volcanic events.

Precipitation/Lahars:
Rains were recorded in the volcano area without generating mudslides and debris. **In the event of heavy rains, these could remobilize the accumulated material, generating flows of mud and debris which would descend down the sides of the volcano to flow into adjacent rivers.

Emissions/ash column:
Yesterday, at the time of writing this report, thanks to the monitoring system and satellite cameras, clouds and bad weather were recorded in the areas surrounding the volcano, so it was not possible to visualize the gas or ash emissions. No report has been received from the VAAC in Washington either.

Other monitoring parameters:
The FIRMS and MIROVA satellite systems, respectively, have not recorded any thermal anomalies over the past 24 hours.

Observation:
From yesterday afternoon until today’s break, thanks to the monitoring system and satellite cameras, the volcano remained completely cloudy without presenting any news.

Alert level: yellow

Source : IGEPN

Photo :  AlexBoasphoto

 

Guatemala , Fuego :

Weather conditions: Cloudy
Wind: South-East
Precipitation: 20.6 mm.

Activity:
The Fuego Volcano Observatory reports cloudy conditions that prevent the observation of volcanic activity since yesterday. Explosions were not observed, which, according to the infrasound recording, are of weak and sometimes moderate characteristics. During the night and early morning, low rumbling sounds were heard with shock waves that vibrated the doors, roofs and windows of homes in communities near the volcano.

Noises were also heard due to the descent of weak to moderate avalanches towards the ravines, notably that of Ceniza. Due to the wind direction, a light ash fall could occur in the San Pedro Yepocapa and Acatenango region. In the afternoon and evening, the heavy rains forecast could cause lahars to descend in different ravines of the volcano.

Source : Insivumeh

Photo : Diego Rizzo

17 Juin 2024. FR. Alaska : Shishaldin , Indonésie : Lewotobi Laki-laki , Colombie : Galeras , Equateur : Sangay , Guatemala : Fuego .

17 Juin 2024.

 

Alaska , Shishaldin :

Des troubles mineurs se poursuivent sur le volcan Shishaldin, avec de petits tremblements de terre et des tremors de basse fréquence survenus au cours des dernières 24 heures. Rien d’inhabituel n’a été observé dans les données satellite pour la plupart claires.

Des chutes de pierres mineures associées à des événements d’effondrement dus au sol instable dans et à proximité du cratère sommital peuvent se produire. Les événements d’effondrement peuvent générer de petits nuages ​​​​de poussière probablement composés de cendres à grains fins.

Les nuages ​​​​de poussière diffus se dissipent rapidement et peuvent produire des dépôts de forme irrégulière près du sommet. La dernière éruption significative produisant des cendres a eu lieu en novembre 2023.

Des capteurs sismiques et infrasons locaux, des caméras Web et un réseau géodésique sont utilisés pour surveiller le volcan Shishaldin. En plus du réseau de surveillance local, l’AVO utilise les réseaux géophysiques à proximité, les données régionales d’infrasons et de foudre, ainsi que les images satellite pour détecter les éruptions.

Source : AVO

Photo : Beesley, Nick

 

Indonésie , Lewotobi Laki-laki :

Une éruption du mont Lewotobi Laki-laki s’est produite le lundi 17 juin 2024 à 06h18 WITA avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 600 m au-dessus du sommet (± 2184 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Sud-Ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 14,8 mm et une durée de 447 secondes.

Observation de la sismicité:
2 séismes d’éruption d’une amplitude de 14,7 mm et d’une durée sismique de 431 à 447 secondes.
2 tremblements de terre d’émissions d’une amplitude de 4,4 à 5,1 mm et durée du séisme de 12 à 60 secondes.
2 tremblements de terre à basse fréquence d’une amplitude de 5,9 à 11 mm et d’une durée de séisme de 12 à 14 secondes.
4 Séismes volcaniques peu profonds d’une amplitude de 2,9 à 4,4 mm et d’une durée de séisme de 7 à 8 secondes.
2 tremblements de terre volcaniques profonds d’une amplitude de 2,9 à 4,4 mm,  et une durée de séisme de 8 à 9 secondes.
2 tremblements de terre tectoniques locaux d’une amplitude de 4,4 à 5,9 mm, et d’une durée de séisme de 21 à 22 secondes.
1 Séisme tectonique lointain d’une amplitude de 4,4 mm,  et le séisme a duré 75 secondes.

RECOMMANDATION
1. Les communautés autour du mont Lewotobi Laki-laki et les visiteurs/touristes n’exercent aucune activité dans un rayon de 3 km du centre de l’éruption du volcan et dans le secteur de 4 km dans la direction Nord-Nord-Est et de 5 km dans la direction  du Secteur Nord-Est.

2. Le public doit rester calme et suivre les instructions du gouvernement régional et ne pas croire aux rumeurs dont l’origine n’est pas claire.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombie , Galeras :

San Juan de Pasto, 11 juin 2024, 15h30
Bulletin d’activité hebdomadaire : Volcan Galeras

Concernant le suivi de l’activité du VOLCAN GALERAS, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), une entité rattachée au MINISTERE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, rapporte que :
Par rapport à la semaine précédente, au cours de la période évaluée entre le 4 et le 10 juin 2024, une augmentation a été observée tant dans l’occurrence sismique que dans l’énergie libérée, maintenant la prédominance de la sismicité associée à la fracture des roches au sein du système volcanique. Les séismes de fracture se sont localisés principalement à proximité du cône actif à des distances inférieures à 1 km et à des profondeurs inférieures à 3 km par rapport à son sommet (4 200 m d’altitude) .

Quelques événements ont été localisés dispersés dans la région volcanique, à des distances allant jusqu’à 7 km, avec des profondeurs inférieures à 6 km et une magnitude locale maximale de 1.
Des émissions de gaz ont été enregistrées dans les champs de fumerolles de Las Chavas, à l’Ouest, et d’El Paisita, au Nord du cône actif, avec de petites colonnes blanches, de faible hauteur et une dispersion variable due à l’action des vents. Les autres paramètres géophysiques et géochimiques du suivi volcanique ont montré une stabilité.

L’activité volcanique reste en état d’ALERTE JAUNE : volcan actif avec des changements dans le comportement du niveau de base des paramètres surveillés et d’autres manifestations.

Source et photo : SGC

 

Equateur , Sangay :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY , Dimanche 16 Juin 2024 .
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Sans changement
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Sans changement

Sismicité : Du 15 Juin 2024 , 11:00h au 16 Juin 2024 , 11:00h : 

En raison de problèmes de transmission des données, il n’a pas été possible de compter les événements volcaniques.

 

Précipitations/Lahars :
Des pluies ont été enregistrées dans la zone du volcan sans générer de coulées de boue et de débris. **En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser la matière accumulée, générant des coulées de boue et de débris qui descendraient sur les flancs du volcan pour se jeter dans les rivières adjacentes.

Colonne émissions/cendres :
Hier, au moment de la rédaction de ce rapport, grâce au système de surveillance et au caméras satellite, des nuages ​​et du mauvais temps ont été enregistrés dans les zones entourant le volcan, il n’a donc pas été possible de visualiser les émissions de gaz ou de cendres. Aucun rapport n’a non plus été reçu du VAAC de Washington.

Autres paramètres de surveillance :
Les systèmes satellitaires FIRMS et MIROVA, respectivement, n’ont enregistré aucune anomalie thermique au cours des dernières 24 heures.

Observation:
Depuis hier après-midi jusqu’à la pause d’aujourd’hui, grâce au système de surveillance et au caméras satellite, le volcan est resté complètement nuageux sans présenter aucune nouvelle.

Niveau d’alerte : jaune

Source : IGEPN

Photo :  AlexBoasphoto

 

Guatemala , Fuego :

Conditions atmosphériques : Nuageux
Vent : Sud-Est
Précipitations : 20,6 mm.

Activité:
L’Observatoire du Volcan Fuego rapporte des conditions nuageuses qui empêchent l’observation de l’activité volcanique depuis hier. Les explosions n’ont pas été observées, qui, selon l’enregistrement des infrasons, sont de caractéristiques faibles et parfois modérées. Durant la nuit et tôt le matin, de faibles grondements ont été entendus avec des ondes de choc qui ont fait vibrer les portes, les toits et les fenêtres des maisons des communautés proches du volcan.

Des bruits ont également été entendus en raison de la descente d’avalanches faibles à modérées vers les ravins, notamment celui de Ceniza. En raison de la direction du vent, une faible chute de cendres pourrait se produire sur la région de San Pedro Yepocapa et Acatenango. Dans l’après-midi et le soir, les fortes pluies annoncées pourraient faire descendre des lahars dans différents ravins du volcan.

Source : Insivumeh

Photo : Diego Rizzo

June 15, 2024, EN. Iceland : Reykjanes Peninsula , Indonesia : Lewotobi Laki-laki , Colombia : Cerro Machin , La Guadeloupe : La Soufrière , Guatemala : Santiaguito .

June 15 , 2024 .

 

Iceland : Reykjanes Peninsula :

Considerable pollution measured from the eruption
The lava field formed in this eruption is the largest of the five lava flows that have formed in the eruptions at Sundhnúkur.

Updated 13. June at 16:30 UTC

The eruption has lasted for 15 days. One crater remains active
The lava field in this eruption has reached 9.2 km2 and a volume of about 41 million m3, making it the largest since December 2023
The lava pond remains rather stable, but lava flows from it into the active lava stream north of Sýlingarfell
Gas pollution is likely to continue in the coming days.
Hazard assessment updated – few changes

The volcanic eruption that started on 29 May is still ongoing and has therefore lasted for 15 days. It has been fairly stable for the past few days and only one crater is still active, as it has been since June 4th. Very little seismic activity has been detected in the area.

The main lava flow continues to be from the crater towards mt. Sýlingarfell and along the mountain on its northern side. A lava pond is still present at Sýlingarfell, but lava flows from the pond into the active lava stream north of Sýlingarfell. That stream is in a similar channel as the lava that inundated Grindavík road last Saturday. The lava flow front near Grindavík road is moving very slowly but thickening.

The photogrammetry team of the Icelandic Institute of Natural History (IINH) and the National Land Survey of Iceland (NLSI) has processed data collected by experts from Efla, Verkís and Svarmi during a drone flight over the eruption site on 10 June. The data show that the lava flow field has reached 9.2 km2 and a volume of about 41 million m3. This makes the lava field formed in this eruption the largest of the five eruptions that have occurred in the Sundhnúkur crater row area since December 2023, both in terms of area and volume. For comparison, the lava field formed in the eruption that started on 16 March and lasted until 9 May was about 6.2 km2 in area and 35 million m3.

Based on this data, the average flow of lava from the eruption during the period 3-10 June is estimated at 10 m3/s. Between the afternoon of 29 May – 3 June, the lava flow was estimated at 27 m3/s, so the vigor of the activity has decreased somewhat between these two measurements.

GPS measurements indicate that land uplift in Svartsengi continues and that the location of the magma accumulation zone beneath Svartsengi is unchanged. This can suggest that the magma flow from depth continues and is greater than the flow out of the crater on the surface, causing magma to accumulate beneath Svartsengi. There are no clear signs of a reduction in magma flow. The activity is closely monitored, and scientists continue to interpret any developments

Substantial gas pollution in the last days
Gas pollution from the eruption has been quite high yesterday and today. Gas meters located close to the Blue Lagoon and at Hafnir detect considerable gas pollution. Easterly winds last night blew the gas to the west and the highest concentration of SO2 was measured over 8000 µg/m3. Gas pollution can be expected to persist for the next few days. Easterly winds continue today and the gas will then travel to the west over the Svartsengi area and onwards over the western part of the Reykjanes peninsula. Tomorrow, the wind direction vary and the gas will dispersed widely over the peninsula, but as the day goes on winds will turn to northerly directions and gas will blow south over Grindavík.

The hazard assessment has been updated in light of the developments in the eruption and weather- and gas distribution forecasts. The assessment is mostly unchanged, aside from zone 5 where the hazard due to lava flow has increased. There is still a very high hazard in zone 3, the Sundhnúkur crater row, where the eruption started. There is also a high hazard (red) in zone 4 (Grindavík) and zone 6. In zones 1,5 and 7 there is a considerable hazard (orange). The hazard map is valid until 20 June, barring any development.

Source : IMO

Photos :  mbl.is/Kristinn Magnússon , IMO.

 

Indonesia , Lewotobi Laki-laki :

An eruption of Mount Lewotobi Laki occurred on Saturday June 15, 2024 at 12:02 WITA with the height of the ash column observed at ±900 m above the summit (±2484 m above sea level). The ash column was observed to be gray with thick intensity, oriented towards the South-West and West. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 47.3 mm and a duration of 196 seconds.

VOLCANO OBSERVATORY NOTICE FOR AVIATION – VONA

Issued : June 15 , 2024
Volcano : Lewotobi Laki-laki (264180)
Current Aviation Colour Code : ORANGE
Previous Aviation Colour Code : orange
Source : Lewotobi Laki-laki Volcano Observatory
Notice Number : 2024LWK069
Volcano Location : S 08 deg 32 min 20 sec E 122 deg 46 min 06 sec
Area : East Nusa Tenggara, Indonesia
Summit Elevation : 5069 FT (1584 M)

Volcanic Activity Summary :
Eruption with volcanic ash cloud at 04h02 UTC (12h02 local).

Volcanic Cloud Height :
Best estimate of ash-cloud top is around 7949 FT (2484 M) above sea level or 2880 FT (900 M) above summit. May be higher than what can be observed clearly. Source of height data: ground observer.

Other Volcanic Cloud Information :
Ash cloud moving from southwest to west. Volcanic ash is observed to be gray. The intensity of volcanic ash is observed to be thick.

Remarks :
Eruption recorded on seismogram with maximum amplitude 47.3 mm and maximum duration 196 second.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombia , Cerro Machin :

Weekly Activity Bulletin: Cerro Machín Volcano

Regarding the monitoring of the activity of the CERRO MACHÍN VOLCANO, the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), an entity attached to the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, reports that:

For the week of June 4 to 10, 2024, the recording of seismicity associated with the fracturing of rocks inside the volcanic edifice continued. In general, this activity has maintained similar levels in the number of recorded earthquakes and in the seismic energy released compared to the previous week, however since 10:30 a.m. today there has been a slight increase. The earthquakes were located on the southwest and south flanks of the main dome, at distances less than 2 km from the main dome.

The depths of the earthquakes varied between 2 and 6 km from the summit of the volcano. The maximum magnitudes up to the time of the bulletin’s release were 1.3 and 1.2, corresponding to the earthquakes recorded today at 10:44 a.m. and 11:08 a.m. respectively. The two earthquakes were located 1 km west-southwest of the main dome, at a depth of 3 km.
The other parameters measured and used for the diagnosis of volcanic activity did not present significant changes during the period evaluated.
The alert status for volcanic activity remains at: YELLOW ALERT: Active volcano with changes in the behavior of the base level of monitored parameters and other manifestations.

Source : SGC

Photo : Nestoriman

 

La Guadeloupe , La Soufrière :

Monthly bulletin, Paris Institute of Globe Physics / Guadeloupe Volcanological and Seismological Observatory.

May 2024, Soufrière Volcano:

• Seismicity:
762 volcano-tectonic earthquakes (VT), including 3 swarms of 314, 179, and 119 earthquakes were detected in the volcano sector. All earthquakes have a negative magnitude and are located less than 1 km deep under the Soufrière dome. The energy released (1.5 MJ) is up compared to the previous month (1.0 MJ)

• Deformation:
since the beginning of 2024, GNSS stations have recorded a slowdown in the opening of the top of the dome

• Gases and fluids
– after significant fluctuations in 2023, the temperature (95.1 to 95.3 °C) and pH (3.32) of the Napoléon Nord fumarole returned to normal values
– the temperature of Lake Tarissan is 99.6°C. Its pH (+0.01) is slightly decreasing.
– The composition of deep gases (non-condensable) does not show any major change which could reflect a rise of magma.

Based on the observations summarized in this bulletin, and in accordance with the provisions planned by the authorities, the volcanic alert level (table in the appendix) remains:
Vigilance: Yellow

Regional telluric activity
• 178 earthquakes were recorded on regional fault networks, including 56 in the Saintes sector
• The largest earthquake (Md= 5.4 ± 0.3) occurred on May 8 at 10:43 (local time). The epicenter was located 36 km north-northwest of Anse-Bertrand, at a depth of 17 km. This shock was widely felt in Guadeloupe.

Source et photo : IPGP

 

Guatemala , Santiaguito :

Weather conditions: partly cloudy
Wind: from the West
Precipitation: 73.0 mm.

Activity:
The Santiaguito Volcano Observatory OVSAN reports abundant degassing on the crater dispersing towards the East and South-East, weak to moderate explosions are recorded expelling columns of gas and ash which reach up to 900 meters high above the crater which disperse towards the South-East, the East and in a North-East direction. At night and early in the morning, incandescence was observed in the Caliente Dome crater and in the upper part of the lava flow in a West-Southwest direction.

 

Weak, moderate and some strong block avalanches are recorded on the lava flow, on the southern flank and on the southeastern flank. The volcano maintains high activity due to the extrusion of lava blocks in the Caliente Dome in a west, southwest direction and the unstable nature of the material in the crater. There is therefore a probability of moderate to strong pyroclastic flows. one should not stay near or in river beds near the slopes of the volcano. In the afternoon and evening, the heavy rains forecast could cause lahars in different ravines of the volcano.

Source : Insivumeh

Photo : Edgar Cabrera / CONRED

 

 

 

15 Juin 2024 , FR. Islande : Péninsule de Reykjanes , Indonésie : Lewotobi Laki-laki , Colombie : Cerro Machin , La Guadeloupe : La Soufrière , Guatemala : Santiaguito .

15 Juin 2024 .

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Une pollution considérable mesurée depuis la zone de l’éruption
Le champ de lave formé lors de cette éruption est la plus grande des cinq coulées de lave qui se sont formées lors des éruptions de Sundhnúkur.

Mise à jour le 13 juin à 16h30 UTC

L’éruption dure depuis 15 jours. Un cratère reste actif
Le champ de lave de cette éruption a atteint 9,2 km2 et un volume d’environ 41 millions de m3, ce qui en fait le plus grand depuis décembre 2023.
L’étang de lave reste plutôt stable, mais la lave s’en écoule dans le ruisseau de lave actif au Nord de Sýlingarfell
La pollution gazeuse devrait se poursuivre dans les prochains jours.
Évaluation des dangers mise à jour – quelques changements

L’éruption volcanique qui a débuté le 29 mai est toujours en cours et dure donc depuis 15 jours. Elle est assez stable depuis quelques jours et un seul cratère est encore actif, comme depuis le 4 juin. Très peu d’activité sismique a été détectée dans la zone.

La principale coulée de lave continue de provenir du cratère vers le mont. Sýlingarfell et le long de la montagne sur son versant Nord. Un étang de lave est toujours présent à Sýlingarfell, mais la lave s’écoule de l’étang dans le ruisseau de lave actif au Nord de Sýlingarfell. Ce ruisseau se trouve dans un canal similaire à celui de la lave qui a inondé la route de Grindavík samedi dernier. Le front de coulée de lave près de la route de Grindavík se déplace très lentement mais s’épaissit.

L’équipe de photogrammétrie de l’Institut islandais d’histoire naturelle (IINH) et du National Land Survey of Islande (NLSI) a traité les données collectées par des experts d’Efla, Verkís et Svarmi lors d’un vol de drone au-dessus du site de l’éruption le 10 juin. Les données montrent que le champ de coulée de lave a atteint 9,2 km2 et un volume d’environ 41 millions de m3. Cela fait du champ de lave formé lors de cette éruption la plus grande des cinq éruptions survenues dans la zone du cratère Sundhnúkur depuis décembre 2023, à la fois en termes de superficie et de volume. À titre de comparaison, le champ de lave formé lors de l’éruption qui a débuté le 16 mars et a duré jusqu’au 9 mai avait une superficie d’environ 6,2 km2 et 35 millions de m3.

Sur la base de ces données, le débit moyen de lave provenant de l’éruption pendant la période du 3 au 10 juin est estimé à 10 m3/s. Entre l’après-midi du 29 mai et le 3 juin, la coulée de lave a été estimée à 27 m3/s, la vigueur de l’activité a donc quelque peu diminué entre ces deux mesures.

Les mesures GPS indiquent que le soulèvement des terres à Svartsengi se poursuit et que l’emplacement de la zone d’accumulation de magma sous Svartsengi reste inchangé. Cela peut suggérer que le flux de magma depuis la profondeur continue et est supérieur au flux sortant du cratère à la surface, provoquant l’accumulation de magma sous Svartsengi. Il n’y a aucun signe clair d’une réduction du flux magmatique. L’activité est étroitement surveillée et les scientifiques continuent d’interpréter tout développement.

Importante pollution gazeuse ces derniers jours
La pollution gazeuse due à l’éruption a été assez élevée hier et aujourd’hui. Les compteurs de gaz situés à proximité du Lagon Bleu et à Hafnir détectent une pollution gazeuse considérable. Les vents d’Est de la nuit dernière ont soufflé le gaz vers l’Ouest et la concentration la plus élevée de SO2 a été mesurée au-dessus de 8 000 µg/m3. La pollution gazeuse devrait persister dans les prochains jours. Les vents d’Est persistent aujourd’hui et le gaz se déplacera ensuite vers l’Ouest sur la région de Svartsengi et au-delà sur la partie Ouest de la péninsule de Reykjanes. Demain, la direction du vent variera et le gaz se dispersera largement sur la péninsule, mais à mesure que la journée avance, les vents tourneront vers le Nord et le gaz soufflera vers le Sud sur Grindavík.

L’évaluation des risques a été mise à jour à la lumière de l’évolution des prévisions d’éruption et de la météorologie et de la distribution de gaz. Le bilan est quasiment inchangé, à l’exception de la zone 5 où le risque dû aux coulées de lave a augmenté. Il existe toujours un risque très élevé dans la zone 3, la rangée du cratère Sundhnúkur, où l’éruption a commencé. Il existe également un danger élevé (rouge) dans la zone 4 (Grindavík) et la zone 6. Dans les zones 1,5 et 7, il existe un danger considérable (orange). La carte des aléas est valable jusqu’au 20 juin, sauf évolution.

Source : IMO

Photos :  mbl.is/Kristinn Magnússon , IMO.

 

Indonésie , Lewotobi Laki-laki :

Une éruption du mont Lewotobi Laki s’est produite le samedi 15 juin 2024 à 12h02 WITA avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 900 m au-dessus du sommet (± 2484 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Sud-Ouest et l’Ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 47,3 mm et une durée de 196 secondes.

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Publié : 15 juin 2024
Volcan : Lewotobi Laki-laki (264180)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Lewotobi Laki-laki
Numéro d’avis : 2024LWK069
Emplacement du volcan : S 08 degrés 32 min 20 sec E 122 degrés 46 min 06 sec
Zone : Nusa Tenggara Est, Indonésie
Altitude du sommet : 5069 FT (1584 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 04h02 UTC (12h02 locale).

Hauteur des Nuages ​​Volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres se situe à environ 7 949 pieds (2 484 m) au-dessus du niveau de la mer ou 2 880 pieds (900 m) au-dessus du sommet. Peut être supérieur à ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant du Sud-Ouest vers l’Ouest. Les cendres volcaniques sont grises. L’intensité des cendres volcaniques est observée comme étant épaisse.

Remarques :
Éruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 47,3 mm et une durée maximale de 196 secondes.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombie , Cerro Machin :

Bulletin d’activité hebdomadaire : Volcan Cerro Machín

Concernant le suivi de l’activité du VOLCAN CERRO MACHÍN, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), une entité rattachée au MINISTERE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, rapporte que :

Pour la semaine du 4 au 10 juin 2024, l’enregistrement de sismicité associé à la fracturation des roches à l’intérieur de l’édifice volcanique s’est poursuivi. En général, cette activité a maintenu des niveaux similaires dans le nombre de tremblements de terre enregistrés et dans l’énergie sismique libérée par rapport à la semaine précédente, toutefois depuis 10h30 aujourd’hui, il y a eu une légère augmentation. Les séismes étaient situés sur les flancs Sud-Ouest et Sud du dôme principal, à des distances inférieures à 2 km du dôme principal.

Les profondeurs des séismes variaient entre 2 et 6 km par rapport au sommet du volcan. Les magnitudes maximales jusqu’au moment de la publication du bulletin étaient de 1,3 et 1,2, correspondant aux tremblements de terre enregistrés aujourd’hui à 10h44 et 11h08  respectivement. Les deux séismes ont été localisés à 1 km à l’Ouest-Sud-Ouest du dôme principal, à une profondeur de 3 km.
Les autres paramètres mesurés et utilisés pour le diagnostic de l’activité volcanique n’ont pas présenté de changements importants au cours de la période évaluée.
L’état d’alerte pour l’activité volcanique reste à : ALERTE JAUNE : Volcan actif avec changements dans le comportement du niveau de base des paramètres surveillés et autres manifestations.

Source : SGC

Photo : Nestoriman

 

La Guadeloupe , La Soufrière :

Bulletin mensuel , Institut de physique du globe de Paris / Observatoire volcanologique et sismologique de Guadeloupe.

Mai 2024 , Volcan de la Soufrière:

• Sismicité :
762 séismes volcano-tectoniques (VT), dont 3 essaims de 314, 179, et 119 séismes ont été détectés dans le secteur du volcan. Tous les séismes ont une magnitude négative et sont localisés à moins de 1 km de profondeur sous le dôme de la Soufrière. L’énergie libérée (1.5 MJ) est en hausse par rapport au mois précédent (1.0 MJ)

• Déformation :
depuis début 2024, les stations GNSS enregistrent un ralentissement de l’ouverture du sommet du dôme

• Gaz et fluides
– après des fluctuations importantes en 2023, la température (95.1 à 95.3 °C) et le pH (3.32) de la fumerolle Napoléon Nord sont revenus à des valeurs normales
– la température du lac Tarissan est de 99.6°C. Son pH (+0.01) est en légère baisse.
– La composition des gaz profonds (non condensables) ne montre pas de changement majeur qui pourrait traduire une remontée de magma.

Sur la base des observations résumées dans ce bulletin, et en accord avec les dispositions prévues par les autorités, le niveau d’alerte volcanique (tableau en annexe) reste :
Vigilance : Jaune

Activité tellurique régionale
• 178 séismes ont été enregistrés sur les réseaux de failles régionales, dont 56 dans le secteur des Saintes
• Le séisme le plus important (Md= 5.4 ± 0.3) a eu lieu le 8 mai à 10:43 (heure locale). L’épicentre a été localisé à 36 km au Nord−Nord−Ouest de Anse−Bertrand, à 17 km de profondeur. Cette secousse a été très largement ressentie en Guadeloupe.

Source et photo : IPGP

 

Guatemala , Santiaguito :

Conditions atmosphériques : partiellement nuageux
Vent : de l’Ouest
Précipitations : 73,0 mm.

Activité:
L’observatoire du volcan Santiaguito OVSAN rapporte un dégazage abondant sur le cratère se dispersant vers l’Est et le Sud-Est, des explosions faibles à modérées sont enregistrées expulsant des colonnes de gaz et de cendres qui atteignent jusqu’à 900 mètres de haut au-dessus du cratère qui se dispersent vers le Sud-Est, l’Est et direction Nord-Est. La nuit et tôt le matin, une incandescence a été observée dans le cratère du dôme Caliente et dans la partie supérieure de la coulée de lave dans une direction Ouest-Sud-Ouest.

 

Des avalanches de blocs faibles, modérées et quelques fortes sont enregistrées sur la coulée de lave, sur le flanc Sud et sur le flanc Sud-Est. Le volcan maintient une activité élevée en raison de l’extrusion de blocs de lave dans le Dôme Caliente dans une direction Ouest, Sud-Ouest et de la nature instable du matériau dans le cratère. Il existe donc une probabilité de coulées pyroclastiques modérées à fortes. il ne faut pas rester à proximité ou dans les lits des rivières près des pentes du volcan. Dans l’après-midi et le soir, les fortes pluies annoncées pourraient provoquer des lahars dans différents ravins du volcan.

Source : Insivumeh

Photo : Edgar Cabrera / CONRED

 

 

 

June 12, 2024. EN. Iceland : Reykjanes Peninsula , Colombia : Nevado del Huila , Chile : Laguna del Maule , Hawaii : Kilauea , Indonesia : Lewotobi Laki-laki .

June 12 , 2024.

 

Iceland , Reykjanes Peninsula :

Considerable pollution measured from the eruption. Measurements indicate that uplift has resumed

Updated 11. June at 16:00 UTC

The eruption has lasted for 13 days. One crater active which remains relatively stable
Considerable pollution from the eruption in many parts of the capital area and in the western part of South Iceland
It is not recommended to engage in outdoor activities in the areas where pollution is detected. Air quality can be monitored here
Measurements indicate that land uplift has resumed
Lava still collects in a lava pond just southeast of Sýlingarfell

The eruption at the Sundhnúkur crater row that started 13 days ago remains stable. One crater is active, and the activity has been similar in the last few days. Seismicity has been very low in the last week, only a few earthquakes have been detected.

As reported in our news over the weekend, the flow of lava began to increase at the roots of Sýlingarfell to the west and Grindavík road was inundated by lava for the third time since the volcanic activity began at Sundhnúkur last November. The lava tongue still progresses and is now flowing to the northwest along a similar channel as the one that flowed over Grindavík road on Saturday. However, its active flow front is still a few hundred meters away from the road and moves very slowly. Lava is still accumulating in a lava pond just southeast of Sýlingarfell and could burst again and trigger another surge of lava in the next few days.

Measurements suggest that land uplift has started again during last weekend and the subsidence that was detected in the first days of the eruption has stopped. The rate of uplift cannot be estimated yet, but it can be assumed that the inflow of magma into the magma reservoir has exceeded the outflow from the crater.

Gas concentration in air exceeds the level of health effect limits.
Considerable pollution from the eruption is now measured in many parts of the capital area and in the western part of South Iceland. According to data from the Environment Agency of Iceland, the highest levels of SO2 in the capital area have exceeded 500 μg/m3 and the pollution is expected to persist throughout the day. People with sensitive respiratory system may experience discomfort. It is preferable to limit physical activity outdoors and avoid letting infants sleep outdoors during such high concentrations of gas in the air.

This morning, fog clouds have settled over the western part of the country, and there has also been visible volcanic smog caused by the conversion of SO2 gas into SO4. Volcanic smog is composed of very fine sulphur particles (SO4) that have been formed as a result of the chemical reaction of the volcanic plume with moisture and oxygen in the atmosphere with the aid of sunlight. When the day is long, as it is now, there is an increased chance that volcanic smog will form. Volcanic smog is not measured on SO2 gas detectors, but is visible as a blue mist when a certain concentration is reached. An increase in very fine particles (PM1 and PM2.5) may be an indication of the presence of SO4. Air quality can be monitored on the Environment Agency’s air quality detectors.

The weather watch’s forecast of gas distribution is rather slow, variable direction and gas pollution can be seen in many parts of the southwest corner. Turning southerly in the afternoon, gas blowing to the north and pollution could be felt in Vogar and Reykjanesbær. Southeasterly winds tomorrow, gas blowing to the northwest.

Source : IMO

Photos : Webcam , IMO.

 

Colombia , Nevado del Huila :

Popayan, June 11, 2024, 4:00 p.m.

Weekly activity bulletin: Nevado del Huila Volcano

Regarding the monitoring of the activity of the NEVADO DEL HUILA VOLCANO, the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), an entity attached to the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, reports that:

In the week from June 4 to 10, 2024, more precisely from June 7 to 9, the seismic activity of this volcano presented a significant increase, both in energy and in the number of events and was characterized by events associated with the fluid dynamics inside the volcanic structure, as indicated in the extraordinary bulletin of the 8th at 10:00 a.m.
On June 8, in the sectors of Yusayú and Tóez (municipality of Páez, department of Cauca), a seismic signal generated by a flood of the Páez river was recorded, as well as an increase in the flow of the river with a content of appreciable mud, as reported in the extraordinary bulletin from 8 a.m. to 1 p.m.

Thanks to webcams, it was not possible to show the degassing processes of the volcano due to the poor weather conditions in the area. Other parameters measured for the assessment of volcanic activity did not show significant changes.
The remainder of the period studied, the volcano continued to exhibit stable behavior.

The alert status for volcanic activity remains at: YELLOW ALERT: active volcano with changes in the behavior of the base level of monitored parameters and other manifestations.

Source et photo : SGC

 

Chile , Laguna del Maule :

Special Report on Volcanic Activity (REAV), del Maule regions, Laguna del Maule volcanic complex, June 11, 2024, 5:50 p.m. local time (mainland Chile)

The National Geology and Mining Service of Chile (Sernageomin) announces the following PRELIMINARY information, obtained through the monitoring equipment of the National Volcanic Monitoring Network (RNVV), processed and analyzed at the Southern Andean Volcano Observatory (Ovdas):

On Tuesday, June 11 at 4:22 p.m. (8:22 p.m. UTC), monitoring stations installed near the Laguna del Maule volcanic complex recorded a volcano-tectonic seismic swarm (associated with fracturing of rocks). At the time of issuing this report, more than 100 events have been recorded.

 

The characteristics of the largest earthquake after its analysis are as follows:

ORIGINAL TIME: 4:33 p.m. local time (8:33 p.m. UTC)
LATITUDE: 36.127°S
LONGITUDE: 70.542°E
DEPTH: 4.3 km
LOCAL MAGNITUDE: 0.3

Observation :
At the time of issuing this report, the occurrence of volcano-tectonic seismicity continues with low to moderate energy events.

The technical volcanic alert is maintained at YELLOW level.

Source  et photo : Sernageomin

 

Hawaii , Kilauea :

Tuesday, June 11, 2024, 8:10 AM HST (Tuesday, June 11, 2024, 18:10 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » W,
Summit Elevation 4091 ft (1247 m)
Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Current Aviation Color Code: YELLOW

Activity Summary:
Kīlauea volcano is not erupting. The eruption that began on Monday, June 3, southwest of Kaluapele (Kīlauea caldera) within Hawai’i Volcanoes National Park has ended. Incandescence from the fissure vents is no longer visible in nighttime webcam images. Volcanic gas emissions at the eruption site have decreased significantly and are approaching background levels. Earthquake counts in the summit region remain slightly elevated, while tremor has dropped to background levels. Inflationary ground deformation of the summit continues. Although the eruption has ended, renewed pulses of seismicity and deformation could result in new eruptive episodes within the area or elsewhere within the summit region.

Eruption Site Observations:
No lava is erupting. Glow from fissure vents is no longer visible in webcam imagery. Volcanic gas emissions at the eruption site are approaching background levels (100 tonnes per day or less). Total SO2 emission rates for the summit and recent eruption site of approximately 350 t/d were measured on June 10. Seismic activity remains low at the eruption site.

During an overflight at approximately 8:15 a.m. HST on June 6, 2024, USGS Hawaiian Volcano Observatory scientists observed the extensive crack features on either side of the now inactive fissures from the June 3 Kīlauea Southwest Rift Zone eruption. Cracks range in length and are parallel to the fissure system.

Summit and Upper Rift Zone Observations:
Rates of seismicity beneath the summit, upper East Rift Zone, and upper Southwest Rift Zone were slightly elevated over the past day. Over 35 earthquakes occurred over the past 24 hours. Earthquakes were mostly located beneath the south caldera region and upper East Rift Zone, at depths of 1.5-3 km (1–1.8 miles), with magnitudes under M2.5. Tremor has decreased to background levels across the summit region. Inflationary ground deformation of the summit continued over the past day. The Uēkahuna tiltmeter northwest of the summit recorded overall inflation of approximately 1.5 microradian over the past 24 hours. The Sand Hill tiltmeter southwest of the summit recorded approximately 6 microradians of inflation over the past 24 hours.

Lower Rift Zone Observations:
Rates of seismicity and ground deformation beneath the middle and lower East Rift Zone and lower Southwest Rift Zone are low. Eruptive activity and unrest have been restricted to the summit and upper rift zone regions. Measurements from continuous gas monitoring stations downwind of Puʻuʻōʻō in the middle East Rift Zone remain below detection limits for SO2, indicating that SO2 emissions from Puʻuʻōʻō are negligible.

Source : HVO

Photo : USGS / A.R. Nalesnik.

 

Indonesia , Lewotobi Laki-laki :

An eruption of Mount Lewotobi Laki – Laki occurred on Tuesday June 11, 2024, at 8:18 p.m. WITA with the height of the ash column observed at ± 500 m above the summit (± 2084 m above the level of the sea). The ash column was observed to be gray in color with thick intensity, oriented towards the South-West. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 37 mm and a duration of 316 seconds.

VOLCANO OBSERVATORY NOTICE FOR AVIATION – VONA

Issued : June 11 2024
Volcano : Lewotobi Laki-laki (264180)
Current Aviation Colour Code : ORANGE
Previous Aviation Colour Code : orange
Source : Lewotobi Laki-laki Volcano Observatory
Notice Number : 2024LWK050
Volcano Location : S 08 deg 32 min 20 sec E 122 deg 46 min 06 sec
Area : East Nusa Tenggara, Indonesia
Summit Elevation : 5069 FT (1584 M)

Volcanic Activity Summary :
Eruption with volcanic ash cloud at 12h18 UTC (20h18 local).

Volcanic Cloud Height :
Best estimate of ash-cloud top is around 6669 FT (2084 M) above sea level or 1600 FT (500 M) above summit. May be higher than what can be observed clearly. Source of height data: ground observer.

Other Volcanic Cloud Information :
Ash cloud moving to southwest. Volcanic ash is observed to be gray. The intensity of volcanic ash is observed to be thick.

Remarks :
Eruption recorded on seismogram with maximum amplitude 37 mm and maximum duration 184 second.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

12 Juin 2024. FR. Islande : Péninsule de Reykjanes , Colombie : Nevado del Huila , Chili : Laguna del Maule , Hawaii : Kilauea , Indonésie : Lewotobi Laki-laki .

12 Juin 2024.

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Pollution considérable mesurée depuis l’éruption. Les mesures indiquent que le soulèvement a repris

Mise à jour le 11 juin à 16h00 UTC

L’éruption dure depuis 13 jours. Un cratère actif qui reste relativement stable
Pollution considérable due à l’éruption dans de nombreuses parties de la capitale et dans la partie occidentale du Sud de l’Islande.
Il est déconseillé de pratiquer des activités de plein air dans les zones où une pollution est détectée.
Les mesures indiquent que le soulèvement des terres a repris
La lave s’accumule encore dans un étang de lave juste au Sud-Est de Sýlingarfell.

L’éruption du cratère Sundhnúkur qui a commencé il y a 13 jours reste stable. Un cratère est actif et l’activité a été similaire ces derniers jours. La sismicité a été très faible la semaine dernière, seuls quelques tremblements de terre ont été détectés.

Comme nous l’avons rapporté dans nos informations du week-end, la coulée de lave a commencé à augmenter à Sýlingarfell à l’Ouest et la route de Grindavík a été inondée par la lave pour la troisième fois depuis le début de l’activité volcanique à Sundhnúkur en novembre dernier. La langue de lave continue de progresser et s’écoule désormais vers le Nord-Ouest le long d’un canal similaire à celui qui a traversé la route de Grindavík samedi. Cependant, son front d’écoulement actif se trouve encore à quelques centaines de mètres de la route et se déplace très lentement. La lave s’accumule toujours dans un étang de lave juste au Sud-Est de Sýlingarfell et pourrait se vider à nouveau et déclencher une autre vague de lave dans les prochains jours.

Les mesures suggèrent que le soulèvement des terres a repris au cours du week-end dernier et que l’affaissement détecté dans les premiers jours de l’éruption s’est arrêté. Le taux de soulèvement ne peut pas encore être estimé, mais on peut supposer que l’afflux de magma dans le réservoir de magma a dépassé l’écoulement sortant du cratère.

La concentration de gaz dans l’air dépasse le niveau des limites d’effet sur la santé.
Une pollution considérable due à l’éruption est désormais mesurée dans de nombreuses parties de la capitale et dans la partie occidentale du Sud de l’Islande. Selon les données de l’Agence islandaise pour l’environnement, les niveaux de SO2 les plus élevés dans la région de la capitale ont dépassé 500 μg/m3 et la pollution devrait persister tout au long de la journée. Les personnes ayant un système respiratoire sensible peuvent ressentir une gêne. Il est préférable de limiter l’activité physique à l’extérieur et d’éviter de laisser les nourrissons dormir dehors lorsque les concentrations de gaz dans l’air sont aussi élevées.

Ce matin, des nuages ​​de brouillard se sont installés sur la partie Ouest du pays, et un smog volcanique visible est également apparu, provoqué par la conversion du gaz SO2 en SO4. Le smog volcanique est composé de très fines particules de soufre (SO4) qui se sont formées à la suite de la réaction chimique du panache volcanique avec l’humidité et l’oxygène de l’atmosphère à l’aide de la lumière du soleil. Lorsque la journée est longue, comme c’est le cas actuellement, le risque de formation de smog volcanique augmente. Le smog volcanique n’est pas mesuré par les détecteurs de gaz SO2, mais est visible sous forme de brume bleue lorsqu’une certaine concentration est atteinte. Une augmentation des particules très fines (PM1 et PM2,5) peut être une indication de la présence de SO4. La qualité de l’air peut être surveillée grâce aux détecteurs de qualité de l’air de l’Agence pour l’environnement.

Les prévisions météorologiques concernant la distribution de gaz sont plutôt lentes, la direction est variable et la pollution par les gaz peut être observée dans de nombreuses parties du coin Sud-Ouest. En tournant vers le Sud dans l’après-midi, des gaz soufflant vers le Nord et une pollution pourraient être ressentis à Vogar et Reykjanesbær. Vents du Sud-Est demain, gaz soufflant vers le Nord-Ouest.

Source : IMO

Photos : Webcam , IMO.

 

Colombie , Nevado del Huila :

Popayán, 11 juin 2024, 16h00 m.

Bulletin d’activité hebdomadaire : Volcan Nevado del Huila

Concernant le suivi de l’activité du VOLCAN NEVADO DEL HUILA, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), une entité rattachée au MINISTERE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, rapporte que :

Dans la semaine du 4 au 10 juin 2024, plus précisément du 7 au 9 juin, l’activité sismique de ce volcan a présenté une augmentation significative, tant en énergie qu’en nombre d’événements et a été caractérisée par des événements associés à la dynamique des fluides à l’intérieur de la structure volcanique, comme indiqué dans le bulletin extraordinaire du 8 à 10h00 .
Le 8 juin, dans les secteurs de Yusayú et Tóez (municipalité de Páez, département de Cauca), un signal sismique généré par une crue de la rivière Páez a été enregistré, ainsi qu’une augmentation du débit de la rivière avec une teneur en boue appréciable, comme rapporté dans le bulletin extraordinaire du 8 à 13 heures .

Grâce aux webcams, il n’a pas été possible de montrer les processus de dégazage du volcan en raison des mauvaises conditions météorologiques dans la région. Les autres paramètres mesurés pour l’évaluation de l’activité volcanique n’ont pas montré de changements importants.
Le reste de la période étudiée, le volcan a continué à présenter un comportement stable.

L’état d’alerte pour l’activité volcanique reste à : ALERTE JAUNE : volcan actif avec des changements dans le comportement du niveau de base des paramètres surveillés et d’autres manifestations.

Source et photo : SGC

 

Chili , Laguna del Maule :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), régions del Maule, complexe volcanique Laguna del Maule, 11 Juin 2024, 17h 50 heure locale (Chili continental)

Le Service national de géologie et des mines du Chili (Sernageomin) annonce les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire des volcans des Andes du Sud (Ovdas) :

le Mardi 11 Juin à 16h22 ( 20h22 UTC) , les stations de surveillance installées à proximité du complexe volcanique Laguna del Maule ont enregistré un essaim sismique de type volcano-tectonique ( associé à la fracturation des roches) . Au moment de l’émission de ce rapport , on comptabilise plus de 100 évènements.

 

Les caractéristiques du séisme le plus important après son analyse sont les suivantes :

HEURE D’ORIGINE : 16h33, heure locale (20h33 UTC)
LATITUDE : 36,127° S
LONGITUDE: 70,542°E
PROFONDEUR : 4,3 km
MAGNITUDE LOCALE : 0,3

Observation :

Au moment de l’émission de ce rapport , l’occurrence de sismicité volcano-tectonique continue avec des évènements d’énergie faible à modérée.

L’alerte technique volcanique est maintenue au niveau JAUNE.

Source  et photo : Sernageomin

 

Hawaii , Kilauea :

Mardi 11 juin 2024, 8h10 HST (mardi 11 juin 2024, 18h10 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet : 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur aviation actuel : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. L’éruption qui a débuté lundi 3 juin au Sud-Ouest de Kaluapele (caldeira du Kīlauea) dans le parc national des volcans d’Hawaï a pris fin. L’incandescence des évents des fissures n’est plus visible sur les images nocturnes des webcams. Les émissions de gaz volcaniques sur le site de l’éruption ont considérablement diminué et se rapprochent des niveaux de fond. Le nombre de tremblements de terre dans la région du sommet reste légèrement élevé, tandis que les tremors sont tombés à des niveaux de fond. La déformation inflationniste du sommet du sommet se poursuit. Bien que l’éruption soit terminée, de nouvelles impulsions de sismicité et de déformation pourraient entraîner de nouveaux épisodes éruptifs dans la zone ou ailleurs dans la région du sommet.

Observations sur le site de l’éruption :
Aucune lave n’est émise. La lueur des évents des fissures n’est plus visible sur les images de la webcam. Les émissions de gaz volcaniques sur le site de l’éruption approchent les niveaux de fond (100 tonnes par jour ou moins). Les taux d’émission totaux de SO2 pour le sommet et le site de l’éruption récente d’environ 350 t/j ont été mesurés le 10 juin. L’activité sismique reste faible sur le site de l’éruption.

Lors d’un survol vers 8 h 15 HST le 6 juin 2024, les scientifiques de l’Observatoire du volcan hawaïen de l’USGS ont observé les vastes fissures de chaque côté des fissures désormais inactives issues de l’éruption de la zone de rift Sud-Ouest du Kīlauea du 3 juin. Les fissures sont de longueur variable et sont parallèles au système de fissures.

Observations du sommet et de la zone supérieure du rift :
Les taux de sismicité sous le sommet, la zone supérieure du Rift Est et la zone supérieure du Rift Sud-Ouest ont été légèrement élevés au cours de la dernière journée. Plus de 35 tremblements de terre se sont produits au cours des dernières 24 heures. Les tremblements de terre étaient principalement situés sous la région Sud de la caldeira et dans la zone supérieure du Rift Est, à des profondeurs de 1,5 à 3 km (1 à 1,8 miles), avec des magnitudes inférieures à M2,5. Les tremors sont tombés à des niveaux de fond dans toute la région du sommet. La déformation inflationniste du sommet s’est poursuivie au cours de la dernière journée. L’inclinomètre d’Uēkahuna au Nord-Ouest du sommet a enregistré une inflation globale d’environ 1,5 microradian au cours des dernières 24 heures. L’inclinomètre de Sand Hill au Sud-Ouest du sommet a enregistré environ 6 microradians d’inflation au cours des dernières 24 heures.

Observations de la zone du rift inférieur :
Les taux de sismicité et de déformation du sol sous la zone moyenne et inférieure du Rift Est et la zone inférieure du Rift Sud-Ouest sont faibles. L’activité éruptive et les troubles ont été limités aux régions du sommet et de la zone supérieure du rift. Les mesures des stations de surveillance continue des gaz sous le vent de Pu’u’ō’ō, dans la zone du Rift du Sud-Est, restent inférieures aux limites de détection du SO2, ce qui indique que les émissions de SO2 de Pu’u’ō’ō sont négligeables.

Source : HVO

Photo : USGS / A.R. Nalesnik.

 

Indonésie , Lewotobi Laki-laki :

Une éruption du mont Lewotobi Laki – Laki s’est produite le mardi 11 juin 2024, à 20h18 WITA avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 500 m au-dessus du sommet (± 2084 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant de couleur grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Sud-Ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 37 mm et une durée de 316 secondes.

AVIS D ‘OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Émis : 11 juin 2024
Volcan : Lewotobi Laki-laki (264180)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Lewotobi Laki-laki
Numéro d’avis : 2024LWK050
Emplacement du volcan : S 08 degrés 32 min 20 sec E 122 degrés 46 min 06 sec
Zone : Nusa Tenggara Est, Indonésie
Altitude du sommet : 5069 FT (1584 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 12h18 UTC (20h18 locale).

Hauteur des Nuages ​​Volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres se situe à environ 6 669 pieds (2 084 m) au-dessus du niveau de la mer ou 1 600 pieds (500 m) au-dessus du sommet. Peut être supérieur à ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant vers le Sud-Ouest. Les cendres volcaniques sont grises. L’intensité des cendres volcaniques est observée comme étant épaisse.

Remarques :
Éruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 37 mm et une durée maximale de 184 secondes.

Source et photo : Magma Indonésie.