March 9, 2024. EN. Indonesia : Merapi , Ecuador / Galapagos Islands : Fernandina , Chile : Villarica , Hawaii : Kilauea , Guatemala : Santiaguito .

March 9 , 2024.

 

Indonesia , Merapi :

MOUNT MERAPI ACTIVITY REPORT. from March 1 to 7, 2024

OBSERVATION RESULT
Visual
The weather around Mount Merapi is generally clear in the morning and night, while it is foggy from noon to evening. White smoke, thin to thick in thickness, low to moderate pressure and with a height of 375 m was observed from the observation post of Mount Merapi Babadan on March 7, 2024 at 05:30 WIB. This week, on March 4, 2024, a series of warm clouds descended 8 times and headed southwest (upstream of Bebeng River) with a maximum sliding distance of 2,600 m. Volcanic ash rain due to hot cloud avalanches was observed at Pasarbubar station (north side at a distance of 800 m from the summit), light ash rain was also reported at Selo and Cepogo, in the regency of Boyolali. Lava avalanches were observed 123 times in the South and Southwest, including once upstream of the Boyong River up to 1,000 m and 122 times upstream of the Bebeng River with a maximum distance of 2,000 m. The sound of avalanches was heard twice from the Babadan post with low intensity. The morphology of the southwest dome was observed to have changed due to hot cloud activity and lava avalanches. The measured hot spot reached 251.1°C, which was 3.8°C lower than the previous measurement temperature. The morphology of the median dome is relatively constant. The measured hot spot reached 209.5°C, which was 17.4°C higher than the previous measurement temperature. Based on the analysis of aerial photos from January 10, 2024, the volume of the southwest dome was measured at 2,663,300 m3 and that of the central dome at 2,358,400 m3.

Seismicity
This week, Mount Merapi seismicity recorded:
8 Warm Cloud Avalanche (APG) earthquakes,
9 superficial volcanic earthquakes (VTB),
80 multi-phase (MP) earthquakes,
2 low frequency (LF) earthquakes,
590 avalanche earthquakes (RF),
9 tectonic earthquakes (TT).
The intensity of earthquakes this week is still quite high.

Deformation
The deformation of Mount Merapi monitored by EDM this week showed a shortening rate of 0.3 cm/day.

Rain and lahars
This week there was rain at Mount Merapi observation post with a rain intensity of 65 mm/hour for 90 minutes at Babadan observation post on March 6, 2024 and additional flows were reported in the Trising rivers and Boyong.

Conclusion
Based on the results of visual and instrumental observations, it was concluded that: The volcanic activity of Mount Merapi is still quite high in the form of effusive eruptive activity. The activity status is set to the “SIAGA” level .

Source : BPPTKG

Photo : Andi volcanist.

 

Ecuador / Galapagos Islands , Fernandina :

DAILY REPORT ON THE ACTIVITY OF THE FERNANDINA VOLCANO. Quito, Thursday March 7, 2024.

From March 06, 2024 11:00:00 to March 07, 2024 11:00:00

Activity level:
Surface: High; Surface trend: Descending
Internal: High; Internal trend: Descending

Emissions/ash column:
Yesterday afternoon, the emission of gas in a West-South-West direction from the emplaced lava flows was reported.

Gas:
The Mounts satellite system recorded 5170.8 tonnes of sulfur dioxide (SO2) measured on 03/06/2024 at 2:07 p.m. TL (Galapagos time).

Other monitoring parameters:
The FIRMS satellite system recorded hundreds of thermal anomalies. 24 hours.

Observation:
Through satellite images, it has been observed that the maximum range of lava flows is 8 km, measured from the elevated area. A fire is also observed to the west of the lava field. It is important to note that Fernandina Island has no human settlements, so there is no risk to the population. However, if lava flows enter the sea, it is recommended to keep your distance as contact can generate small explosions and, therefore, the release of toxic gases. Likewise, it is recommended not to approach the eruption area, due to the risk of being affected by the products of this event or by possible secondary phenomena such as fires.

Source : IGEPN

Photo :   EFE / Vanguardia.

 

Chile , Villarica :

Seismology
The seismological activity of the period was characterized by the recording of:
A continuous tremor signal associated with the fluid dynamics inside the volcano, which during the period presented an energy variation, evaluated with the RSAM parameter, between 0.9 and 2.5 µm/s, values considered above their baseline level.
321 seismic events of type VT, associated with the fracturing of rocks (Volcano-Tectonics). The most energetic earthquake had a Local Magnitude (ML) value equal to 3.3, located 4.4 km east-southeast of the volcanic edifice, at a depth of 3.9 km relative to to the crater.
24697 LP type seismic events, associated with fluid dynamics inside the volcanic system (Long Period). The size of the largest earthquake evaluated from the Reduced Displacement (RD) parameter was equal to 85 cm2.
5719 seismic events of type TR, associated with the dynamics maintained over time of fluids inside the volcanic system (TRemor). The size of the largest earthquake evaluated from the Reduced Displacement (RD) parameter was equal to 59 cm2.
1 VLP type seismic event, associated with the dynamics of large volumes of fluids inside the volcanic system (Very Long Period). The size of the earthquake evaluated from the Reduced Displacement (RD) parameter was equal to 17 cm2.

Fluid geochemistry
The sulfur dioxide (SO2) emissions data obtained by the differential optical absorption spectroscopy (DOAS) equipment, corresponding to the Los Nevados and Tralco stations, installed respectively at 10 km in an East-North-East direction and 6 km East-South-East of the active crater, presented an average value of 827 ± 195 t/d, which represents moderate values for this volcanic system. The maximum daily value was 2,857 t/d on February 28, considered an abnormal value for this system.
5 satellite anomalies were reported in atmospheric SO2 emissions in the area near the volcano, on February 18, 19, 23, 24 and 29, according to data published by Tropopheric Monitoring Instrument (TROPOMI) and Mounts.

Satellite thermal anomalies
During the period, 23 thermal alerts were recorded in the area associated with the volcano, with a maximum volcanic radiative power (VRP) of 127 MW on February 16, a value considered high according to data processed by the Observation of the volcanic activity in the mid-infrared. (MIROVA).
Thanks to the analysis of Sentinel 2-L2A satellite images, 6 radiance anomalies were detected in the area associated with the crater during the evaluated period. The NHI tools platform detected a maximum area of anomalous radiance in the crater area of 47,200 m2 on February 17.

Geodesy
Geodetic activity was characterized by:
– Low amplitude of variation rates of horizontal and vertical components of GNSS monitoring stations.
– Displacement rate of medium magnitude and with slight changes compared to the previous period. The online elongation of the SE-NW monitoring reaches 0.8 cm/month due to the annual cyclical variation of the stations southeast of the volcanic edifice.
– Thanks to InSAR, no signs of deformation have been observed over the last 3 months.

In conclusion, a period of stability is evident in the monitoring of deformations, but with changes of small magnitude which do not exclude the appearance of superficial morphological changes.

Surveillance cameras
From the surveillance cameras installed on the volcano, whitish columns of degassing mainly associated with water vapor were observed, with a maximum height of 980 m on February 29. On the other hand, on February 17, 18, 25, 28 and 29, columns with low pyroclast content were observed, characterized by passive emissions, gray in color and low pyroclast load, with a maximum height of 120 m on February 18. There were incandescences every night and Strombolian explosions on February 16, 18, 19, 20, 23, 24, 26, 27 and 29, highlighting the activity of February 24 with the ejection of pyroclasts to maximum height 150 m above the level of the crater. .

Satellite geomorphological analysis
Thanks to the photo-interpretation of Planet Scope, Sentinel 2 L2A and SkySat collect images, the persistence of the accumulation of pyroclasts around the crater is observed. Inside the crater, an abundant accumulation of pyroclasts and the development of a ring of pyroclasts 67 m in diameter are observed around the lava lake. Concerning the exposed melting area, it was visible throughout the fortnight, with an approximate area of 400 m2 according to the Skysat image of February 25.

Volcanic activity is characterized by the recurrent recording of seismicity linked to fluid dynamics, with a tendency to stabilize the energy values of the seismic signal.
continues at values close to 1.3 µm/s. Occasionally, more energetic LP and VT earthquakes were recorded, warranting the publication of special reports. At the same time, there remains a record of moderate explosions that disperse materials generally in the area near the crater, a record of incandescent phenomena and thermal anomalies by satellites. All of the above suggests an active lava lake located near the surface, with variations in the geometry of the emission center and the level of the lava lake, implying a still unstable process and with the potential to generate explosive activity.

Thus, your technical alert is maintained at:
YELLOW TECHNICAL ALERT: Changes in the behavior of volcanic activity

Source : Sernageomin

Photos : TVN ( archive) , Aton.

 

Hawaii , Kilauea :

HAWAIIAN VOLCANO OBSERVATORY WEEKLY UPDATE. U.S. Geological Survey
Tuesday, March 5, 2024, 7:45 AM HST (Tuesday, March 5, 2024, 17:45 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » W,
Summit Elevation 4091 ft (1247 m)
Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Current Aviation Color Code: YELLOW

Activity Summary:
Kīlauea volcano is not erupting. Due to continued low rates of seismicity, HVO will issue weekly Kīlauea updates on Tuesdays until further notice. Additional messages will be issued as needed.

Summit Observations:
Low levels of seismicity beneath the summit continues. Earthquakes are dispersed widely from the summit to the southwest. There were 61 earthquakes recorded around the summit over the past week. Depths beneath the summit are 0.5-5 miles (1–8 km) below the surface, and magnitudes are typically below M2.0.

Ground deformation remains low with tiltmeters near Uēkahuna and Sand Hill showing modest changes over the past week.

Sulfur dioxide (SO2) gas emission rates have remained low since October 2023. An SO2 emission rate of approximately 85 tonnes per day was recorded on March 1.

Rift Zone Observations:
Seismicity in Kīlauea’s upper East Rift Zone and Southwest Rift Zone remain low. No unusual activity has been noted along the middle and lower sections of Kīlauea’s East Rift Zone. We continue to closely monitor both rift zones.

Source : HVO

Photo : USGS/ K. Mulliken.

 

Guatemala , Santiaguito :

14°44′ 33˝ North latitude;
91°34’13˝ West longitude.
Altitude: 2,500 meters above sea level.
Weather conditions: Clear weather
Wind: North-East
Precipitation: 0.0 mm.

Activity:
The Santiaguito volcano observatory OVSAN reports moderate degassing above the crater. Weak and moderate explosions are recorded, expelling columns of gas and ash which disperse in the West and South-West direction. At night and early morning, constant incandescence was observed in the Caliente Dome crater and in the upper part of the lava flow in a West-Southwest direction. Weak to moderate boulder avalanches are recorded on the lava flow, on the southern flank and on the southeastern flank. The volcano maintains high activity due to the extrusion of blocky lava into the Caliente Dome in a West, Southwest direction. With the unstable nature of the material in the crater. There is a chance of moderate to strong pyroclastic flows, so do not stay near or in river beds near the slopes of the volcano.

Source : Insivumeh

Photo : Noticias la Red GT San José del Golfo

09 Mars 2024. FR. Indonésie : Merapi , Equateur / Iles Galapagos : Fernandina , Chili : Villarica , Hawaii : Kilauea , Guatemala : Santiaguito .

09 Mars 2024.

 

Indonésie , Merapi :

RAPPORT D’ACTIVITÉ DU MONT MERAPI. du 1er au 7 mars 2024

RÉSULTAT D’OBSERVATION
Visuel
Le temps autour du mont Merapi est généralement clair le matin et la nuit, tandis qu’il est brumeux de midi au soir. De la fumée blanche, d’épaisseur fine à épaisse, de pression faible à modérée et d’une hauteur de 375 m a été observée depuis le poste d’observation du mont Merapi Babadan le 7 mars 2024 à 05h30 WIB. Cette semaine, le 4 mars 2024, une série de nuages ​​chauds sont descendus 8 fois et se sont dirigés vers le Sud-Ouest (en amont de la rivière Bebeng) avec une distance de glissement maximale de 2 600 m. Des pluies de cendres volcaniques dues à des avalanches de nuages ​​chauds ont été observées à la station de Pasarbubar (côté Nord à une distance de 800 m du sommet), de légères pluies de cendres ont également été signalées à Selo et Cepogo, dans la régence de Boyolali. Des avalanches de lave ont été observées 123 fois au Sud et au Sud-Ouest, dont une fois en amont de la rivière Boyong jusqu’à 1 000 m et 122 fois en amont de la rivière Bebeng avec une distance maximale de 2 000 m. Le bruit des avalanches a été entendu à deux reprises depuis le poste de Babadan avec une faible intensité.  On a observé que la morphologie du dôme Sud-Ouest avait changé en raison de l’activité des nuages ​​chauds et des avalanches de lave. Le point chaud mesuré a atteint 251,1 °C, soit 3,8 °C de moins que la température de mesure précédente. La morphologie du dôme médian est relativement constante. Le point chaud mesuré a atteint 209,5 °C, soit 17,4 °C de plus que la température de mesure précédente. Sur la base de l’analyse de photos aériennes du 10 janvier 2024, le volume du dôme sud-ouest a été mesuré à 2 663 300 m3 et celui du dôme central à 2 358 400 m3.

Sismicité
Cette semaine, la sismicité du mont Merapi a  enregistré:
8 séismes d’Avalanches de nuages chauds (APG),
9 séismes volcaniques superficiels (VTB),
80 tremblements de terre à phases multiples (MP),
2 tremblements de terre basse fréquence (BF),
590 tremblements de terre d’avalanches (RF),
9 tremblements de terre tectoniques (TT).
L’intensité des tremblements de terre cette semaine est encore assez élevée.

Déformation
La déformation du mont Merapi surveillée par EDM cette semaine a montré un taux de raccourcissement de 0,3 cm/jour.

Pluie et lahars
Cette semaine, il y a eu de la pluie au poste d’observation du mont Merapi avec une intensité de pluie de 65 mm/heure pendant 90 minutes au poste de Babadan le 6 mars 2024 et des débits supplémentaires ont été signalés dans les rivières Trising et Boyong.

Conclusion
Sur la base des résultats d’observations visuelles et instrumentales, il a été conclu que : L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée sous forme d’activité éruptive effusive. L’état d’activité est réglé au niveau « SIAGA ».

Source : BPPTKG

Photo : Andi volcanist.

 

Equateur / Iles Galapagos , Fernandina :

RAPPORT QUOTIDIEN SUR L’ACTIVITE DU VOLCAN FERNANDINA. Quito, Jeudi 7 mars 2024.

Du  06 Mars 2024 11:00:00 au 07 Mars 2024 11:00:00

Niveau d’activité:
Surface : Haute ; tendance Surface : Descendante
Interne : Haute  ; Tendance interne : Descendante

Colonne émissions/cendres :
Hier après-midi, l’émission de gaz dans une direction Ouest-Sud-Ouest provenant des coulées de lave mises en place a été signalée.

Gaz:
Le système satellite Mounts a enregistré 5170,8 tonnes de dioxyde de soufre (SO2) mesurées le 06/03/2024 à 14h07 TL (heure des Galapagos).

Autres paramètres de surveillance :
Le système satellite FIRMS a enregistré des centaines d’anomalies thermiques. 24 heures.

Observation:
Grâce à des images satellites, il a été observé que la portée maximale des coulées de lave est de 8 km, mesurée depuis la zone élevée. Un incendie est également observé à l’Ouest du champ de lave. Il est important d’indiquer que l’île Fernandina n’a pas d’établissements humains, il n’y a donc aucun risque pour la population. Cependant, si des coulées de lave pénètrent dans la mer, il est recommandé de garder des distances car le contact peut générer de petites explosions et, par conséquent, le dégagement de gaz toxiques. De même, il est recommandé de ne pas s’approcher de la zone d’éruption, en raison du risque d’être affecté par les produits de cet événement ou par d’éventuels phénomènes secondaires tels que des incendies.

Source : IGEPN

Photo :   EFE / Vanguardia.

 

Chili , Villarica :

Sismologie
L’activité sismologique de la période a été caractérisée par l’enregistrement de :
Un signal de tremor continu associé à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan, qui pendant la période a présenté une variation d’énergie, évaluée avec le paramètre RSAM, entre 0,9 et 2,5 µm/s, valeurs considérées au-dessus de leur niveau de base.
321 événements sismiques de type VT, associés à la fracturation des roches (Volcano-Tectonique). Le séisme le plus énergétique avait une valeur de Magnitude Locale (ML) égale à 3,3, situé à 4,4 km à l’Est-Sud-Est de l’édifice volcanique, à une profondeur de 3,9 km par rapport au cratère.
24697 événements sismiques de type LP, associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du système volcanique (Longue Période). La taille du plus grand séisme évalué à partir du paramètre Déplacement Réduit (DR) était égale à 85 cm2.
5719 événements sismiques de type TR, associés à la dynamique entretenue dans le temps des fluides à l’intérieur du système volcanique (TRemor). La taille du plus grand séisme évalué à partir du paramètre Déplacement Réduit (DR) était égale à 59 cm2.
1 Événement sismique de type VLP, associé à la dynamique de volumes importants de fluides à l’intérieur du système volcanique (Très Longue Période). La taille du séisme évaluée à partir du paramètre de Déplacement Réduit (RD) était égal à 17 cm2.

Géochimie des fluides
Les données d’émissions de dioxyde de soufre (SO2) obtenues par l’équipement de spectroscopie d’absorption optique différentielle (DOAS), correspondant aux stations Los Nevados et Tralco, installés respectivement à 10 km dans une direction Est-Nord-Est et à 6 km Est-Sud-Est du cratère actif, a présenté une valeur moyenne de 827 ± 195 t/j, ce qui représente des valeurs modérées pour ce système volcanique. La valeur journalière maximale était de 2 857 t/j le 28 février, considérée comme une valeur anormale pour ce système.
5 anomalies satellitaires ont été signalées dans les émissions de SO2 dans l’atmosphère dans le secteur proche du volcan, les 18, 19, 23, 24 et 29 février, selon les données publiées par Tropopheric Monitoring Instrument (TROPOMI ) et Mounts  .

Anomalies thermiques des satellites
Au cours de la période, 23 alertes thermiques ont été enregistrées dans la zone associée au volcan, avec une puissance radiative volcanique (VRP) maximale de 127 MW le 16 février, une valeur considérée comme élevée selon les données traitées par l’Observation de l’activité volcanique dans l’infrarouge moyen. (MIROVA) .
Grâce à l’analyse des images satellite Sentinel 2-L2A, 6 anomalies de radiance ont été détectées dans la zone associée au cratère au cours de la période évaluée. La plateforme d’outils NHI a détecté une zone maximale de radiance anormale dans la zone du cratère de 47 200 m2 le 17 février.

Géodésie
L’activité géodésique a été caractérisée par :
– Faible amplitude des taux de variation des composantes horizontales et verticales des stations de surveillance GNSS.
– Taux de déplacement d’ampleur moyenne et avec de légers changements par rapport à la période précédente. L’allongement en ligne du suivi SE-NW atteint 0,8 cm/mois en raison de la variation cyclique annuelle des stations au Sud-Est de l’édifice volcanique.
– Grâce à InSAR, aucun signe de déformation n’est observé au cours des 3 derniers mois.

En conclusion, une période de stabilité est évidente dans le suivi des déformations, mais avec des changements de faible ampleur qui ne permettent pas d’exclure l’apparition de changements morphologiques superficiels.

Caméras de surveillance
Depuis les caméras de surveillance installées sur le volcan, des colonnes de dégazage blanchâtres majoritairement associées à de la vapeur d’eau ont été observées, d’une hauteur maximale de 980 m le 29 février. En revanche, les 17, 18, 25, 28 et 29 février, des colonnes à faible teneur en pyroclastes ont été observées, caractérisées par des émissions passives, de couleur grise et une faible charge en pyroclastes, avec une hauteur maximale de 120 m le 18 février . Il y a eu des incandescences toutes les nuits et des explosions stromboliennes les 16, 18, 19, 20, 23, 24, 26, 27 et 29 février, soulignant l’activité du 24 février avec l’éjection de pyroclastes à une hauteur maximale de 150 m au-dessus du niveau du cratère. .

Analyse géomorphologique satellitaire
Grâce à la photo-interprétation de Planet Scope, Sentinel 2 L2A et SkySat collectent des images, la persistance de l’accumulation de pyroclastes autour du cratère est observée. A l’intérieur du cratère, une accumulation abondante de pyroclastes et le développement d’un anneau de pyroclastes de 67 m de diamètre sont observés autour du lac de lave. Concernant la zone de fonte exposée, elle était visible tout au long de la quinzaine, avec une superficie approximative de 400 m2 selon l’image Skysat du 25 février.

L’activité volcanique se caractérise par l’enregistrement récurrent de sismicité lié à la dynamique des fluides, avec une tendance à la stabilisation des valeurs énergétiques du signal sismique.
continue à des valeurs proches de 1,3 µm/s. Occasionnellement, des séismes LP et VT plus énergiques ont été enregistrés, ce qui a justifié la publication de rapports spéciaux. Dans le même temps, il reste un enregistrement d’explosions modérées qui dispersent des matériaux généralement dans la zone proche du cratère, un enregistrement de phénomènes incandescents et d’anomalies thermiques par les satellites. Tout ce qui précède suggère un lac de lave actif situé près de la surface, avec des variations dans la géométrie du centre d’émission et le niveau du lac de lave, impliquant un processus encore instable et avec le potentiel de générer une activité explosive.

Ainsi, votre alerte technique est maintenue à :
ALERTE TECHNIQUE JAUNE : Modifications du comportement de l’activité volcanique

Source : Sernageomin

Photos : TVN ( archive) , Aton.

 

Hawaii , Kilauea :

MISE À JOUR HEBDOMADAIRE DE L’OBSERVATOIRE DU VOLCAN HAWAÏEN. Commission géologique des États-Unis.
Mardi 5 mars 2024, 7 h 45 HST (mardi 5 mars 2024, 17 h 45 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet : 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur aviation actuel : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. En raison des faibles taux de sismicité qui persistent, le HVO publiera des mises à jour hebdomadaires sur le Kīlauea le mardi jusqu’à nouvel ordre. Des messages supplémentaires seront émis si nécessaire.

Observations du sommet :
Les faibles niveaux de sismicité sous le sommet se poursuivent. Les tremblements de terre sont largement dispersés du sommet vers le Sud-Ouest. Au cours de la semaine dernière, 61 tremblements de terre ont été enregistrés autour du sommet. Les profondeurs sous le sommet se situent entre 1 et 8 km sous la surface et les magnitudes sont généralement inférieures à M2,0.

La déformation du sol reste faible, les inclinomètres près d’Uēkahuna et de Sand Hill montrant de modestes changements au cours de la semaine dernière.

Les taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) sont restés faibles depuis octobre 2023. Un taux d’émission de SO2 d’environ 85 tonnes par jour a été enregistré le 1er mars.

Observations de la zone de rift :
La sismicité dans la zone supérieure du Rift Est et la zone du Rift Sud-Ouest du Kīlauea reste faible. Aucune activité inhabituelle n’a été notée le long des sections moyennes et inférieures de la zone du rift Est du Kīlauea. Nous continuons de surveiller de près les deux zones de fracture.

Source : HVO

Photo : USGS/ K. Mulliken.

 

Guatemala , Santiaguito :

14 °44′ 33˝ Latitude Nord ;
91°34’13˝ Longitude Ouest.
Altitude : 2 500 mètres au-dessus du niveau de la mer.
Conditions atmosphériques : Temps clair
Vent : Nord-Est
Précipitations : 0,0 mm.

Activité:
L’observatoire du volcan Santiaguito OVSAN rapporte un dégazage modéré au-dessus du cratère. Des explosions faibles et modérées sont enregistrées, expulsant des colonnes de gaz et de cendres qui se dispersent en direction Ouest et Sud-Ouest. La nuit et tôt le matin, une incandescence constante a été observée dans le cratère du dôme Caliente et dans la partie supérieure de la coulée de lave dans une direction Ouest-Sud-Ouest. Des avalanches de blocs faibles à modérées sont enregistrées sur la coulée de lave, sur le flanc Sud et sur le flanc Sud-Est. Le volcan maintient une activité élevée en raison de l’extrusion de lave en blocs dans le Dôme Caliente dans une direction Ouest, Sud-Ouest . Avec la nature instable du matériau dans le cratère. Il existe une probabilité de coulées pyroclastiques modérées à fortes, donc il ne faut pas rester à proximité ou dans les lits des rivières près des pentes du volcan.

Source : Insivumeh

Photo : Noticias la Red GT San José del Golfo

February 24, 2024. EN. Iceland : Reykjanes Peninsula , Russia / Kuril Islands : Ebeko , Indonesia : Merapi , Ecuador : Sangay , Costa Rica : Poas .

February 24 , 2024.

 

Iceland , Reykjanes Peninsula :

Magma volume beneath Svartsengi reaching similar level as prior to last eruptions . Warning time could be very short or even none

Updated 23. February at 15:00 UTC

Model calculations indicate that approximately 5 million cubic meters of magma had recharged to the Svartsengi reservoir as of the 22 February. Considering the trend observed prior to previous volcanic eruptions in the Sundhnúkur crater row, the likelihood of an eruption is very high once the volume reaches between 8-13 million cubic meters (derived from joint InSAR-GNSS models). Based on the results of the model calculations, this could occur early next week if magma accumulation continues at the current rate.

It should be noted that there is a degree of uncertainty in this interpretation, and it cannot be assumed that the behaviour will be identical to the past eruptions here. Also, as the magma plumbing system evolves, we cannot rule out the possibility that the volume of magma required to trigger a new diking event and/or eruption may become reduced.

Additionally, there is a possibility that magma could migrate from that a dike intrusion occurs within this region without resulting in a volcanic eruption.

Figure: The graph displays a comparison of the volume of magma accumulated beneath Svartsengi before the magma flowed towards the Sundhnúkur crater row during the recent dike intrusions and eruptions that occurred between December 2023-February 2024. The volume is calculated by a model based on GNSS data and is subject to uncertainty. Significant variations can also be observed between consecutive days. The current magma accumulation status as of February 22 is marked by the purple line. The red line shows the amount of magma accumulated before the major diking event beneath Grindavík on November 10th.

If an eruption occurs, scientists estimate that magma will most likely propagate from the reservoir beneath Svartsengi towards Sundhnúkur crater row, resulting in lava fountaining and lava flows in the area between Stóra-Skógfell and Hagafell. The primary signal of ascending magma is a sudden increase in seismic activity with many localized, small magnitude earthquakes. Considering the previous volcanic eruptions in the area, an eruption could start with very little warning (less than 30 minutes), depending on where magma reaches the surface on the Sundhnúkur crater row.

Likely scenarios
Eruption between Sýlingarfell and Stóra-Skógfell – As occurred on December 18, 2023 and February 8, 2024.

Precursor: Sudden, localized, and intense seismic activity with small magnitude earthquakes. Deformation over the magma dike (if a dike is intruded) and the Svartsengi magma reservoir
Very short warning time (less than 30 minutes) because a new dike propagation may not be required for magma to reach the surface. -Lava reaches Grindavík road in less than 4 hours.

View from the north of Þorbjörn, the crater constituting the highest point of Svartsengi.

Eruption by Hagafell – As occurred on January 14, 2024.

Precursor: Seismic activity with small magnitude earthquakes on the Sundhnúkur crater row, starting near Sýlingarfell and migrating south. Deformation over the magma dike and the Svartsengi magma reservoir
Likely warning time is approximately 1-3 hours from the detection of the first earthquakes until the start of an eruption.
Lava reaches the lava barriers around Grindavík within 1 hour.
Magma intrusion, which reaches south of Hagafell, will likely cause significant fault movements in Grindavík

Eruption inside of the lava barriers around Grindavík

Seismic activity with small magnitude earthquakes on the Sundhnúkur crater row, starting near Sýlingarfell and migrating south. Deformation over the magma dike and the Svartsengi magma reservoir
Probable warning time is between approximately 1-5 hours from the detection of the first earthquakes until the start of an eruption.
It is possible that an eruptive fissure/s will open within Grindavík or the region just north of here (inside the barriers). Similar activity occurred on the 14th of January when a volcanic fissure opened just inside the outer perimeter of the town approximately 4 hours after an onset of the eruption near Hagafell.
Magma intrusion, which reaches south of Grindavík, will cause significant fault movements in Grindavík.

Although there is clear indication of uplift in the Svartsengi-Þórbjörn area (related to magma recharge of this reservoir) this does not mean that it is the most likely location for an eruption to start. This is because the magma reservoir is currently failing on its northeastern edge feeding dike propagations which are initiated between Stóra-Skógfell- and Sundhnúkur crater row. In a scenario where magma ascends towards the surface directly from the Svartsengi reservoir, it is estimated that the first signs of magma migration would be detected 4-7 hours before magma reaches the surface.

Please note that these scenarios are based on interpretations of the latest data and the observed development of the previous events at the Sundhnúkur crater row area. Uncertainty must be accounted for in this interpretation, as it is only based on few events.

Source : IMO

Photos : IMO , Jakub Hałun /wikipedia.

 

Russia / Kuril Islands , Ebeko :

50.69 N, 156.01 E;
Elevation 1156 m (3792 ft)
Aviation Colour Code is ORANGE

A moderate explosive eruption of the volcano continues. Ash explosions up to 6 km (19,700 ft) a.s.l. could occur at any time. Ongoing activity could affect low-flying aircraft and airport of Severo-Kurilsk.

A moderate explosive eruption of the volcano continues. According to visual data from Severo-Kurilsk, explosions sent ash up to 2.5 km a.s.l. on 16 and 18-20 February; ash clouds drifted to the northwest and east of the volcano; ashfalls were observing at Severo-Kurilsk on 18 and 19 February. Satellite data by KVERT showed the volcano was quiet or obscured by clouds during the week.

Source : Kvert

Photo : S. Lakomov

 

Indonesia , Merapi :

Mount Merapi activity report, February 16 to 22, 2024. Published on February 24, 2024

OBSERVATION RESULT
Visual
The weather around Mount Merapi is generally clear in the morning and night, while it is foggy from noon to evening. White, fine to thick smoke of low to moderate pressure and a height of 500 m was observed from the Mount Merapi Selo observation post on February 19, 2024 at 05:30 WIB.

This week, two warm cloud avalanches fell towards the southwest with an estimated maximum sliding distance of 1,600 m. Lava avalanches were observed 145 times in the South and South-West, including 3 times upstream of the Boyong River over a maximum distance of 1,000 m and 142 times upstream of the Bebeng River over a maximum distance of 1,700 mr. The sound of avalanches was heard 4 times from the Babadan and Jrakah posts with low to moderate intensity.

It was observed that the morphology of the southwest dome changed due to the activity of hot cloud avalanches and lava avalanches. The measured hot spot was 254.2°C, relatively the same as the previous measurement temperature. The morphology of the median dome is relatively constant. The measured hot spot was 191.3°C, which was lower than the previous measurement temperature. Based on the analysis of aerial photos from January 10, 2024, the volume of the southwest dome was measured at 2,663,300 m3 and that of the central dome at 2,358,400 m3.

Seismicity
This week the seismicity of Mount Merapi recorded:
2 warm cloud avalanche earthquakes (APG),
25 superficial volcanic earthquakes (VTB),
146 multi-phase (MP) earthquakes,
588 avalanche earthquake (RF),
15 tectonic earthquakes (TT).
The intensity of earthquakes this week is still quite high.

Deformation
The deformation of Mount Merapi monitored by EDM this week showed a shortening rate of 0.32 cm/day.

Rain and lahars
This week there was rain at Mount Merapi lookout post with a rain intensity of 49 mm/hour for 75 minutes at Jrakah lookout post on February 20, 2024. No additional flow or lahar was reported in the rivers that have their source on Mount Merapi.

Conclusion
Based on the results of visual and instrumental observations, it was concluded that:
Volcanic activity at Mount Merapi is still quite high in the form of effusive eruptive activity. The activity status is set to the “SIAGA” level.

Source : BPPTKG

Photo : Andi Volcanist.

 

Ecuador , Sangay :

DAILY REPORT ON THE STATE OF THE SANGAY VOLCANO, Friday February 23, 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Surface activity level: High, Surface trend: No change
Internal activity level: High, Internal trend: No change

Seismicity: From February 22, 2024, 11:00 a.m. to February 23, 2024, 11:00 a.m.:

The number of seismic events recorded at the reference station over the past 24 hours is shown below. The level of seismic activity of the volcano remains high.

Explosion Event (EXP): 210

 

Precipitation/Lahars:
Rains were recorded in the volcano area without generating mudslides or debris. *In the event of heavy rains, these could remobilize the accumulated materials, generating flows of mud and debris which would flow down the sides of the volcano and flow into adjacent rivers.

Emissions/ash column:
Due to weather conditions, it was not possible to observe gas and/or ash emissions through the surveillance camera network, nor through the GOES-16 satellite system. On the other hand, the VAAC agency in Washington has not published emissions reports in the last 24 hours.

Other monitoring parameters:
The FIRMS satellite system recorded 4 thermal anomalies, while MIROVA-VIIRS detected 1 thermal anomaly in the last 24 hours.

Observation:
Since yesterday afternoon until the submission of this report, the volcano has remained completely cloudy; However, yesterday evening, thanks to the surveillance camera system, incandescent materials were observed in the South-East ravine.

Alert level: yellow

Source : IGEPN.

Photo :  TopMotor Storee.

 

Costa Rica , Poas :

Latitude: 10.20°N;
Longitude: 84.23°W;
Altitude: 2687 m above sea level.
Current activity level: Warning
Possible manifestations: Small eruptions, bubbling or geyser, significant gas emission, increase in temperature (incandescence), seismic swarms or volcanic tremor,
slight inflation-extension of the volcanic edifice.

The last eruption was recorded on February 8 at noon, since then the background tremor, although stable, has decreased in intensity, as has the number and amplitude of low-frequency seismic signals. Likewise, from February 8, the small eruptions and bubblings which had been frequently recorded from December 2023 to 2023 decreased in energy until disappearing over the weekend.

We observe low fumarolic activity and an increase in the level of the lagoon due to heavy precipitation in recent days.

Geodetic stations continue to show a contraction of the crater even if it seems to be decreasing in recent days. The SO2/CO2 ratio remains high, with a weekly average of 2.2 ± 0.7, with a slight downward trend in recent days. The H2S/SO2 ratio remains around 0.16. The SO2 concentration among visitors reached a maximum of 9.1 ppm this week, with a weekly average of 0.3 ppm. During the previous week, a SO2 flux of 243 ± 117 t/d was recorded, similar to that of three weeks ago (250 ± 118 t/d).

Source : Ovsicori

Photo : Maarten de Moor / Ovsicori.

24 Février 2024. FR. Islande : Péninsule de Reykjanes , Russie / Iles Kouriles : Ebeko , Indonésie : Merapi , Equateur : Sangay , Costa Rica : Poas .

24 Février 2024.

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Le volume de magma sous Svartsengi atteint un niveau similaire à celui d’avant les dernières éruptions. Le temps d’avertissement peut être très court, voire nul .

Mise à jour le 23 février à 15h00 UTC

Les calculs du modèle indiquent qu’environ 5 millions de mètres cubes de magma s’étaient rechargés dans le réservoir de Svartsengi au 22 février. Compte tenu de la tendance observée avant les éruptions volcaniques précédentes dans la rangée du cratère Sundhnúkur, la probabilité d’une éruption est très élevée une fois que le volume atteint entre 8 et 13 millions de mètres cubes (dérivé des modèles conjoints InSAR-GNSS). D’après les résultats des calculs du modèle, cela pourrait se produire au début de la semaine prochaine si l’accumulation de magma se poursuit au rythme actuel.

Il convient de noter qu’il existe un certain degré d’incertitude dans cette interprétation et que l’on ne peut pas supposer que le comportement sera ici identique à celui des éruptions passées. De plus, à mesure que le système de plomberie magmatique évolue, nous ne pouvons pas exclure la possibilité que le volume de magma nécessaire pour déclencher un nouvel événement de dyke et/ou une éruption puisse diminuer.

De plus, il est possible que le magma migre à partir de l’intrusion d’un dyke dans cette région sans entraîner d’éruption volcanique.

Figure : Le graphique affiche une comparaison du volume de magma accumulé sous Svartsengi avant que le magma ne s’écoule vers la rangée de cratères de Sundhnúkur lors des récentes intrusions de dykes et éruptions survenues entre décembre 2023 et février 2024. Le volume est calculé par un modèle basé sur les données GNSS  et est sujet à l’incertitude. Des variations importantes peuvent également être observées entre les jours consécutifs. L’état actuel de l’accumulation de magma au 22 février est marqué par la ligne violette. La ligne rouge montre la quantité de magma accumulée avant l’événement majeur de dyke sous Grindavík le 10 novembre.

Si une éruption se produit, les scientifiques estiment que le magma se propagera très probablement depuis le réservoir situé sous Svartsengi vers la rangée de cratères de Sundhnúkur, entraînant des fontaines de lave et des coulées de lave dans la zone située entre Stóra-Skógfell et Hagafell. Le principal signal de l’ascension du magma est une augmentation soudaine de l’activité sismique accompagnée de nombreux tremblements de terre localisés de faible magnitude. Compte tenu des éruptions volcaniques précédentes dans la région, une éruption pourrait commencer avec très peu d’avertissement (moins de 30 minutes), selon l’endroit où le magma atteint la surface sur la rangée de cratères Sundhnúkur.

Scénarios probables
Éruption entre Sýlingarfell et Stóra-Skógfell – Comme cela s’est produit le 18 décembre 2023 et le 8 février 2024.

Précurseur : activité sismique soudaine, localisée et intense avec des tremblements de terre de faible magnitude. Déformation sur le dyke magmatique (si un dyke est intrusé) et le réservoir magmatique de Svartsengi
Délai d’avertissement très court (moins de 30 minutes) car une nouvelle propagation de dyke peut ne pas être nécessaire pour que le magma atteigne la surface. -La lave atteint la route de Grindavík en moins de 4 heures.

Vue depuis le Nord de Þorbjörn, le cratère constituant le point culminant de Svartsengi.

Éruption de Hagafell – Comme cela s’est produit le 14 janvier 2024.

Précurseur : Activité sismique avec des tremblements de terre de petite magnitude sur la rangée de cratères de Sundhnúkur, commençant près de Sýlingarfell et migrant vers le Sud. Déformation sur le dyke magmatique et le réservoir magmatique de Svartsengi
Le délai d’alerte probable est d’environ 1 à 3 heures entre la détection des premiers tremblements de terre et le début d’une éruption.
La lave atteint les barrières de lave autour de Grindavík en 1 heure.
L’intrusion magmatique, qui atteint le Sud de Hagafell, provoquera probablement d’importants mouvements de failles à Grindavík.

Éruption à l’intérieur des barrières de lave autour de Grindavík

Activité sismique avec des tremblements de terre de petite magnitude sur la rangée de cratères de Sundhnúkur, commençant près de Sýlingarfell et migrant vers le Sud. Déformation sur le dyke magmatique et le réservoir magmatique de Svartsengi
Le délai d’avertissement probable se situe entre 1 et 5 heures environ entre la détection des premiers tremblements de terre et le début d’une éruption.
Il est possible qu’une ou plusieurs fissures éruptives s’ouvrent à Grindavík ou dans la région juste au Nord  (à l’intérieur des barrières). Une activité similaire s’est produite le 14 janvier lorsqu’une fissure volcanique s’est ouverte juste à l’intérieur du périmètre extérieur de la ville, environ 4 heures après le début de l’éruption près de Hagafell.
L’intrusion magmatique, qui atteint le Sud de Grindavík, provoquera d’importants mouvements de failles à Grindavík.

Bien qu’il existe des indications claires d’un soulèvement dans la région de Svartsengi-Þórbjörn (lié à la recharge magmatique de ce réservoir), cela ne signifie pas qu’il s’agit de l’endroit le plus probable pour le début d’une éruption. En effet, le réservoir de magma est actuellement bloqué sur son bord Nord-Est, alimentant les propagations de dykes qui sont initiées entre la rangée de cratères Stóra-Skógfell et Sundhnúkur. Dans un scénario où le magma remonte vers la surface directement depuis le réservoir de Svartsengi, on estime que les premiers signes de migration du magma seraient détectés 4 à 7 heures avant que le magma n’atteigne la surface.

Veuillez noter que ces scénarios sont basés sur les interprétations des dernières données et sur l’évolution observée des événements précédents dans la zone du cratère Sundhnúkur. L’incertitude doit être prise en compte dans cette interprétation, car elle ne repose que sur quelques événements.

Source : IMO

Photos : IMO , Jakub Hałun /wikipedia.

 

Russie / Iles Kouriles , Ebeko :

50,69 N, 156,01 E;
Altitude :1156 m (3792 pi)
Code couleur aviation : ORANGE

Une éruption explosive modérée du volcan se poursuit. Des explosions de cendres jusqu’à 6 km (19 700 pieds) d’altitude pourraient survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude et l’aéroport de Severo-Kurilsk.

L’ éruption explosive modérée du volcan continue. Selon les données visuelles de Severo-Kurilsk, les explosions ont projeté des cendres jusqu’à 2,5 km au dessus du niveau de la mer. les 16 et 18-20 février ; des nuages de cendres dérivaient vers le Nord-Ouest et l’Est du volcan ; des chutes de cendres ont été observées à Severo-Kurilsk les 18 et 19 février. Les données satellite du KVERT ont montré que le volcan était calme ou obscurci par les nuages au cours de la semaine.

Source : Kvert

Photo : S. Lakomov

 

Indonésie , Merapi :

Rapport d’activité du Mont Merapi , du 16 au 22 février 2024 . Publié le 24 février 2024

RÉSULTAT D’OBSERVATION
Visuel
Le temps autour du mont Merapi est généralement clair le matin et la nuit, tandis qu’il est brumeux de midi au soir. Une fumée blanche, fine à épaisse, de pression faible à modérée et d’une hauteur de 500 m a été observée depuis le poste d’observation du mont Merapi Selo le 19 février 2024 à 05h30 WIB.

Cette semaine, deux avalanches de nuages ​​chauds sont tombés vers le Sud-Ouest avec une distance de glissement maximale estimée à 1 600 m. Des avalanches de lave ont été observées 145 fois au Sud et au Sud-Ouest, dont 3 fois en amont de la rivière Boyong sur une distance maximale de 1 000 m et 142 fois en amont de la rivière Bebeng sur une distance maximale de 1 700 m. Le bruit des avalanches a été entendu 4 fois depuis les postes de Babadan et de Jrakah avec une intensité faible à modérée.

Il a été observé que la morphologie du dôme Sud-Ouest a changé en raison de l’activité des avalanches de nuages ​​chauds et des avalanches de lave. Le point chaud mesuré était de 254,2 °C, soit relativement la même que la température de mesure précédente. La morphologie du dôme médian est relativement constante. Le point chaud mesuré était de 191,3 °C, soit une température inférieure à la température de mesure précédente. Sur la base de l’analyse de photos aériennes du 10 janvier 2024, le volume du dôme Sud-Ouest a été mesuré à 2 663 300 m3 et celui du dôme central à 2 358 400 m3.

Sismicité
Cette semaine la sismicité du Mont Merapi a enregistré :
2 séismes d’ avalanches de nuages ​​chauds (APG),
25 séismes volcaniques superficiels (VTB),
146 tremblements de terre à phases multiples (MP),
588 tremblement de terre d’ avalanches (RF),
15 tremblements de terre tectoniques (TT).
L’intensité des tremblements de terre cette semaine est encore assez élevée.

Déformation
La déformation du mont Merapi surveillée par EDM cette semaine a montré un taux de raccourcissement de 0,32 cm/jour.

Pluie et lahars
Cette semaine, il y a eu de la pluie au poste d’observation du mont Merapi avec une intensité de pluie de 49 mm/heure pendant 75 minutes au poste de Jrakah le 20 février 2024. Aucun flux supplémentaire ou lahar n’a été signalé dans les rivières qui prennent leur source sur le mont Merapi.

Conclusion
Sur la base des résultats d’observations visuelles et instrumentales, il a été conclu que :
L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée sous forme d’activité éruptive effusive. L’état d’activité est réglé au niveau « SIAGA ».

Source : BPPTKG

Photo : Andi Volcanist.

 

Equateur , Sangay :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY , Vendredi 23 Février 2024 .
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Sans changement
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Sans changement

Sismicité : Du 22 Février 2024 , 11:00h au 23 Février 2024 , 11:00h : 

Le nombre d’événements sismiques enregistrés à la station de référence au cours des dernières 24 heures est présenté ci-dessous. Le niveau d’activité sismique du volcan reste élevé.

Evénement d’explosion (EXP) : 210

 

Précipitations / Lahars :
Des pluies ont été enregistrées dans la zone du volcan sans générer de coulées de boue ni de débris. *En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser les matériaux accumulés, générant des flux de boue et des débris qui descendraient les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières adjacentes.

Colonne émissions/cendres :
En raison des conditions météorologiques, il n’a pas été possible d’observer les émissions de gaz et/ou de cendres à travers le réseau de caméras de surveillance, ni par le système satellite GOES-16. En revanche, l’agence VAAC de Washington n’a pas publié de rapports d’émissions au cours des dernières 24 heures.

Autres paramètres de surveillance :
Le système satellite FIRMS a enregistré 4 anomalies thermiques, tandis que le MIROVA-VIIRS a détecté 1 anomalie thermique au cours des dernières 24 heures.

Observation:
Depuis hier après-midi jusqu’à la remise de ce rapport, le volcan est resté complètement nuageux ; Cependant, hier soir, grâce au système de caméras de surveillance, des matériaux incandescents ont été observés dans le ravin Sud-Est.

Niveau d’alerte : jaune

Source : IGEPN.

Photo :  TopMotor Storee.

 

Costa Rica , Poas :

Latitude : 10,20°N ;
Longitude : 84,23°O ;
Altitude : 2687 m au dessus du niveau de la mer.
Niveau d’activité actuel : Avertissement
Manifestations possibles : Petites éruptions, bouillonnements ou geyser, émission importante de gaz, augmentation de la température (incandescence), essaims sismiques ou tremor volcanique,
légère inflation-extension de l’édifice volcanique.

La dernière éruption a été enregistrée le 8 février à midi, depuis lors le tremor de fond, bien que stable, a diminué en intensité, tout comme le nombre et l’amplitude des signaux sismiques de basse fréquence. De même, dès le 8 février, les petites éruptions et bouillonnements qui avaient été fréquemment enregistrées de décembre 2023 à 2023 ont diminué en énergie jusqu’à disparaître au cours du week-end.

On observe une faible activité fumerolienne et une augmentation du niveau de la lagune due aux fortes précipitations de ces derniers jours.

Les stations géodésiques continuent de montrer une contraction du cratère même si celle-ci semble diminuer ces derniers jours. Le rapport SO2/CO2 reste élevé, avec une moyenne hebdomadaire de 2,2 ± 0,7, avec une légère tendance à la baisse ces derniers jours. Le rapport H2S/SO2 reste autour de 0,16. La concentration de SO2 au point de vue visiteurs a atteint un maximum de 9,1 ppm cette semaine, avec une moyenne hebdomadaire de 0,3 ppm. Au cours de la semaine précédente, un flux de SO2 de 243 ± 117 t/j a été enregistré, similaire à celui d’il y a trois semaines (250 ± 118 t/j).

Source : Ovsicori

Photo : Maarten de Moor / Ovsicori.

February 17, 2024. EN. Alaska : Shishaldin , Iceland : Reykjanes Peninsula , Indonesia : Merapi , Colombia : Cumbal , Ecuador : Sangay .

February 17 , 2024.

 

Alaska , Shishaldin :

No significant eruptive activity occurred over the past week. A minor ash plume was observed in a webcam image on February 11, which prompted AVO to raise the Aviation Color Code to ORANGE and Volcano Alert Level to WATCH. The low-level plume extended from the crater down the north flank and did not reach significant altitudes above the volcano summit. Additional analysis of various data streams shows no evidence of explosive activity associated with this event, and the low-level plume is likely the result of a small rock fall or debris flow mobilizing ash above the surface.

Seismicity remains elevated but unchanged throughout the week with ongoing volcanic earthquakes. Steaming, which is not uncommon for Shishaldin Volcano, was observed in satellite and webcam views on February 14 and 15. AVO detected no sulfur dioxide emissions, and no elevated surface temperatures were evident in satellite imagery.

No significant eruptive activity has been observed since November 2023.

Local seismic and infrasound sensors, web cameras, and a geodetic network are used to monitor Shishaldin Volcano. In addition to the local monitoring network, AVO uses nearby geophysical networks, regional infrasound and lighting data, and satellite images to monitor the volcano.

Source : AVO

Photo : Barnes, Chris

 

Iceland , Reykjanes Peninsula :

Magma accumulation beneath Svartsengi continues . Model calculations suggest magma accumulation will reach similar level as was noted prior to last eruption by the end of February or beginning of March
Updated 15. February at 16:00 UTC

Land uplift at Svartsengi area continues at similar trends and rates as has been detected following dyke propagations from there.

Model calculations based on GPS data suggest that magma accumulation from the end of the eruption 9th of February until yesterday, 14th of February, is about 2 million m3. It was estimated that when the eruption began on the 8th of February, about 10 million m3 of magma propagated from Svartsengi towards Sundhnúkur crater row. If magma accumulation continues at same rate, a total of 10 million m3 will be accumulated by the end of February or beginning of March, by which time likelihood of dyke propagation and volcanic eruption will increase significantly. These model calculations are based on GPS data but will be updated when new satellite data comes in.

Seismic activity in the western parts of mt. Fagradalsfjall continues with about 80 small earthquakes of magnitudes 1.5 or smaller detected since 12th of February. The depth of the earthquakes under the western part of mt. Fagradalsfjall is at 6-8 km. The area remains closely monitored but at the moment deformation data do not show signs of magma accumulation.

An updated hazard map has been published. It is valid until 22nd of February unless developments call for a re-evaluation. The main changes are that likelihood of eruptive vents opening has decreased in all Zones. Likelihood of sinkholes and fault movements are still considered high in Zone 4 (Grindavík). Please note that the hazard zones are active, and changes can occur with short notice. Furthermore, hazards can be present outside of the specified hazard zones, such as the faults that formed on the 10th of November 2023 west of Grindavík (see faults on map).

Source : IMO.

Photos : Siggi Anton , IMO.

 

Indonesia , Merapi :

Mount Merapi activity report from February 9 to 15, 2024. Published on February 16, 2024.

Visual
The weather around Mount Merapi is usually sunny in the morning, while daytime until evening is foggy. White smoke, weak to thick, with low to moderate pressure and a height of 100 m is observed from the observation post of Mount Merapi of Pengamatan on February 10, 2024 at 05:50 WIB.

This week, 1 warm avalanche cloud descended towards the South-West (upstream of the Bebeng River) with a maximum sliding distance of 1500 m. Lava avalanches were observed 189 times in the South and Southwest, including 187 upstream of the Bebeng River for a maximum distance of 1,700 m and 2 towards the Boyong River for a maximum distance of 1,400 m. The sound of avalanches was heard twice from the Babadan post with low to moderate intensity.

It was observed that the morphology of the southwest dome had changed due to the activity of hot cloud avalanches and lava avalanches. Aerial thermal photos were taken by drone on February 15, 2024. The highest hot spot reached 254.3°C, lower than the previous measurement temperature. For the morphology of the median dome, no significant change was observed. The highest hotspot reached 22.9°C. Based on the analysis of aerial photos from January 10, 2024, the volume of the southwest dome was measured at 2,663,300 m3 and that of the central dome at 2,358,400 m3.

Seismicity
This week the seismicity of Mount Merapi recorded:

2 warm avalanche cloud (APG) earthquake,
22 shallow volcanic earthquakes (VTB),
181 multi-phase (MP) earthquakes,
719 emissions earthquakes(RF),
6 tectonic earthquakes (TT).
3 low frequency earthquake (LF).
The intensity of earthquakes this week is still quite high.

Deformation
The deformation of Mount Merapi monitored by EDM this week showed a shortening rate of 0.47 cm/day.

Rain and lahars
This week, there was rain with an intensity of 30 mm/hour for 65 minutes at the Ngepos station on February 12, 2024. It was reported that there had been no increase in flow in the rivers that originate on the Merapi.

Conclusion
Based on the results of visual and instrumental observations, it was concluded that:
Volcanic activity at Mount Merapi is still quite high in the form of effusive eruptive activity. The activity status is set to the “SIAGA” level.

Source et photo : BPPTKG

 

Colombia , Cumbal :

Weekly activity bulletin from the Cumbal Volcanic Complex

Regarding the monitoring of the activity of the CUMBAL VOLCANIC COMPLEX (CVC), the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), reports that:

Between February 6 and 12, 2024, with some fluctuations, seismicity maintained low levels of occurrence and daily energy, similar to those reported in previous weeks.
The earthquakes associated with rock fracturing were located near the two active cones of the complex (La Plazuela in the Northeast and Mundo Nuevo in the Southwest), at distances less than 1 km, with depths between 1 and 4 km from the height of La Plazuela (4700 m above sea level) and a maximum magnitude of 1.1.

Gas emissions were recorded from the fumarole fields of El Verde to the northeast of the CVC, and Los Rastrojos and Las Bandas, to the southwest of the CVC, with white columns, low height and variable dispersion depending on the wind direction. No significant variation was observed in the other geophysical and geochemical parameters of volcanic monitoring.

Volcanic activity remains on YELLOW ALERT Status: Active volcano with changes in the behavior of the base level of monitored parameters and other manifestations.

Source et photo : SGC

 

Ecuador , Sangay :

DAILY REPORT ON THE STATE OF THE SANGAY VOLCANO, Friday February 16, 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Surface activity level: High, Surface trend: Descending
Internal activity level: High, Internal trend: No change

Seismicity: From February 15, 2024, 11:00 a.m. to February 16, 2024, 11:00 a.m.:

The number of seismic events recorded at the reference station over the past 24 hours is shown below. The level of seismic activity of the volcano remains high.

Explosion Event (EXP): 29

 

Precipitation/Lahars:
During this morning, thanks to the surveillance camera system, the existence of rain was reported in the area of the volcano and its surroundings without generating mudslides and debris. In the event of heavy rains, these could remobilize the accumulated materials, generating mud and debris flows which would descend the sides of the volcano and flow into adjacent rivers.

Emissions/ash column:
Due to the unfavorable weather conditions and zero visibility of the volcano, no gas and ash emissions were reported through monitoring of the surveillance camera system, while on satellite images, during the morning of Today, a continuous gas trail was observed in the West-South-West direction. W-VAAC has not published activity reports related to gas and ash emissions.

Other monitoring parameters:
During the last 24 hours, the FIRMS satellite system recorded 5 thermal anomalies, in turn the MIROVA-VIIRS system recorded 1 weak thermal anomaly.

Observation:
Since yesterday, thanks to surveillance cameras, it has been observed that the volcano remains completely cloudy and with zero visibility most of the time.
In contrast, during the night and early morning today, brief episodes of incandescent material descending 2000 meters below the level of the crater were observed across the southeastern ravine of the volcano.

Alert level: yellow

Source : IGEPN.

Photo :  AlexBoasphoto

 

 

17 Février 2024. FR. Alaska : Shishaldin , Islande : Péninsule de Reykjanes , Indonésie : Merapi , Colombie : Cumbal , Equateur : Sangay .

17 Février 2024.

 

Alaska , Shishaldin :

Aucune activité éruptive significative ne s’est produite au cours de la semaine dernière. Un léger panache de cendres a été observé sur une image de webcam le 11 février, ce qui a incité l’AVO à relever le code couleur de l’aviation à ORANGE et le niveau d’alerte volcanique à ATTENTION. Le panache de basse altitude s’étendait du cratère jusqu’au flanc Nord et n’atteignait pas des altitudes significatives au-dessus du sommet du volcan. Une analyse supplémentaire de divers flux de données ne montre aucune preuve d’activité explosive associée à cet événement, et le panache de bas niveau est probablement le résultat d’une petite chute de pierres ou d’une coulée de débris mobilisant des cendres au-dessus de la surface.

La sismicité reste élevée mais inchangée tout au long de la semaine avec des tremblements de terre volcaniques en cours. De la vapeur, qui n’est pas rare sur le volcan Shishaldin, a été observée sur les vues satellite et webcam les 14 et 15 février. L’AVO n’a détecté aucune émission de dioxyde de soufre et aucune température de surface élevée n’était évidente dans les images satellite.

Aucune activité éruptive significative n’a été observée depuis novembre 2023.

Des capteurs sismiques et infrasons locaux, des caméras Web et un réseau géodésique sont utilisés pour surveiller le volcan Shishaldin. En plus du réseau de surveillance local, l’AVO utilise les réseaux géophysiques à proximité, les données régionales de capteurs d’infrasons et de foudre, ainsi que les images satellite pour surveiller le volcan.

Source : AVO

Photo : Barnes, Chris

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

L’accumulation de magma sous Svartsengi se poursuit. Les calculs du modèle suggèrent que l’accumulation de magma atteindra un niveau similaire à celui noté avant la dernière éruption d’ici fin février ou début mars.
Mise à jour le 15 février à 16h00 UTC

Le soulèvement des terres dans la région de Svartsengi se poursuit selon des tendances et des rythmes similaires à ceux détectés suite à la propagation des dykes .

Les calculs du modèle basés sur les données GPS suggèrent que l’accumulation de magma depuis la fin de l’éruption du 9 février jusqu’à hier, le 14 février, est d’environ 2 millions de m3. On estime que lorsque l’éruption a commencé le 8 février, environ 10 millions de m3 de magma se sont propagés de Svartsengi vers le cratère Sundhnúkur. Si l’accumulation de magma se poursuit au même rythme, un total de 10 millions de m3 seront accumulés d’ici fin février ou début mars, date à laquelle la probabilité de propagation de dykes et d’éruption volcanique augmentera considérablement. Ces calculs de modèle sont basés sur les données GPS mais seront mis à jour lorsque de nouvelles données satellite arriveront.

L’activité sismique dans les parties occidentales du mont Fagradalsfjall continue avec environ 80 petits tremblements de terre de magnitude 1,5 ou moins détectés depuis le 12 février. La profondeur des tremblements de terre sous la partie Ouest du mont. Fagradalsfjall est à 6-8 km. La zone reste étroitement surveillée mais pour le moment, les données de déformation ne montrent aucun signe d’accumulation de magma.

Une carte des dangers mise à jour a été publiée. Il est valable jusqu’au 22 février, à moins que l’évolution de la situation ne nécessite une réévaluation. Les principaux changements sont que la probabilité d’ouverture d’ évents éruptifs a diminué dans toutes les zones. La probabilité de dolines et de mouvements de failles est toujours considérée comme élevée dans la zone 4 (Grindavík). Veuillez noter que les zones à risque sont actives et que des changements peuvent survenir à court terme. De plus, des dangers peuvent être présents en dehors des zones de danger spécifiées, comme les failles qui se sont formées le 10 novembre 2023 à l’Ouest de Grindavík (voir failles sur la carte).

Source : IMO.

Photos : Siggi Anton , IMO.

 

Indonésie , Merapi :

Rapport d’activité du mont Merapi du 09 au 15 Février 2024. Publié le 16 Février 2024 .

Visuel
Le temps autour du mont Merapi est généralement ensoleillé le matin , tandis que le jour jusqu’au soir est brumeux. Une fumée blanche, faible à épaisse, de pression faible à modérée et une hauteur de 100 m est observée depuis le poste d’observation du mont Merapi de Pengamatan le 10 Février 2024 à 05h50 WIB.

Cette semaine, 1 nuage ​​chaud d’avalanche est descendu vers le Sud-Ouest (en amont de la rivière Bebeng) avec une distance de glissement maximale de 1500 m. Des avalanches de lave ont été observées 189 fois au Sud et au Sud-Ouest, dont 187 en amont de la rivière Bebeng sur une distance maximale de 1 700 m et 2 vers la rivière Boyong sur une distance maximale de 1 400 m. Le bruit des avalanches a été entendu 2 fois depuis le poste de Babadan avec une intensité faible à modérée.

l a été observé que la morphologie du dôme Sud-Ouest avait changé en raison de l’activité des avalanches de nuages ​​chauds et des avalanches de lave. Une prise de photos thermiques aériennes  par drone a été effectuée le 15 Février 2024 . Le point chaud le plus élevé a atteint 254, 3 ° °C, soit une température inférieure à la température de mesure précédente. Pour la morphologie de la coupole médiane, aucun changement significatif n’a été observé.  Le point chaud le plus élevé a atteint 22,9 °C. Sur la base de l’analyse de photos aériennes du 10 janvier 2024, le volume du dôme Sud-Ouest a été mesuré à 2 663 300 m3 et celui du dôme central à 2 358 400 m3.

Sismicité
Cette semaine la sismicité du Mont Merapi a enregistré :

2 tremblement de terre de nuages ​​chauds d’avalanches (APG),
22 séismes volcaniques peu profonds (VTB),
181 tremblements de terre à phases multiples (MP),
719 tremblements de terre d’émissions(RF),
6 tremblements de terre tectoniques (TT).
3 tremblement de terre basse fréquence ( LF).
L’intensité des tremblements de terre cette semaine est encore assez élevée.

Déformation
La déformation du mont Merapi surveillée par EDM cette semaine a montré un taux de raccourcissement de 0,47 cm/jour.

Pluie et lahars
Cette semaine, il y a eu de la pluie avec une intensité de 30 mm/heure pendant 65 minutes au poste de Ngepos le 12 Février 2024 . Il a été signalé qu’il n’y avait pas eu d’ augmentation du débit dans les rivières qui prennent leur source sur le Merapi.

Conclusion
Sur la base des résultats d’observations visuelles et instrumentales, il a été conclu que :
L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée sous forme d’activité éruptive effusive. L’état d’activité est réglé au niveau « SIAGA ».

Source et photo : BPPTKG

 

Colombie , Cumbal :

Bulletin d’activités hebdomadaire du Complexe Volcanique Cumbal

Concernant le suivi de l’activité du COMPLEXE VOLCANIQUE CUMBAL (CVC), le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), rapporte que :

Entre le 6 et le 12 février 2024, avec quelques fluctuations, la sismicité a maintenu de faibles niveaux d’occurrence et d’énergie quotidienne, similaires à ceux signalés les semaines précédentes.
Les séismes associés à la fracturation des roches ont été localisés à proximité des deux cônes actifs du complexe (La Plazuela au Nord-Est et Mundo Nuevo au Sud-Ouest), à des distances inférieures à 1 km, avec des profondeurs comprises entre 1 et 4 km par rapport à la hauteur de La Plazuela (4700 m d’altitude) et une magnitude maximale de 1,1.

Des émissions de gaz ont été enregistrées depuis les champs de fumerolles d’El Verde au Nord-Est du CVC, et de Los Rastrojos et Las Bandas, au Sud-Ouest du CVC, avec des colonnes blanches, une faible hauteur et une dispersion variable en fonction de la direction du vent. Aucune variation significative n’a été observée dans les autres paramètres géophysiques et géochimiques du suivi volcanique.
L’activité volcanique reste en ALERTE JAUNE Statut : Volcan actif avec des changements dans le comportement du niveau de base des paramètres surveillés et  autres manifestations.

Source et photo : SGC

 

Equateur , Sangay :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY , Vendredi 16 Février 2024 .
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Descendante
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Sans changement

Sismicité : Du 15 Février 2024 , 11:00h au 16 Février 2024 , 11:00h : 

Le nombre d’événements sismiques enregistrés à la station de référence au cours des dernières 24 heures est présenté ci-dessous. Le niveau d’activité sismique du volcan reste élevé.

Evénement d’explosion (EXP) : 29

 

Précipitations / Lahars :
Au cours de cette matinée, grâce au système de caméras de surveillance, l’existence de pluie a été signalée dans la zone du volcan et ses environs sans générer de coulées de boue et de débris. En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser les matériaux accumulés, générant des coulées de boue et de débris qui descendraient les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières adjacentes.

Colonne émissions/cendres :
En raison des conditions météorologiques défavorables et de la visibilité nulle du volcan, aucune émission de gaz et de cendres n’a été signalée grâce à la surveillance du système de caméra de surveillance, tandis que sur les images satellites, au cours de la matinée d’aujourd’hui, une traînée de gaz continue a été observée dans la direction Ouest-Sud-Ouest. Le W-VAAC n’a pas publié de rapports d’activités liés aux émissions de gaz et de cendres.

Autres paramètres de surveillance :
Au cours des dernières 24 heures, le système satellite FIRMS a enregistré 5 anomalies thermiques, à son tour le système MIROVA-VIIRS a enregistré 1 anomalie thermique faible.

Observation:
Depuis hier, grâce aux caméras de surveillance, il a été observé que le volcan restait complètement nuageux et avec une visibilité nulle la plupart du temps.
En revanche, dans la nuit et tôt le matin d’aujourd’hui, de brefs épisodes de matière incandescente descendant 2000 mètres sous le niveau du cratère ont été observés à travers le ravin sud-est du volcan.

Niveau d’alerte : jaune

Source : IGEPN.

Photo :  AlexBoasphoto

 

 

January 27, 2024. EN. Iceland : Reykjanes Peninsula , Indonesia : Merapi , Indonesia : Ibu , Ecuador : Sangay , Guatemala : Santiaguito .

January 27 , 2024 .

 

Iceland , Reykjanes Peninsula :

Magma accumulation continues beneath Svartsengi. The hazard associated with fissures within Grindavík remains very high in the updated hazard assessment
Updated 25 January 17:30 UTC

Inflation continues at Svartsengi. Over the past few days, the land has been rising at a rate of approximately 8 mm per day, slightly exceeding the recorded rate of uplift before the eruption on January 14th.

At this point, it is challenging to determine exactly how much magma has accumulated beneath Svartsengi since the eruption ended on January 16th. Most likely, the timeframe required to reach the same volume of magma as before the last eruption will be on the order of weeks, not days. Computational models are being refined to obtain a clearer assessment of the status of magma accumulation.

Low levels of seismic activity persist and are mostly concentrated around Hagafell. The current seismic activity aligns with that observed in the area following the previous eruption.

The Icelandic Meteorological Office has issued an updated hazard assessment map. The main changes include reducing the overall hazard level for Grindavík to orange (significant hazard).

It should be noted that, although the overall hazard level for Grindavík has been reduced by one level, the hazard associated with fissures remains very high. The current hazard is now referred to as « subsidence into a fissure, » describing the danger that may be present where fissures are hidden beneath unstable surfaces that could collapse and develop sinkholes.

The hazard assessment related to fissure development within Grindavík has decreased. Evaluations are underway to determine if there is a danger of existing fissures expanding or new fissures forming. GPS data have exhibited very little movement within Grindavík the past few days, reducing the assessed hazard compared to before. The hazard due to sinkholes overlying fissures is now considered significant.

Source et photo : IMO

 

Indonesia , Merapi :

Mount Merapi activity report from January 19 to 25, 2024. Published on January 26, 2024.

Visual
The weather around Mount Merapi is usually sunny in the morning, while daytime until evening is foggy. White smoke, weak to thick, with low to moderate pressure and a height of 300 m is observed from the observation post of Mount Merapi in Ngepos on January 25, 2024 at 09:22 WIB.

This week, 1 eruption with a column height of 1000 m caused ash rain in the subdistrict area of Kemalan, Klaten, Selo, Musuk, Boyolali. 19 hot avalanche clouds descended towards the South West (upstream of the Bebeng River) with a maximum sliding distance of 3000 m. Lava avalanches were observed 47 times in the South and South-West, upstream of the Bebeng River over a maximum distance of 1,500 m. The sound of avalanches was heard 3 times from the Babadan post with low to moderate intensity.

It was observed that the morphology of the southwest dome had changed due to the activity of hot cloud avalanches and lava avalanches. The morphology of the median dome is relatively constant. Based on the analysis of aerial photos from January 10, 2024, the volume of the southwest dome was measured at 2,663,300 m3 and that of the central dome at 2,358,400 m3.

 

Seismicity
This week the seismicity of Mount Merapi recorded:

1 eruption earthquake
19 warm avalanche cloud (APG) earthquake,
13 shallow volcanic earthquakes (VTB),
84 multi-phase (MP) earthquakes,
798 emissions earthquakes(RF),
6 tectonic earthquakes (TT).
1 low frequency earthquake (LF).
3 tremor type earthquakes
The intensity of earthquakes this week is still quite high.

Deformation
The deformation of Mount Merapi monitored by EDM this week showed a shortening rate of 0.6 cm/day.

Rain and lahars
This week there was rain at Pasarbubar rain station with a rain intensity of 56 mm/hour for 18 minutes at Kaliurang station on January 17, 2024. It was reported that there was an increase in flow of the Gendol river from January 21 to 25, 2024

Conclusion
Based on the results of visual and instrumental observations, it was concluded that:
Mount Merapi’s volcanic activity is still quite high in the form of effusive eruptive activity. The activity status is set to the “SIAGA” level.

Source : BPPTKG

Photo : John Bamforth / FB.

 

Indonesia , Ibu :

Mount Ibu erupted on Friday January 26, 2024 at 5:27 p.m. WIT. The height of the eruptive column was observed to be ±1,500 m above the summit (±2,825 m above sea level). The ash column was observed to be gray with thick intensity, oriented towards the South and South-West. The eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 28 mm and a duration of 127 seconds.

SEISMICITY OBSERVATIONS
35 eruption earthquakes with an amplitude of 15 to 28 mm and a seismic duration of 26 to 105 seconds.
54 emission earthquakes with an amplitude of 2 to 14 mm and earthquake duration of 15 to 50 seconds.
5 harmonic tremors with an amplitude of 3 to 15 mm and an earthquake duration of 41 to 193 seconds.
264 Shallow volcanic earthquakes with an amplitude of 2 to 14 mm and an earthquake duration of 4 to 14 seconds.
9 deep volcanic earthquakes with an amplitude of 5 to 12 mm, and an earthquake duration of 4 to 8 seconds.
16 distant tectonic earthquakes with an amplitude of 2 to 28 mm, and an earthquake duration of 37 to 134 seconds.

Recommendation
Communities around Mount Ibu and visitors/tourists are advised not to carry out activities within a radius of 2.0 km and a sectoral extension of 3.5 km towards the crater opening in the northern part of the crater active Mount Ibu.
In the event of ash falling, people who practice activities outside the home are advised to wear nasal, oral (mask) and eye (glasses) protection.

Source et photo : Magma Indonésie

 

Ecuador , Sangay :

DAILY REPORT ON THE STATE OF THE SANGAY VOLCANO, Friday January 26, 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Surface activity level: High, Surface trend: No change
Internal activity level: High, Internal trend: No change

Seismicity: From January 25, 2024, 11:00 a.m. to January 26, 2024, 11:00 a.m.:

The number of seismic events recorded at the reference station over the past 24 hours is shown below. The level of seismic activity of the volcano remains high.

Explosion Event (EXP): 378

Precipitation/Lahars:
No rain was recorded in the volcano area. *In the event of heavy rains, these could remobilize the accumulated materials and generate mudflows with debris, which could descend down the sides of the volcano, flowing into adjacent rivers.

Emissions/ash column:
Yesterday evening, thanks to the camera system, an emission of gas and ash could be observed at a height of 300 meters above the level of the crater in the west direction. In addition, the VAAC in Washington published a report reporting an emission at a height of 1,800 meters above the level of the crater in a southwest direction.

Other monitoring parameters:
The FIRMS satellite system recorded 10 thermal anomalies, the MIROVA-MODIS satellite system recorded 1 thermal anomaly and the MIROVA-VIIRS satellite system recorded 3 thermal anomalies in the last 24 hours.

Observation:
The volcano remained cloudy most of the time, so it was not possible to observe any incandescence. At the time of writing, the volcanic area is cloudy.

Alert level: yellow

Source : IGEPN.

Photo :  AdriáLou Garay Véle

 

Guatemala , Santiaguito :

Weather conditions: Partly clear weather.
Wind: North.
Precipitation: 0.0 mm.

Activity:
White fumaroles are observed in a sustained manner from the crater of the Caliente dome which reach 2800 m. Weak, moderate and strong explosions are also generated, accompanied by avalanches mainly on the eastern and southwest flanks, sometimes accompanied by short-distance pyroclastic flows.

The ash columns are moving west, northwest, about 12 kilometers, falling on the communities of Loma Linda, San Marcos Palajunoj and others in this area. Due to the described activity, longer distance pyroclastic flows may be generated, similar to those in 2022, therefore it is recommended not to approach the areas of the domes, nor to stay near or in the ravines near the volcanic complex. nor to stay close to the southwest lava flow.

Source : Insivumeh

Photo : Edgar Cabrera / CONRED

 

 

27 Janvier 2024 . FR. Islande : Péninsule de Reykjanes , Indonésie : Merapi , Indonésie : Ibu , Equateur : Sangay , Guatemala : Santiaguito .

27 Janvier 2024 .

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

L’accumulation de magma se poursuit sous Svartsengi . Le risque associé aux fissures au sein de Grindavík reste très élevé dans l’évaluation actualisée des risques.
Mise à jour le 25 janvier à 17h30 UTC

L’inflation continue à Svartsengi. Au cours des derniers jours, la terre s’est élevée à un rythme d’environ 8 mm par jour, dépassant légèrement le taux de soulèvement enregistré avant l’éruption du 14 janvier.

À ce stade, il est difficile de déterminer exactement la quantité de magma accumulée sous Svartsengi depuis la fin de l’éruption le 16 janvier. Très probablement, le temps nécessaire pour atteindre le même volume de magma qu’avant la dernière éruption sera de l’ordre de plusieurs semaines et non de quelques jours. Les modèles informatiques sont en cours d’affinement pour obtenir une évaluation plus claire de l’état de l’accumulation de magma.

De faibles niveaux d’activité sismique persistent et sont principalement concentrés autour de Hagafell. L’activité sismique actuelle s’aligne sur celle observée dans la zone suite à l’éruption précédente.

Le Bureau météorologique islandais a publié une carte mise à jour d’évaluation des risques. Les principaux changements incluent la réduction du niveau de danger global pour Grindavík à orange (danger important).

Il convient de noter que, même si le niveau de risque global pour Grindavík a été réduit d’un niveau, le risque associé aux fissures reste très élevé. Le risque actuel est désormais appelé « affaissement dans une fissure », décrivant le danger qui peut être présent lorsque les fissures sont cachées sous des surfaces instables qui pourraient s’effondrer et développer des dolines.

L’évaluation des risques liés au développement de fissures à Grindavík a diminué. Des évaluations sont en cours pour déterminer s’il existe un risque d’expansion des fissures existantes ou de formation de nouvelles fissures. Les données GPS ont montré très peu de mouvements à Grindavík ces derniers jours, réduisant ainsi le danger évalué par rapport à avant. Le danger dû aux dolines recouvrant les fissures est désormais considéré comme important.

Source et photo : IMO

 

Indonésie , Merapi :

Rapport d’activité du mont Merapi du 19 au 25 janvier 2024. Publié le 26 janvier 2024 .

Visuel
Le temps autour du mont Merapi est généralement ensoleillé le matin , tandis que le jour jusqu’au soir est brumeux. Une fumée blanche, faible à épaisse, de pression faible à modérée et une hauteur de 300 m est observée depuis le poste d’observation du mont Merapi de Ngepos le 25 janvier 2024 à 09h22 WIB.

Cette semaine, 1 éruption avec une hauteur de colonne de 1000 m a provoqué des pluies de cendres dans la zone du sous-district de Kemalan , Klaten , Selo , Musuk , Boyolali .19 nuages ​​chauds d’avalanches sont descendus vers le Sud-Ouest (en amont de la rivière Bebeng) avec une distance de glissement maximale de 3000 m. Des avalanches de lave ont été observées 47 fois au Sud et au Sud-Ouest, en amont de la rivière Bebeng sur une distance maximale de 1 500 m. Le bruit des avalanches a été entendu 3 fois depuis le poste de Babadan avec une intensité faible à modérée.

Il a été observé que la morphologie du dôme Sud-Ouest avait changé en raison de l’activité des avalanches de nuages ​​chauds et des avalanches de lave. La morphologie du dôme médian est relativement constante. Sur la base de l’analyse de photos aériennes du 10 janvier 2024, le volume du dôme Sud-Ouest a été mesuré à 2 663 300 m3 et celui du dôme central à 2 358 400 m3.

 

Sismicité
Cette semaine la sismicité du Mont Merapi a enregistré :

1 tremblement de terre d’éruption
19 tremblement de terre de nuages ​​chauds d’avalanches (APG),
13 séismes volcaniques peu profonds (VTB),
84 tremblements de terre à phases multiples (MP),
798 tremblements de terre d’émissions(RF),
6 tremblements de terre tectoniques (TT).
1 tremblement de terre basse fréquence ( LF).
3  tremblements de terre de type tremor
L’intensité des tremblements de terre cette semaine est encore assez élevée.

Déformation
La déformation du mont Merapi surveillée par EDM cette semaine a montré un taux de raccourcissement de 0,6 cm/jour.

Pluie et lahars
Cette semaine, il y a eu de la pluie a la station pluviométrique Pasarbubar avec une intensité de pluie de 56 mm/heure pendant 18 minutes au poste de Kaliurang le 17 janvier 2024. Il a été signalé qu’il y avait une augmentation du débit de la rivière Gendol du 21 au 25 Janvier 2024

Conclusion
Sur la base des résultats d’observations visuelles et instrumentales, il a été conclu que :
L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée sous forme d’activité éruptive effusive. L’état d’activité est réglé au niveau « SIAGA ».

Source : BPPTKG

Photo : John Bamforth / FB.

 

Indonésie , Ibu :

Le mont Ibu a présenté une éruption le vendredi 26 janvier 2024 à 17h27 WIT. La hauteur de la colonne éruptive a été observée à ± 1 500 m au-dessus du sommet (± 2 825 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Sud et le Sud-Ouest. L’éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 28 mm et une durée de 127 secondes.

OBSERVATIONS DE LA SISMICITE
35 séismes d’éruption d’une amplitude de 15 à 28 mm et d’une durée sismique de 26 à 105 secondes.
54 tremblements de terre d’émissions d’une amplitude de 2 à 14 mm et durée de séisme de 15 à 50 secondes.
5 tremors harmoniques avec une amplitude de 3 à 15 mm et une durée de séisme de 41 à 193 secondes.
264 Séismes volcaniques peu profonds d’une amplitude de 2 à 14 mm et d’une durée de séisme de 4 à 14 secondes.
9 tremblements de terre volcaniques profonds avec une amplitude de 5 à 12 mm,  et une durée de séisme de 4 à 8 secondes.
16 tremblements de terre tectoniques lointains d’une amplitude de 2 à 28 mm,  et une durée du séisme  de 37 à 134 secondes.

Recommandation
Il est conseillé aux communautés autour du mont Ibu et aux visiteurs/touristes de ne pas mener d’activités dans un rayon de 2,0 km et une extension sectorielle de 3,5 km vers l’ouverture du cratère dans la partie Nord du cratère actif du mont Ibu.
En cas de chute de cendres, il est conseillé aux personnes qui pratiquent des activités à l’extérieur de la maison de porter une protection nasale, buccale (masque) et oculaire (lunettes).

Source et photo : Magma Indonésie

 

Equateur , Sangay :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY , Vendredi 26 Janvier 2024 .
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Sans changement
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Sans changement

Sismicité : Du 25 Janvier 2024 , 11:00h au 26 Janvier 2024 , 11:00h : 

Le nombre d’événements sismiques enregistrés à la station de référence au cours des dernières 24 heures est présenté ci-dessous. Le niveau d’activité sismique du volcan reste élevé.

Evénement d’explosion (EXP) : 378

Précipitations / Lahars :
Aucune pluie n’a été enregistrée dans la zone du volcan. *En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser les matériaux accumulés et générer des coulées de boue avec des débris, qui pourraient descendre sur les flancs du volcan, se déversant dans les rivières adjacentes.

Colonne émissions/cendres :
Hier soir, grâce au système de caméras, une émission de gaz et de cendres a pu être observée à une hauteur de 300 mètres au-dessus du niveau du cratère en direction Ouest. De plus, le VAAC de Washington a publié un rapport faisant état d’une émission à une hauteur de 1 800 mètres au-dessus du niveau du cratère dans une direction Sud-Ouest.

Autres paramètres de surveillance :
Le système satellite FIRMS a enregistré 10 anomalies thermiques, le système satellite MIROVA-MODIS a enregistré 1 anomalie thermique et le système satellite MIROVA-VIIRS a enregistré 3 anomalies thermiques au cours des dernières 24 heures.

Observation:
Le volcan est resté nuageux la plupart du temps, il n’a donc pas été possible d’observer d’incandescence. Au moment de la rédaction de ce rapport, la zone volcanique est nuageuse.

Niveau d’alerte : jaune

Source : IGEPN.

Photo :  AdriáLou Garay Véle

 

Guatemala , Santiaguito :

Conditions atmosphériques : Temps partiellement clair.
Vent : Nord.
Précipitations : 0,0 mm.

Activité:
Des fumerolles blanches sont observées rde manière soutenue depuis le cratère du dôme Caliente qui atteingnent 2800 m. Des explosions faibles, modérées et fortes sont également générées, accompagnées d’avalanches principalement sur les flancs Est et Sud-Ouest, parfois accompagnées de coulées pyroclastiques de courtes distances.

Les colonnes de cendres se déplacent vers l’Ouest, le Nord-Ouest, sur environ 12 kilomètres, retombant sur les communautés de Loma Linda, San Marcos Palajunoj et d’autres dans cette zone. En raison de l’activité décrite, des coulées pyroclastiques sur de plus longues distances peuvent être générées, similaires à celles de 2022, c’est pourquoi il est recommandé de ne pas s’approcher des zones des dômes, ni de rester à proximité ou dans les ravins proches du complexe volcanique. ni de rester proche de la coulée de lave du Sud-Ouest.

Source : Insivumeh

Photo : Edgar Cabrera / CONRED

 

 

January 25, 2024. EN. Indonesia : Merapi , Japan : Suwanosejima , Colombia : Nevado del Ruiz , Alaska : Great Sitkin , Mexico : Popocatepetl .

January 25 , 2024.

 

Indonesia , Merapi :

VOLCANO OBSERVATORY NOTICE FOR AVIATION – VONA

Issued : January 24 , 2024
Volcano : Merapi (263250)
Current Aviation Colour Code : ORANGE
Previous Aviation Colour Code : orange
Source : Merapi Volcano Observatory
Notice Number : 2024MER002
Volcano Location : S 07 deg 32 min 31 sec E 110 deg 26 min 31 sec
Area : Special Region of Yogyakarta, Indonesia
Summit Elevation : 9498 FT (2968 M)

Volcanic Activity Summary :
Eruption with volcanic ash cloud at 08h56 UTC (15h56 local).

Volcanic Cloud Height :
Best estimate of ash-cloud top is around 12698 FT (3968 M) above sea level or 3200 FT (1000 M) above summit. May be higher than what can be observed clearly. Source of height data: ground observer.

Other Volcanic Cloud Information :
Ash cloud moving from east to southeast. Volcanic ash is observed to be gray to brown. The intensity of volcanic ash is observed from medium to thick.

Remarks :
Eruption recorded on seismogram with maximum amplitude 51 mm and maximum duration 168 second. Ash cloud generated by pyroclastic density current (PDC). Ash rain reported at Deles/Kemalang Klaten and Jemowo/Boyolali. Run out distance PDC 1,8 km to the south-west (Kali Bebeng).

SEISMICITY OBSERVATIONS
35 avalanche earthquakes with an amplitude of 3 to 29 mm and a duration of 26.72 to 156.92 seconds.
4 hybrid/multi-phase earthquakes with an amplitude of 3 to 10 mm, and an earthquake duration of 5.6 to 8.28 seconds.

RECOMMENDATION
The current potential danger in the form of lava avalanches and hot clouds in the South-Southwest sector includes the Boyong River up to a maximum of 5 km, the Bedog, Krasak and Bebeng rivers up to a maximum of 7 km. The South-East sector covers the Woro river over a maximum distance of 3 km and the Gendol river over a maximum distance of 5 km. Meanwhile, when an explosive eruption occurs, volcanic material can reach a radius of 3 km around the summit.

Source : Magma Indonésie.

Photo : Andi Volcanist.

 

Japan , Suwanosejima :

JMA reported that the eruption at Suwanosejima’s Ontake Crater continued during 16-22 January and crater incandescence was observed nightly. The Alert Level was lowered to 2 at 11h00 on 19 January because the probability of material being ejected more than 1 km laterally had decreased. There were seven explosions detected from 17h59 on 19 January to 12h22 on 22 January. Details about the plumes were reported for two of them and unknown for the remaining ones; on 21 January an explosion at 16h32 produced an ash plume that rose 1 km above the crater rim and drifted SE and an explosion at 22h15 produced an ash plume that rose 600 m above the crater rim before merging into weather clouds. The public was warned to stay 1 km away from the crater.

The 8-km-long island of Suwanosejima in the northern Ryukyu Islands consists of an andesitic stratovolcano with two historically active summit craters. The summit is truncated by a large breached crater extending to the sea on the east flank that was formed by edifice collapse. One of Japan’s most frequently active volcanoes, it was in a state of intermittent Strombolian activity from Otake, the NE summit crater, between 1949 and 1996, after which periods of inactivity lengthened. The largest recorded eruption took place in 1813-14, when thick scoria deposits blanketed residential areas, and the SW crater produced two lava flows that reached the western coast. At the end of the eruption the summit of Otake collapsed, forming a large debris avalanche and creating the open Sakuchi caldera, which extends to the eastern coast. The island remained uninhabited for about 70 years after the 1813-1814 eruption. Lava flows reached the eastern coast of the island in 1884. Only about 50 people live on the island.

Source : Agence météorologique japonaise (JMA), GVP

Photo : Masanori Genko

 

Colombia , Nevado del Ruiz :

Weekly bulletin on the activity of the Nevado del Ruiz volcano

From the monitoring of the activity of the NEVADO DEL RUIZ VOLCANO, the MINISTRY OF MINES AND ENERGY through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC) reports that:

In the week of January 16 to 23, 2024, the volcano continued with unstable behavior characterized by low levels of activity, as evidenced by the decrease in seismic activity and the degassing of sulfur dioxide (SO2), and the persistence of thermal anomalies at the bottom of Arenas crater. Compared to the previous week, the main variations in the parameters monitored were:
– Seismicity associated with the fracturing of rocks inside the volcanic edifice has decreased in the number of earthquakes recorded and increased in seismic energy released. The earthquakes were located mainly in the Arenas crater and on the northeast flank of the volcano, at distances less than 6 km from the crater. To a lesser extent, the earthquakes were located in the South-East and South-West sectors. The depth range of the events varied between 1 and 6 km from the volcano summit. The highest magnitude of the week was 1.2, corresponding to the earthquake of January 19 at 3:11 a.m., located approximately 3 km north of the volcanic structure, at a depth of 6 km. In addition, low-energy seismicity related to the activity was recorded on the lava dome (protrusion or mound) located at the bottom of the crater.

– Seismic activity linked to pulsatile emissions of ash and gas into the atmosphere has decreased in the number of earthquakes recorded and in the seismic energy released. Seismic signals of this type had low to moderate energy levels. Thanks to the cameras used to monitor the volcano, it was possible to confirm several emissions of ash or changes in the relative temperature of the emitted material associated with some of these seismic signals. The signal from January 20 at 8:57 p.m. stands out. because it is the one with the highest energy level and is associated with the highest gas and ash column height of the week. Regarding this signal, several reports have been published of heavy ash falls near the volcano and in the municipalities of Villamaría and Manizales.
– Sulfur dioxide (SO2) outgassing rates were variable and decreased slightly. The maximum height of the gas or ash column was 1,000 m vertical and 2,000 m dispersed.
These values were measured at the summit of the volcano on January 20, 2024 and were associated with the emission of ash recorded at 8:57 p.m. The direction of dispersion of the columns predominated towards the northwest to west flank of the volcano.
– In monitoring thermal anomalies at the bottom of Arenas Crater, from satellite monitoring platforms, the increase in the number of detections and energy levels continued as well as the maximum energy levels recorded.
In the early hours of today there was a record of the highest energy value since this parameter has been monitored on the volcano (since 2007), which shows the presence of magmatic material near the surface, such as this has been mentioned many times before.

Source et photo : SGC

 

Alaska , Great Sitkin :

Slow eruption of lava in the summit crater of Great Sitkin Volcano continues. No notable observations were made in cloudy satellite images over the last day. Local monitoring network data feed restoration is in progress after a storm-related power failure.

The current lava flow began erupting in July 2021. No explosive events have occurred since a single event in May 2021.

Local seismic and infrasound sensors and web cameras are used to monitor Great Sitkin, when available. We are currently using regional infrasound and lightning networks as well as satellite data.

AVO reported that the eruption of lava at Great Sitkin’s summit lava dome continued during 16-23 January, confirmed by a few radar images acquired during the week. Effusion was concentrated at the center of the dome with minimal advancement at the margins of the flow. Weakly elevated surface temperatures were identified in satellite data during 16-18 January. Local webcams and seismic data communications were offline due to a storm-related power failure. The Volcano Alert Level remained at Watch (the third highest level on a four-level scale) and the Aviation Color Code remained at Orange (the third highest color on a four-color scale).

Source : AVO , GVP

Photo : Loewen, Matt

 

Mexico , Popocatepetl :

Activity from the last 24 hours

Eight exhalations were detected and an additional 1,217 minutes of high-frequency, low-amplitude tremors were identified; Both volcanic events were accompanied by water vapor, other gases and ash. Similarly, three volcanotectonic earthquakes were recorded today at 07:02:21, 07:02:40 and 08:51 h.

Yesterday, at 12:30 p.m. (local time), the National Center for Communication and Operation of Civil Protection (Cenacom) reported light ash falls in the municipalities of San Nicolás de los Ranchos and Nealtican, also between 12:00 p.m. and 5:00 p.m. , operations were suspended at Hermanos Serdán International Airport due to the presence of volcanic ash.

During the morning and at the time of this report, a continuous emission of water vapor and volcanic gases is observed, with dispersion towards the North-East (NE).

The Popocatépetl volcanic warning fire is in yellow phase 2.

Source et photo : Cenapred.

25 Janvier 2024. FR. Indonésie : Merapi , Japon : Suwanosejima , Colombie : Nevado del Ruiz , Alaska : Great Sitkin , Mexique : Popocatepetl .

25 Janvier 2024.

 

Indonésie , Merapi :

AVIS D ‘OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Publié : 24 janvier 2024
Volcan : Mérapi (263250)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : Observatoire du Volcan Merapi
Numéro d’avis : 2024MER002
Emplacement du volcan : S 07 degrés 32 min 31 sec E 110 degrés 26 min 31 sec
Zone : Région Spéciale de Yogyakarta, Indonésie
Altitude du sommet : 9498 FT (2968 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 08h56 UTC (15h56 locale).

Hauteur des Nuages Volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres se situe à environ 12 698 pieds (3 968 m) au-dessus du niveau de la mer ou 3 200 pieds (1 000 m) au-dessus du sommet. Peut être supérieur à ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant d’Est en Sud-Est. Les cendres volcaniques sont grises à brunes. L’intensité des cendres volcaniques est observée de moyenne à épaisse.

Remarques :
Éruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 51 mm et une durée maximale de 168 secondes. Nuage de cendres généré par courant de densité pyroclastique (PDC). Pluies de cendres signalées à Deles/Kemalang Klaten et Jemowo/Boyolali. Distance de descente  PDC 1,8 km au sud-ouest (Kali Bebeng).

OBSERVATIONS DE LA SISMICITE
35 tremblements de terre d’avalanches d’une amplitude de 3 à 29 mm et d’une durée de 26,72 à 156,92 secondes.
4 séismes hybrides/multiphasés avec une amplitude de 3 à 10 mm,  et une durée de séisme de 5,6 à 8,28 secondes.

RECOMMANDATION
Le danger potentiel actuel sous forme d’avalanches de lave et de nuages ​​chauds dans le secteur Sud-Sud-Ouest comprend la rivière Boyong jusqu’à un maximum de 5 km, les rivières Bedog, Krasak et Bebeng jusqu’à un maximum de 7 km. Le secteur Sud-Est couvre la rivière Woro sur une distance maximale de 3 km et la rivière Gendol sur une distance maximale de 5 km. Pendant ce temps, lorsqu’une éruption explosive se produit, la matière volcanique peut atteindre un rayon de 3 km autour du sommet.

Source : Magma Indonésie.

Photo : Andi Volcanist.

 

Japon , Suwanosejima :

Le JMA a rapporté que l’éruption dans le cratère Ontake du Suwanosejima s’est poursuivie du 16 au 22 janvier et que l’incandescence du cratère a été observée la nuit. Le niveau d’alerte a été abaissé à 2 à 11 h le 19 janvier car la probabilité que des matériaux soient éjectés latéralement sur plus de 1 km avait diminué. Sept explosions ont été détectées entre 17 h 59 le 19 janvier et 12 h 22 le 22 janvier. Des détails sur les panaches ont été signalés pour deux d’entre eux et inconnus pour les autres ; le 21 janvier, une explosion à 16 h 32 a produit un panache de cendres qui s’est élevé à 1 km au-dessus du bord du cratère et a dérivé vers le Sud-Est et une explosion à 22 h 15 a produit un panache de cendres qui s’est élevé à 600 m au-dessus du bord du cratère avant de se fondre dans les nuages météorologiques. Le public a été averti de rester à 1 km du cratère.

L’île de Suwanosejima, longue de 8 km, dans le Nord des îles Ryukyu, est constituée d’un stratovolcan andésitique avec deux cratères sommitaux historiquement actifs. Le sommet est tronqué par un grand cratère brisé s’étendant jusqu’à la mer sur le flanc Est et formé par l’effondrement de l’édifice. L’un des volcans les plus actifs du Japon, il était dans un état d’activité strombolienne intermittente à partir d’Otake, le cratère sommital Nord-Est, entre 1949 et 1996, après quoi les périodes d’inactivité se sont prolongées. La plus grande éruption enregistrée a eu lieu en 1813-1814, lorsque d’épais dépôts de scories ont recouvert les zones résidentielles et que le cratère Sud-Ouest a produit deux coulées de lave qui ont atteint la côte Ouest. À la fin de l’éruption, le sommet d’Otake s’est effondré, formant une grande avalanche de débris et créant la caldeira ouverte de Sakuchi, qui s’étend jusqu’à la côte Est. L’île est restée inhabitée pendant environ 70 ans après l’éruption de 1813-1814. Des coulées de lave ont atteint la côte est de l’île en 1884. Seule une cinquantaine de personnes vivent sur l’île.

Source : Agence météorologique japonaise (JMA), GVP

Photo : Masanori Genko

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin hebdomadaire sur l’activité du volcan Nevado del Ruiz

Du suivi de l’activité du VOLCAN NEVADO DEL RUIZ, le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC) rapporte que :

Dans la semaine du 16 au 23 janvier 2024, le volcan a continué avec un comportement instable caractérisé par de faibles niveaux d’activité, comme en témoignent la diminution de l’activité sismique et le dégazage du dioxyde de soufre (SO2), et la persistance d’anomalies thermiques au fond du cratère Arenas. Par rapport à la semaine précédente, les principales variations des paramètres surveillés ont été :
– La sismicité associée à la fracturation des roches à l’intérieur de l’édifice volcanique a diminué en nombre de tremblements de terre enregistrés et augmenté en énergie sismique libérée. Les tremblements de terre ont été localisés principalement dans le cratère Arenas et sur le flanc Nord-Est du volcan, à des distances inférieures à 6 km du cratère. Dans une moindre mesure, les séismes ont été localisés dans les secteurs Sud-Est et Sud-Ouest. La plage de profondeur des événements variait entre 1 et 6 km par rapport au sommet du volcan. La magnitude la plus élevée de la semaine a été de 1,2, correspondant au séisme du 19 janvier à 03h11, situé à environ 3 km au Nord de la structure volcanique, à 6 km de profondeur. De plus, une sismicité de faible niveau d’énergie liée à l’activité a été enregistrée sur le dôme (protubérance ou monticule) de lave situé au fond du cratère.

– L’activité sismique liée aux émissions pulsatiles de cendres et de gaz dans l’atmosphère a diminué dans le nombre de tremblements de terre enregistrés et dans l’énergie sismique libérée. Les signaux sismiques de ce type présentaient des niveaux d’énergie faibles à modérés. Grâce aux caméras utilisées pour surveiller le volcan, il a été possible de confirmer plusieurs émissions de cendres ou des changements dans la température relative du matériau émis associés à certains de ces signaux sismiques. Le signal du 20 janvier à 20h57 se démarque. car c’est celui avec le niveau d’énergie le plus élevé et il est associé à la hauteur de colonne de gaz et de cendres la plus élevée de la semaine. En ce qui concerne ce signal, plusieurs rapports ont été publiés sur de fortes chutes de cendres à proximité du volcan et dans les municipalités de Villamaría et Manizales.
– Les taux de dégazage du dioxyde de soufre (SO2) étaient variables et ont légèrement diminué. La hauteur maximale de la colonne de gaz ou de cendres était de 1 000 m en vertical et de 2 000 m en dispersion.
Ces valeurs ont été mesurées au sommet du volcan le 20 janvier 2024 et ont été associées à l’émission de cendres enregistrée à 20h57. La direction de dispersion des colonnes prédominait
vers le flanc Nord-Ouest à Ouest du volcan.
– Dans le suivi des anomalies thermiques au fond du cratère Arenas, depuis les plateformes de surveillance satellitaire, l’augmentation du nombre de détections et des niveaux d’énergie s’est poursuivie ainsi que des niveaux d’énergie maximaux enregistrés.
Aux premières heures d’aujourd’hui, on a enregistré un enregistrement de la valeur énergétique la plus élevée depuis que ce paramètre a été surveillé sur le volcan (depuis 2007), ce qui montre la présence de matière magmatique près de la surface, comme cela a été mentionné à plusieurs reprises auparavant.

Source et photo : SGC

 

Alaska , Great Sitkin :

La lente éruption de lave dans le cratère sommital du Volcan Great Sitkin se poursuit. Aucune observation notable n’a été faite sur les images satellite nuageuses au cours de la dernière journée. La restauration du flux de données du réseau de surveillance local est en cours après une panne de courant liée à une tempête.

La coulée de lave actuelle a commencé à être émise en juillet 2021. Aucun événement explosif ne s’est produit depuis un seul événement en mai 2021.

Des capteurs sismiques et infrasons locaux et des caméras Web sont utilisés pour surveiller le Great Sitkin, lorsqu’ils sont disponibles. Nous utilisons actuellement des réseaux régionaux de capteurs d’infrasons et de foudre ainsi que des données satellitaires.

L’AVO a rapporté que l’éruption de lave dans le dôme de lave du sommet du Great Sitkin s’est poursuivie du 16 au 23 janvier, confirmée par quelques images radar acquises au cours de la semaine. L’épanchement était concentré au centre du dôme avec une progression minime aux marges de l’écoulement. Des températures de surface légèrement élevées ont été identifiées dans les données satellite entre le 16 et le 18 janvier. Les webcams locales et les communications de données sismiques étaient hors ligne en raison d’une panne de courant liée à une tempête. Le niveau d’alerte volcanique est resté à ATTENTION (le troisième niveau le plus élevé sur une échelle de quatre niveaux) et le code couleur de l’aviation est resté à Orange (la troisième couleur la plus élevée sur une échelle de quatre couleurs).

Source : AVO , GVP

Photo : Loewen, Matt

 

Mexique , Popocatepetl :

Activité des dernières 24 heures

Huit expirations ont été détectées et 1 217 minutes supplémentaires de tremors à haute fréquence et de faible amplitude ont été identifiées ; Les deux manifestations volcaniques étaient accompagnées de vapeur d’eau, d’autres gaz et de cendres. De même, trois tremblements de terre volcanotectoniques ont été enregistrés aujourd’hui à 07:02:21, 07:02:40 et 08:51 h.

Hier, à 12h30 (heure locale), le Centre national de communication et fonctionnement de la protection civile (Cenacom) a signalé de légères chutes de cendres dans les municipalités de San Nicolás de los Ranchos et Nealtican, également entre 12h00 et 17h00. , les opérations ont été suspendues à l’aéroport international Hermanos Serdán en raison de la présence de cendres volcaniques.

Au cours de la matinée et au moment de ce rapport , une émission continue de vapeur d’eau et de gaz volcaniques est observée, avec dispersion vers le Nord-Est (NE) .

Le feu d’alerte volcanique du Popocatépetl est en jaune phase 2.

Source et photo : Cenapred.