20 Janvier 2023. FR. Alaska : Pavlof , Italie : Vulcano , Indonésie : Semeru , Chili : Lascar , Hawaii : Kilauea .

Home / Alaska / 20 Janvier 2023. FR. Alaska : Pavlof , Italie : Vulcano , Indonésie : Semeru , Chili : Lascar , Hawaii : Kilauea .

20 Janvier 2023. FR. Alaska : Pavlof , Italie : Vulcano , Indonésie : Semeru , Chili : Lascar , Hawaii : Kilauea .

20 Janvier 2023 .

 

Alaska , Pavlof :

Avis d’activité volcanique AVO/USGS

Niveau d’alerte volcan actuel : NORMAL
Niveau d’alerte volcanique précédent : AVIS

Code couleur actuel de l’aviation : VERT
Code couleur aviation précédent : JAUNE

Émis : jeudi 19 janvier 2023, 11 h 51 AKST
Source : Observatoire du volcan d’Alaska
Numéro d’avis : 2023/A84
Emplacement : N 55° 25 min O 161° 53 min
Altitude: 8261 pieds (2518 m)
Zone : Péninsule d’Alaska

Résumé de l’activité volcanique :
L’activité éruptive du volcan Pavlof s’est arrêtée. La sismicité a diminué à des niveaux de fond et aucune explosion n’a été détectée depuis le 11 décembre 2022. Des températures de surface faiblement élevées et une légère vapeur provenant de l’évent récemment actif continuent d’être observées par intermittence dans les images satellite et des caméras Web, ce qui correspond au refroidissement de la lave précédemment émise . En raison de la diminution de l’activité aux niveaux de fond, nous abaissons le code de couleur de l’aviation au vert et le niveau d’alerte du volcan à la normale.

Les éruptions précédentes du Pavlof indiquent que le niveau d’agitation peut changer rapidement et que l’activité éruptive pourrait reprendre avec peu ou pas d’avertissement. Le Pavlof est surveillé par des capteurs sismiques et infrasons locaux, des données satellitaires, des caméras Web et des réseaux régionaux de capteurs d’infrasons et de foudre.

Remarques:
Le volcan Pavlof est un stratovolcan recouvert de neige et de glace situé à l’extrémité Sud-Ouest de la péninsule de l’Alaska, à environ 953 km (592 mi) au Sud-Ouest d’Anchorage. Le volcan mesure environ 7 km (4,4 mi) de diamètre et possède des évents actifs sur les côtés Nord et Est près du sommet. Avec plus de 40 éruptions historiques, c’est l’un des volcans les plus actifs de l’arc des Aléoutiennes. L’activité éruptive est généralement caractérisée par des fontaines sporadiques de lave strombolienne qui se poursuivent pendant plusieurs mois. Des panaches de cendres atteignant 49 000 pieds ont été générés par les éruptions passées du Pavlof, et lors de l’éruption de mars 2016, des panaches de cendres atteignant 40 000 pieds au-dessus du niveau de la mer ont été générés . Les cendres ont été suivies dans des données satellitaires jusqu’à l’Est du Canada. La communauté la plus proche, Cold Bay, est située à 60 km (37 milles) au Sud-Ouest de Pavlof.

Source : AVO.

Photos : Fee, David , Volcano Observatory / University of Alaska Fairbanks, Geophysical Institute , Ben David Jacob.

 

Italie , Vulcano :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 09 Janvier 2023 au 15 Janvier 2023. (date d’émission 17 Janvier 2023)

RÉSUMÉ DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ
A la lumière des données de suivi, il est mis en évidence :
1) Température des fumerolles du cratère : Les températures enregistrées sur le bord du cratère sont stables sur des valeurs élevées.
2) Flux de CO2 dans la zone du cratère : Le flux de CO2 dans la zone du cratère reste à des valeurs élevées.
3) Flux de SO2 dans la zone du cratère : À un niveau modérément moyen-élevé
4) Géochimie des gaz fumeroliens : Il n’y a pas de mises à jour.
5) Flux de CO2 à la base du cône de La Fossa et dans la zone de Vulcano Porto : Dans les sites de C. Sicilia et Rimessa, les flux de CO2 présentent des valeurs supérieures aux niveaux de fond et en légère augmentation ; dans le site P4max, les valeurs montrent une légère diminution du débit, tandis que dans le site Faraglione, les valeurs enregistrées sont constantes et toujours proches du niveau de fond.

6) Géochimie des aquifères thermiques : Dans le puits Camping Sicilia, des valeurs avec une légère augmentation de la température sont enregistrées ; dans le puits Bambara, aucune variation significative des paramètres surveillés n’est observée.
7) Sismicité locale : Taux d’occurrence très faible tant pour les événements locaux caractérisés par une haute fréquence que pour ceux caractérisés par une basse fréquence (VLP).
8) Sismicité régionale : Aucun événement sismique régional.
9) Déformations – GNSS : Le réseau de stations GNSS permanentes n’a pas enregistré de variations significatives
10) Déformations – Inclinométrie : Le réseau inclinométrique n’a pas enregistré de variations significatives,
11) Gravimétrie : Aucun changement significatif n’a été enregistré.

TEMPERATURE DES FUMEROLES DU CRATERE :
Le champ fumerolien a présenté des températures d’émission homogènes tout au long de la ligne de fracture sommitale, confirmant une anomalie thermique entretenue par un flux de vapeur stable. Le long du bord sommital, la température d’émission a présenté un maximum horaire de 368C (T1). Le signal thermique du capteur FT3 (fumerole F5) reste intercalé entre les températures enregistrées dans FT1 et FT2 (ces 2 sondes sont situées dans la fumerolle F5AT). L’amplitude horaire de température enregistrée sur le bord est comprise entre 184 et 368 °C, un événement pluvieux a eu des effets transitoires (au bout de 4 jours la température s’est rétablie).

Source : INGV.

Photo : INGV-Roma1

 

Indonésie , Semeru :

Le mont Semeru a présenté une éruption le vendredi 20 janvier 2023 à 06h49  , avec une hauteur de la colonne de cendres observée à ± 500 m au-dessus du sommet (± 4176 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant blanche à grise avec une intensité épaisse , orientée au Sud-Est et au Sud. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 20 mm et une durée de 100 secondes.

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Publié : 19 janvier 2023 .
Volcan : Semeru (263300)
Code Couleur Aviation Actuel : ORANGE
Code Couleur Aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Semeru
Numéro d’avis : 2023SMR029
Emplacement du volcan : S 08 deg 06 min 29 sec E 112 deg 55 min 12 sec
Région : Java oriental, Indonésie
Altitude du sommet : 11763 FT (3676 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Eruption avec nuage de cendres volcaniques à 23h49 UTC (06h49 locale).

Hauteur des nuages volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 13363 FT (4176 M) au-dessus du niveau de la mer ou 1600 FT (500 M) au-dessus du sommet. Peut être plus élevé que ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant du Sud-Est au Sud. On observe que les cendres volcaniques sont blanches à grises. On observe que l’intensité des cendres volcaniques est épaisse.

Remarques :
Eruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 20 mm et une durée maximale de 100 secondes.

Source et photo : Magma Indonésia.

 

Chili , Lascar :

Sismologie
L’activité sismologique de la période a été caractérisée par l’enregistrement de :
22 Evénements sismiques de type VT, associés à la fracturation des roches (Volcano-Tectonique). Le tremblement de terre le plus énergétique a présenté une valeur de magnitude locale (ML) égale à 0,5, situé à 0,7 km à l’Est-Sud-Est de l’édifice volcanique, à une profondeur de 3,4 km par rapport au cratère.
23 événements sismiques de type LP, associés à la dynamique des fluides au sein du système volcanique (Longue Période). La taille du plus grand tremblement de terre évaluée à partir du paramètre Déplacement réduit (DR) était égale à 4 cm2. Aucun événement n’a présenté l’énergie minimale pour être localisé

Géochimie des fluides
Les données d’émission de dioxyde de soufre (SO2) obtenues par l’équipement de spectroscopie optique d’absorption différentielle (DOAS), correspondant à la station Emú, située à 6 km dans une direction Est-Sud-Est (ESE) du cratère actif, ont présenté une valeur moyenne de 483 ± 74 t/j, avec une valeur journalière maximale de 881 t/j le 13 janvier. La moyenne de SO2 rapportée pour cette période est inférieure à celle rapportée pour la période précédente et se situe dans les valeurs considérées comme normales pour ce volcan.

Anomalies thermiques satellitaires
10 alertes thermiques ont été enregistrées dans la zone associée à l’édifice volcanique au cours de la période, avec une puissance radiative volcanique (VRP) maximale de 3 MW les 1er et 13 janvier, une valeur considérée comme faible selon les données traitées par MIROVA. Pendant ce temps, selon le traitement analytique des images satellites (Sentinelle 2-L2A en combinaison de bandes de fausses couleurs), 3 anomalies de luminance ont été observées les 3, 8 et 13 janvier, avec une surface de luminance maximale estimée à 2 700 m2. Cette valeur se situe dans les valeurs considérées comme normales pour ce volcan.

Géodésie
L’activité géodésique de la période a été caractérisée par :
La ligne de surveillance GNSS présente une faible magnitude de déplacement, avec un taux de raccourcissement maximal de -0,18 cm/mois, ce qui est considéré comme faible pour ce volcan.
Une stabilité à la fois dans les composantes horizontales et verticales des stations de surveillance GNSS, avec des taux qui ne dépassent pas 0,3 cm/mois, considérés comme de faible magnitude pour ce volcan.

Caméras de surveillance
Un dégazage blanchâtre passif est observé jusqu’à 1 400 m au-dessus du niveau du cratère (maximum enregistré le 11 janvier), sans émission de pyroclastes. Une incandescence de faible intensité est occasionnellement observée dans les enregistrements nocturnes (7 janvier).

Analyse géomorphologique satellitaire
À partir de l’observation des images satellites Planet Scope et Sentinel 2-L2A, la permanence de trois noyaux de chaleur à l’intérieur du cratère actif est identifiée, qui ont un rayonnement thermique et correspondent à des centres d’émission de dégazage passif.
Pendant la période évaluée, l’activité sismique est maintenue avec une faible productivité sismique et des événements de très faible énergie. En surface, on observe des émissions gazeuses diffuses, de faible puissance de sortie et de nature intermittente. Ce qui précède suggère qu’après l’événement explosif survenu en décembre, le système volcanique est progressivement revenu aux seuils précédemment observés et considérés à son activité de base.

Cependant, comme cela a été observé depuis le début de sa surveillance, des impulsions éruptives soudaines de courte durée et d’impact limité à la zone entourant le cratère peuvent se produire, ce qui pourrait présenter peu ou même pas de prémonitoire instrumental.
Par conséquent, il est suggéré que le système volcanique est dans une phase stable, sa zone d’affectation probable est réduite et son alerte technique volcanique est changée en :
ALERTE TECHNIQUE VERTE : Volcan actif au comportement stable – Il n’y a pas de risque immédiat d’événement éruptif majeur.

Observation : Il est considéré comme une zone d’affectation probable par des produits volcaniques correspondant à un rayon de 700 m autour du centre du cratère.

Source : Sernageomin .

Photos : Sernageomin / Gabriel Orozco , RudiR/ commons.wikimedia.org .

 

Hawaii , Kilauea :

Jeudi 19 janvier 2023, 8 h 55 HST (jeudi 19 janvier 2023, 18 h 55 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : SURVEILLANCE
Code couleur actuel de l’aviation : ORANGE

Résumé de l’activité :
L’éruption au sommet du volcan Kīlauea, dans le cratère Halema’uma’u, s’est poursuivie au cours des dernières 24 heures. Toute l’activité éruptive récente a été confinée au cratère. Aucun changement significatif n’a été observé au sommet ou dans l’une ou l’autre des zones de faille.

 

L’activité du lac de lave se poursuit dans le cratère Halema’uma’u, au sommet du volcan Kīlauea. Cette photo du survol du 17 janvier regarde vers l’Ouest et montre que le lac oriental, au premier plan, reste stable. Ce lac oriental est alimenté par une fontaine unique marquée par la tache lumineuse de l’incandescence. Le plus petit lac occidental est également actif et peut être vu à travers l’épaisse fumée qui s’élève du cratère.

Observations du lac de lave du cratère Halemaʻumaʻu :
L’éruption de lave dans la partie orientale du fond du cratère Halema’uma’u s’est poursuivie au cours des dernières 24 heures. L’activité est concentrée dans un grand lac de lave dans la moitié orientale du cratère, ainsi que dans un lac plus petit à l’Ouest, dans le bassin du lac de lave 2021-2022. Le lac de lave oriental a une fontaine dominante, mesurée à 6-7 yards (mètres) de haut et une superficie d’environ 25 acres au 17 janvier. La superficie du lac n’a pas beaucoup changé au cours des dernières 24 heures, bien que des débordements sporadiques sur le fond du cratère s’est produit tout au long de la journée. Un petit suintement s’est également produit juste après 2 heures du matin sur le bord Ouest du cratère.

Observations du sommet :
Les inclinomètres du sommet n’ont montré aucun changement significatif d’inclinaison au cours des dernières 24 heures. Le tremor volcanique reste au-dessus des niveaux de fond. Un taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) d’environ 3 500 tonnes par jour (t/j) a été mesuré le 9 janvier 2023.

Source : HVO.

Photo : USGS / C. Parcheta.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search