01 Décembre 2022. FR. Hawaii : Mauna Loa , Italie / Sicile : Etna , Chili : Hudson , Nouvelle Zélande : Lac Taupo , Japon : Suwanosejima .

Home / blog georges Vitton / 01 Décembre 2022. FR. Hawaii : Mauna Loa , Italie / Sicile : Etna , Chili : Hudson , Nouvelle Zélande : Lac Taupo , Japon : Suwanosejima .

01 Décembre 2022. FR. Hawaii : Mauna Loa , Italie / Sicile : Etna , Chili : Hudson , Nouvelle Zélande : Lac Taupo , Japon : Suwanosejima .

01 Décembre 2022.

 

Hawaii , Mauna Loa :

Les coulées de lave sur le flanc Nord-Est du Mauna Loa à Hawaï ont submergé et détruit la route d’accès menant au célèbre observatoire du Mauna Loa, l’un des plus importants observatoires atmosphériques au monde. 
La lave qui a englouti la seule route d’accès praticable en voiture à l’observatoire a également détruit les lignes électriques qui alimentaient en énergie la structure, par conséquent tous les instruments sont désormais complètement hors service depuis lundi en fin d’après-midi. Des chercheurs américains évaluent en ces heures de transférer les instruments les plus importants ailleurs grâce à l’utilisation d’un hélicoptère en attendant la fin de l’éruption.

MISE À JOUR QUOTIDIENNE DE L’OBSERVATOIRE DES VOLCANS HAWAÏENS
U.S. Geological Survey
Mercredi 30 novembre 2022, 9 h 08 HST (mercredi 30 novembre 2022, 19 h 08 UTC)

19°28’30 » N 155°36’29 » O,
Altitude du sommet 13681 pieds (4170 m)
Niveau d’alerte volcan actuel : AVERTISSEMENT
Code couleur actuel de l’aviation : ROUGE

Résumé de l’activité :

L’éruption de la zone de Rift Nord-Est du Mauna Loa se poursuit, avec deux fissures actives alimentant les coulées de lave en aval. Les coulées de lave de la fissure 3 se déplacent vers le Nord-Est, bien que leur direction se soit légèrement décalée vers l’Ouest pendant la nuit, se déplaçant toujours vers Saddle Road. La fissure 3 est la source dominante de la plus grande coulée de lave, et le front d’écoulement est à environ 3,6 miles (5,8 km) de Saddle Road à 7 h HST ce matin. Les flux ont progressé à un rythme de 0,08 mile par heure (130 mètres par heure) au cours de la dernière journée, mais ils se rapprochent d’une zone relativement plate et commenceront à ralentir, à s’étendre et à gonfler. Les prévisions indiquent qu’il faudra peut-être deux jours pour que les coulées de lave atteignent Saddle Road.

Image aérienne de la fissure 3 sur la zone de Rift Nord-Est du Mauna Loa en éruption le matin du 30 novembre 2022. La fissure 3 reste la principale source de la plus grande coulée de lave générée lors de l’éruption. 

La fissure 4 est toujours active avec des coulées de lave se déplaçant vers le Nord-Est à 0,03 mile par heure (50 mètres par heure). Un petit lobe se déplace vers l’Est depuis la fissure 4 à un rythme plus lent que le lobe principal. Les panaches de gaz volcaniques s’élèvent haut et verticalement dans l’atmosphère. Les cheveux de Pelé (mèches de verre volcanique) retombent dans la région de Saddle Road.

Notre surveillance sismique détecte les tremors (taux élevés de tremblements de terre) à l’emplacement des fissures actuellement actives. Cela indique que le magma est toujours fourni et que l’activité est susceptible de se poursuivre tant que nous verrons ce signal.

Il n’y a pas de lave active dans la caldeira de Moku’āweoweo, et la zone de Rift Sud-Ouest n’est pas en éruption. Nous ne prévoyons aucune activité éruptive en dehors de la zone du Rift Nord-Est. Aucun bien n’est en danger actuellement.

MISE À JOUR QUOTIDIENNE DE L’OBSERVATOIRE DES VOLCANS HAWAÏENS
U.S. Geological Survey
Mercredi 30 novembre 2022, 16 h 10 HST (jeudi 1er décembre 2022, 02 h 10 UTC)

19°28’30 » N 155°36’29 » O,
Altitude du sommet 13681 pieds (4170 m)
Niveau d’alerte volcan actuel : AVERTISSEMENT
Code couleur actuel de l’aviation : ROUGE

L’éruption de la zone de Rift Nord-Est du Mauna Loa se poursuit, avec deux fissures actives alimentant les coulées de lave en aval. Les coulées de lave de la fissure 3 se déplacent vers le Nord, se déplaçant toujours vers l’autoroute Daniel K. Inouye (Saddle Road). La fissure 3 reste la source dominante de la plus grande coulée de lave. L’avance du plus gros débit a ralenti entre 7 h et 12 h 30. HST aujourd’hui à un taux de 0,02 mile par heure (24 mètres par heure). À partir de 12 h 30 HST aujourd’hui, le front d’écoulement est resté à environ 3,6 miles (5,8 km) de Saddle Road. Les flux atteignent une zone relativement plate et commencent à ralentir ; lorsque cela se produit, la coulée de lave s’étendra et gonflera. Les prévisions indiquent qu’il faudra peut-être deux jours aux coulées de lave pour atteindre Saddle Road.

L’éruption du Mauna Loa dans la zone Nord-Est du Rift s’est poursuivie dans sa troisième journée complète. Actuellement, deux fissures sont actives, envoyant des coulées de lave principalement vers le Nord-Nord-Est. Les vues par webcam et par satellite pendant la nuit ont permis aux analystes de l’USGS de cartographier avec précision certains des flux les plus actifs, affichés en rouge ici, ainsi que des flux plus anciens plus en amont et dans une partie de Mokuʻāweoweo Caldera. Ailleurs, la progression des flux est marquée par des lignes pointillées et des points pour les fronts de flux, cartographiés par les équipes de terrain du HVO. Dès 12h30 aujourd’hui, le débit le plus descendant se trouve à moins de 6 kilomètres de Saddle Road.

La fissure 4 est toujours active avec des coulées de lave se déplaçant vers le Nord-Est. Un petit lobe se déplace vers l’Est depuis la fissure 4 à un rythme plus lent que le lobe principal. Les panaches de gaz volcaniques s’élèvent haut et verticalement dans l’atmosphère. Les cheveux de Pele (mèches de verre volcanique) retombent dans la région de Humu’ula Saddle.

Notre surveillance sismique détecte les tremors (taux élevés de tremblements de terre) à l’emplacement des fissures actuellement actives. Cela indique que le magma est toujours fourni et que l’activité est susceptible de se poursuivre tant que nous verrons ce signal.

Il n’y a pas de lave active dans la caldeira de Moku’āweoweo, et la zone de Rift Sud-Ouest n’est pas en éruption. Nous ne prévoyons aucune activité éruptive en dehors de la zone du Rift Nord-Est. Aucun bien n’est en danger actuellement.

Source : Il Mondo dei Terremoti , HVO

Photos : Andrew Richard Hara / Paradise Helicopters. USGS/ K. Mulliken. 

 

Italie / Sicile , Etna :

Communiqué sue l’activité de l’ ETNA , 30 Novembre 2022, 12:56 (11:56 UTC) 

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce que l’activité effusive signalée dans le communiqué de presse du 27/11/2022 (17:52 UTC) se poursuit. En particulier, le front de la coulée alimenté par l’évent situé à une altitude d’environ 2800 m n’a avancé que de quelques centaines de mètres dans la Valle del Leone ; ces derniers jours, l’évent éruptif a également alimenté d’autres petites coulées qui ont partiellement chevauché la coulée décrite dans le premier communiqué.

D’un point de vue sismique, à partir d’environ 16 UTC hier, l’amplitude moyenne du tremor volcanique a montré une augmentation progressive et a atteint, après environ une heure, le niveau des valeurs élevées. Dans les heures suivantes et jusqu’à l’état actuel, l’amplitude du tremor a fluctué et montre diverses fluctuations entre des valeurs moyennes à élevées. Le centre de gravité des sources de tremors volcaniques est situé dans la zone située entre le Cratère Sud-Est et le Cratère de la Bocca Nuova, dans une plage de profondeur comprise entre 2000 et 2600 m au-dessus du niveau de la mer.

À l’heure actuelle, l’activité infrasonore reste à des niveaux faibles et est principalement attribuable à l’activité du cratère de la Bocca Nuova.
Les signaux actuellement disponibles à partir des réseaux de surveillance de la déformation du sol n’ont pas montré de changements significatifs au cours des dernières heures.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement

Source : INGV.

Photo : Piero Bertino .

 

Chili , Hudson :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), région de Aysen Del General Carlos Ibanez Del Campo, volcan Hudson , 30 Novembre 2022, 08 h 30, heure locale (Chili continental).

Le Service National de Géologie et des Mines du Chili (Sernageomin) publie les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau National de Surveillance Volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud (Ovdas):

Le Mercredi 3 Novembre 2022 , à 07:57 hora local (10:57 UTC) , les stations de surveillance installées à proximité du volcan Hudson ont enregistré un séisme associé à la fois à la fracturation de roches (type volcano-tectonique) et à la dynamique des fluides dans le système volcanique (type hybride).

 

Les caractéristiques des séismes après leur analyse sont les suivantes:

HEURE D’ORIGINE : 07h57 heure locale (10h57 UTC)
LATITUDE : 45,905 ° S
LONGITUDE : 72.947° E
PROFONDEUR : 4,5 km
DEPLACEMENT RÉDUIT : 502,1 (cm*cm)
MAGNITUDE LOCALE : 2,0 (ML)

Les caractéristiques de l’activité de surface associée sont les suivantes:

OBSERVATIONS :

Les images obtenues depuis la caméra IP Huemiles n’enregistre pas d’activité superficielle à cause des conditions météo défavorables dans la zone , Suite à l’évènement la sismicité enregistrée correspond principalement à des séismes de type volcano-tectoniques de basse énergie

L’alerte technique volcanique reste au niveau  Vert .

Sources :  Sernageomin.

Photo : Norm Banks.

 

Nouvelle Zélande , Lac Taupo :

Le mercredi 30 novembre à 23 h 47, un tremblement de terre de M5,6 s’est produit sous le lac Taupō et a été ressenti dans tout le Waikato et le centre de l’île du Nord.

La secousse principale M5.6 était profonde de 9 km et a été suivie de plus de 180 répliques, la plus importante étant une M4.5. Environ 30 des répliques ont été ressenties.
Nous avons reçu une série de rapports faisant état de dommages causés par des articles tombés des étagères ou des dommages au toit d’une entreprise de Taupō.

Il s’agit du plus grand tremblement de terre dans la région du lac Taupō depuis un tremblement de terre de M5.0 en 2019 et fait suite à une augmentation des tremblements de terre dans la région depuis mai 2022, lorsque la période actuelle de troubles sur le volcan Taupō a commencé.

Nous pensons que la séquence sismique est causée par une activité associée au magma et aux fluides hydrothermaux à l’intérieur du volcan. Cette activité pourrait se poursuivre au cours des semaines ou des mois à venir, à des rythmes ou des intensités variables.

En réponse à cette augmentation des troubles volcaniques au volcan Taupō, illustrée par de petits tremblements de terre continus et une déformation du sol, nous avons relevé le niveau d’alerte volcanique de 0 à 1.

Les volcans de caldeira tels que Taupō subissent souvent des troubles qui durent de quelques mois à plusieurs années, sans conduire à une éruption. Taupō a connu 17 épisodes de troubles au cours des 150 dernières années, et aucun d’entre eux n’a conduit à une éruption.

Source et photo : Geonet.

 

Japon , Suwanosejima :

Le JMA a rapporté que l’éruption dans le cratère Ontake sur le Suwanosejima s’est poursuivie du 21 au 28 novembre et que l’incandescence du cratère était visible la nuit. Les panaches d’éruption se sont élevés jusqu’à 1,3 km au-dessus du bord du cratère et des blocs ont été éjectés jusqu’à 300 m de l’évent. Des chutes de cendres ont été occasionnellement signalées dans le village de Toshima (3,5 km Sud-Sud-Ouest). Le niveau d’alerte est resté à 3 (sur une échelle de 5 niveaux) et les résidents ont été avertis de rester à 2 km du cratère.

L’île de Suwanosejima, en forme de fuseau, longue de 8 km, dans le nord des îles Ryukyu, est constituée d’un stratovolcan andésitique avec deux cratères sommitaux historiquement actifs. Le sommet est tronqué par un grand cratère fracturé s’étendant jusqu’à la mer sur le flanc Est qui a été formé par l’effondrement de l’édifice. Le Suwanosejima, l’un des volcans les plus actifs du Japon, était dans un état d’activité strombolienne intermittente depuis l’Ontake, le cratère sommital Nord-Est, qui a commencé en 1949 et a duré jusqu’en 1996, après quoi les périodes d’inactivité se sont allongées. La plus grande éruption historique a eu lieu en 1813-14, lorsque d’épais dépôts de scories ont recouvert des zones résidentielles, et le cratère Sud-Ouest a produit deux coulées de lave qui ont atteint la côte Ouest. À la fin de l’éruption, le sommet de l’Ontake s’est effondré, formant une grande avalanche de débris et créant la caldeira de Sakuchi en forme de fer à cheval, qui s’étend jusqu’à la côte Est. L’île est restée inhabitée pendant environ 70 ans après l’éruption de 1813-1814. Des coulées de lave ont atteint la côte est de l’île en 1884. Seulement une cinquantaine de personnes vivent sur l’île.

Source : Agence météorologique japonaise (JMA), GVP.

Photo : Photovolcanica

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search