04 Juin 2022. FR. Indonésie : Merapi , Hawaii : Kilauea , La Martinique : Montagne Pelée , Colombie : Nevado del Ruiz , Guatemala : Fuego , Kamchatka : Bezymianny .

Home / Bezymianny / 04 Juin 2022. FR. Indonésie : Merapi , Hawaii : Kilauea , La Martinique : Montagne Pelée , Colombie : Nevado del Ruiz , Guatemala : Fuego , Kamchatka : Bezymianny .

04 Juin 2022. FR. Indonésie : Merapi , Hawaii : Kilauea , La Martinique : Montagne Pelée , Colombie : Nevado del Ruiz , Guatemala : Fuego , Kamchatka : Bezymianny .

04 Juin 2022.

 

Indonésie , Merapi :

Rapport d’activité du Merapi du 27 mai au 2 juin 2022.
– Cette semaine, il y a eu 1 avalanche de nuages ​​chauds vers le Sud-Ouest (en amont de la rivière Bebeng) avec une distance de glissement estimée à 1 500 m. Des avalanches de lave ont été observées 101 fois vers le Sud-Ouest, descendant la rivière Bebeng avec une distance de glissement maximale de 1 800 m.
– Pour le dôme sud-ouest, il n’y a pas de changement dans la hauteur du dôme. Pour le dôme central, aucun changement morphologique significatif n’a été observé. D’après l’analyse de photos, le volume du dôme de lave sud-ouest est de 1 551 000 m3 et celui du dôme central de 2 582 000 m3.

Sismicité:
Cette semaine, la sismicité du mont Merapi a enregistré:
1 Avalanche de nuages chauds( APG).
1 tremblements de terre volcaniques profonds (VTA)
33 tremblements de terre volcaniques peu profonds (VTB),
91 tremblements de terre multi-phases (MP),
669 séismes d’avalanches (RF),
5 tremblements de terre d’émissions (DG),
14 séismes tectoniques (TT).

L’intensité de la sismicité de cette semaine est encore assez élevée.

La déformation du mont Merapi, qui a été surveillée à l’aide de l’EDM cette semaine, a montré un taux de raccourcissement de la distance de 0,4 cm/jour.
– L’intensité des précipitations a été de 53 mm/heure pendant 125 minutes à Kaliurang Post le 31 mai 2022. Il n’y a eu aucun rapport de lahars ou de débit supplémentaire dans les rivières qui prennent leur source sur le mont Merapi.

Conclusion:
1. L’activité volcanique du Merapi est encore assez élevée sous la forme d’une activité d’éruption effusive. L’état de l’activité est défini au niveau « STANDBY ».
2. Le danger potentiel actuel est constitué d’avalanches de lave et de nuages ​​chauds dans le secteur Sud-Sud-Ouest couvrant la rivière Boyong sur un maximum de 5 km, les rivières Bedog, Krasak, Bebeng sur un maximum de 7 km. Le secteur Sud-Est couvre la rivière Woro sur un maximum de 3 km et la rivière Gendol sur un maximum de 5 km. Pendant ce temps, l’éjection de matériel volcanique en cas d’éruption explosive peut atteindre un rayon de 3 km autour du sommet.
Le public ne doit mener aucune activité dans les zones potentiellement dangereuses, anticiper les perturbations dues aux cendres volcaniques de l’éruption du Merapi et être conscient des dangers des lahars, en particulier lorsqu’il pleut autour du Merapi.

Source : BPPTKG.

Photos : Oystein Lund Andersen . 

 

Hawaii , Kilauea :

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet :4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation : ORANGE

Résumé de l’activité :
L’éruption au sommet du volcan Kīlauea, dans le cratère Halema’uma’u, s’est poursuivie au cours des dernières 24 heures. Toute l’activité de lave récente a été confinée au cratère, et les données actuelles indiquent que ce scénario est susceptible de se poursuivre. Aucun changement significatif n’a été noté au sommet ou dans la zone du Rift Est.

Observations du lac de lave du cratère Halemaʻumaʻu :
L’éruption de lave de l’évent Ouest du cratère Halema’uma’u dans le lac de lave actif et les suintements sur le fond du cratère se sont poursuivis au cours des dernières 24 heures. Le lac de lave actif a montré une activité de surface continue, bien que le niveau du lac actif ait chuté de 5 mètres (16 pieds) depuis hier après-midi. Une activité de suintement de lave s’est produite le long des bords Est, Nord-Est, Nord-Ouest, Ouest et Sud du fond du cratère. Les mesures de survol du 10 mai 2022 ont indiqué que le fond du cratère avait connu une élévation totale d’environ 106 mètres (348 pieds).

Observations du sommet :
Les inclinomètres du sommet ont enregistré une déflation au cours des dernières 24 heures. Un taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) d’environ 3 900 tonnes par jour (t/j) a été mesuré le 31 mai 2022.

Source et photo : HVO.

 

La Martinique , Montagne Pelée :

Bilan hebdomadaire de l’activité de la Montagne Pelée pour la période du 27 Mai 2022 au 03 Juin 2022 .

Entre le 27 Mai 2022 à 16 heures (UTC) et le 03 Juin 2022 à 16 heures (UTC), l’OVSM a enregistré au moins 22 séismes de type volcano-tectonique de magnitude inférieure ou égale à 0,6. Ces séismes ont été localisés à l’intérieur de l’édifice volcanique entre 0,5 et 1,2 km de profondeur sous la surface. Cette sismicité superficielle de type volcano-tectonique est associée à la formation de micro-fractures dans l’édifice volcanique. Durant la rédaction de ce rapport , l’OVSM a aussi enregistré 2 séismes de type hybrides dont un qui a été localisé dans l’édifice volcanique . Ce signal contenant des basses fréquences est associé à la présence de fluides à l’intérieur de l’édifice volcanique.

Aucun de ces séismes n’a été ressenti par la population .

 

La zone de dégazage en mer à faible profondeur entre St Pierre et le Prêcheur est toujours observée. L’IGP a procédé à des prélèvements de fluides afin de comprendre l’origine de ce dégazage et d’évaluer sa relation éventuelle avec le système hydrothermal de la Montagne Pelée. 

Une extension de deux zones de végétation dégradée situées entre le Morne Plumé et la rivière Chaude a été constatée lors d’un survol héliporté réalisé le 9 Février , avec le soutien du Dragon 972 , et confirmées par analyse d’images satellites. 

Le niveau d’alerte reste JAUNE : vigilance.

Source : Direction de l’OVSM IPGP.

Photo :  OVSM IPGP.

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin de niveau d’activité du volcan Nevado del Ruiz.
Le niveau d’activité continue au niveau d’activité jaune ou (III) : changements dans le comportement de l’activité volcanique.

Concernant le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN rapporte que :

La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a montré une augmentation à la fois du nombre de tremblements de terre et de l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique a été caractérisée par l’apparition de tremors volcaniques continus, d’impulsions de tremor, de séismes de type longue et très longue période. En général, ces signaux présentaient des niveaux d’énergie modérés à faibles, un contenu spectral variable et étaient situés principalement dans le cratère Arenas. Grâce aux caméras installées dans la zone du volcan, le rapport des responsables du parc naturel national de Los Nevados a confirmé les émissions de gaz et de cendres associées à certains de ces signaux. Les 25 et 26 mai, il y a eu confirmation de la chute de cendres dans la ville de Manizales et d’autres villes situées à l’Ouest et au Nord-Ouest du volcan.

De même, grâce aux caméras thermographiques FLIR du réseau de surveillance volcanique, des changements dans la température relative du matériau émis ont été observés.
La sismicité associée à la fracturation des roches a également montré une augmentation du nombre de séismes et de l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique était principalement localisée dans un rayon de 6 km autour du cratère, dans les secteurs Sud-Sud-Ouest, Est-Sud-Est et volcan et dans le cratère Arenas. La profondeur des tremblements de terre variait entre 0,5 et 6,8 km. La magnitude maximale enregistrée au cours de la semaine était de 1,51 ML (Local Magnitude), correspondant au séisme survenu le 26 mai à 12h14 (heure locale), situé à 4,5 km au Sud-Sud-Ouest du cratère Arenas, à une profondeur de 4km

La déformation de la surface volcanique, mesurée à partir des stations GNSS (Global Navigation Satellite System) et des inclinomètres électroniques, a continué à montrer une tendance stable.

Source : SGC

Photo : Álex Palacio

 

Guatemala , Fuego :

LAHAR DANS LA BARRANCA CENIZA, AFFLUENT DE LA RIVIÈRE ACHIGUATE

Les pluies enregistrées sur le volcan Fuego génèrent actuellement la descente d’un lahar dans le ravin Ceniza, affluent de la rivière Achiguate, sur le flanc Sud du volcan. Ce lahar est de nature faible, il se déplace le long du bord oriental du canal de Ceniza, parallèlement à la route qui mène à La Rochela. Le lahar transporte un mélange pâteux d’eau, de blocs rocheux jusqu’à 1 mètre de diamètre et de sédiments plus fins, ainsi que de petits troncs et branches d’arbres. Le lahar sur sa trajectoire produit des vibrations dans le sol, comme on peut le voir sur le sismogramme de la station FG14 . Si ces pluies persistent, la possibilité que davantage de lahars descendent dans ce ravin et dans tout autre ravin de ce volcan n’est pas exclue.

INSIVUMEH maintient une surveillance visuelle et instrumentale de l’activité volcanique grâce à des stations sismiques, des observateurs de volcan et des caméras Web.

Activité:

L’observatoire du volcan Fuego rapporte de la nébulosité dans la zone, cependant, 2 à 6 grondements faibles ont été entendus par heure, associés à des explosions. Ces explosions génèrent des colonnes de cendres de 4 500 à 4 800 mètres d’altitude (14 763 à 15 748 pieds) qui sont dispersées dans le Nord-Est et l’Est du volcan en raison de la configuration des vents. De plus, de faibles bruits ont été entendus en raison des avalanches générées autour du cratère et en direction des ravins de Santa Teresa, Taniluyá, Ceniza, Las Lajas et Honda. Il y a une probabilité de chute de cendres dans les communautés au Nord-Est et à l’Est du volcan, ainsi que dans la zone métropolitaine de la ville de Guatemala.

Source : Insivumeh.

 

Kamchatka , Bezymianny :

L’éruption extrusive-effusive du volcan se poursuit. L’activité en cours pourrait affecter les aéronefs volant à basse altitude.

L’éruption extrusive-effusive du volcan se poursuit, une forte activité de fumerolles, une incandescence du dôme de lave, et des avalanches chaudes accompagnent ce processus. Les données satellitaires du KVERT montrent que les panaches de cendres s’étendaient sur 100 km au Nord-Est du volcan les 26 et 27 mai ; une anomalie thermique a été notée sur le volcan toute la semaine. La puissante éruption explosive s’est produite le 28 mai, sa phase paroxystique a commencé à 07h15 UTC. Les explosions ont envoyé des cendres jusqu’à 12 km au-dessus du niveau de la mer, des panaches de cendres et des nuages ​​se sont déplacés à plus de 3 500 km au Sud-Est du volcan pendant la journée.

Source : Kvert

Photo : S. Samoylenko. 4/5/2022 .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search