13 Mars 2021 . FR . Italie / Sicile : Etna , Islande : Péninsule de Reykjanes , Kamchatka : Klyuchevskoy , Philippines : Taal , Hawaii : Kilauea .

Home / blog georges Vitton / 13 Mars 2021 . FR . Italie / Sicile : Etna , Islande : Péninsule de Reykjanes , Kamchatka : Klyuchevskoy , Philippines : Taal , Hawaii : Kilauea .

13 Mars 2021 . FR . Italie / Sicile : Etna , Islande : Péninsule de Reykjanes , Kamchatka : Klyuchevskoy , Philippines : Taal , Hawaii : Kilauea .

13 Mars 2021 .

 

 

Italie / Sicile , Etna :

Presque aussi ponctuel qu’une horloge, le douzième paroxysme. Etna, 12 mars 2021

Aux premières heures du 12 mars 2021, l’Etna, presque aussi précis qu’une horloge, a enregistré le début d’une nouvelle activité strombolienne au Cratère Sud-Est (CSE) d’intensité modeste, alors que dans le même temps l’activité explosive intra-cratère se poursuivait à la Voragine, à la Bocca Nuova et au Cratère du Nord-Est. Presque immédiatement, l’amplitude moyenne du tremor volcanique a montré une augmentation marquée atteignant des valeurs élevées, tandis que les sources du tremor se sont déplacées sous le Cratère Sud-Est (CSE) à une profondeur d’environ 2,5 km. C’était le prélude à un nouvel épisode paroxystique, le douzième en un peu moins d’un mois (Figure 1).


Figure 1 – Paroxysme du 12 mars 2021 vu de Tremestieri Etneo, côté Sud de l’Etna. Photo de Boris Behncke, INGV-OE.

À partir de 6h30 (heure locale), l’activité strombolienne au Cratère Sud-Est a augmenté en intensité et en fréquence, produisant un nuage éruptif. Une nouvelle augmentation de l’activité strombolienne a été enregistrée à partir de 7h54, accompagnée d’un débordement de lave de la zone orientale du Cratère Sud-Est, qui s’est étendue vers la Valle del Bove.

À 8h41, l’activité strombolienne est passée au stade de fontaine de lave, avec la formation d’un nuage éruptif qui a atteint une hauteur d’environ 6000 m d’altitude, porté par les vents en direction de l’Est. La coulée de lave a continué de s’étendre vers le Valle del Bove, atteignant une altitude d’environ 2800 m d’altitude.

À 9 h 39, le nuage éruptif produit par l’activité en cours a atteint une altitude d’environ 8500 mètres (Figure 2), se dispersant vers l’Est. Les retombées de cendres ont affecté les villes de Fornazzo et Giarre, puis celles de Milo, Santa Venerina et Torre Archirafi. Le front de la coulée de lave qui s’est étendue dans la Valle del Bove a atteint une altitude d’environ 2000 m d’altitude.


Figure 2 – Paroxysme du 12 mars 2021 vu de Tremestieri Etneo, côté sud de l’Etna. Photo de Boris Behncke, INGV-OE.

L’activité de la fontaine de lave a cessé à 10h50; la faible activité strombolienne et les émissions de cendres au Cratère Sud-Est se sont poursuivies pendant un certain temps. À 11 h 15, l’activité était pratiquement terminée. La principale coulée de lave a continué à être modérément alimentée, avec un front de lave descendant à environ 1700 m d’altitude. Une deuxième coulée de lave a également été observée qui s’est étendue au Sud-Est sur le côté Ouest de la Valle del Bove jusqu’à une altitude d’environ 3000 m d’altitude et semble également ne plus être alimentée et refroidie.

L’amplitude moyenne du tremor volcanique a diminué rapidement, restant à un niveau moyen-bas. L’analyse des déformations du sol, en particulier des données inclinométriques qui sont les plus sensibles, a montré, également dans ce cas, de petites variations dans différentes stations, avec des valeurs maximales (en tout cas inférieures à 3 microradians) enregistrées par la station de Cratère del Piano (ECP). Les données du réseau GNSS, en revanche, ne présentent pas de variations significatives.

 

Le douzième paroxysme de la séquence qui a débuté en février 2021 s’est produit environ 54 heures après le précédent.

Au moment de la publication de la nouvelle, l’activité éruptive au niveau des cratères sommitaux de l’Etna se poursuit, mais pas sous une forme paroxystique, et est constamment surveillée par l’INGV-OE. Les chercheurs de l’institut sont sur le terrain pour échantillonner les produits en éruption et cartographier leur distribution.

Source : INGV.

Photos : Boris Behncke / INGV, Gio Giusa .

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Nuit du 13 Mars. Un peu plus de 560 tremblements de terre ont été détectés. Six tremblements de terre ont été mesurés au-dessus de M3,0, un sous le Mt. Trölladingja , les autre au Sud-Ouest de Fagradalsfjall. Le plus grand tremblement de terre s’est produit à 01h34 du matin et mesurait M4.6. Il a été largement ressenti dans le Sud-Ouest de l’Islande, au Nord de Borgarnes et à l’Est de Fljótshlíð.

Hier, le 12 mars, près de 3000 tremblements de terre ont été détectés par le système automatique de tremblement de terre SIL de l’OMI. Il y a 48 tremblements de terre mesurés au-dessus de M3.0, le plus grand à 07:43 de M5.0. Tous ces tremblements de terre étaient localisés dans la partie Sud de Fagradalsfjall. A 22:39 un tremblement de terre de M3.9 a été ressenti dans le Sud-Ouest de l’Islande.

Source : Vedur .

 

Kamchatka , Klyuchevskoy :

56,06 N, 160,64 E;
Élévation : 4750 m (15580 pi)
Code couleur de l’aviation : ORANGE

Une éruption de flanc explosive-effusive modérée se poursuit. Le danger d’explosion de cendres jusqu’à 5-6 km (16.400-19.700 ft) d’altitude depuis le cratère flanc ou depuis le front de coulée de lave (explosions phréatiques au contact de la coulée avec le glacier Erman) subsiste. L’activité en cours pourrait affecter les aéronefs volant à basse altitude.

Cette éruption de flanc sur le versant Nord-Ouest du volcan à une altitude de 2800 m d’altitude. avec une activité strombolienne du cône de cendre, et l’effusion de coulée de lave, continue. L’activité fumerolienne du volcan se poursuit également. Selon les données satellitaires, une grande anomalie thermique brillante a été observée toute la semaine dans la zone de l’éruption de flanc; un panache de cendres remises en suspension depuis le flanc oriental du volcan s’est étendu sur 375 km à l’Est du volcan le 05 mars.

Source : Kvert .

Photo : Volkstat ru / Yu Demyanchuk.

 

Philippines , Taal :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL  ,13 mars 2021 , 08h00 .

Au cours des dernières 24 heures, le réseau de capteurs du volcan Taal a enregistré cinquante-cinq (55) tremblements de terre volcaniques, dont quarante-neuf (49) épisodes de tremor volcanique d’une durée d’une (1) à deux minutes et demie (2,5). À 14 h 11 hier, un panache blanc de courte durée de 400 à 500 mètres de haut a été généré par une explosion de gaz riche en vapeur provenant du cratère principal qui a duré 2,5 minutes sur la base des enregistrements sismiques. L’activité dans le cratère principal pour le reste de la journée consistait en une faible émission de panaches chargés de vapeur qui s’élevaient à 50 mètres de haut à partir de fumerolles actives sur les murs Nord et Est du cratère . Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) hier, 12 mars 2021, étaient en moyenne de 582 tonnes / jour avant l’émission de gaz. Des températures élevées de 71,8 ° C et un pH de 1,59 ont été mesurées pour la dernière fois à partir du lac Main Crater respectivement le 4 mars et le 12 février 2021. Les paramètres de déformation du sol provenant de mesures d’inclinaison électronique, de l’analyse continue des données GPS et InSAR ont indiqué une inflation et une expansion très lentes et régulières de la région du Taal depuis l’éruption de janvier 2020. Ces paramètres peuvent indiquer une activité magmatique accrue à de faibles profondeurs sous l’édifice.

Le niveau d’alerte 2 (agitation accrue) est maintenu sur le volcan Taal. Le DOST-PHIVOLCS rappelle au public qu’au niveau d’alerte 2, des explosions soudaines de vapeur ou phréatiques, des tremblements de terre volcaniques, des chutes de cendres mineures et des accumulations ou expulsions mortelles de gaz volcanique peuvent se produire et menacer des zones de l’île volcanique de Taal (TVI). Le DOST-PHIVOLCS recommande vivement que l’entrée dans TVI, la zone de danger permanent du Taal ou PDZ, en particulier aux alentours du cratère principal et de la fissure de Daang Kastila, reste strictement interdite. Il est conseillé aux autorités locales d’évaluer et de renforcer en permanence l’état de préparation des barangays précédemment évacués autour du lac Taal en cas de reprise des troubles. Les autorités de l’aviation civile doivent conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du volcan car les cendres en suspension dans l’air et les fragments balistiques d’explosions soudaines et les cendres remobilisées par le vent peuvent présenter des dangers pour les aéronefs.

Le DOST-PHIVOLCS surveille de près l’activité du volcan Taal et tout nouveau développement significatif sera immédiatement communiqué à toutes les parties prenantes.

Source : Phivolcs

Photo : EDWIN BACASMAS.

 

Hawaii , Kilauea : 

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude du sommet :4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuel: ORANGE

Résumé de l’activité:
Le volcan Kīlauea est en éruption. Les mesures du télémètre laser ce matin, le 12 mars, indiquent que la profondeur totale du lac de lave est de 221 m (725 pi). Les taux d’émission de SO2 restent élevés; une mesure le 7 mars était de 800 t / jour.

Observations du sommet:
Le taux d’émission de dioxyde de soufre le plus récent, mesuré le 7 mars, est de 800 t / j; ce taux est élevé par rapport aux taux des mois précédant le début de l’éruption le 20 décembre (moins de 100 t / jour), mais inférieur aux taux du lac de lave d’avant 2018 (environ 5000 t / jour). Les inclinomètres du sommet ont suivi l’inclinaison déflationniste au cours des dernières 24 heures, qui se poursuit ce matin dans le cadre d’un événement apparent de déflation-inflation (DI). La sismicité reste stable, avec des tremors élevés par rapport aux observations avant l’éruption.

Vue vers le Nord-Ouest de la zone de fissure Ouest du lac de lave de l’Halema’uma’u au sommet du Kīlauea le 11 mars 2021. Il y a une petite ouverture incandescente au sommet du cône de projection principal (sud) Ouest (milieu-gauche) ) et quelques petites ouvertures incandescentes au sommet du cône de projection de l’évent Nord-Ouest (à droite du cône principal). Le cône de projection de l’évent Nord-Ouest a été à l’origine d’une coulée de lave le week-end dernier. Il y a maintenant deux points d’épanchement (éruption) à la base des cônes de projection, un à la base de chaque cône de projection. Le point d’épanchement Nord est le plus faible des deux.

Observations du lac de lave Halema’uma’u:
L’épanchement de lave de l’évent Ouest continue d’alimenter le lac de lave dans le cratère Halema’uma’u. La section principale de l’évent Ouest évacue constamment de la lave à travers un canal encroûté et une entrée submergée vers le lac.

La section Nord-Est de l’évent Ouest, à quelques mètres à peine, alimente une autre coulée de lave près du lac depuis le 5 mars. Après l’effondrement d’un étang de lave près de l’évent Ouest le 7 mars, ce flux s’est stabilisé en une seconde entrée semi-stable dans le lac , qui persiste à partir de cette mise à jour.

La circulation de lave et la submersion intermittente d’une croûte mince se poursuivent dans la partie Ouest active du lac de lave. La profondeur totale du lac est d’environ 221 m (725 pieds) telle que mesurée par un télémètre laser continu ce matin.

Source : Hvo .

Photo : USGS/ N. Deligne.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search