10 Mars 2021. Fr. Islande : Péninsule de Reykjanes , Italie / Sicile : Etna , Pérou : Sabancaya , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Equateur : Sangay .

Home / blog georges Vitton / 10 Mars 2021. Fr. Islande : Péninsule de Reykjanes , Italie / Sicile : Etna , Pérou : Sabancaya , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Equateur : Sangay .

10 Mars 2021. Fr. Islande : Péninsule de Reykjanes , Italie / Sicile : Etna , Pérou : Sabancaya , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Equateur : Sangay .

10 Mars 2021

 

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Une éruption volcanique reste une possibilité sur la péninsule de Reykjanes,
Mis à jour le 09 Mars 2020 à 12h30 .

Vers 5 h 20 ce matin, l’activité sous le mont Fagradalsfjall, au Sud du couloir, s’est élevée avec une augmentation soudaine du tremor sismique. Cependant, les troubles ont rapidement diminué. Les mouvements de magma sont une cause probable de cette activité qui est très localisée au Sud de l’intrusion magmatique. Le tremor est une indication que l’intrusion est en expansion.

Des niveaux variables de tremor sismique sont à prévoir pendant ces périodes de troubles sismiques. Par conséquent, il est probable qu’il y aura des périodes de tremors intenses entrecoupées d’une activité moins intense au cours des prochains jours. Une éruption volcanique reste une possibilité. Par conséquent, les scientifiques et le personnel de la protection civile sont en alerte, et ils sont prêts à répondre à une série de situations, y compris une activité sismique dommageable ou une éruption volcanique.

Les développement possible est le suivant:
L’activité sismique en cours diminue dans les jours et semaines à venir.
L’essaim sismique augmentera en intensité, éventuellement avec des tremblements de terre jusqu’à magnitude 6 dans la région.
Un tremblement de terre d’une magnitude de 6,5 pourrait être déclenché dans un système volcanique proche, à environ 20 km à l’Est de l’emplacement actuel de l’activité.

Cette image montre l’emplacement où la chambre magmatique se forme sous la croûte terrestre. Lorsque le magma pénètre dans les couches sédimentaires et forme des tunnels magmatiques, comme c’est actuellement le cas dans la zone de troubles entre Keilir et Fagradalsfjall, une pression se forme dans la croûte terrestre. Cela crée des tensions sur les côtés Est et Ouest de la zone de troubles

Les intrusions de magma se poursuivent, entraînant:
Une éventuelle diminution de l’afflux de magma, entraînant la solidification du magma sur place sans éruption.
Une éruption volcanique effusive pourrait se produire, entraînant des coulées de lave qui ne devraient pas menacer les zones habitées de la péninsule.

À 03:14, un tremblement de terre de M5.1 s’est produit dans la partie sud-Ouest de Fagradalsfjall. Cela a été ressenti dans la partie Sud-Ouest de l’Islande.

9 mars  : À 23h01, un M4.0 s’est produit à Fagradalsfjall, quelques minutes plus tard, un M3.7 a suivi. Ils ont été ressentis dans le Sud-Ouest de l’Islande. À 18h45 la nuit dernière, la fréquence des tremblements de terre mineurs a augmenté mais aucun signe de tremor volcanique n’a été détecté. Quelques tremblements de terre au-dessus de M3.0 ont été détectés durant cette activité, le plus grand un M3.4 à 20h40. À 5 h 20, une impulsion de tremor a été détectée dans la région et a duré environ une heure.

Source : Vedur is .

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire , du 01 Mars 2021 au 07/03/Mars 2021 (date d’émission 09 Mars 2021)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Épisodes paroxystiques au Cratère Sud-Est, séparés par des intervalles de calme relatif; activité explosive intra-cratère et dégazage des autres cratères sommitaux
2) SISMOLOGIE: Faible activité sismique de fracturation; des variations importantes et brusques de l’amplitude du tremor sont corrélées aux phases d’activité volcanique.
3) INFRASONO: activité infrasonore élevée
4) DEFORMATIONS: La déflation importante du bâtiment volcanique se poursuit, qui a débuté le 16 février 2021, avec le début de la séquence d’épisodes de fontaines de lave.
5) GÉOCHIMIE: flux de SO2 à un niveau moyen-bas
Le flux de HCl se produit à un niveau moyen-bas.
Le flux de CO2 du sol reste aux valeurs moyennes de dégazage.
La pression partielle de CO2 dissous ne montre pas de changements significatifs.
Aucune mise à jour n’est disponible pour le rapport C / S.
Le rapport isotopique de l’hélium se situe à des valeurs élevées.
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau élevé.

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES

L’activité de l’Etna au cours de la semaine en question a été observée grâce au réseau de caméras de surveillance visuelle et thermique, et par le personnel d’INGV-OE sur le terrain à diverses occasions pendant et après les événements éruptifs.
Au cours de la semaine, il y a eu 3 événements éruptifs, respectivement le huitième épisode le 2 mars, le neuvième le 4 mars et enfin le dixième épisode le 7 mars. Les détails des épisodes individuels sont décrits ci-dessous.
– Le 2 Mars , à partir de 10h45 UTC nous observons la reprise d’une faible activité strombolienne au Cratère Sud-Est, cette activité subit une augmentation à partir de 11h34 UTC avec une émission conséquente de cendres. En raison de la couverture nuageuse, il n’a pas été possible d’effectuer des observations en continu.
À 12h24 UTC, l’activité strombolienne au Cratère Sud-Est se transforme soudainement en une fontaine de lave produisant une colonne éruptive qui traverse la couverture nuageuse atteignant une hauteur d’environ 9000 m au dessus du sommet du volcan, dispersant le nuage volcanique sur les pentes de la partie Sud du volcan provoquant la chute de cendres et de lapilli dans les villes de Nicolosi, Aci San Antonio, Pedara et enfin à Catane. L’activité des fontaines de lave au Cratère Sud-Est a cessé à 14h50 UTC.

(a) Activité strombolienne au Cratère Sud-Est à 04h15 le 4 mars 2021, vu de Tremestieri Etneo. (b) Le Cratère Sud-Est à 05h45 le 4 mars 2021. Activité strombolienne arrêtée, débordement de lave peu alimenté; plus à gauche, nous voyons une petite explosion strombolienne au cratère de la Voragine. Les photos sont de Boris Behncke, INGV.

-La même phénoménologie se produit le 4 Mars à partir de 00h20 UTC où l’on observe la reprise d’une faible activité strombolienne au Cratère Sud-Est qui augmente à partir de 01h00 UTC, produisant des émissions de cendres qui se dispersent rapidement dans l’atmosphère dans la direction Nord-Est. Dans le même temps, le cratère de la Voragine montre une activité strombolienne animée avec des phénomènes explosifs qui dépassent le bord du cratère. L’activité strombolienne au Cratère Sud-Est augmente progressivement vers 02h20 UTC pour passer au stade de fontaine de lave. A 04h15, l’activité strombolienne au Cratère Sud-Est est considérablement réduite alors que le débordement de lave vers la Valle del Bove reste actif, la petite coulée continue d’être alimentée, depuis une ouverture dans le secteur Est à la base du Cratère Sud-Est, avec une activité de projection bien visible. Une activité explosive du cratère de la Voragine persiste avec une légère émission de cendres et un dégazage soutenu au cratère Nord-Est . A 7h50 UTC, l’activité strombolienne reprend à nouveau en passant par une fontaine de lave d’environ 300 m de haut. Le phénomène évolue formant une colonne éruptive de 11 000 m au-dessus du sommet du volcan avec dispersion des cendres et retombées de lapillis dans les villages de Fiumefreddo, Linguaglossa et la région de Reggio Calabria.

(a) Fontaine de lave d’environ 800 m de haut à l’image de la caméra de surveillance thermique à Monte Cagliato, côté Est de l’Etna. (b) Fin de la fontaine de lave et cône du Cratère Sud-Est recouvert de matière pyroclastique chaude. Image de la caméra de surveillance thermique sur la Montagnola, le haut versant Sud de l’Etna. Les heures des images accusent un retard d’une heure (UTC) par rapport à l’heure locale.

– Le 10e épisode de fontaine de lave au Cratère Sud-Est (CSE) a commencé entre 00h00 et 01h00 environ UTC le 7 mars 2021, lorsqu’un petit flux a été observé depuis les caméras de surveillance de la lave INGV-OE émise par l’évent effusif qui s’est ouvert le 4 mars 2021 à la base du Cratère Sud-Est, et dans le même temps, la reprise de l’activité strombolienne au niveau du cratère a également été observée. À 03h30 UTC, une augmentation de l’activité strombolienne a été enregistrée avec la formation d’un nuage éruptif qui a atteint une hauteur d’environ 5000 m d’altitude. se dispersant vers l’Est . En ce qui concerne la coulée de lave, celle-ci s’est étendue dans la partie supérieure de la Valle del Bove et le front se situait à environ 2900 m d’altitude. À environ 03h50 UTC, le front avait atteint une altitude d’environ 2800 m d’altitude, et de plus, un débordement de lave a également été observé à partir du haut versant oriental du Cratère Sud-Est.

À partir de 04h20 UTC, une nouvelle intensification de l’activité strombolienne a été enregistrée et les fronts des coulées de lave se situaient à une altitude d’environ 2700 m d’altitude. À partir d’environ 06h00 UTC, l’activité strombolienne au Cratère Sud-Est était passée à une fontaine de lave et à 06h20 UTC, elle avait formé une colonne éruptive qui avait bien dépassé la hauteur de 10000 m d’altitude. L’ activité de fontaine a duré environ 1 heure, en fait vers 07:10 UTC elle avait complètement cessé, une faible activité d’émission de cendres est restée au Cratère Sud-Est. Le nuage volcanique s’est dispersé dans le secteur oriental, produisant, comme indiqué par le personnel d’INGV-OE, principalement des cendres et des lapilli , retombant sur les villages de l’Etna de Milo, Fornazzo, Trepunti, Giarre, Macchia di Giarre, Mascali, Riposto et Torre Archirafi. A partir de 09h50 UTC, la reprise de l’activité strombolienne au Cratère Sud-Est est observée: l’activité est intense et alimente un nuage de cendres qui se disperse dans le secteur Est du volcan. À partir d’environ 12 h 10 UTC, cette activité explosive a cessé .

 

Deux images de la caméra de surveillance visuelle sur la Montagnola, montrant comment l’activité du Cratère Sud-Est, en 10 minutes, entre 07h15 et 07h25 heure locale le 7 mars 2021, est passée de faibles explosions stromboliennes (a) au stade de fontaines de lave soutenue et mise en place d’une colonne éruptive (b).

Tremor volcanique:
L’évolution de l’amplitude moyenne du tremor volcanique au cours de la semaine en question a été conditionnée par l’apparition de phases intenses d’activité volcanique au cratère Sud-Est. Les fontaines de lave qui se sont produites le 2, 4 et 7 mars ont porté les amplitudes à des valeurs très élevées et se sont développées en quelques heures. Dans les périodes entre ces épisodes paroxystiques, le tremor est revenu à des valeurs moyennes-basses. De même, les sources du tremor ont été trouvées en correspondance du cratère Sud-Est à des profondeurs comprises entre 2400 et 3000 m au-dessus du niveau de la mer pendant les fontaines, tandis que dans les phases de tremor moyen-bas, elles se sont déplacées en correspondance des cratères de la Bocca Nuova et de la Voragine à des profondeurs plus variables.

Communiqué sur l’activité de l’ETNA  , 09 Mars 2021, 19:14 (18:14 UTC) .

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo , annonce que l’activité strombolienne au Cratère Sud-Est a repris. Quant à l’amplitude moyenne du tremor volcanique à partir de 17h30 GMT, il y a une augmentation, qui est actuellement sur les valeurs moyennes-élevées. La source du tremor est située au Cratère Sud-Est à une profondeur d’environ 2500 mètres au-dessus du niveau de la mer. L’activité infrasonore augmente également et est localisée dans le Cratère Sud-Est. Les données des réseaux de surveillance de la déformation du sol GNSS et inclinométrie ne montrent aucun changement significatif.

Communiqué sur l’activité de l’ETNA  , 10 Mars 2021, 01:48 (00:48 UTC) .

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce qu’après une courte phase de retour, l’amplitude moyenne du tremor volcanique, à partir de 21h30 GMT, a commencé à augmenter pour atteindre le deuxième seuil de niveau, avec une source situé en correspondance avec le Cratère Sud-Est à environ 3000 m au-dessus du niveau de la mer. L’activité infrasonore est également soutenue à la fois dans la vitesse d’occurrence et dans l’énergie des événements. La localisation des événements infrasonores reste avec le Cratère Sud-Est. L’activité strombolienne du Cratère Sud-Est est passée au stade de fontaine de lave, la coulée de lave est alimentée et a atteint une altitude d’environ 2200 mètres au-dessus du niveau de la mer. En raison de la couverture nuageuse, il n’est pas possible d’observer l’activité en cours en continu. Les données du réseau GNSS ne montrent pas de variations significatives, tandis que le réseau inclinométrique présente de modestes variations de concomitance avec l’activité en cours.

l’activité de la fontaine de lave au Cratère Sud-Est s’est terminée à 03h30 UTC, l’émission de lave qui se développe le long du versant Ouest de la Valle del Bove continue d’être modérément alimentée au moment où le front de lave a atteint l’altitude d’environ 1800 m au-dessus du niveau de la mer .

Source : INGV.

Photos : Gio Giusa , Boris Behncke , INGV , Fabrizio Zuccarello .

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: du 01 Mars 2021 au 07 Mars 2021 , Arequipa, 08 Mars 2021.
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés, c’est-à-dire avec l’enregistrement d’une moyenne de 85 explosions quotidiennes , avec des colonnes de cendres et de gaz jusqu’à 2 km d’altitude au dessus du sommet du volcan et leur dispersion consécutives . Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n’est attendu concernant l’ activité éruptive.

L’IGP a enregistré et analysé l’occurrence de 1867 tremblements de terre d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques à l’intérieur du volcan Sabancaya. Une moyenne de 85 explosions a été enregistrée quotidiennement , ce qui correspond à une augmentation de 54 % par rapport à Janvier 2021. Au cours de cette période, les tremblements de terre de type Volcano-Tectoniques (VT) associés à des fracturations rocheuses ont été localisés principalement dans le Sud-Est et le Nord-Est du Sabancaya et ont présenté des magnitudes comprises entre M2,1 et M2,6 

Le suivi de la déformation de la structure volcanique à l’aide de techniques GNSS (traitées avec des orbites rapides) ne présente pas d’anomalies significatives. Cependant, de manière générale, un processus d’inflation a été observé dans le secteur  Nord ( environs du volcan Hualca Hualca ). La surveillance visuelle a permis d’identifier des colonnes de gaz et de cendres jusqu’à 2 km d’altitude au dessus du sommet du volcan , qui étaient dispersées vers les secteurs Sud-Ouest , Sud ,Ouest et Nord- Ouest du Sabancaya.  

RECOMMANDATIONS
• Garder le niveau d’alerte volcanique en orange.
• Ne pas s’ approcher dans un rayon de moins de 12 km du cratère.

Source : IGP.

Photo : Photovolcanica , http://www.photovolcanica.com/VolcanoInfo/Sabancaya/Sabancaya2016_00249.JPG

 

Saint Vincent , Soufrière Saint Vincent :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN LA SOUFRIÈRE , 08 MARS 2021 ,  20h00 .

-L’équipe de surveillance a effectué une visite au volcan La Soufrière la semaine dernière pour des observations visuelles et une étude par drone du dôme. Une autre visite a été faite aux sources chaudes de la rivière Wallibou pour des prélèvements d’eau, des mesures de gaz et de température.
Des mesures ont également été effectuées sur le dioxyde de carbone dans le sol le long du lit de la rivière Wallibou.

-Des conditions météorologiques claires au sommet du volcan ont permis de prendre des photographies aériennes, mais aucun nouveau volume n’a été obtenu en raison de problèmes techniques avec les images. Les observations visuelles du volcan pendant la visite ont confirmé que la croissance lente du dôme se poursuit avec le front Sud-Est du dôme maintenant aligné avec la fumerolle préexistante sur le dôme de 1979.

 

Aucune nouvelle donnée n’est disponible sur le gaz provenant du volcan.

La sortie continue de magma sur le fond du cratère se poursuit avec des changements périodiques du taux de croissance du dôme.
Le gaz provenant du dôme continue de causer des dommages à la végétation dans les zones à flanc de colline sur le côté Sud-Ouest du volcan. Ces gaz sont devenus plus acides et ont la capacité de causer des dommages respiratoires aux êtres humains, ce qui peut entraîner une perte de conscience et même une asphyxie. Il peut également y avoir un effet corrosif sur la peau et les yeux, même avec une courte exposition. Il est donc impératif d’éviter de visiter le site du volcan La Soufrière.

L’Organisation nationale de gestion des urgences rappelle au public qu’aucun ordre ou avis d’évacuation n’a été émis.
NEMO continue d’appeler le public à s’abstenir de visiter le volcan La Soufrière, en particulier de pénétrer dans le cratère, car cela est extrêmement dangereux.

Source : UWI.

Photo : Nemo .

 

Equateur , Sangay :

Information ,  VOLCÁN SANGAY Nº 2021-034 , Quito, mardi 9 mars 2021 .

Hier, 9 mars 2021, à 17h30 (TL), les images satellites continuent d’observer l’émission de cendres du volcan Sangay, dont le nuage est dirigé vers le Nord-Nord-Ouest et qui pourrait générer de légères chutes de cendres dans la province de Chimborazo (éventuellement le canton de Riobamba et Licto), il est recommandé de prendre les précautions nécessaires.

Image satellite GOES-1

La station sismique SAGA enregistre un signal haute fréquence depuis 10h25 (TL), éventuellement associé à l’apparition de coulées de boue et de débris (lahars) qui descendent à travers les ravins du volcan Sangay suite à la présence de pluies dans le secteur . Ce phénomène est récurrent dans la période éruptive actuelle puisque les pluies sur le volcan remobilisent la matière accumulée sur les flancs. La proximité des rivières et de leurs affluents n’est pas recommandée.

Source : IGEPN.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search