10 Décembre 2019. FR . Nouvelle Zélande : White Island , Kamchatka : Avachinsky , Pérou : Ubinas, Pérou , Sabancaya , Italie / Sicile : Etna .

Home / Avachinsky / 10 Décembre 2019. FR . Nouvelle Zélande : White Island , Kamchatka : Avachinsky , Pérou : Ubinas, Pérou , Sabancaya , Italie / Sicile : Etna .

10 Décembre 2019. FR . Nouvelle Zélande : White Island , Kamchatka : Avachinsky , Pérou : Ubinas, Pérou , Sabancaya , Italie / Sicile : Etna .

10 Décembre 2019.

 

Nouvelle Zélande , White Island : 

Bulletin d’alerte volcaniqueWI – 2019/14 , Mar 10 déc 2019 11:40 AM; Volcan White Island
Le niveau d’alerte volcanique reste à 3
Le code couleur de l’aviation reste à l’ Orange.

Depuis l’éruption d’hier après-midi, aucune autre éruption ne s’est produite. Les jets entraînés par la vapeur et le gaz se produisent toujours à partir de la zone de ventilation active. Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 3.
Une éruption s’est produite sur Whakaari / White Island à 14 h 11 le lundi 9 décembre, malheureusement avec des conséquences tragiques. Nous exprimons nos sincères condoléances aux familles touchées.
Depuis l’éruption, l’activité sismique a chuté à de faibles niveaux et il n’y a plus eu d’activité éruptive. Cependant, nous observons toujours des jets de vapeur et de boue localisés depuis la zone d’évents actifs.


Au cours des 24 prochaines heures, nous estimons une probabilité égale d’absence d’éruption ou d’une éruption de taille plus petite / similaire qui aurait un impact sur le plancher du cratère principal. Il y a un niveau élevé d’incertitude associé à cette estimation. Nous estimons également que le scénario le moins probable est une éruption plus importante. Il y a une très faible probabilité d’impact de cendres sur le continent, mais le gaz peut être dissipé selon la direction du vent dominant.
Notre équipement de surveillance fonctionne et nous continuons de suivre de près la situation sur l’île. Nous tenterons de collecter des données supplémentaires sur les gaz en suspension dans l’air (CO2 et SO2) plus tard cet après-midi pour aider au pronostic futur du volcan.

Bulletin d’alerte volcaniqueWI – 2019/15 , Mar 10 déc 2019 16:20; Volcan White Island
Le niveau d’alerte volcanique reste à 3
Le code couleur de l’aviation reste à l’ Orange

Depuis ce matin, l’activité sismique est restée faible, mais nous continuons à voir des jets périodiques de vapeur et de gaz provenant de la zone des évents actifs.  Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 3.
Au cours de la journée, aucun changement substantiel n’est à signaler. L’activité sismique reste faible et il n’y a pas eu d’autre activité éruptive. Nous continuons de voir des jets de vapeur et de boue localisés depuis la zone des évents actifs..

Notre équipement de surveillance fonctionne bien, malgré certains sites recouverts de cendres. Nous avons terminé avec succès une étude sur les gaz en suspension dans l’air (CO2, H2S et SO2) et fait des observations sur la zone de l’évent et les impacts de l’éruption. Les résultats de l’enquête sur le gaz seront inclus dans la prochaine mise à jour des informations.
Au cours des 24 prochaines heures, nous estimons toujours une probabilité égale d’absence d’éruption ou d’une éruption de taille plus petite / similaire qui aurait un impact sur le plancher du cratère principal, sur la base de nos observations et mesures. Il y a un niveau élevé d’incertitude associé à cette estimation et nous travaillons à réduire cette incertitude. Nous estimons également que le scénario le moins probable est une éruption plus importante. Il y a une très faible probabilité d’impact de cendres sur le continent, mais les gens peuvent sentir le gaz, selon la direction du vent dominant.
Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 3. Le code de couleur de l’aviation reste à orange.

Source : Geonet / Geoff Kilgour / Volcanologue de garde.

Photos : David McClelland / abc.net.au , Sky Alert / Gamboa Juan.

 

 

Kamchatka , Avachinsky :

Comme l’a signalé « Kam 24 », des spécialistes de la branche Kamchatka du conseil d’experts russe sur les prévisions sismiques, les risques sismiques et l’évaluation des risques (KF RES) ont conclu que la probabilité d’une éruption de l’ Avachinsky au cours du mois prochain a augmenté . Les conclusions sont basées sur un ensemble de données géophysiques et sismologiques obtenues dans la branche Kamchatka du SERVICE DE GÉOPHYSIQUE DU RAS (KF Fitz EGS RAS).

Volcan Avachinsky dans la nuit du 9 décembre. C ‘ est comme ça que la fissure brille sur le côté Ouest du sommet.

Le volcan Avachinsky est situé à coté de petropavlovsk-Kamchatsky à une distance d’environ 26-30 kilomètres. La dernière fois que le volcan est entré en éruption , c’était en 1991 . L’Avachinsky, comme beaucoup de stratovolcans, dans son histoire, a connu une éruption explosive, ce qui a entraîné son effondrement au sommet. Selon les scientifiques, cela s’est passé il y a environ 30 mille ans. L ‘ explosion a été dirigée vers le Sud-Ouest, et sa puissance était telle que les débris du volcan effondré ont atteint la côte de l’ avachinskaya guba, où se trouve la partie Nord de Petropavlovsk-Kamchatsky. Depuis, un nouveau pic s’est formé dans l’entonnoir restant (Caldera).

L’activité du volcan Avachinsky est en augmentation.
Aujourd’hui, 9 décembre, tôt le matin, les premières incandescences ont été enregistrées dans le cratère du volcan.
Comme nous l’avons déjà noté, un groupe de sismologues composé de: Yakovenko V., Koneva A., Yashchuk V.V. et Bichenko A. N., un employé du parc naturel des volcans du Kamtchatka, a tenté de gravir le sommet du volcan.

Malheureusement, les scientifiques n’ont pas pu avancer davantage, une forte contamination au gaz a été enregistrée. Les spécialistes ont nettoyé les panneaux solaires, ainsi que vérifié et réglé les appareils situés dans le bunker à une altitude de 2100 m.
D’autres signes de l’augmentation de l’activité du volcan Avachinsky ont été révélés et confirmés.

Escalader le volcan, tout en étant dans un rayon de 5 km de celui-ci, n’est toujours pas recommandé.

Source : Kam 24 via Sherine France.

Photos : Kam 24 , Евгений Карпов

 

Pérou , Ubinas :

Période d’analyse: 2 au 8 décembre 2019 . Arequipa, 9 décembre 2019.
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Ubinas reste à de faibles niveaux. À ce jour, l’énergie des tremblements de terre qui sont associés à la remontée du magma à la surface a considérablement diminué. Il y a des émissions faibles et sporadiques de gaz bleuâtres (d’origine magmatique) et de vapeur d’eau, observées au moyen de caméras de surveillance. Selon ce scénario, la possibilité d’apparition d’explosions volcaniques et / ou d’émissions de cendres est faible.

Au cours de la période du 2 au 8 décembre, l’IGP a enregistré et analysé un total de 128 événements sismiques associés au processus éruptif du volcan Ubinas, ceux-ci principalement de type Volcano-Tectonique (VT), liés à la fracturation des roches à l’intérieur du volcan . En moyenne, 12 tremblements de terre ont été enregistrés par jour, tous de magnitude inférieure à M1,8. Les signaux sismiques qui sont liés à la remontée du magma (type hybride) ont diminué, tant en nombre d’événements (6 tremblements de terre quotidiens) qu’en énergie qu’ils génèrent. Il est à noter qu’aucune explosion volcanique n’a été enregistrée depuis le 12 septembre dernier.

Les caméras de surveillance ont enregistré des émissions légères et sporadiques de gaz bleus (d’origine magmatique) et de vapeur d’eau avec des hauteurs inférieures à 500 m au-dessus du sommet du volcan. Le suivi de la déformation de la structure volcanique, à l’aide de données GNSS (traitées avec des orbites rapides), n’enregistre pas d’anomalies. La surveillance par satellite MIROVA n’a pas non plus enregistré d’anomalies thermiques dans le volcan.

Source et photo : IGP.

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: 2 au 8 décembre 2019 . Arequipa, 9 décembre 2019 .
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya s’est maintenue à des niveaux modérés; c’est-à-dire avec l’ enregistrement d’explosions modérées continues et d’émissions conséquentes de cendres. En conséquence, pour les jours suivants, aucun changement significatif de leur activité n’est attendu.

L’analyse des enregistrements obtenus du réseau sismique du volcan Sabancaya pour la période du 2 au 8 décembre 2019 a permis d’identifier la survenue d’environ 1225 tremblements de terre d’origine volcanique, dont le pourcentage le plus élevé est associé à la circulation de fluides (magma, gaz, etc.) à l’intérieur du volcan. Au cours de cette période, il y a eu en moyenne 22 explosions quotidiennes d’intensité moyenne à faible.

Le suivi de la déformation de la structure volcanique, à l’aide de données GNSS (traitées avec des orbites rapides), ne présente pas d’anomalies significatives. La surveillance visuelle, à l’aide de caméras de surveillance, a permis d’identifier la présence de colonnes de gaz et de cendres jusqu’à 4,2 km d’altitude au dessus du sommet du volcan, qui se sont dispersées dans les secteurs Nord-Est, Nord, Sud-Est et Sud du Sabancaya. La surveillance par satellite a permis d’identifier, sur le volcan, la présence de 4 anomalies thermiques de valeurs comprises entre 1 MW et 12 MW, associées à la présence d’un dôme de lave dans le cratère du volcan , d’environ 240 m de diamètre.

PERSPECTIVES :
Pour la semaine suivante, la présence d’un dôme de lave à l’intérieur du cratère du volcan sur le Sabancaya amène à présenter 3 scénarios possibles:
Scénario 1: correspond à une activité explosive légère à modérée telle que celle enregistrée sur le Sabancaya ces dernières années, associée, bien entendu, à la croissance lente ou à la remontée du dôme de lave.
Scénario 2: croissance et effondrement du dôme de lave avec génération de coulées pyroclastiques de faible volume.
Scénario 3: correspond à des éruptions effusives liées à la localisation des coulées de lave.

Source : IGP 

Photo : Ingemmet .

 

Italie / Sicile , Etna :

L’activité éruptive dans les cratères sommitaux de l’Etna se poursuit ce 9 décembre 2019. Quelques explosions sur le Nouveau Cratère Sud-Est ont produit de petites bouffées de cendres foncées ( photo). Pendant la soirée, des lueurs étaient également visibles dans le cratère de la Voragine , et dans le cratère du Nord-Est  . La vue sur la photo est orientée au Sud.

Source : INGV Vulcani.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search