22 Fevrier 2018. FR. Mayon , San Miguel ( Chaparrastique) , Pacaya , Turrialba , Irazu , Poas , Rincon de la Vieja .

Home / blog georges Vitton / 22 Fevrier 2018. FR. Mayon , San Miguel ( Chaparrastique) , Pacaya , Turrialba , Irazu , Poas , Rincon de la Vieja .

22 Fevrier 2018. FR. Mayon , San Miguel ( Chaparrastique) , Pacaya , Turrialba , Irazu , Poas , Rincon de la Vieja .

22 Février 2018.

 

Mayon , Philippines :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN MAYON , 22 février 2018 , 08:00 A.M.

L’activité du Mayon au cours des dernières 24 heures a été caractérisée par des fontaines de lave sporadiques, des coulées de lave et un dégazage du cratère sommital. Entre 7h34 hier et 4h06 ce matin, le réseau sismique a enregistré quatre-vingt (80) événements sismiques discrets associés à des fontaines de lave partiellement obscurcie qui ont duré de deux (2) à quarante-neuf (49) minutes et ont été accompagnées de grondements et des bruits d’explosion audibles au-delà de 10 kilomètres du cratère du sommet. Des fontaines de lave incandescentes d’une hauteur de 100 à 600 mètres ont généré des panaches de cendres blanches / grises qui se sont élevées de 100 à 800 mètres au dessus du sommet avant de dériver vers l’Ouest-Sud-Ouest et le Sud-Ouest. Sept (7) épisodes d’événements de densités pyroclastiques (PDC) causés par des effondrements de lave ont été observés visuellement entre 13h44 et 15h05 hier, le long des gorges de Miisi, Basud et Bonga-Buyuan à moins de deux kilomètres du cratère sommital. Les coulées de lave se sont maintenues à 3,3 km, 4,5 km et 900 mètres respectivement dans les ravins de Miisi, Bonga et Basud depuis le cratère sommital. Les courants de densité pyroclastique ou PDC sont restés confinés sur 4,6, 5,2 et 4,2 kilomètres respectivement dans les gorges de Miisi, Bonga et Basud.

Un total de cent quarante-trois (143) séismes volcaniques, correspondant à la recharge du magma sous l’édifice et aux événements d’ effondrements de laves, ont été enregistrés par le réseau de surveillance sismique du Mayon. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) ont été mesurées en moyenne à 4 273 tonnes / jour le 21 février 2018. Le tiltmètre électronique et le GPS en continu enregistrent toujours un gonflement  soutenu de l’édifice depuis novembre et octobre 2017, compatible avec la pressurisation par intrusion magmatique.

Le niveau d’alerte 4 reste actif sur le volcan Mayon. Il est fortement recommandé au public d’être vigilant et de ne pas pénétrer dans la zone dangereuse de huit (8) kilomètres de rayon et d’être vigilant contre les courants de densité pyroclastique, les lahars et les coulées de sédiments le long des canaux drainant l’édifice. Les autorités de l’aviation civile doivent également conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du sommet du volcan car les cendres provenant de toute éruption soudaine peuvent être dangereuses pour les aéronefs.

Le DOST-PHIVOLCS maintient une surveillance étroite du volcan Mayon et tout nouveau développement sera communiqué à toutes les parties prenantes concernées.

Source : Phivolcs

 

San Miguel ( Chaparrastique) , El Salvador :

Rapport spécial n ° 1
Petite émission de gaz et de cendres sur le volcan Chaparrastique. Date et heure de publication: 2018-02-19 13:20:00.

Ce jour à 08h00 ( 19 Février 2018) le volcan Chaparrastique a initié un processus de dégazage soutenu, avec de faibles émissions de cendres. Le panache n’a pas dépassé 350 mètres de hauteur au dessus du cratère et a été déplacé par les vents dans la direction Sud-Ouest du cratère  . Une activité similaire s’était présentée les 14 et 15 janvier 2018.
Le réseau d’observateurs locaux signale des odeurs de soufre dans la ferme de La Piedra et des cendres tombent dans la zone du cratère, ce qui indique que les matières émises ont été déposées dans la partie supérieure du volcan.

Figure 1. Phases de dégazage observées entre 8h00 et 11h00 de ce jour, lundi 19 février.

Au cours des dernières 24 heures, la vibration sismique du volcan est restée entre 69 et 154 unités RSAM, avec une moyenne de 91 unités, alors que la normale est de 150 unités. Des tremblements de terre discrets de faible magnitude et des changements dans les vibrations sismiques sont associés au mouvement des gaz magmatiques à l’intérieur du volcan (Figure 2).

 

Figure 2. Évolution de la vibration sismique du volcan Chaparrastique associée aux émissions de gaz et de cendres

Le MARN poursuit la surveillance systématique du volcan et maintient une communication étroite avec la Direction générale de la protection civile et les observateurs locaux; Il appelle également les touristes et les alpinistes à rester à l’écart du sommet du volcan en raison des changements soudains de l’ activité qui se produisent souvent.

Source : Snet

 

Pacaya , Guatemala :

Type d’activité: Strombolienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Situation géographique: 14 ° 22’50˝Latitude N; 90 ° 36’00˝Longitude W.
Hauteur: 2,552msnm.
Conditions météo : Claires
Vent: ouest. Précipitations: 0.0 mm.

 

Activité:
On observe la persistance d’ une fumerolle blanche / bleue modérée qui se déplace vers le Sud-Est du volcan. Il se maintient de faibles explosions stromboliennes à une altitude de 30 mètres au-dessus du cratère Mackenney, sur le flanc Sud-Ouest ou une coulée de lave de 150 mètres de longueur est maintenue. La nuit, il est possible d’observer l’incandescence dans le cratère. La station sismique PCG enregistre le tremor interne (vibration) dû au dégazage.

Source : Insivumeh

Photo : Berner Villela

 

Turrialba, Irazú , Poas , Rincon de la Vieja , Costa Rica :

Rapport sur l’état des volcans Turrialba, Poás, Irazú et Rincón de la Vieja au cours des dernières 24 heures, mis à jour le 19 février 2018 à 13h00.

Volcan Turrialba:
Au cours des dernières 24 heures, le volcan Turrialba maintient une émission continue de vapeur d’eau et de gaz à haute température, ainsi que des aérosols très fins de manière passive (non explosive) à environ 100 / 200 m au-dessus du cratère Ouest. L’ incandescence continue d’être présente dans le cratère Ouest en raison de la sortie des gaz à des températures élevées (600-700 ° C) et de la couleur des roches qui forment les parois de l’intérieur du cratère.
Le niveau d’activité sismique est resté très faible et a consisté principalement en séismes discrets de type LP (longue période) liés au mouvement des fluides dans les fissures et les cavités à l’intérieur du massif volcanique et au dégazage au travers des fumerolles.

À la suite de l’émission constante de cendres volcaniques au cours de la première moitié de Février 2018, les résidents de El Pizote en Dulce Nombre de Tres Rios ont fait état d’une quantité importante de cendres transportées dans l’aqueduc d ‘eau du canal AyA  le 15 Février . Les cendres du Turrialba sont de nature acide avec un pH d’environ 3,5, en raison de l’acidité ionique  d’origine magmatique qui est adsorbée à la surface de celles-ci, par conséquent, elles peuvent affecter la qualité de l’eau et l’environnement en général. Depuis le 16 février et aujourd’hui 19 février, l’émission de cendres est restée très faible et très sporadique. Les vents prédominants ont dirigé le panache principalement vers le Nord-Ouest et l’ Ouest-Sud-Ouest. On rapporte de petites chutes de cendres à Guadalupe et la perception de l’odeur du soufre à Guadalupe et à Sabanilla de Montes de Oca.

Le 17 février 2018, les ratios des gaz ont montré un saut significatif dans le rapport des gaz  CO2 / SO2 = 6,7, suivi d’une diminution des rapports, CO2 / SO2 = 2,5 (au 19 février 2018), suggérant la remontée d’un corps de magma frais d’un niveau relativement profond vers la surface.

Volcan Irazú :
Le nouveau lac qui se forme et se développe dans le cratère principal du volcan Irazú (diamètre 800 m et profondeur 270 m  , estimé depuis El Mirador) depuis septembre 2017, a maintenant en février 2018 une profondeur et un volume d’eau estimés à 190 000 m3 (190 x 106 litres) . Au cours d’un mois, entre Janvier et Février 2018, le niveau du lac a augmenté de 1 mètre.

À l’heure actuelle, aucune anomalie thermique ou émission importante de gaz n’est observée au fond du cratère ou dans le lac. Le lac a une couleur verte brillante.

Volcan Poas:
Aucune émission de cendres n’est détectée ou observée, seulement de la vapeur s’échappant et des gaz fumeroliens de températures modérées (environ 100 ° C ou plus) au travers des fumerolles aériennes et sous-marines présentes dans le fond et sur la rive du nouveau Lac de cratère acide qui a commencé à se former à la mi-janvier 2018. Le lac présente une réduction modérée de son niveau et une évaporation à sa surface, principalement dans la région centrale et autour de Boca B (Fumarola Azufrada), actuellement sous l’eau.

Le niveau de l’activité est très faible, les sismographes enregistrent en général des signaux liés à l’activité fumerolienne hydrothermale et issus de facteurs environnementaux (vent, pluie, vibrations, activités anthropiques).

Volcan Rincón de la Vieja :
L’activité sismique est faible et les signaux enregistrés par les sismographes sont associés au bruit environnemental. Aucune explosion hydrothermale n’a été enregistrée ou observée dans le cratère actif du Rincon.

Source : Ovsicori

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search