21 Janvier 2018. FR. Mayon , Kilauea , Turrialba , Poas , Pacaya .

Home / blog georges Vitton / 21 Janvier 2018. FR. Mayon , Kilauea , Turrialba , Poas , Pacaya .

21 Janvier 2018. FR. Mayon , Kilauea , Turrialba , Poas , Pacaya .

21 Janvier 2018.

 

Mayon , Philippines :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN  MAYON  , 21 janvier 2018  , 8:00 A.M.

L’effusion de lave  du nouveau dôme de lave au sommet et les effondrements de lave ont caractérisé l’activité éruptive du volcan Mayon au cours des dernières 24 heures. Quatorze (14) éboulements et dix (10) flux de densité pyroclastique ou PDC ont été enregistrés par le réseau de surveillance sismique du Mayon. Les événements de chutes de pierres ont été générés par l’effondrement du front et des bords de la coulée de lave qui avance dans le ravin Miisi et par la chute de parties du dôme du sommet dans  le ravin  Gully. Actuellement, la coulée de lave de Miisi a progressé de trois (3) kilomètres depuis le cratère sommital à l’intérieur de la zone de danger permanent (ZDP). De faibles nuages ​​de cendres ont été projetés à la suite des chutes de pierres ainsi que de la désintégration persistante de la lave sur le front avançant de la coulée de lave Miisi avant de dériver vers le Sud-Ouest. Pendant la nuit, on a observé une lueur dans le cratère avec un écoulement de roches incandescentes le long du ravin Miisi. Les émissions de dioxyde de soufre ont été mesurées à une moyenne de 954 tonnes / jour le 20 janvier 2018. Les mesures électroniques d’inclinaison indiquent un gonflement   durable de l’édifice depuis novembre 2017, compatible avec la pressurisation par intrusion magmatique.


Le niveau d’alerte 3 reste en vigueur sur le volcan Mayon, ce qui signifie qu’il se trouve actuellement dans un niveau relativement élevé d’agitation et qu’une éruption dangereuse est encore possible en quelques semaines ou même plusieurs jours. Il est fortement recommandé au public d’être vigilant et de ne pas pénétrer dans la zone de danger permanent de six (6) kilomètres et la zone de danger prolongée de 7 kilomètres sur les flancs Sud en raison du risque de chutes de pierres, de glissements de terrain , d’ explosions soudaines ou d’un effondrement du dôme pouvant générer des flux volcaniques dangereux. Une vigilance accrue contre les courants de densité pyroclastiques, les lahars et les écoulements chargés de sédiments le long des canaux drainant l’édifice est également conseillée. Les autorités de l’aviation civile doivent également conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du sommet du volcan car les cendres provenant de toute éruption soudaine peuvent être dangereuses pour les aéronefs. Selon le profil des vents saisonniers, des chutes de cendres peuvent très probablement se produire du côté Sud-Ouest du volcan.

Le DOST-PHIVOLCS maintient une surveillance étroite du volcan Mayon et tout nouveau développement sera communiqué à toutes les parties prenantes concernées.

Source : Phivolcs

 

Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE

Résumé de l’activité:
Pas de changement significatif. Le Kīlauea continue son éruption à son sommet et à partir de l’évent Pu’u’Ō’ō sur la zone de Rift Est. L’écoulement de lave de l’épisode 61g produit une activité de flux de surface dispersée et la lave ne pénètre pas dans l’océan. Les coulées de lave ne représentent aucune menace pour les communautés avoisinantes en ce moment. Vendredi matin, une chute de pierres dans le lac de lave au sommet du Kīlauea a produit une explosion de débris qui a recouvert une zone autour du bord Sud-Est du cratère Halema’uma’u. Avant l’explosion, le lac de lave se trouvait à 39 m (128 pi) sous le plancher du cratère Halema’uma’u et il a peu changé pendant la nuit.

Observations du Sommet:
Les inclinomètres du sommet continuent d’enregistrer une inclinaison déflationniste. Tôt vendredi matin, une chute de pierres du mur du cratère Halema’uma’u a plongé dans le lac de lave produisant une explosion éphémère d’éclaboussures et de rochers qui ont recouvert une zone autour de l’ancien point de vue des visiteur. Les débris sont tombés jusqu’au parking de l’ Halema’uma’u. Avant l’éboulement, le lac de lave se trouvait à 39 m (128 pi) sous le plancher du cratère  Halema’uma’u et le niveau a peu changé du jour au lendemain. Les taux d’émission de dioxyde de soufre restent élevés. La sismicité est à des niveaux normaux, avec des fluctuations de tremor liées à la vigueur des éclaboussures du lac de lave.

 Observations sur  Pu’u’Ō’ō :
Les inclinomètres de Pu’u’Ō’ō n’ont enregistré aucun changement significatif au cours de la journée passée. Le taux d’émission de dioxyde de soufre provenant des évents de la zone Est du Rift reste significativement inférieur au taux d’émission du sommet.

igepn

Observations des coulées de lave:
L’écoulement de l’épisode 61g est toujours actif, mais aucune lave ne coule dans l’océan. L’activité du flux de lave de surface continue sur la partie supérieure du champ d’écoulement près de Pu’u’Ō’ō, sur le Pali, et dans des zones dispersées le long de la plaine côtière. Ces coulées de lave ne représentent aucune menace pour les communautés avoisinantes en ce moment.

Source : HVO

Photos : Bruce Omori , HVO

 

Turrialba, Poas , Costa Rica :

Rapport quotidien de l’état des volcans  Turrialba et Poás: 19 janvier 2018, mise à jour à 11h00.

Volcan Turrialba  : activité au cours des dernières 24 heures
L’activité sismique au cours des dernières 24 heures est faible, avec des séismes sporadiques de type LP, de faible amplitude et de courtes périodes de tremors de faible amplitude (par exemple, de 08h00 à 09h15, heure locale). Ces événements volcaniques sont associés aux mouvements des fluides (eau, gaz et / ou magma) sous le bâtiment volcanique. La nébulosité dans la région ne permet pas une observation directe du volcan, mais ces signaux indiquent un dégazage, comme cela a été observé durant les jours précédents.


Dans l’après-midi du 18 janvier, vers 18 h (heure locale), une forte augmentation de gaz SO2 a été détectée à la station Coronado, associée aux émissions du Turrialba. Il n’y a eu aucun rapport de perception d’odeur de soufre par le public.
Au moment de ce rapport, les vents au sommet du volcan sont principalement dirigés vers le Sud-Ouest.

Volcan Poás: activité au cours des dernières 24 heures
Le niveau d’activité sismique est très faible. En général, les signaux sismiques enregistrés sur le Poas sont générés par le bruit de fond produit par des facteurs externes.
Aucune émission de cendres n’a été détectée. La nébulosité dans la région ne permet pas une observation directe du volcan.
Au moment de ce rapport, les vents au sommet du volcan sont principalement dirigés vers le Sud-Ouest.

En raison des pluies constantes de ces derniers jours, ainsi que de la fermeture des conduits de dégazage , la lagune dans le cratère du volcan Poás s’est de nouveau reformée.

Source : Ovsicori

 

Pacaya , Guatemala :

BULLETIN VULCANOLOGIQUE SPÉCIAL BEPAC # 003-2018  , Guatemala 20 JANVIER 2018, 07:35 heures (heure locale) Flux de lave sur le volcan PACAYA .

Type d’activité: Strombolienne.
Morphologie: stratovolcan composite
Situation géographique: 14 ° 22’50˝ Latitude N; 90 ° 36’00 Longitude W.
Altitude : 2,552msnm.

L’activité du volcan Pacaya persiste, avec de faibles explosions stromboliennes. Cette activité construit et détruit en permanence une partie du cône de scories à l’intérieur du cratère Mackenney
Depuis 3 heures aujourd’hui est rapporté par l’Observatoire du volcan Pacaya (OVPAC) un flux de lave de 400 mètres de long qui descend du cratère vers l’Ouest, dans la zone d’effondrement, provoquant des glissements de terrain devant la coulée.
Cette activité est normale au sein d’un volcan strombolien tel que le Pacaya, et la surveillance sismique et visuelle est maintenue en raison de tout changement brusque d’activité.

Pour ce qui précède, l’INSIVUMEH recommande:
A SE-CONRED: Soyez conscient de l’activité du volcan Pacaya, en raison de tout changement d’activité.
À la DIRECTION GÉNÉRALE DE L’AVIATION CIVILE: Rester en attente sur l’activité.
AU PARC NATIONAL DU PACAYA; Maintenir l’interdiction d’escalader le cratère, pour  les guides et les touristes, car cela peut générer des explosions avec des projections autour du cratère Mackenney qui peuvent causer de graves dommages.

Source : Insivumeh .

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search