06 Décembre 2017. FR. Agung , Villarica , Ertaale , Klyuchevskoy , Copahue .

Home / agung / 06 Décembre 2017. FR. Agung , Villarica , Ertaale , Klyuchevskoy , Copahue .

06 Décembre 2017. FR. Agung , Villarica , Ertaale , Klyuchevskoy , Copahue .

06 décembre 2017.

 

Agung , Indonésie :

Sur la base de l’analyse des données visuelles et instrumentales et compte tenu des menaces potentielles de danger,  le 27 Novembre 2017 à 06h00, le G. Agung repassait du statut de niveau III (SIAGA) au niveau IV (AWAS). Depuis hier et jusqu’à aujourd’hui visuellement le volcan est clairement visible jusqu’à l’apparition de la brume . La fumée s’élevant du cratère est mince , de pression moyenne , blanche et atteint une hauteur d’environ 1500-2000 m au-dessus du pic et s’incline vers l’Ouest et  l’Est. La nuit, il y a eu un bref aperçu de la lueur de la lave incandescente dans le cratère. Ce jour , il n’y a pas d’éruption explosive et un tremor a été enregistré « hors échelle », à 14h41 , de 18 minutes et à 16h26Les e  pendant 24 minutes.

Les enregistrements des sismographes en date du 05 Décembre 2017 ont noté:
12 tremblements de terre volcaniques peu profonds (VB)
4  tremblements de terre volcaniques profonds (VA)
Aucun séisme tectonique local .
Aucun séisme d’ éruption explosive .
44 évènements de type Basse fréquence.
1 tremor harmonique.
Un tremor continu avec une amplitude de 1 à 24 mm et une valeur dominante de 1 mm.

En date du 06 Décembre 2017 (de 00:00 à 06:00 ) il a été enregistré:
Aucun séisme d’ émission
8  Tremblements de terre basses fréquences.
5  tremblements de terre volcaniques peu profonds (VB)
3  tremblements de terre volcaniques profonds (VA)
Aucun séisme tectonique local .
Un tremor continu avec une amplitude de 1 à 2 mm et une valeur dominante de 1 mm.

Recommandations: Les communautés autour du G. Agung et les grimpeurs / visiteurs / touristes ne doivent pas grimper et faire d’activités dans la zone de danger autour du cratère du G. Agung et dans toutes les zones dans un rayon de 8 km autour du cratère . Il a été ajouté une extension sectorielle au Nord-Nord-Est et au Sud-Est-Sud-Sud-Ouest jusqu’à 10 km du cratère du G. Agung. Les risques de zone estimés sont dynamiques et continuellement évalués et peuvent être modifiés à tout moment en fonction des données d’observation les plus récentes du G. Agung.

Source : VSI , Magma .

Villarica , Chili :

Bulletin d’activité du 30/11/2017 .

Il a été enregistré 6484 évènements sismiques , parmi lesquels 6299 ont été classés comme séismes de longue période ( LP ) en relation avec la dynamique des fluides à l’intérieur de l’édifice volcanique, avec des valeurs de déplacement réduits inférieures à 9 cm2. De plus, 185 évènements ont été classés comme séismes volcano- tectoniques (VT) associés à des fracturations de matériaux rigides. L’évènement de plus grande énergie présentait une magnitude locale égale à M 3,7., localisée à une distance de 2,3 km à l’Est-Sud-Est du cratère, à une profondeur de 3,6 km.

Un signal de tremor volcanique,  signal sismique également associé à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan , à partir de la seconde moitié du mois , a présenté une tendance à la hausse en énergie, atteignant une valeur maximale de 13 cm2 au cours de la période considérée. D’autre part, les fréquences dominantes se sont maintenues entre 1,0 et 2,1 Hz.
Les images enregistrées avec les caméras IP installées dans les environs du volcan, lorsque les conditions météorologiques l’ont autorisé , ont montré un dégazage d’ intensité plus faible  , principalement blanchâtre, qui n’a pas dépassé 100 m de hauteur. De plus, l’incandescence nocturne est enregistrée, parfois associée à des explosions mineures au niveau du cratère.
Le capteur d’infrasons a enregistré des explosions mineures associées à l’activité de surface du lac de lave logé dans le cratère principal. La valeur maximale calculée était de 4 Pascals réduits (valeur considérée comme faible).

Photo aérienne (37 000 pieds) du COMPLEXE VOLCANIQUE du VOLCAN VILLARRICA (2 décembre). On observe les cônes parasites, les fissures éruptives, la caldeira, le glacier Turbio-Pichillancahue, le cratère de 200 mètres de diamètre à 2 854 m . et une fumerolle qui s’incline vers le Sud.

Selon les données fournies par trois (3) stations GNSS et deux (2) inclinomètres, aucun changement significatif attribuable à l’évolution de l’activité volcanique interne n’ ont été détectés au cours de cette période.
Aucune émissions de dioxyde de soufre (S02) dans l’atmosphère dans le secteur  du volcan n’a été signalée, selon les données publiées par l’instrument de surveillance de l’ozone (OMI) Groupe de dioxyde de soufre (http://so2.gsfc.nasa.gov/ ) et du service national de données et d’information par satellite de l’environnement (NESDIS) (http://satepsanoine.nesdis.noaa.gov).
Au cours de la période , une augmentation du nombre et de l’intensité des alertes thermiques dans la zone volcanique  , avec une Puissance Volcanique Radiative  (VRP) observée , avec un  maximum de 15 MW rapporté le 28 Novembre  , ce qui est considéré comme modéré, selon les données de l’ Observation de l’activité volcanique (Mirova) (http://www.mirovaweb.it/) .

Durant le mois de Novembre s’est présenté l’enregistrement continu de séismes de type LP, avec une tendance à la hausse, tant en nombre qu’en énergie associée. Ainsi , se détache l’occurrence d’évènements de type sismicité volcano-tectonique, de magnitude intermédiaire en deux périodes ponctuelles, durant les premiers jours du mois , avec des localisations à 10 km au Sud-Sud-Est du cratère, à des profondeurs de 3 km . Un autre évènement a été enregistré, avec une magnitude de M 3,7, avec un épicentre sous l’édifice volcanique. Les valeurs de RSAM et de DR, qui caractérisent le signal de tremor volcanique, ont subi un changement évident de leur énergie , atteignant des valeurs maximales de 13 cm2 , lesquelles représentent un changement dans la dynamique du système volcanique . L’enregistrement d’une activité explosive et infrasonore reflète une instabilité u niveau du lac de lave situé dans le cratère ,en corrélation avec l’éjection de matériaux incandescents dans les environs du cratère. Enfin , une augmentation du nombre et de l’intensité des alertes thermiques par satellite , reflètent une hausse dans l’activité du lac de lave.
Tout ces antécédents indiquent une subtile augmentation dans la dynamique interne du volcan, avec de possibles émissions de matériaux dans la zone du cratère.

Ce matin, le Service national de géologie national et des mines (SERNAGEOMIN) a signalé , au travers de l’Observatoire volcanique des Andes du Sud (OVDAS), le changement du niveau d’alerte volcanique technique du volcan , le passant à Amarillo. En particulier, depuis le 15 novembre de l’année en cours, une augmentation progressive des paramètres de surveillance a été détectée, ce qui reflète une augmentation des processus internes et par conséquent une activité superficielle plus notoire est observée
De plus, l’énergie du signal sismique continue sa tendance à la hausse, tout en enregistrant une sismicité volcano-tectonique autour du volcan. L »augmentation des anomalies thermiques satellites ont ratifié la présence en surface du lac lave et une exposition accrue de celui-ci, générant des explosions depuis  les niveaux inférieurs du cratère, qui ont été détectées par l’intermédiaire du réseau de surveillance et différentes techniques instrumentales et visuelles . Cela peut potentiellement générer des émissions de cendres et des émissions de pyroclastes balistiques (éclaboussures de lave à haute température) dans le voisinage du cratère.

À cet égard, le directeur national du SERNAGEOMIN, Mario Pereira, a déclaré que « ce volcan est surveillé  par 9 stations sismologiques, 4 GPS, 2 inclinomètres, 4 caméras IP, 1 appareil photo  IR, 1  Microphone infrasons , 2 appareils photos DOAS et multigaz, afin que les spécialistes disposent d’une technologie adéquate pour surveiller l’activité volcanique. L’important est que les différentes institutions du système de protection civile disposent d’informations techniques sur ce qui se passe, y compris la carte des dangers potentiels », a déclaré l’autorité.
Tel que défini par le SERNAGEOMIN, le niveau d’alerte jaune implique « Des changements dans les paramètres dérivés de la surveillance qui indiquent que le volcan est au-dessus de sa base de seuil et que le processus est instable et peut évoluer en augmentant ou en diminuant ces niveaux. Il peut être enregistré des phénomènes tels que: des essaims sismiques (certains d’entre eux sont perceptibles), des émissions de cendres, des lahars, des changements morphologiques, des bruits, des odeurs de gaz volcaniques, entre autres; cela peut altérer la qualité de vie des populations dans la zone d’influence volcanique « .

Source : Sernageomin .

Photo : Werner Keller , Capturasur / Landscape

 

Ertaale , Ethiopie :

Un touriste allemand a été abattu et un guide blessé lors d’une visite sur le volcan dans le Nord-Est de l’Ethiopie.
Ils faisaient partie d’un groupe qui s’était rendu sur le volcan Erta Ale.
On ne sait pas qui a mené l’attaque, mais le gouvernement éthiopien a lancé une enquête, rapporte Emmanuel Igunza de la BBC.
La région Afar, qui chevauche la frontière entre l’Érythrée et l’Éthiopie, est connue comme un terrain d’opération pour plusieurs groupes séparatistes.

Il y a cinq ans, le Front démocratique révolutionnaire de l’Afar – le plus important des groupes – a revendiqué la mort de cinq touristes et l’enlèvement de quatre autres dans la région de l’Afar.
Le groupe cherche la création d’une patrie Afar indépendante, qui comprendrait des régions d’Éthiopie, d’Érythrée et de Djibouti.
Malgré les risques, les touristes continuent de visiter le volcan qui se trouve au cœur de la dépression du Danakil,   à 410 pieds (125m) sous le niveau de la mer.
Par certaines mesures, la dépression de Danakil est considérée comme l’un des endroits les plus chauds de la planète, avec une température moyenne de 34,4 ° C, mais seulement de 100 à 200 mm de pluie par an.
A cela s’ajoute le volcan, avec son lac de lave – l’un des six  au monde, selon le rapport de la BBC, ce qui en fait l’un des endroits les plus inhospitaliers de la planète.

Source : BBC

Photo : Georges Vitton

 

Klyuchevskoy , Kamchatka :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Délivré: 05 Décembre 2017 
Volcan: Klyuchevskoy (CAVW # 300260)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: vert
Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2017-258
Localisation du volcan  : N 56 deg 3 min E 160 deg 38 min
Région: Kamtchatka, Russie
Altitude du sommet: 15580 pieds (4750 m)

 

L’ activité gaz-vapeur du volcan Klyuchevskoy le 03 décembre 2017.

Résumé de l’activité volcanique:
Une forte activité gaz-vapeur du volcan était observée durant la période du 02 au 05 Décembre. Une certaine quantité de cendres dans les panaches de gaz et de vapeur a commencé à être détectée à partir de 11h00 UTC le 05 décembre. L’activité du volcan continue.

L’activité gaz-vapeur avec une certaine quantité  de cendres du volcan continue. L’activité en cours pourrait affecter les aéronefs volant à basse altitude.

Hauteur des nuages ​​volcaniques:
15744-16400 ft (4800-5000 m) AMSL . Temps et méthode de détermination du panache de cendres et de la hauteur des nuages: 20171205 / 2310Z – Données vidéo
Autres informations sur les nuages ​​volcaniques:
Distance du panache de cendres / nuage du volcan: 170 mi (170 km)
Sens de dérive du panache de cendres / nuage du volcan: E / azimut 92 deg
Temps et méthode de détermination du panache de cendres / nuage: 20171205 / 2054Z – NOAA 18 (4m5).

Source : Kvert.

Photo : Yu. Demyanchuk, IVS FEB RAS, KVERT ,3/12/2017 .   

 

Copahue , Chili :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV) de la région de Bio Bio , volcan Copahue  le 5 décembre 2017, 23:30 Heure locale (Continental Chili)

Le Service National de Géologie et des Mines du Chili (Sernageomin) divulgue les informations suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau National de Surveillance Volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud. (OVDAS):

Aujourd’hui, mardi 5 décembre à 22h45 heure locale (01h45 GMT), des stations de surveillance installées à proximité du volcan Copahue ont enregistré des événements volcano-tectoniques sismiques, associés à des fracturations de roches  . Les caractéristiques du séisme de plus grande énergie sont les suivantes:

HEURE D’ORIGINE: 22h45 heure locale (01h45 GMT)
LATITUDE: 37.845 ° Sud , LONGITUDE : 71.074 ° Ouest
PROFONDEUR: 4,3 km
MAGNITUDE LOCALE: 4,0 (ML)

OBSERVATIONS
Au moment de la publication de ce rapport, plus de 20 séismes volcano-tectoniques ont été enregistrés.

Le niveau d’avertissement technique volcanique reste au niveau : Niveau vert

Le Sernageomin effectue une surveillance en ligne et informe en temps opportun des changements éventuels dans l’activité volcanique du pays.

Source : Sernageomin.

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search