22/01/2016. Fr. Nevado Del Ruiz , Kilauea , Rokatenda , Bromo .

Home / blog georges Vitton / 22/01/2016. Fr. Nevado Del Ruiz , Kilauea , Rokatenda , Bromo .

22/01/2016. Fr. Nevado Del Ruiz , Kilauea , Rokatenda , Bromo .

22/01/2016.

 

 

Nevado Del Ruiz , Colombie :

 

Niveau d’activité interne du volcan Nevado del Ruiz.
Le niveau d’activité continue au niveau :
Niveau d’activité Jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz,   le Service Géologique Colombien rapporte :

Au cours de la semaine dernière, le système volcanique a continué à montrer un comportement instable. L’activité sismique enregistrée a été principalement associée à la fracturation de la roche dans la structure volcanique. Ce type de sismicité a été localisé principalement dans les zones Sud-Ouest, Nord-Est, Sud-Est et Nord distale du cratère Arenas. Les profondeurs des tremblements de terre au cours de la semaine se situaient entre 1,3 et 7,9 km. Le maximum enregistré était de magnitude 3,2 ml (de magnitude locale), correspondant à un tremblement de terre survenu le 18 Janvier à 03h05 (heure locale), situé dans le secteur Sud-Ouest du cratère Arenas à une profondeur de 2,1 km.

Énorme panache depuis le cratère Arenas du volcan Nevado del Ruiz
La hauteur du panache est estimée à 2 kilomètres. La photo montre également la grande perte de glace sur le dessus de la montagne.
Image capturées exclusivement par la MRC Air Patrol. L’activité sismique au cours des dernières semaines sur le volcan a été persistante et d’alerte de niveau 3 est maintenue.

Quant à l’activité sismique liée à la dynamique des fluides dans les conduits volcaniques, ce type de sismicité  a été caractérisé  par l’apparition de tremors continus et de tremblements de terre longue période (LP). Ces deux types de signaux ont été principalement situés à proximité du cratère Arenas et dans les zones Sud et  Sud-Est du volcan. Le signal de tremor continu avait des niveaux variables et une faible énergie. Ne pas exclure que de nouveaux épisodes de niveaux élevés d ‘énergie de ce signal et la sortie de gaz et de cendres dans l’atmosphère peuvent se produire. Ces processus ont été accompagnés par des anomalies thermiques, lesquelles ont été notées grâce à la surveillance des images satellite fournies par différents organismes, tels que les universités italiennes de Turin et Florence ( portail Mírová ). Ces anomalies thermiques modérées ont été enregistrées les 13, 16 et 18 Janvier, et ont été identifiées près du cratère Arenas , confirmant l’instabilité du volcan Nevado del Ruiz et confirmant que le processus continue d’évoluer.

nevado

Le sommet du Nevado del Ruiz, en comparaison avec la photo au dessus . On se rend compte de l’épaisseur des dépots de cendres qui ont recouvert la totalité des glaciers sommitaux

 

La déformation volcanique mesurée à partir d’inclinomètres électroniques, de systèmes mondiaux de navigation par satellite (GNSS) et d’ images satellitaires, qui enregistrent les changements dans l’inclinaison, la position et la forme du volcan (respectivement) au cours de la dernière période évaluée, n’a pas montré d’importants changements .
Le volcan continue à émettre dans l’atmosphère des quantités importantes de vapeur d ‘eau et de gaz , y compris du dioxyde de soufre (SO2) , comme cela a été estimé  par les stations permanentes SCAN DOAS installées dans la zone du volcan et sur l’imagerie par satellite.
La colonne de gaz, de vapeur et de cendres a atteint une hauteur de 650 mètres au-dessus du sommet du volcan le 14 Janvier. La direction de la dispersion de la colonne est en ligne avec le régime des vents dominants dans la région, qui, pendant la semaine ont montré une direction prédominante vers l’Ouest et le Nord-Ouest   du volcan.

 Source : SGC

 

Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude Sommet : 4091 pi (1 247 m)
Volcan : actuel niveau d’alerte: Surveillance
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Résumé de l’activité:
L’activité éruptive continue au sommet du volcan Kilauea et sur la Rift Zone Est. Les taux de sismicité et de déformation à travers le volcan restent à des niveaux de fond. L’activité dispersée des flux de lave continue sur le champ d’écoulement de lave du 27  Juin , à environ 6 km (4 mi) au Nord-Est de Pu’u’O’o. Ces flux ne représentent actuellement pas une menace pour les communautés avoisinantes.

 

http://hvo.wr.usgs.gov/multimedia/uploads/multimediaFile-1289.jpg

 

Cette photographie a été prise à partir de la fosse Ouest du Pu’u’O’o, et montre le petit lac de lave (environ 20 m de diamètre) contenu  dans la fosse.

 

Observations du Sommet :
Le lac de lave reste actif dans l’évent Overlook du cratère Halema’uma’u . La hauteur du lac a légèrement fluctué au cours de la dernière journée en raison de changements dans les éclaboussures, restant à environ 39 m (128 pi) sous le bord du cratère, ce matin. Aucun changement significatif d ‘inclinaison n’a été observé sur les inclinomètres du sommet au cours de la dernière journée. La sismicité est sur des bases normales avec les fluctuations du tremor, associées aux   éclaboussures du lac de lave. Pour la période du 30 Décembre  2015 au 5 Janvier  2016, le taux d’émission de dioxyde de soufre du sommet était en moyenne de 6200 tonnes métriques / jour.

 

http://hvo.wr.usgs.gov/multimedia/uploads/multimediaFile-1290.jpg


Une incandescence était visible dans la petite fosse qui a été formée récemment sur le flanc Nord-Est supérieure du Pu’u’O’o.


Observations sur Pu’u’O’o :
Les images des caméras au cours des dernières 24 heures montrent les lueur persistante des sources incandescentes dans le cratère et en haut sur le flanc Nord-Est du cône. L’équipe de terrain du HVO , en mission au niveau du cône le 19 janvier a signalé une activité continue des évents situés dans le cratère. L’activité sismique reste faible sur Pu’u’O’o . Un inclinomètre sur le cône n’a enregistré aucun changement d’inclinaison significatif au cours de la dernière journée. Le taux d’émission de dioxyde de soufre de tous les évents de la Rift Zone Est était d’environ 270 tonnes / jour quand il était mesuré pour la dernière fois le 4 Janvier.

 

http://hvo.wr.usgs.gov/multimedia/uploads/multimediaFile-1288.jpg

 

Les conditions dans le cratère Pu’u’O’o étaient exceptionnelles aujourd’hui, offrant une vue dégagée sur le fond du cratère. Ce point de vue est orienté vers le Nord-Ouest. Le cratère intérieur  profond ,  formé mi-2014 suite à l’ouverture de l’ évent du 27  Juin  et de petits débris occasionnels sur le plancher du cratère sont évidents par leur couleur sombre. La plus petite fosse circulaire dans la partie Ouest du cratère a contenu un petit lac de lave actif ces derniers mois. Très peu du cône d’origineformé au début de l’éruption du Pu’u’O’o au milieu des années 1980, reste visible à la surface. La zone de couleur beige au premier plan, et les sections brunes du bord du cratère dans la partie supérieure de la photographie, sont les parties originales du cône et se composent de cendres et de scories.

 

Observations de la coulée du 27 Juin :
Les images  webcam ont continué de montrer l’activité des flux de surface sur le champ d’écoulement du 27 Juin avec des panaches de fumée où la lave brule la forêt. L’équipe de terrain du HVO , hier , a vérifié que les flux actifs sont à environ 6 km (4 mi) au nord-est de Pu’u’O’o et ne menacent pas actuellement les communautés voisines.

Source : HVO

 

 

Rokatenda, Indonésie:


8,32 ° S, 121,708 ° E
Altitude 875 m

Le PVMBG rapporte que des observateurs dans un poste d’observation situé à Kampung Ropa, Keliwumbu Village, ont noté qu’ au cours de la période du 30 Décembre 2015 au 13 Janvier 2016 , de diffus panaches blancs ont augmenté et se sont élevés de 150 m au-dessus du Rokatenda. La sismicité est restée relativement stable, et a été caractérisée par des tremblements de terre volcaniques profonds et peu profonds , et des signaux indiquant des émissions et des avalanches. Le niveau d’alerte est resté à 2 (sur une échelle de 1-4). On a rappelé aux résidents et aux touristes de ne pas approcher le sommet dans un rayon de 1,5 km.

 

Rokatenda

Le volcan Paluweh, aussi connu comme Rokatenda, forme l’ île de Rokatenda , de 8 km de large , au nord de l’arc volcanique qui traverse l’île de Flores. Bien que le volcan s’élève d’environ 3000 m au-dessus du fond de la mer, son sommet atteint seulement 875 m au dessus du niveau de la mer. La grande région du sommet , irrégulière , contient des cratères qui se chevauchent ,  jusqu’à 900 m de large et plusieurs dômes de lave . Plusieurs évents de flanc se situent le long d’une fissure axée Nord-Ouest. La plus grande éruption historique a eu lieu en 1928, lorsque une activité explosive forte a été accompagnée par des tsunamis induits par des glissements de terrain et la mise en place de dôme de lave.

Sources : PVMBG, GVP .

Photo : Georges Vitton

 

Bromo, Indonesie :

Suite des nouvelles du Bromo, grâce à nos envoyés spéciaux sur le terrain :

Pas grand chose de neuf au Bromo depuis hier. L’activité est régulière (dixit observatoire et sismogrammes ) . Toujours un panache assez clair avec par moment des colonnes d’émission plus chargées !
Les observations se font surtout le matin quand il fait beau. Des averses l’après midi (sources de petits lahars ou petites crues dans la caldeira… Le ravinage est en cours !)

A note que le Semeru semble bien actif avec plusieurs panaches dont quelques uns bien gris qui montent assez haut (peu de vent !)
On a aussi observer au loin un petit panache au dessus du Raung (pas régulièrement, observé qu’une seule fois !)

En fait ce soir il y a eu une grosse phase avec un panache très chargé pendant au moins une à deux heures, mais l’observation était difficile a cause des nuages et de la pluie ! (Puis l’arrivée de la nuit !).

Les données sismiques obtenues ont montré des pics  , qui dépeignent les émissions et tremblements de terre. Le volcan connaît encore des tremors avec des amplitudes maximales de 2 à 17 millimètres. Le PGA a également enregistré 62 éruptions avec des amplitudes maximales de 16 à 36 millimètres avec des tremblements de terre d’une durée comprise entre 10 et 53 secondes.

Apparemment , Tom Pfeiffer confirme l’activité du Raung , vue par Sylvain . Selon lui, le nouveau cône de cendre a deux principaux évents; le plus petit au  SW produisait d’intermittents, et parfois continus jets de cendres.

 

Source : Sylvain Chermette / 80 jours voyage .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search