13/01/2016. Fr. Momotombo, Telica , Bromo, Egon.

Home / blog georges Vitton / 13/01/2016. Fr. Momotombo, Telica , Bromo, Egon.

13/01/2016. Fr. Momotombo, Telica , Bromo, Egon.

13/01/2016.

 

 

Momotombo, Nicaragua :

 

 

Une nouvelle explosion a eu lieu ce 12 Janvier sur le volcan Momotombo.
Celle ci a eu lieu à 12h02 le midi et était similaire à celles qui ont eu lieu au début de Décembre 2015.
Selon les autorités de l’Institut nicaraguayen des études territoriales (INETER), le processus d’explosion et d’émission de cendres qui a commencé en Décembre 2015 sur le volcan ne pose  aucun danger pour les communautés environnantes.

Momotombo - 12.01.2016 / 12h09 - début de l'explosion et des coulées pyroclastiques - photo Red Sismologica de Nicaragua

 

Selon Rosario Murillo, coordinatrice de la première dame et le Conseil Communication et Citoyenneté, la colonne de cendres a atteint environ 3.000 mètres de haut,  et a également expulsé des pierres et des matériaux incandescents.
Le  1 Décembre 2015, le volcan Momotombo entrait dans une nouvelle phase éruptive, après 110 ans de calme depuis sa dernière activité.

Depuis environ 4500 ans, le Momotombo a enregistré relativement peu d ‘activité éruptive et sismique, selon les données de l’INETER.

Source : La Prensa

Photo : Ineter

 

Telica, Nicaragua :

 
Pendant le week-end, ce volcan a maintenu un microsismicité un peu élevé, avec une prédominance de signaux sismiques qui sont associés à de petites explosions de gaz, ce qui a augmenté les émissions de gaz en provenance du cratère du volcan, sans représenter actuellement le plus grand danger pour la population.
A 04h26,  dimanche est survenu un  tremblement  de terre à proximité du Telica, de  magnitude M 2.2 à une profondeur de 2,8 kilomètres.

 

Afficher l'image d'origine

Le Telica, l’un des volcans les plus actifs du Nicaragua, a éclaté fréquemment depuis le début de l’époque espagnole. Ce groupe de volcan se compose de plusieurs cônes et d’ évents avec un alignement général Nord-Ouest . Des éruptions au XVIe siècle ont été signalées sur le symétrique volcan Santa Clara, à l’extrémité Sud-Ouest du groupe. Cependant, son cratère érodé et égueulé a été couvert  par des forêts à travers le temps historique, et ces éruptions peuvent provenir du Telica, dont les pentes supérieures , en contraste , sont sans végétation. Le cône abrupt de 1061 m de haut du Telica est tronqué par un  double large cratère de 700m . Le cratère sud, la source des éruptions récentes, est de 120 m de profondeur. El Liston, immédiatement au Sud-Est du Telica, a plusieurs cratères emboîtés. Les fumerolles et marmites de boue bouillante de Hervideros de San Jacinto, au Sud-Est du Telica, forment une zone géothermique importante , fréquentée par les touristes, et une exploration géothermique est produite à proximité.

Source : Ineter

Photo : El Mondo

 

Bromo, Indonésie :

L’éruption du Bromo a entraîné une émission de cendres volcaniques à une hauteur de plus de 4000 mètres au-dessus du niveau des mers, le mardi 12 Janvier.
Le volcan Bromo Observation Post (PGA) dans le hameau de Cemoro Lawang  , Probolinggo, a déclaré que la fumée et les cendres volcaniques ont été émises à partir du cratère avec une forte pression jusqu’à 1.800 mètres au-dessus du cratère sommital, ou 4.129 mètres au dessus du niveau de la mer.

Bromo

 

Du mardi minuit jusqu’au matin, trois séismes d’éruption se sont produits avec la durée entre 9,44s et 17,89s et avec  une amplitude maximale de 35 à 36 millimètres. Des grondements  continus ont été entendu provenant du cratère, tandis qu’une incandescence diffuse pouvait être observée à partir du cratère actif.
Selon le poste d’observation, à partir de ce matin jusqu’à 12h00, quatre tremblements de terre d’éruption se sont produits avec des durées comprises entre 10,69 et 14,72s avec une amplitude maximale de 25 à 35 millimètres.

L’état actuel du niveau d ‘activité du Bromo reste encore au niveau III ou  Siaga .

Source : Tempo .co

Photo : Oystein Lund Andersen

 

Egon, Indonesie :

Les autorités ont relevé l’alerte pour le volcan Egon en Indonésie orientale et ont incité des centaines de résidents à évacuer après une activité accrue.
Le Mont Egon dans la province de Nusa Tenggara oriental a grondé depuis mardi matin car la pression du magma a augmenté, a déclaré Sutopo Nugroho, le porte-parole de l’Agence nationale de gestion des catastrophes, mercredi.
Environ 600 résidents vivant dans un village près de la crête ont été invités à évacuer,   la zone d’exclusion a été prolongée , passant de 1,5 kilomètres à 3 kilomètres, a t-il dit.
Le volcan de 1703 mètres a connu sa dernière éruption en 2008, forçant plus de 10.000 personnes à fuir.

 

Afficher l'image d'origine

 

Visuellement, pas de changement visible dans la couleur et la hauteur de la fumée émise par le volcan Egon , pas toujours observée à cause du brouillard. Cependant, une mince fumée blanche était encore visible s’élevant de 25 mètres , générée par l’énergie sous le massif de l’ Egon , qui a tendance à fluctuer.
La  sismicité est toujours dominé par des  tremblement de terre  volcaniques  (VA), tremors harmonique, et  tremblements de terre d’émission. Après une hausse du niveau d’activité le 15 Décembre, 2015, le nombre d’évènements sismiques de l’ Egon ont eu tendance à diminuer  . Mais ces jour ci , il montre une augmentation considérable de l’activité RSAM  , après le séisme ressenti à 21:36:08.

En général, le type d’éruption du mont Egon est phréatique. Ce type d’éruption peut se produire si l’interaction entre le magma entre en contact avec de l’eau sous la surface (hydrothermal) ce qui entraîne des changements dans la phase liquide , passant en vapeur, produisant des changements dans le volume ( pression) , ce qui peut déstabiliser le couvercle de roches près de la surface du cratère. Les symptômes observés actuellement sont identique aux symptômes d’accroissement de la sismicité avant l’éruption du mont Egon le 15 Avril 2008, qui a duré un temps relativement court. Bien qu’il ne puisse être établi quand l’éruption du mont Egon va survenir , des efforts d’anticipation et les efforts d’atténuation des catastrophes doivent être améliorés.

 

Afficher l'image d'origine

Sur la base de l’analyse des données sismiques d’observation, de la nature / type d’éruption du Gunun Egon, et des dangers potentiels, depuis le 13 Janvier 2016 au 18h00, Le niveau d’activité de l’Egon a été relevé du niveau II (Waspada) au niveau III (Siaga).
Si il y a une diminution / augmentation  dans l’activité volcanique de l’ Egon   de manière significative, le niveau d’activité peut être abaissé  / relevé  en conformité avec le niveau de menace.

Source : Tempo. co , Vsi .

Photos : Projet Gaia , Didier Larive .

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search