18 Juin 2022. FR. Indonésie : Anak Krakatau , Indonésie : Merapi , Canaries : Tenerife , La Martinique : Montagne Pelée , Alaska : Cleveland .

Home / Alaska / 18 Juin 2022. FR. Indonésie : Anak Krakatau , Indonésie : Merapi , Canaries : Tenerife , La Martinique : Montagne Pelée , Alaska : Cleveland .

18 Juin 2022. FR. Indonésie : Anak Krakatau , Indonésie : Merapi , Canaries : Tenerife , La Martinique : Montagne Pelée , Alaska : Cleveland .

18 Juin 2022.

 

Indonésie , Anak Krakatau :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Émis : 17 juin 2022 .
Volcan : Anak Krakatau (262000)
Code Couleur Aviation Actuel : ORANGE
Code Couleur Aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Anak Krakatau
Numéro d’avis : 2022KRA52
Emplacement du volcan : S 06 deg 06 min 07 sec E 105 deg 25 min 23 sec
Région : Lampung, Indonésie
Altitude du sommet : 502 FT (157 M).

Résumé de l’activité volcanique :
-Éruption avec nuages ​​de cendres à 07h45 UTC (14h45 heure locale). L’éruption a duré 71 secondes.
-Éruption avec nuages de cendres à 11h39 UTC (18h39 heure locale). L’éruption a duré 84 secondes.

Hauteur des nuages ​​volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 2742 FT (857 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Des visuels directement de la vidéosurveillance ont observé des éruptions avec une épaisse fumée d’éruption de couleur noire à 700m au dessus du sommet du volcan, la direction du vent faible est orientée vers le Sud.

Remarques :
-Eruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 58 mm et une durée maximale de 71 secondes.
-Eruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 60 mm et une durée maximale de 84 secondes.

Source : Magma Indonésie .

 

Indonésie , Merapi :

Rapport d’activité du mont Merapi du 10 au 16 juin 2022

– Cette semaine, 58 avalanches de lave ont été observées en direction Sud-Ouest, descendant la rivière Bebeng avec une distance de glissement maximale de 1800 m.
– Pour le dôme sud-ouest, il n’y a pas de changement dans la hauteur du dôme. Pour le dôme central, aucun changement morphologique significatif n’a été observé. D’après l’analyse de photos, le volume du dôme de lave Sud-Ouest est de 1 551 000 m3 et celui du dôme central de 2 582 000 m3.

 

Sismicité:

Cette semaine, la sismicité du mont Merapi a enregistré:
27 tremblements de terre volcaniques peu profonds (VTB),
81 tremblements de terre multi-phases (MP),
584 séismes d’avalanches (RF),
5 tremblements de terre d’émissions (DG),
7 séismes tectoniques (TT).

– L’intensité de la sismicité cette semaine est encore assez élevée.

 

La déformation du mont Merapi, qui a été surveillée à l’aide de l’EDM cette semaine, a montré un taux de raccourcissement de la distance de 0,4 cm/jour.
On enregistre une intensité des précipitations de 40 mm/heure pendant 85 minutes à Kaliurang Post le 10 juin 2022. Aucun signalement de lahars ou de débit supplémentaire dans les rivières qui prennent leur source sur le mont Merapi.

 

Conclusion:
1. L’activité volcanique du Merapi est encore assez élevée sous la forme d’une activité d’éruption effusive. L’état de l’activité est défini au niveau « SIAGA ».
2. Le danger potentiel actuel est constitué d’avalanches de lave et de nuages ​​chauds dans le secteur Sud-Sud-Ouest couvrant la rivière Boyong sur un maximum de 5 km, la rivière Bedog, Krasak, Bebeng sur un maximum de 7 km. Le secteur Sud-Est couvre la rivière Woro sur un maximum de 3 km et la rivière Gendol sur un maximum de 5 km. Pendant ce temps, l’éjection de matériel volcanique en cas d’éruption explosive peut atteindre un rayon de 3 km autour du sommet.
Le public ne doit mener aucune activité dans les zones potentiellement dangereuses, anticiper les perturbations dues aux cendres volcaniques de l’éruption du Merapi et être conscient des dangers des lahars, en particulier lorsqu’il pleut autour du Merapi.

Source : BPPTKG.

Photo : Oystein Lund Andersen

 

Canaries , Tenerife :

Ce vendredi 17 juin 2022, entre 01h50 et 04h10 (heure canarienne), le réseau sismique canarien – exploité par l’Institut volcanologique des îles Canaries (INVOLCAN) – a enregistré un essaim d’événements hybrides de très faible magnitude sous le volcan Teide. Dans cet intervalle de temps de 2 heures et 20 minutes, au moins 300 événements sismiques ont été identifiés.
Cet essaim sismique a des caractéristiques très similaires aux essaims qui ont été enregistrés le 2 octobre 2016 et le 14 juin 2019. L’origine la plus probable de ce type d’essaim est le mouvement de fluides tels que la vapeur, le gaz ou l’eau, à l’intérieur de le système hydrothermal du volcan Teide. Cet essaim n’implique pas une plus grande probabilité d’éruption à court/moyen terme, mais il nous rappelle que Tenerife est toujours une île volcaniquement active.

 

En analysant plus en détail, on voit comme hier le tremblement de terre localisé à 00:30 de magnitude 1,6 et à 15 km de profondeur dans la zone Sud-Ouest de Las Cañadas peut être interprété comme un tremblement de terre hybride, ayant des signaux à la fois sur les basses et les hautes fréquences. Ils indiquent des mouvements potentiels de fluides et de gaz.
Cela ne signifie pas une nouvelle intrusion de magma, mais ressemble à un mouvement dans l’un des réservoirs, à savoir la zone du réservoir phonolithique de cette zone entre 11 et 15 km. Pour savoir s’il y a eu une nouvelle intrusion de magma, nous devrons surveiller les GPS et comment évolue la composition des gaz tels que le CO2 et l’Hélium dans les prochains mois pour donner la  confirmation de ce qui s’est passé exactement.
 
Source : Involcan , Volcanes y Ciencia Hoy.
 
Photo : webtenerifefr.com

 

La Martinique , Montagne Pelée :

Bilan hebdomadaire de l’activité de la Montagne Pelée pour la période du 10 Juin 2022 au 17 Juin 2022 .

Entre le 10 Juin 2022 à 16 heures (UTC) et le 17 Juin 2022 à 16 heures (UTC), l’OVSM a enregistré au moins 3 séismes de type volcano-tectonique dont :

  • 2 Seismes de magnitude inférieure à 0,1. Ces séismes de faible énergie ont été localisés à l’intérieur de l’édifice volcanique entre 0,5 et ,9 km de profondeur sous la surface. Cette sismicité superficielle de type volcano-tectonique est associée à la formation de micro-fractures dans l’édifice volcanique.
  • 1 séismes avec une magnitude de 1,6 , localisés à 13,8 km de profondeur sous la surface, à environ 8 km de distance au Nord-Nord-Ouest du Prêcheur. Ce séisme pourrait être associés à de la fracturation à l’intérieur de la plaque Caraïbe située sous l’édifice volcanique .

Aucun de ces séismes n’a été ressenti par la population .

 

La zone de dégazage en mer à faible profondeur entre St Pierre et le Prêcheur est toujours observée. L’IGP a procédé à des prélèvements de fluides afin de comprendre l’origine de ce dégazage et d’évaluer sa relation éventuelle avec le système hydrothermal de la Montagne Pelée. 

Une extension de deux zones de végétation dégradée situées entre le Morne Plumé et la rivière Chaude a été constatée lors d’un survol héliporté réalisé le 9 Février , avec le soutien du Dragon 972 , et confirmées par analyse d’images satellites. 

Le niveau d’alerte reste JAUNE : vigilance.

Source : Direction de l’OVSM IPGP.

Photo : Rci.fm

 

Alaska , Cleveland :

52°49’20 » N 169°56’42 » O,
Altitude du sommet 5676 pieds (1730 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur actuel de l’aviation : JAUNE

Les troubles se poursuivent sur le volcan Cleveland. Des températures de surface modérément élevées dues au dégazage chaud du cratère sommital ont été observées dans les données satellitaires au début de la semaine. Les conditions météorologiques nuageuses ont empêché une vue dégagée les jeudi et vendredi 16 et 17 juin. Des émissions de dioxyde de soufre provenant du voclan ont été détectées le samedi 11 juin et le mercredi 15 juin. L’analyse des images de données radar satellite recueillies au cours des dernières semaines montre un affaissement continu dans le cratère sommital, reflétant peut-être des changements de sous-surface dans l’édifice supérieur. L’activité sismique reste faible et aucune activité explosive n’a été détectée dans les données sismiques et infrasonores locales et régionales au cours de la semaine dernière.

Des épisodes d’éruptions de lave et d’explosions peuvent se produire sur le Cleveland sans avertissement préalable. Les explosions sont normalement de courte durée et ne présentent un danger pour l’aviation qu’à proximité immédiate du volcan. Des explosions plus importantes qui présentent un danger plus répandu pour l’aviation sont possibles mais sont moins probables et se produisent moins fréquemment.

Le volcan Cleveland est surveillé par seulement deux stations sismiques, ce qui limite la capacité d’AVO à localiser avec précision les tremblements de terre et à détecter les troubles précurseurs pouvant conduire à une éruption explosive. La détection rapide d’une éruption produisant des cendres peut être possible en utilisant une combinaison de données sismiques, infrasonores, de foudre et satellitaires.

Source : AVO.

Photo : Herstand, Malcolm / Alaska Volcano Observatory / Alaska Division of Geological & Geophysical Surveys

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search