23 Novembre 2021. FR. Pérou : Sabancaya , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Philippines : Taal , Nouvelle Zélande : White Island , Hawaii : Kilauea .

Home / blog georges Vitton / 23 Novembre 2021. FR. Pérou : Sabancaya , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Philippines : Taal , Nouvelle Zélande : White Island , Hawaii : Kilauea .

23 Novembre 2021. FR. Pérou : Sabancaya , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Philippines : Taal , Nouvelle Zélande : White Island , Hawaii : Kilauea .

23 Novembre 2021.

 

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: du 15 Novembre 2021 au  21 Novembre 2021 , Arequipa, 22 Novembre 2021.
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés, c’est-à-dire avec l’enregistrement d’une moyenne de 74 explosions quotidiennes , avec des colonnes de cendres et de gaz jusqu’à 2,0 km d’altitude au dessus du sommet du volcan et leur dispersion consécutives . Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n’est attendu concernant l’ activité éruptive.

L’IGP a enregistré et analysé l’occurrence de 724 tremblements de terre d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques à l’intérieur du volcan Sabancaya. Une moyenne de 74 explosions a été enregistrée quotidiennement . Au cours de cette période, les tremblements de terre de type Volcano-Tectoniques (VT) associés à des fracturations rocheuses ont été localisés principalement dans le Nord- Ouest et l’ Est du Sabancaya et ont présenté des magnitudes comprises entre M 1,9 et M 3,3 . 

Le suivi de la déformation de la structure volcanique à l’aide de techniques GNSS (traitées avec des orbites rapides) ne présente pas d’anomalies significatives. Cependant, de manière générale, un processus d’inflation a été observé dans le secteur  Nord ( environs du volcan Hualca Hualca ). La surveillance visuelle a permis d’identifier des colonnes de gaz et de cendres jusqu’à 2,0  km d’altitude au dessus du sommet du volcan , qui étaient dispersées vers les secteurs Sud , Sud-Ouest , Ouest et Nord – Est du  Sabancaya.  Les enregistrements par satellites ont identifiés la présence de 8 anomalies thermiques ( valeur maximale de 30 MW ) associées à la présence d’un corps de lave à la superficie du cratère du volcan  . 

RECOMMANDATIONS
• Garder le niveau d’alerte volcanique en orange.
• Ne pas s’ approcher dans un rayon de moins de 12 km du cratère.

Source : IGP

Photo : Ingemmet

 

Espagne / La Palma , Cumbre Vieja :

22 Novembre 2021 09:00 . UTC. L’activité éruptive se poursuit sur La Palma.

Depuis la dernière déclaration, 76 tremblements de terre ont été localisés dans la zone touchée par la réactivation volcanique de Cumbre Vieja, dont la plupart ont été localisés à des profondeurs supérieures à 30 km. Six des séismes ont été ressentis par la population.
Le plus grand séisme a été enregistré à 08h09 UTC aujourd’hui avec une magnitude de 4,8 mbLg et a atteint une intensité maximale de IV (EMS98) dans la zone épicentrale.

Le signal de tremor continue à des valeurs faibles, similaires aux jours précédents.
Le réseau de stations GNSS permanentes de l’île montre une inversion complète de l’élévation enregistrée entre le 17 et le 19 novembre, une inversion partielle de la déformation vers l’Ouest et une inversion progressive de la déformation vers le Sud à la station LP03, qui est la plus proche des centres éruptifs .

Dans le reste des stations, la légère déflation possiblement liée à la sismicité profonde s’est stabilisée.
Au vu de l’image calibrée à 08:45 UTC, une hauteur de colonne de 3 000 m est estimée, et un nuage de cendres se diffuse dans la direction Est.

Le gouvernement des îles Canaries a ordonné le confinement des quartiers côtiers de Tazacorte  , San Borondón et El Cardón – en raison des gaz que dégage l’entrée dans la mer d’une nouvelle coulée de lave – à proximité de ces centres de population – et qui sont nocifs pour la santé des habitants. La mesure touche environ 3 000 personnes. L’aéroport de l’île continue ce lundi à etre inopérant, pour le troisième jour consécutif, en raison de l’accumulation de cendres expulsées par le volcan Cumbre Vieja, comme l’a rapporté Aena. La Palma a enregistré 76 tremblements de terre depuis minuit dernier, dont un de magnitude 4,8, notifié par le National Geographic Institute à 8h09 et 36 kilomètres de profondeur.

La lave du volcan de La Palma est revenue au contact de la mer ce lundi à 12h00 heure locale. Cela a conduit les autorités à décréter le confinement d’environ 3 000 personnes dans la municipalité de Tazacorte (à l’Ouest de l’île) pour éviter tout contact avec les émanations de gaz. Le nouveau delta de lave qui se forme est situé dans la zone connue sous le nom d’El Perdido, à environ trois kilomètres au Sud du port de Tazacorte et à un peu moins de deux kilomètres au nord du delta qui a commencé à se former le 28 septembre.

Cette langue qui a atteint la mer a été au cours des derniers jours celle qui a reçu le plus de contribution du centre éruptif, en particulier à travers la coulée 4. Le flux au-dessus des coulées précédentes l’a empêché de se refroidir, ce qui a rendu possible sa progression soutenue, bénéficiant, en outre, d’une augmentation du flux du centre éruptif par les débordements successifs qui se sont produits depuis le cône.

Sources : IGN es , El Pais .

Photos Noticias4Vision , TICOM SOLUTIONS .

 

Philippines , Taal :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL , 23 novembre 2021 , 08:00 .

Au cours des dernières 24 heures, le réseau de capteurs du volcan Taal a enregistré trente (30) tremblements de terre volcaniques, dont vingt-trois (23) événements de tremor volcanique ayant des durées de 2 à 5 minutes, quatre (4) tremblements de terre volcaniques à basse fréquence, trois ( 3) tremblements de terre volcaniques hybrides et un tremor de fond de faible niveau qui persiste depuis le 7 juillet 2021. Trois (3) bouffées phréato-magmatiques de courte durée ont été enregistrés à 8h11, 20h17 et 20h34 hier, qui ont duré de 1 à 5 minutes selon l’enregistrement sismique.

Ces événements ont produit des panaches de 200 à 1 500 mètres de haut qui ont dérivé vers le Sud-Ouest. L’activité du cratère principal était dominée par la remontée de fluides volcaniques chauds dans le lac qui a généré des panaches de 2 100 mètres de haut qui ont dérivé vers le Sud-Ouest. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) étaient en moyenne de 6 643 tonnes/jour le 22 novembre 2021. Sur la base des paramètres de déformation du sol provenant de l’inclinaison électronique, du GPS continu et de la surveillance InSAR, l’île volcanique du Taal se gonfle depuis août 2021 tandis que la région du Taal continue de subir une extension très lente. depuis 2020.

Le niveau d’alerte 2 (agitation accrue) prévaut sur le volcan Taal.

Source : Phivolcs .

Photo : Kyle Aranza

 

Nouvelle Zélande , White Island :

Whakaari/White Island : les troubles volcaniques se poursuivent avec des rejets de vapeur et de boue, une diminution des émissions de gaz, des températures d’évent stables et une chute du niveau du lac. Publié: mar. 23 nov. 2021 , 13:00 .

Le niveau d’alerte volcanique reste à 2
Le code couleur de l’aviation reste au jaune

Les récents vols de mesures de gaz et d’observation sur Whakaari/White Island montrent une diminution des émissions de gaz et du niveau du lac. Les températures des évents restent stables autour de 240-260 °C. Le volcan continue d’émettre des traces de cendres volcaniques, et les effets sur le sol d’une petite mais énergique décharge de vapeur et de boue ont été observés. Un état de troubles modérés à accrus se poursuit. Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 2
La semaine dernière, des scientifiques du GNS ont effectué un vol d’observation visuelle et un vol de mesure des émissions de gaz. Des mesures de température de la zone de ventilation active ont également été effectuées.

Les mesures de gaz ont montré que les émissions de gaz volcaniques ont diminué depuis les dernières mesures du 2 novembre 2021. Le dioxyde de soufre (SO2) est passé de 681 tonnes par jour à 484 tonnes par jour. Les émissions de dioxyde de carbone (CO2) ont diminué de 2712 à 1416 tonnes par jour, tandis que celles de sulfure d’hydrogène (H2S) ont également diminué, passant de 38 à 19 tonnes par jour. Ces données concordent avec le fait que le gaz continue d’être libéré du matériau en fusion (magma) en profondeur sous le volcan.

Les températures mesurées dans la zone de ventilation active ont varié de 202 °C à 264 °C en septembre-novembre 2021. Des températures comprises entre 243 et 264 °C ont été enregistrées la semaine dernière. En juillet et août 2021, les températures dépassaient les 500-600 °C.

Le niveau d’eau dans le lac de cratère a reculé par rapport au niveau plus élevé observé plus tôt ce mois-ci. Le cratère formé lors de l’éruption de 2019 est maintenant partiellement rempli par les sédiments déposés au cours des deux dernières années.

Une très faible émission de cendres s’est produite lors des observations de la semaine dernière ; les dépôts récents de cendres sur l’île sont mineurs et visibles uniquement à proximité des évents actifs. D’autres émissions intermittentes de cendres pourraient se produire au cours des prochaines semaines. Les effets sur le sol de ce que l’on pense avoir été une décharge énergétique de boue entraînée par la vapeur ont été observés autour d’un nouvel évent au Sud de l’évent actif principal à haute température de l’île. Ce nouvel évent se trouve près de la base de la zone de glissement de terrain de 2019, qui montre également à nouveau un certain mouvement. Ce glissement de terrain a montré un mouvement intermittent depuis l’éruption de 2019.

Les conditions météorologiques nuageuses et humides persistantes au printemps permettent à des panaches de vapeur et de gaz de se former au-dessus de l’île certains jours, mais d’autres jours, le temps obscurcit souvent la vue sur l’île depuis la côte. Dans des conditions humides du Nord lorsque les émissions de gaz volcaniques sont élevées, le brouillard volcanique (VOG) peut atteindre la côte.

Vue de la zone de ventilation active à Whakaari/White Island le 18 novembre 2021.

Le niveau d’activité actuel correspond à des niveaux d’agitation modérés à accrus. En tant que tel, le niveau d’alerte volcanique reste à 2 et le code de couleur de l’aviation reste au jaune.

Les équipements qui assurent une surveillance en temps réel sur l’île restent dégradés. Nous continuons à travailler sur les options de restauration.

Le niveau d’alerte volcanique reflète le niveau actuel d’agitation ou d’activité volcanique et n’est pas une prévision d’activité future.

Source : Geonet / Steven Sherburn ,Volcanologue de service.

Photos : Brad Scott , Geonet .

 

Hawaii , Kilauea :

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet 4 091 pi (1 247 m)
Niveau d’alerte volcan actuel : ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuel : ORANGE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea est en éruption à partir d’un seul évent dans la paroi Ouest du cratère Halema’uma’u. Le matin du 22 novembre 2021, de la lave est en éruption au sommet. Toute l’activité de lave est confinée dans le cratère Halema’uma’u dans le parc national des volcans d’Hawai’i. L’activité sismique et les taux d’émission de gaz volcaniques restent élevés.

Observations du Sommet :
Les taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) restent élevés, avec un taux d’émission pour le 18 novembre 2021 d’environ 3 800 tonnes par jour. Les inclinomètres du Sommet ont globalement enregistré une inclinaison généralement neutre au cours de la dernière journée. La sismicité reste stable. L’activité sismique reste inférieure au bruit de fond et le trémor volcanique reste élevé depuis le début de l’éruption.

Observations du lac de lave du cratère Halema’uma’u :
La lave continue d’émerger d’un seul évent dans le mur Ouest du cratère Halema’uma’u, tandis que le bord Est du lac continue d’avancer sur les blocs d’effondrement les plus bas sur le plancher de la caldeira. L’extrémité Ouest du lac a montré une élévation maximale d’environ 805 mètres (2640 pieds) au-dessus du niveau de la mer par le télémètre laser permanent du HVO ce matin, et une augmentation totale d’environ 60 mètres (197 pieds) depuis que la lave a émergé le 29 septembre. Les webcams montrent des éclaboussures et de la lave accumulée dans l’évent Ouest, une zone de lave active à la surface du lac de lave et des suintements sporadiques de lave le long des marges extérieures plus froides du lac. Le volume total de l’éruption depuis le début de l’éruption a été estimé à environ 30 millions de mètres cubes (7,8 milliards de gallons) le 16 novembre.

Source : HVO 

Photo : Bruce Omori.

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search