25 Septembre 2021. FR. Guatemala : Fuego , Indonésie : Merapi , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Alaska : Pavlof , Equateur : Sangay .

Home / Alaska / 25 Septembre 2021. FR. Guatemala : Fuego , Indonésie : Merapi , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Alaska : Pavlof , Equateur : Sangay .

25 Septembre 2021. FR. Guatemala : Fuego , Indonésie : Merapi , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Alaska : Pavlof , Equateur : Sangay .

25 Septembre 2021.

 

 

Guatemala , Fuego :

ÉRUPTION
Comme le rapporte le bulletin volcanologique spécial BEFGO-135-2021, le volcan Fuego a enregistré une augmentation de son activité, produisant des coulées de lave dans les canyons de Ceniza et de Trinidad, qui s’accompagnent d’avalanches de blocs incandescents et ‘ondes de chocs faibles à modérées . Actuellement, il y a une augmentation de l’activité des coulées de lave, produisant la descente d’avalanches modérées à fortes à travers les ravins de Ceniza, Trinidad, Taniluyá, Santa Teresa et Las Lajas. Le détachement de blocs incandescents depuis ces coulées soulève des nuages ​​de cendres dans les ravins déjà mentionnés. Les grondements et des ondes de choc modérées à fortes sont ressenties sur au moins 10 kilomètres dans toutes les directions.


L’activité qui est enregistrée à ce moment correspond au début d’une éruption de nature strombolienne ou principalement effusive, à partir de laquelle on peut s’attendre à l’avancée de coulées de lave à travers plusieurs autres ravins, provoquant la descente de fortes avalanches dans chacun d’eux, l’expulsion de matières incandescentes par des sources au-dessus du bord du cratère, des explosions chargées de cendres abondantes, ainsi que la génération de coulées pyroclastiques dans n’importe quel ravin.

ÉRUPTION AVEC DESCENTE DE FLUX PYROCLASTIQUES

Comme rapporté dans les bulletins volcanologiques spéciaux BEFGO-135 et BEFGO-136-2021, l’activité éruptive du volcan Fuego peut produire des coulées pyroclastiques. A 05h40 la descente d’une coulée pyroclastique est enregistrée dans le ravin de Ceniza, qui a parcouru entre 4 et 6 kilomètres jusqu’à atteindre la base du volcan. Ces événements peuvent continuer à se produire tant que l’effusion de coulées de lave se poursuit dans cette éruption. Le nuage généré par cet écoulement pyroclastique peut provoquer des chutes de cendres dans les communautés sur les flancs Sud et Sud-Ouest du volcan, ainsi qu’affecter le trafic aérien dans les environs.

Activité : L’observatoire du volcan Fuego signale de 6 à 10 faibles explosions par heure, qui élèvent des colonnes de cendres à des hauteurs de 4 500 à 4 700 mètres (14 764 à 15 420 pieds), qui se dispersent vers l’Ouest et le Sud-Ouest. Depuis hier soir, il est possible d’observer à nouveau la coulée de lave dans le canyon de Ceniza, qui atteint une longueur de 400 mètres. Les explosions et cette coulée de lave produisent des avalanches modérées qui descendent presque constamment à travers les ravins de Ceniza, Trinidad, Santa Teresa et Las Lajas, certaines atteignant le bord de la végétation. Cette activité génère des grondements faibles et certains modérés avec de faibles ondes de choc qui font vibrer les toits et les fenêtres des maisons des communautés proches du volcan. Des bruits de dégazage se font entendre. Le vent produit le soulèvement des cendres de l’activité de la coulée de lave, créant un rideau de matière fine dans la partie supérieure du bâtiment volcanique et favorisant la chute des cendres dans les communautés des flancs Ouest et Sud-Ouest.

BULLETIN SPÉCIAL VOLCANOLOGIQUE # 144-2021
Suite à l’éruption du volcan Fuego et au bulletin BEFGO-143-2021, les paramètres de surveillance sismique et acoustique et les observations de terrain effectuées par les observateurs de l’OVFGO indiquent qu’au cours des dernières heures cette activité est restée en décroissance progressive, ce qui se traduit en une faible activité effusive, permettant à l’extrusion de matière magmatique de diminuer considérablement et aux coulées de lave de ne plus rester actives. De même, les sons similaires à ceux d’une locomotive de train et d’une turbine d’avion ont diminué. Le graphique RSAM  reflète la diminution de son amplitude sismique et sa tendance à rester proche de sa ligne d’activité de base. Ces changements suggèrent l’achèvement de l’activité éruptive du volcan Fuego, qui a eu une durée totale de 32 heures.

L’INSIVUMEH maintient une surveillance visuelle et instrumentale de l’activité volcanique grâce à des stations sismiques, des observateurs du volcan et des caméras Web.

Source et photos : Insivumeh.

 

Indonésie , Merapi :

Rapport sur l’activité du mont Merapi du 17 au 23 septembre 2021

RÉSULTATS DES OBSERVATIONS
Visuel
Le temps autour du mont Merapi est généralement ensoleillé le matin et le soir, tandis qu’il est brumeux l’après-midi . On note des fumées blanches, faibles à épaisses, de basse pression et de 150 m de haut qui ont été observées depuis le poste d’observation du mont Merapi de Selo le 19 septembre 2021 à 06h00 WIB. Des avalanches de lave ont été observées 141 fois vers le Sud-Ouest avec une distance de glissement maximale de 2 000 m.
Un léger changement morphologique a été observé dans le dôme de lave Sud-Ouest. Le volume du dôme de lave Sud-Ouest est de 1 600 000 m3 et le dôme central est de 2 854 000 m3.

Sismicité
Cette semaine, la sismicité du mont Merapi a montré :
5 tremblements de terre volcanique peu profond (VTB),
260 séismes basses fréquence s(LF),
251 fois les tremblements de terre multi-phases (MP),
1 357 Séismes d’avalanches (RF),
895 tremblements de terre d’émissions (DG),
4 séismes tectoniques (TT).
L’intensité de la sismicité de cette semaine est encore assez élevée.

Déformation
La déformation du mont Merapi qui a été surveillée à l’aide d’EDM et de GPS cette semaine n’a montré aucun changement significatif.

Pluie et lahars
Cette semaine, il a plu au poste d’observation du mont Merapi avec une intensité de 40 mm/heure pendant 50 minutes au poste de Ngepos le 21 septembre 2021. Il n’y a eu aucun rapport de lahars ou de débit supplémentaire dans les rivières qui prennent leur source sur le mont Merapi.

Conclusion
Sur la base des résultats des observations visuelles et instrumentales, il est conclu que :
L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée sous la forme d’une activité d’éruption effusive. L’état de l’activité est défini dans le niveau « SIAGA ».

Source : Bpptkg.

Photo : @ilhamm_ska

 

Espagne / La Palma , Cumbre Vieja :

Intensification du phénomène explosif, avec une portée accrue des matériaux pyroclastiques projetés et une émission intensive de cendres. On note une instabilité sur l’un des flancs du volcan pour accumulation de matériel pyroclastique. En conséquence :
Le PEVOLCA ordonne le confinement de la population de Tajuya et Tacande de Abajo et la partie de Tacande de Arriba qui n’avait pas été évacuée auparavant.
Les pompiers de Tenerife se retirent de Todoque à cause de l’augmentation des explosions et de la chute de pyroclastes.
 
 
Le PEVOLCA ordonne d’évacuer les populations de Tajuya, Tacande de Arriba et Tacande de Abajo face de l’explosion du volcan de La Palma et du risque pour la population face à l’augmentation des émissions de pyroclastes et de cendres.

 

La direction générale de la sécurité et des urgences du gouvernement des Canaries, en application du Pevolca, a ordonné vendredi l’évacuation des quartiers de Tajuya et tacande – ceux qui n’avaient pas encore été évacués – en raison de l’intensification de l’activité explosive au Cumbre Vieja.

En outre, l’instabilité du bâtiment volcanique s’est accrue , les matériaux émis peuvent atteindre une plus grande distance et des phénomènes tels que les arrivées de cendres et de matériaux volcaniques à haute température peuvent se produire au-delà de la zone établie comme zone d’exclusion.

Hier après-midi, l’amplitude du trémor volcanique enregistré par le réseau sismique canarien à La Palma a augmenté jusqu’à atteindre son maximum vers environ 16:00 heures (heure canarienne), puis a diminué très rapidement, retour aux valeurs de fond pour cette éruption. Cette augmentation a été liée à une forte augmentation de l’activité explosive de type Strombolienne qui a atteint l’ après-midi son intensité maximale depuis le début de l’éruption le 19 septembre dernier. La figure montre l’ampleur du trémor volcanique enregistré par la station PMLU au cours des 5 derniers jours.

L’éruption du volcan Cumbre Vieja est toujours en cours, avec une phase très explosive depuis hier.
Le nuage de cendres atteint près de 6 kilomètres de hauteur.

Une nouvelle bouche éruptive s’est ouverte et une nouvelle coulée est en train de se créer qui glisse rapidement le long de la pente.
Le Pevolca annonce dans son dernier rapport que l’éruption continue d’être d’un style éruptif fissural, avec un mécanisme strombolien. « Nous sommes confrontés à une éruption  strombolienne, avec un faible indice explosif », explique le coordinateur d ‘ Involcan. Les caractéristiques de ce volcan sont qu’il a un magma peu visqueux, avec une forte concentration de volatiles. Ces éruptions ont des colonnes éruptives qui peuvent atteindre 15 kilomètres .

 


Le nuage de cendres peut être très nocif pour les habitants. Par conséquent, la direction de Prevolca a ordonné l’évacuation de Tajuya, Tacande de Abajo et de la partie de Tacande de Arriba qui n’était pas encore évacuées. L’éruption du volcan a déjà forcé l’expulsion de 6 000 personnes sur l’île de La Palma. Les habitants de La Palma sont évacués pour trois raisons : danger de gaz, danger de cendres et de gros rochers atteignant la population , prévention en cas d’ouverture du cône du volcan et d’explosion puissante ou de coulées dans la partie inférieure de la pente. Les habitants de trois quartiers d’El Paso ont été évacués vers le terrain de football de la municipalité après que le volcan soit entré dans une phase explosive extrême.
L’un des effets de l’éruption du volcan est la cendre. Itahiza Domínguez, sismologue à l’Institut géographique national, « les cendres sont un problème important sur les volcans hautement explosifs, car » les maisons peuvent s’effondrer en raison de leur poids. « C’est pourquoi ils recommandent d’expulser les cendres des toits, car 20 centimètres pèse comme un mètre de neige.
L’Institut Géographique National a publié sur ses réseaux sociaux un nouvel indicateur spécifique de l’éruption du volcan La Palma. Ce compteur calcule l’amplitude du tremor, directement liée à l’explosivité du volcan et à la quantité de magma qui est libérée.


 
La compagnie aérienne espagnole a été contrainte d’arrêter ses vols . Elle a pris cette décision pour cause de force majeure, car au cours des dernières heures, la situation des cendres en suspension s’est considérablement aggravée. L’arrêt de ce service durera jusqu’à ce que les conditions s’améliorent et permettent le vol, garantissant la sécurité. La compagnie aérienne Vueling a annoncé l’annulation du vol Barcelone – La Palma prévu ce samedi à 13h50. La cause est l’évolution du nuage de cendres qui affecte l’aéroport de  Mazo.

Les dernières études de l’agence Copernicus, dédiée à l’observation de la Terre, assurent que le volcan a déjà détruit environ :
420 bâtiments
190 hectares
15,2 kilomètres de routes.

Sources : Pevolca , diariodeavisos.elespanol.com . Involcan , Jaguar Del Sol .

Photos :   Nacho g Oramas via Sherine France , Involcan 

 

Alaska , Pavlof :

55°25’2″ N 161°53’37 » O,
Altitude du sommet :8261 pi (2518 m)
Niveau d’alerte volcan actuel : ATTENTION
Code couleur aviation actuel : ORANGE

De petites émissions de cendres et des explosions ont été détectées dans les données sismiques et infrasons sur le Pavlof les 18, 19, 22 et 23 septembre. Ces explosions produisant des cendres ont pu être vues sur les images des caméras Web et par les observateurs locaux avec des nuages ​​de cendres s’élevant à plusieurs centaines de mètres au-dessus du sommet et parfois poussé par le vent sur les flancs du volcan. Les autres jours, des secousses sismiques élevées ont été détectées, mais aucune explosion, et la plupart des images des caméras Web et des satellites ont été masquées par les nuages.

Les explosions qui se sont produites pendant la période d’activité actuelle du volcan Pavlof ont été de courte durée, avec des dépôts de cendres confinés aux flancs du volcan. L’activité éruptive se concentre sur un évent sur le flanc Sud-Est supérieur du volcan, près de l’emplacement de l’évent éruptif de 2007. Le niveau d’agitation sur le Pavlof peut changer rapidement et la progression vers une activité éruptive plus importante peut se produire avec peu ou pas d’avertissement. .

Le volcan Pavlof est surveillé par des capteurs sismiques et infrasons locaux, des données satellitaires, des caméras Web et des réseaux distants de capteurs d’infrasons et de foudre.

Le volcan Pavlof est un stratovolcan recouvert de neige et de glace situé à l’extrémité Sud-Ouest de la péninsule de l’Alaska à environ 953 km (592 mi) au Sud-Ouest d’Anchorage. Le volcan a un diamètre d’environ 7 km (4,4 mi) et possède des évents actifs sur les côtés Nord et Est près du sommet. Avec plus de 40 éruptions historiques, c’est l’un des volcans les plus actifs de l’arc aléoutien. L’activité éruptive est généralement caractérisée par des fontaines de lave stromboliennes sporadiques qui se poursuivent pendant plusieurs mois. Des panaches de cendres atteignant 49 000 pieds ont été générés par les éruptions passées du Pavlof, et lors de l’éruption de mars 2016, des panaches de cendres atteignant 40 000 pieds au-dessus du niveau de la mer ont été générés et les cendres ont été suivies dans des données satellitaires aussi loin que l’Est du Canada. La communauté la plus proche, King Cove, est située à 48 km (30 miles) au Sud-Ouest du Pavlof.

Source : AVO

Photo : Jacob, Ben David

 

Equateur , Sangay :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY .

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Sans changement.
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Sans changement.

Sismicité : Du 23 Septembre 2021, 11:00 au 24 Septembre 2021, 11:00 :

Des problèmes de transmission des données de la station de référence empêchent la disponibilité des statistiques sismiques

 

Colonne d’émission / cendres:
Dans les images partagées par l’ECU911, plusieurs émissions de gaz ont été observées.

Pluies / Lahars:
Des pluies avec des mesures allant jusqu’à 0,1 mm ont été enregistrées, comme données de référence de l’application météorologique Windy.

Autres paramètres de surveillance:
Les applications d’identification d’anomalies thermiques telles que FIRMS, ont enregistré 17 alertes thermiques ; tandis que MIROVA a enregistré 1 alerte thermique modérée et 1 alerte thermique élevée (142 MW) au cours des dernières 24 heures.

Observation:
La nuit dernière, les bonnes conditions météorologiques dans la région ont permis d’identifier à travers les images partagées par l’ECU911, l’activité strombolienne ainsi que l’expulsion de matière incandescente qui est descendue vers le flanc Sud-Est du volcan.

Niveau d’alerte: jaune.

Source et photo : IGEPN.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search