11 Avril 2021 . FR. Islande : Geldingadalur , La Réunion : Piton de la Fournaise , Philippines : Taal , Guatemala : Pacaya , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Indonésie : Merapi .

Home / blog georges Vitton / 11 Avril 2021 . FR. Islande : Geldingadalur , La Réunion : Piton de la Fournaise , Philippines : Taal , Guatemala : Pacaya , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Indonésie : Merapi .

11 Avril 2021 . FR. Islande : Geldingadalur , La Réunion : Piton de la Fournaise , Philippines : Taal , Guatemala : Pacaya , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Indonésie : Merapi .

11 Avril 2021 .

 

 

Islande , Geldingadalur :

Une nouvelle fissure a ouvert à Geldingadalur la nuit dernière.

Une nouvelle fissure s’est ouverte sur les sites d’éruption de Geldingadalur la nuit dernière. Selon un expert en conservation de la nature du Bureau météorologique islandais, on pense qu’elle s’est ouverte vers trois heures la nuit dernière.

 

Une nouvelle fissure au milieu de la lave .

La nouvelle fissure qui s’est ouverte sur le site de l’éruption hier soir est à mi-chemin entre les deux qui se sont ouvertes , une à Pâques et dans la soirée de mercredi. Salóme Jórunn Bernharðsdóttir, spécialiste de la conservation de la nature au bureau météorologique islandais, dit que la nouvelle fissure provient de la lave du cratère de Pâques. Cela ne change pas la scène dans la zone de danger du volcan . La nouvelle fissure fusionne avec les coulées de lave du cratère et se jette dans Geldingadalur .

On peut supposer que la lave s’y déversera aujourd’hui. Les intervenants dans la région enquêtent sur la situation et que lors d’une réunion de suivi ce matin, il a été déclaré qu’il y avait une activité considérable de la nouvelle fissure et que l’activité de la fissure qui s’est ouverte  mercredi avait diminué.

Source: RUV

Photo : Golli.

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Communiqué du 10 Avril 2021 – 10h00.
 
L’éruption débutée le 09/04/2021 à 19h (apparition du trémor) se poursuit (Figure 1). L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité de l’éruption), après une phase d’augmentation en début d’éruption, est en baisse progressive depuis 21h (heure locale, 17h heure TU ).
 
Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) depuis le 09/04/2021 sur la station sismologique FOR située au niveau du cratère Château Fort (© OVPF/IPGP).
 
Suite à un survol du site éruptif réalisé ce matin avec le concours de la SAG et du PGHM la fissure éruptive a pu être localisée avec précision, à 700 m au sud ouest du cratère Château Fort.
Lors du survol, vers 8h40 heure locale, l’activité se concentrait sur deux bouches éruptives principales au sein desquelles plusieurs régimes de fontaines de lave étaient observées . La partie amont de la fissure n’est plus active. Les fontaines de lave n’excédaient pas la trentaine de mètres de hauteur.
 
 
La coulée avait parcouru environ 1,6 km vers l’est et le front de coulée, constitué de lave aa, se propageait très lentement. Il était ce matin à 8h40 vers 1800 m d’altitude .
 
Niveau d’alerte : Alerte 2-2.
 
Source et photos : OVPF.
 
 

Philippines , Taal : 

 

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL , 11 avril 2021 , 08h00 .

Au cours des dernières 24 heures, le réseau de capteurs du volcan Taal a enregistré deux cent seize (216) tremblements de terre volcaniques, dont cent soixante-dix-sept (177) épisodes de tremor volcanique d’une durée de une (1) à trente-deux (32) minutes. , trente-neuf (39) tremblements de terre volcaniques de basse fréquence et un tremor de fond de bas niveau qui ont commencé à 9h05 le 8 avril 2021. L’activité dans le cratère principal consistait en une très faible émission de panaches chargés de vapeur provenant des évents fumeroliens qui se sont élevés de cinq (5) mètres.

 

Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) étaient en moyenne de 1 932 tonnes / jour hier, 10 avril 2021. Des températures maximales de 71,8 ° C et un pH de 1,59 ont été mesurées pour la dernière fois à partir du lac du cratère respectivement le 4 mars et le 12 février 2021. Les paramètres de déformation du sol par mesures d’inclinaison électronique , l’ analyse continue des données GPS et InSAR ont indiqué une inflation et une expansion très lentes et régulières de la région du Taal depuis l’éruption de janvier 2020. Ces paramètres indiquent une activité magmatique persistante à de faibles profondeurs sous l’édifice.

Source : Phivolcs 

Photo : Tomasz Lepich

 

Guatemala : Pacaya ,

Activité:
L’observatoire du volcan Pacaya rapporte qu’en raison des conditions météorologiques qui prévalent dans la région depuis la nuit dernière, il n’a pas été possible d’observer l’activité dans le cratère Mackenney, ni de percevoir aucun son associé. La probabilité qu’il y aura de nouvelles émissions de cendres et de gaz magmatiques du cratère Mackenney ou de la fissure sur le flanc Ouest, qui pourraient provoquer des chutes de cendres dans les communautés du flanc Nord du volcan, n’est pas exclue. L’activité effusive continue d’alimenter la coulée de lave sur le flanc Ouest, qui continue d’avancer sur tout son front, en particulier au Nord et à l’Ouest dans le secteur de La Breña, et à l’Ouest et au Sud dans la ferme de Campo Alegre, près de la villages El Patrocinio et San José El Rodeo, respectivement à 400 et 250 mètres de chacun. Les stations sismiques autour du volcan enregistrent le tremor produit par la remontée du magma et le mouvement de la coulée de lave sur la surface. Il n’est pas exclu que de nouvelles coulées de lave ou de plus grandes colonnes éruptives apparaissent dans les prochaines heures ou jours, car le niveau d’activité volcanique reste élevé.
 
Selon le bulletin volcanologique quotidien publié le vendredi 9 avril au matin par l’entité scientifique du système CONRED, le volcan Pacaya présente un dégazage faible et modéré dans le cratère Mackenney et des cendres qui s’élèvent à 2700 mètres d’altitude. Ces cendres se dirigent vers le Nord et le Nord-Est, sur environ 1,5 km, a ajouté l’Institut national de sismologie, de volcanologie, de météorologie et d’hydrologie -INSIVUMEH- (l’organisme scientifique du pays) dans son rapport. En ce qui concerne la coulée de lave, CONRED, à travers l’Unité de Prévention Volcanique -UPV-, maintient son attention sur celle-ci, qui poursuit son avance vers l’Ouest sur une longueur d’environ 3700 mètres. Même si la vigilance a été maintenue par les autorités, alors qu’un appel est lancé à la population, celle ci continue de s’approcher du secteur pour pouvoir voir le flux tout en risquant sa propre vie.
 
 
Les autorités de la municipalité, Conred, Insivumeh et les voisins de la communauté d’El Patrocinio, sont dans la zone où se trouvent les rivières de lave, zone où des machines sont déjà en train de travailler pour essayer de les détourner, et ainsi de les empêcher d’entrer dans le village .
 
Source : Insivumeh , Conred .
 
Photo : Volcan Pacaya. Noticias San Vincente Pacaya .
 
 

Saint Vincent , Soufrière Saint Vincent :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN LA SOUFRIÈRE, 10 AVRIL 2021 , 17H00 .

Le tremor sismique généré par la ventilation énergique volumineuse du volcan La Soufrière s’est poursuivi pendant la nuit.

L’amplitude du tremor a culminé entre 20 heures et minuit le 9 avril et a diminué lentement au cours des heures suivantes. Il y a eu des périodes d’amplitude accrue pendant le déclin, associées à des impulsions dans l’évacuation des cendres.

Un petit nombre de tremblements de terre de type volcano-tectoniques, de longues périodes et hybrides ont été enregistrés pendant le tremor.

 

Des grondements audibles accompagnés de dégagements de cendres se sont produits pendant la majeure partie de la nuit et des chutes de cendres ont été signalées dans toute l’île.

Le volcan est entré dans une phase éruptive explosive qui pourrait se poursuivre au cours des prochains jours et semaines. On s’attend à ce que les explosions soient d’une ampleur similaire ou supérieure.

Le niveau d’alerte est ROUGE.

Soixante-dix-huit abris avec plus de 3000 occupants sont désormais pleinement opérationnels.

D’autres évacués ont cherché refuge auprès de leur famille et de leurs amis.

Source : Nemo.

Photo: Saint Vincent & the Grenadines.

 

Indonésie , Merapi :

Rapport d’activité du mont Merapi du 1er au 8 avril 2021

RÉSULTATS DE L’OBSERVATION
Visuel
Le temps autour du mont Merapi est généralement ensoleillé le matin et le soir, tandis que l’après-midi jusqu’au soir est brumeuse. On note une fumée blanche, d’épaisseur faible à épaisse avec une faible pression. Une hauteur de fumée maximale de 200 m est observée depuis le poste d’observation du mont Merapi de Kaliurang le 4 avril 2021 à 06h15 WIB.
Des nuages ​​chauds d’avalanche se sont produits 13 fois avec une distance de glissement observée de 1500 m vers le Sud-Ouest et ont été enregistrés sur un sismogramme d’une amplitude maximale de 59 mm et d’une durée de 141 secondes. Il a été rapporté qu’une légère pluie de cendres s’est produite à Ngipiksari, Klangon et Deles le 3 avril 2021. Des avalanches de lave ont été observées 119 fois avec une distance de glissement maximale de 1100 mètres vers le Sud-Ouest et 3 fois vers le Sud-Est avec une distance de glissement de 300 m .
L’analyse morphologique de la zone de pic basée sur des photos du secteur Sud-Ouest du 1er avril au 7 avril 2021, montre un changement dans la morphologie de la zone de pic en raison de l’activité d’effusion et de la croissance du dôme . Le volume du dôme de lave dans le secteur Sud-Ouest est de 1 098 000 m3 avec un taux de croissance de 12 800 m3 / jour. L’analyse morphologique de la zone du pic basée sur des photos du secteur Sud-Est montre que la hauteur du dôme central est de 75 m .

 

Sismicité
Cette semaine, la sismicité du mont Merapi a enregistré :
13 avalanches de nuages ​​chauds (AP),
16 tremblements de terre multi-phases (MP),
1042 tremblements de terre d’avalanches (RF),
8  tremblements de terre d’émissions (DG)
6  tremblements de terre tectoniques (TT).
L’intensité sismique cette semaine est inférieure à celle de la semaine dernière.

Déformation
La déformation du mont Merapi qui a été surveillée à l’aide de l’EDM et du GPS cette semaine n’a montré aucun changement significatif.

Pluie et lahars
Cette semaine, il y a eu de la pluie au poste d’observation du mont Merapi avec la plus forte intensité de pluie de 98 mm / heure pendant 50 minutes au poste de Kaliurang le 6 avril 2021. Il n’y a pas eu de lahars ou d’écoulement supplémentaire dans les rivières qui descendent du mont Merapi .

Conclusion
Sur la base des résultats d’observations visuelles et instrumentales, il est conclu que:
L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée sous la forme d’une activité d’éruption effusive. Le statut de l’activité est défini au niveau « SIAGA ».

Source : BPPTKG.

Photo : Yohannes Tyas Galih Jati

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search