26 Février 2021 . FR . Italie / Sicile : Etna , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Philippines : Taal , Indonésie : Merapi , Guatemala : Pacaya .

Home / blog georges Vitton / 26 Février 2021 . FR . Italie / Sicile : Etna , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Philippines : Taal , Indonésie : Merapi , Guatemala : Pacaya .

26 Février 2021 . FR . Italie / Sicile : Etna , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Philippines : Taal , Indonésie : Merapi , Guatemala : Pacaya .

26 Février 2021 .

 

 

Italie / Sicile , Etna :

COMMUNICATION SUR L’ACTIVITE DE L’ETNA , 25 Février 2021, 12:26 (11:26 UTC) .

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo  , annonce qu’à 11 h 25 GMT, l’activité éruptive au Cratère Sud-Est a pris fin. Les coulées de lave ne sont plus alimentées, les fronts de la plus longue coulée de Valle del Bove se refroidissent. La coulée de lave du Sud-Ouest n’a parcouru que quelques centaines de mètres chevauchant les précédents. L’activité explosive persiste dans les autres cratères , où des phénomènes explosifs se produisent sporadiquement accompagnés d ‘émissions de cendres, qui se dispersent rapidement dans l’atmosphère.
La phase de diminution de l’amplitude moyenne du tremor s’est poursuivie jusqu’à ce qu’elle atteigne des valeurs moyennes-basses dans les premières heures de la journée.

 

Par la suite, une augmentation modérée a été observée vers des valeurs moyennes où elle persiste encore. La source du tremor est située dans la zone des cratères de la Bocca Nuova et  de la Voragine à une profondeur d’environ 2600 m au-dessus du niveau de la mer. Dès les premières heures de la matinée, l’activité infrasonore a également montré une augmentation modérée du nombre et de l’énergie des événements, qui sont situés au Cratère Sud-Est.
L’analyse des données inclinométriques a montré des variations à toutes les stations en même temps que l’épisode de fontaine de lave du 24 , avec des valeurs maximales (environ 2 microradians) enregistrées à la station Cratere del Piano (ECP). L’analyse des signaux inclinométriques des 12 dernières heures ne montrent aucun changement significatif.
L’analyse des données du réseau GPS des dernières 24 heures montre des fluctuations d’une amplitude dans la marge d »erreur, et aucune variation significative n’est enregistrée.

Source : INGV.

Photo : Sylvain Chermette / 80 Jours Voyages .

 

Saint Vincent , Soufrière Saint Vincent :

BULLETIN LA SOUFRIÈRE, 24 FÉVRIER 2021 20H00

La caméra installée sur le volcan La Soufrière a été remplacée.

Des plans sont en place pour installer une nouvelle station sismique à Bamboo Range sur le côté Est (au vent) du volcan. Les équipements d’installation sont en cours de préparation par le Centre de recherche sismique et l’équipe de l’Unité de surveillance de Soufrière.

Des travaux de maintenance ont été effectués sur les équipements installés à NEMO et cette station est désormais pleinement opérationnelle.

 

12 février 2021. Vue du nouveau et de l’ancien dôme. Le volume du dôme est désormais estimé à 6,83 millions de m3 et 618 m de longueur, 232 m de largeur et 90 m de hauteur. Photo : SMU, Kemron Alexander.

Le personnel du NEMO effectuera une rencontre dans la communauté de Rose Bank le vendredi 26 février 2021. Le but de ce déplacement est d’informer les résidents sur l’état du volcan La Soufrière et de fournir des informations sur les procédures d’évacuation et la préparation individuelle.

L’Organisation nationale de gestion des urgences rappelle au public qu’aucun ordre ou avis d’évacuation n’a été émis.

NEMO continue d’appeler le public à s’abstenir de visiter le volcan La Soufrière, en particulier de pénétrer dans le cratère, car cela est extrêmement dangereux.

Source : Nemo 

 

Philippines , Taal :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL: 26 février 2021 , 08h00 .

Au cours des dernières 24 heures, le réseau  de capteurs du volcan  Taal a enregistré cent treize (113) épisodes de tremor volcanique d’une durée de une (1) à trente-quatre (34) minutes. Malgré cela, seuls de faibles panaches chargés de vapeur ont été émis par l’activité fumerolienne depuis les évents du cratère principal. Des températures élevées de 74,6 ° C et un pH de 1,59 ont été mesurées pour la dernière fois à partir du lac du cratère principal respectivement les 18 et 12 février 2021. Les paramètres de déformation du sol provenant de l’inclinaison électronique continue sur l’île du volcan enregistrent une légère déflation autour du cratère principal depuis octobre 2020 mais dans l’ensemble, une inflation très lente et régulière de la région du Taal a été enregistrée par des données GPS continues après l’éruption.

L’entrée sur l’île, qui est une zone de danger permanent, est strictement interdite. Le Conseil national de réduction et de gestion des risques de catastrophe a conseillé aux autorités locales d’évaluer en permanence l’état de préparation des habitants des villages autour du lac Taal.

Le directeur du Phivolcs, Renato Solidum, a déclaré qu’il y avait une probabilité croissante d’éruption phréatique, mais qu’elle serait limitée à l’île du volcan.

Source : Phivolcs , Philstar .

Photo : Raffy Tima.

 

Indonésie , Merapi :

Un nuage chaud d’avalanche s’est produit sur le mont Merapi le 26 février 2021 à 04.39 WIB, enregistré sur un sismogramme d’une amplitude de 55mm, et d’une durée de 130sec . La hauteur de la colonne n’a pas été observée en raison du brouillard. La distance de glissement estimée est de – + 1500 m vers le Sud-Ouest .

Niveau d’activité de niveau III (SIAGA) depuis le 5 novembre 2020 à 12h00 WIB. Le volcan Merapi (2968 m d’altitude) est entré en éruption continuellement. La dernière forte éruption a eu lieu le 21 juin 2020 avec une hauteur de la colonne d’éruption à 6000 m au-dessus du sommet. On observait que la couleur de la colonne de cendres était grise.

 

Le volcan est clairement visible jusqu’à ce qu’il soit couvert de brouillard. Le cratère émet une fumée blanche, d’intensité modérée à forte, à environ 50 mètres de haut du sommet. Le temps est ensoleillé à pluvieux , les vents faibles à forts à l’Est, Sud-Est, Sud et Ouest. La température de l’air est d’environ 27 ° C. Humidité 56-92%. Pression atmosphérique 565-708 mmHg.

Selon les sismographes du 25 février 2021, il a été enregistré:

2 tremblements de terre d’avalanches de nuages ​​chauds  
198 tremblements de terre d’avalanches
2 tremblements de terre d’émissions
1 tremblement de terre hybride / multi-phases .

Source : PVMBG, BPPTKG.

Photo : Yohannes Tyas Galih Jati

 

Guatemala , Pacaya :

BULLETIN SPÉCIAL VOLCANOLOGIQUE, 24 février 2021, 20h04 heure locale

MISE À JOUR DE L’ETAT DACTIVITÉ DU VOLCAN PACAYA

Au cours des derniers jours, l’amplitude des signaux sismiques enregistrés par les instruments des stations installées sur le volcan Pacaya a montré une diminution notable, comme on peut le voir sur le graphe RSAM de la station PCG5 dans la figure ci-dessous.


Figure 1. Moyenne des amplitudes sismiques enregistrées par la station PCG5 au cours des 5 derniers jours, montrant des impulsions croissantes le samedi après-midi-nuit, puis la diminution et la tendance à maintenir un certain niveau d’énergie, avec des augmentations légères et sporadiques.

L’OVPAC a signalé des explosions faibles à modérées, qui soulèvent des matériaux incandescents à des hauteurs allant jusqu’à 200 mètres au-dessus du cratère Mackenney. Également des augmentations sporadiques de l’activité, qui ont produit l’émission d’épaisses colonnes de cendres depuis le cratère Mackenney, que le vent fort déplace sur les flancs Sud et Sud-Ouest, provoquant des chutes de cendres dans les villages de Los Pocitos, Pacaya, El Rodeo et El Patrocinio. Celles ci se dispersent dans une direction Sud et Sud-Ouest à des distances supérieures à 30 kilomètres. L’activité effusive est maintenue sur le flanc Sud, avec une coulée de lave active qui prend naissance à 300 mètres sous le cratère et atteint une longueur de 1100 mètres, sur le parcours de laquelle et surtout à l’avant il y a des avalanches constantes de blocs incandescents qui descendent jusqu’à 300 mètres au-delà du front d’écoulement.

 

Il n’est pas exclu que l’activité volcanique génère de nouvelles impulsions d’augmentation dans les heures ou les prochains jours, qui produisent plus d’émissions de colonnes de cendres, d’explosions avec projections balistiques, ainsi que l’augmentation de la longueur ou l’émergence de nouvelles coulées de lave. sur les flancs autour du cône volcanique.

L’INSIVUMEH assure une surveillance visuelle et instrumentale de l’activité volcanique grâce à des stations sismiques et des observateurs de terrain.

Source : Insivumeh .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search