04 Janvier 2021. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Hawaii : Kilauea , Indonésie : Sinabung , Guatemala : Santiaguito . 

Home / blog georges Vitton / 04 Janvier 2021. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Hawaii : Kilauea , Indonésie : Sinabung , Guatemala : Santiaguito . 

04 Janvier 2021. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Hawaii : Kilauea , Indonésie : Sinabung , Guatemala : Santiaguito . 

04 Janvier 2021.

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Sismicité
Au mois de décembre 2020, l’OVPF a enregistré au niveau du massif du Piton de la Fournaise au total :
• 845 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2,5 km au dessus du niveau de la mer) sous les cratères sommitaux ;
• 3 séismes profonds (en dessous du niveau de la mer) ;
• 357 effondrements (dans le Cratère Dolomieu, les remparts de l’Enclos Fouqué et du Piton de Crac, et de la Rivière de l’Est).

L’activité volcano-tectonique sous le Piton de la Fournaise en décembre 2020 aura été principalement marquée par deux crises sismiques (les 4 et 7 décembre) accompagnant une intrusion (le 4), et précédant une éruption le 7  avec respectivement 118 et 498 séismes sommitaux les 4 et 7 décembre . Ces crises sismiques ont été précédées par une légère reprise de la sismicité sommitale le 3 décembre (3 séismes). La première crise sismique du 4 décembre (débutée à 5h10 heure locale), accompagnée de déformations, n’a pas abouti à une activité de surface mais a témoigné d’une intrusion de magma vers la surface. Suite à cette crise, la sismicité est restée élevée préfigurant la crise du 7 décembre (2h28 heure locale ; 22h28 le 6 décembre en heure TU). Cette deuxième crise accompagnée de déformations beaucoup plus importantes que celles du 4 décembre fut suivie 2 heures et 12 minutes après son début par l’arrivée d’un trémor éruptif (4h40 heure locale),  indiquant la migration du magma à proximité de la surface.
Cette éruption a duré 26 heures et 35 minutes sur le flanc sud sud-ouest du cône terminal, jusqu’à l’arrêt du trémor éruptif le 8 décembre à 07h15 heure locale (03h15 heure TU). Suite à la fin de l’éruption, le 8 décembre, l’activité volcano-tectonique sommitale s’est poursuivie, avec une moyenne de deux séismes volcano-tectoniques superficiels par jour sous les cratères sommitaux enregistrés entre le 8 et le 23 décembre . Par la suite, seulement deux séismes volcano-tectoniques superficiels ont été enregistrés entre le 24 et le 31 décembre.

Déformation
L’intrusion du 4 décembre et l’éruption du 7-8 décembre 2020, n’ont pas été précédées par une inflation marquée, en effet depuis fin octobre un arrêt de l’inflation était observé  . L’inflation n’a repris que début décembre. L’intrusion du 4 décembre a été accompagnée de très légères déformations rapides (< 1cm). Les déformations les plus importantes (20aine de cm d’élongation de la zone sommitale, et une trentaine de cm max. à proximité des fissures éruptives ;ont été associées à la deuxième crise sismique (le 7 décembre) qui aboutit à l’éruption du 7-8 décembre sur le flanc
sud sud-ouest du cône terminal  .
Suite à la fin de l’éruption, le 8 décembre, une inflation de l’édifice est de nouveau observée avec 3,1 cm d’élongation de la zone sommitale enregistrée entre le 8 et le 31 décembre  . A noter un ralentissement de l’inflation autour du 20 décembre.

Source : OVPF .

Lire l’article http://www.ipgp.fr/sites/default/files/ovpf_20210104_bullmensu_compressed.pdf.

Photos : Imaz Press , Nath Duverlie .

 

Hawaii , Kilauea :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude du sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: WATCH
Code couleur de l’aviation actuel: ORANGE

Résumé de l’activité:
L’activité d’émission de lave est confinée au cratère Halema’uma’u avec de la lave sortant des évents du côté Nord-Ouest du cratère. Hier après-midi (2 janvier), le lac de lave mesurait 190 m (623 pieds) de profondeur et était perché à environ un mètre au-dessus de son bord. Les taux d’émission de SO2 étaient encore élevés.

Dans le cratère Halema’uma’u, les évents Ouest (visibles au premier plan de cette photo sous la forme de deux trous lumineux sur un élément en forme de cône) émettent occasionnellement des éclaboussures. La lave émerge également dans une petite fontaine en dôme au-dessus de la croûte du lac devant les évents Ouest, probablement d’une partie submergée de l’évent (visible à l’arrière-plan de cette photo comme un point lumineux avec des limites de croûte de lave qui en émanent comme une toile d’ araignée ). Ces processus peuvent être observés sur la webcam thermique F1 du sommet du volcan Kīlauea sur le lac de lave.

Observations du sommet:
Les mesures du taux d’émission de dioxyde de soufre effectuées vendredi (1er janvier) étaient d’environ 4400 t / j et comprises entre 3000 et 6500 t / j depuis dimanche (27 décembre) – la même plage de valeurs que celle d’avant le lac de lave de 2018. Les inclinomètres du sommet ont enregistré une faible inclinaison déflationniste au cours des deux derniers jours. La sismicité est restée élevée mais stable, avec un tremor constant et quelques tremblements de terre mineurs.

Observations sur la zone du Rift Est:
Les moniteurs géodésiques indiquent que la partie supérieure de la zone du Rift Est (entre le sommet et Puʻu ʻŌʻō) s’est contractée pendant que le sommet se dégonflait. Il n’existe pas de données sismiques ou de déformation pour indiquer que le magma se déplace dans l’une ou l’autre des zones de rift du Kīlauea.

Au cours de la semaine dernière, le lac de lave de l’Halema’uma’u a développé une digue subtile autour de son périmètre qui permet au lac d’être légèrement perché au-dessus de sa base, comme une mesa. Les digues se développent à partir de petits débordements répétés, du rafting et de l’empilement de morceaux de croûte de surface qui fusionnent pour former une barrière qui retient le lac fluide. C’est ce qu’on appelle un lac de lave «perché», et cette géométrie est courante pour les lacs de lave au sommet et dans les zones de rift du Kīlauea

Observations du lac de lave de l’Halema’uma’u:
Les évents Ouest ont éclaboussé de deux endroits au sommet d’un petit cône plâtré sur le mur Nord-Ouest du cratère de l’Halema’uma’u. La lave émerge également dans une petite fontaine en dôme au-dessus de la croûte du lac devant les évents Ouest, probablement à partir d’une partie submergée de l’évent. Ces deux sources peuvent être vues dans la vue de la webcam thermique du lac de lave.

Le lac de lave avait une profondeur de 190 m (623 pieds) hier après-midi (2 janvier). La carte thermique la plus récente (30 décembre) indiquait les dimensions du lac à 800 par 530 m (875 par 580 yds) pour une superficie totale de 33 ha (82 acres)  . Le lac est maintenant perché à environ un mètre (yard) au-dessus de ses bords Est et Ouest et de manière discontinue sur son bord Nord tel que mesuré ce matin (3 janvier).

L’évent Ouest du cratère Halema’uma’u continue son éruption au sommet du Kīlauea. Ces images au téléobjectif du 1er janvier (à gauche) et du 2 janvier (à droite) comparent la surface du lac de lave sous l’évent Ouest. L’évent Ouest fournit de la lave au lac par un canal en croûte, qui pénètre juste sous la surface du lac. Lorsque la lave pénètre dans le lac, elle produit des remontées  localisées à la surface. Le 2 janvier, il semble y avoir une augmentation de la vigueur éruptive là où une petite fontaine en forme de dôme perce la croûte de surface.

Au cours de la dernière journée, l’île principale de lave plus froide et solidifiée flottant dans le lac de lave a continué de s’installer devant la source de lave Ouest remplissant le lac vers minuit, tandis que les 10 autres petites îles sont restées relativement stationnaires autour de l’extrémité est du lac. Lac. L’île principale mesurait environ 250 m (820 pi) de longueur, 135 m (440 pi) de largeur et environ 3 ha (7 acres) de superficie selon la carte thermique du 30 décembre. Les mesures du vendredi après-midi (1er janvier) ont montré que la surface de l’île était à environ 6 m (20 pi) au-dessus de la surface du lac.

Source : HVO.

Photos : USGS photo by H. Dietterich. USGS photo by M. Patrick ( 2 X ).

 

Indonésie , Sinabung :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Diffusion: 4 janvier 2021
Volcan: Sinabung (261080)
Code couleur de l’aviation actuel: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: non attribué
Source: Observatoire du volcan Sinabung
Numéro de l’avis: 2021SIN01
Emplacement du volcan: N 03 deg 10 min 12 sec E 98 deg 23 min 31 sec
Région: North Sumatra, Indonésie
Altitude du sommet: 7872 FT (2460 M)

Résumé de l’activité volcanique:
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 01h54 UTC (08h54 local).

Hauteur du nuage volcanique:
La meilleure estimation du sommet des nuages de cendres est d’environ 10112 FT (3160 M) au-dessus du niveau de la mer, ce qui peut être plus élevé que ce qui peut être observé clairement. Source des données d’altitude: observateur au sol.

Autres informations sur le nuage volcanique:
Nuage de cendres se déplaçant vers l’Ouest – Nord-Ouest

Remarques :
L’activité sismique est caractérisée par un événement volcanique éruptif.

Le niveau d’activité est au niveau III (SIAGA) depuis le 20 mai 2019 à 10h00 WIB. Le mont Sinabung (2460 m d’altitude) est en éruption depuis 2013. La dernière éruption s’est produite le 13 décembre 2020 avec une hauteur de la colonne d’éruption qui n’a pas été observée.
Le volcan était clairement visible jusqu’à ce qu’il soit couvert de brouillard. Une éruption s’est produite, entraînant une colonne d’éruption grise , s’élevant à 1000 m au dessus du sommet du cratère sommital, orienté au Nord-Ouest. Lorsqu’il n’y a pas d’éruption, on observe que le cratère émet de la fumée blanche avec une forte épaisseur à environ 50-500 mètres au dessus du sommet. Le temps est nuageux à pluvieux, les vents faibles à modérés au Sud, Nord-Ouest, Sud-Ouest et Ouest. Des avalanches ont été observées avec une distance de glissement de 1000 m vers l’Est et le Sud-Est.

 

Selon les sismographes du 3 janvier 2021, il a été enregistré:
2 tremblements de terre d’éruptions
58 tremblements de terre d’avalanches
11 tremblements de terre d’émissions
22 tremblements de terre basse fréquence
7 tremblements de terre hybride / multi-phases
1 tremblement de terre tectonique lointain.

Source : Magma Indonésie , PVMBG.

Photos : Nachelle Homestay .

 

Guatemala , Santiaguito : 

Activité :
L’Observatoire du Complexe Volcanique du Santa María-Santiaguito signale une colonne de dégazage blanche à 500 mètres de haut au-dessus du Dôme Caliente qui se disperse vers le Sud-Ouest. Pendant la nuit et tôt le matin, des explosions ont été observées qui ont soulevé des colonnes de cendres jusqu’à 3300 mètres au-dessus du niveau de la mer (11 827 pieds) qui se sont déplacées d’un peu plus d’un kilomètre vers le Sud-Ouest.

En raison de l’extrusion de lave en blocs dans le dôme Caliente, des avalanches de blocs et de cendres continuent à être générées qui descendent surtout sur le flanc Sud-Ouest, atteignant la base du dôme. La possibilité que cette activité génère des écoulements pyroclastiques demeure. De fines particules de cendre retombent sur le périmètre des dômes. Les recommandations du bulletin spécial BESAN n ° 121-2020 restent en vigueur

Source : Insivumeh .

Photo : la hora

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search