26 Aout 2020. FR . Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Islande : Péninsule de Reykjanes , Colombie : Nevado del Ruiz .

Home / blog georges Vitton / 26 Aout 2020. FR . Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Islande : Péninsule de Reykjanes , Colombie : Nevado del Ruiz .

26 Aout 2020. FR . Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Islande : Péninsule de Reykjanes , Colombie : Nevado del Ruiz .

26 Aout 2020.

 

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire du 17 Aout 2020 au 23 Aout 2020 (date d’émission 25 Aout 2020)

RÉSUMÉ DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité explosive au Nouveau Cratère Sud-Est, au Cratère Nord-Est et au Cratère de la Voragine avec formation de nuages ​​éruptifs. Activité de dégazage ordinaire dans tous les cratères sommitaux.
2) SISMOLOGIE: Faible activité sismique de fracturation; stationnarité des paramètres du tremor volcanique principalement sur les valeurs moyennes.
3) INFRASONS: Activité infrasonore modeste.
4) DEFORMATIONS: Les réseaux de surveillance de la déformation des sols de l’Etna n’ont pas montré de changements significatifs au cours de la semaine dernière.

5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 survient à un niveau moyen-bas
le flux de HCl est à un niveau moyen-bas
Le flux de CO2 émis par le sol est à un niveau moyen.
La pression partielle de CO2 dissous dans les eaux souterraines est à des valeurs moyennes.
Il n’y a pas de nouvelles mesures relatives au ratio C / S (dernière mesure en date du 17/07/2020)
Il n’y a pas de mise à jour des mesures du rapport isotopique d’hélium (dernière mesure datée du 27/07/2020)
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau moyen-bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES.
Le suivi de l’activité volcanique de l’Etna, au cours de la semaine en question, a été réalisé en analysant les images fournies par les caméras de surveillance de l’INGV, Observatoire Etneo (INGV-OE), et à travers les observations faites par le personnel de l’INGV-OE.

Au cours de la période considérée, l’activité des cratères sommitaux de l’Etna était principalement caractérisée par une activité strombolienne et des émissions de cendres discontinues au Nouveau Cratère Sud-Est (NSEC), par une activité strombolienne au cratère Nord-Est (NE), d’émissions sporadiques et légères de cendres au cratère de la Voragine (VOR), d’une activité de dégazage au cratère de la Bocca Nuova (BN).
L’activité strombolienne «au cône de selle» du Nouveau Cratère Sud-Est s’est poursuivie tout au long de la semaine. Cette activité était très variable et, lors des phases les plus intenses, les images des caméras de surveillance de l’INGV-OE montraient des lancements de produits éruptifs  au-dessus du bord du cratère.

L’activité était également caractérisée par des émissions discontinues de cendres volcaniques avec la formation de nuages ​​éruptifs généralement dilués qui se sont rapidement dispersés dans l’atmosphère. Entre l’après-midi du 20 et les premières heures de la matinée du 21 août, l’émission de cendres a augmenté à la fois en intensité et en fréquence, formant, comme le montrent les caméras de surveillance INGV-OE, un nuage volcanique de 4,5 km de haut au-dessus du niveau du mer qui s’est dispersé vers le Sud-Sud-Est  . Le personnel de l’INGV-OE a détecté la présence d’un mince dépôt de cendres volcaniques à Trecastagni, Viagrande et Catane. Une augmentation de l’activité explosive s’est également produite dans la matinée du 22 août. Le nuage volcanique formé au cours de cette activité était d’environ 4 km de haut et s’est dispersé vers le Sud .

Comme l’a observé le personnel de l’INGV-OE présent dans la zone du sommet le 21 août, l’activité strombolienne se poursuit au Cratère Nord-Est  , avec des lancements de produits qui restent confinés sous le bord du cratère. Le cratère de la Voragine est caractérisé par une activité de dégazage, comme observé lors des inspections des 17 et 21 août par le personnel de l’INGV-OE  , et par des émissions légères et sporadiques de cendres volcaniques qui se dispersent rapidement dans atmosphère. La Bocca Nuova était plutôt caractérisée par des activités de dégazage.

Tremor volcanique:
L’évolution temporelle de l’amplitude moyenne du tremor volcanique a montré de grandes fluctuations, principalement à un niveau moyen, tout au long de la semaine et, de manière subordonnée, ces oscillations ont atteint un niveau élevé. La source du tremor était constamment localisée dans la zone du Nouveau Cratère Sud-Est, à une profondeur d’environ 2900-3000 mètres au-dessus du niveau moyen de la mer.

 

COMMUNICATION ETNA [MISE À JOUR n. 71] , 25 Aout 2020.

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce qu’à partir d’environ 15h30 GMT, il y a eu une augmentation progressive des émissions de cendres au Nouveau Cratère du Sud-Est qui a formé un nuage volcanique d’environ 4 , 5 km au dessus du niveau de la mer , dispersé  au Sud-Est. L’activité explosive est très variable en temps et en intensité. Il y eut une modeste chute de cendres entre les villes de Viagrande et Trecastagni.
Quant à la tendance temporelle de l’amplitude moyenne du tremor volcanique, elle continue de présenter des fluctuations marquées qui définissent globalement une tendance sensiblement stationnaire qui se maintient principalement dans la gamme des valeurs moyennes. L’emplacement de la source du tremor est situé près de la zone du Nouveau Cratère Sud-Est, à une profondeur d’environ 2900-3000 mètres au-dessus du niveau moyen de la mer. En ce qui concerne l’activité infrasonore, au cours des 12 dernières heures, les événements se sont principalement déroulés dans la zone du Nouveau Cratère Sud-Est
Les réseaux de surveillance de la déformation des sols n’ont pas montré de changements significatifs au cours des dernières heures.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV.

Lire l’article en entierhttp://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/362-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20200825/file

Photos : Gio Giusa , Alessio Francesca Mangano .

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire du 17 Aout 2020 au 23 Aout 2020 (date d’émission 25 Aout 2020)

RÉSUMÉ DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité volcanique explosive normale de type strombolienne sur un niveau moyen-bas à moyen (9-15 événements / h), et avec une intensité de faible à élevée dans la zone du cratère Nord et de moyenne à élevée dans la zone Centre -Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives.
4) DEFORMATIONS: Les réseaux de suivi des déformations du sol de l’île n’ont pas montré de variations significatives sur la période étudiée.
5) GÉOCHIMIE: le flux de SO2 est à un niveau moyen-bas
Il n’y a pas de mises à jour sur les données de flux de CO2 du sol.
Il n’y a pas de mise à jour pour le rapport CO2 / SO2 (dernière mesure du 19/07/2020).
Les valeurs isotopiques de l’Hélium (dernière mise à jour le 15/07/2020) sont des valeurs moyennes.
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau moyen-bas.

 

REMARQUES VOLCANOLOGIQUES
Dans la période sous observation, l’activité éruptive de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance de l’INGV-OE situé à une altitude de 190 m, de Punta dei Corvi et une altitude de 400 m et au moyen d’une inspection réalisée le 22 août par Personnel de l’INGV-OE. La caméra du Pizzo a été endommagée lors de l’événement du 19 juillet 2020 et la station est en cours de restauration dans les laboratoires INGV-OE.
La description de l’activité et la détermination des évents qui alimentent l’activité explosive dans les zones individuelles des cratères Nord et Centre-Sud pourraient présenter des incertitudes en raison du cadrage des caméras à une altitude de 400 m et une altitude de 190 m qui ne permettent pas de déterminer les points d’émission, en particulier dans la zone Centre-Sud.
En se référant aux observations effectuées par le personnel de l’INGV-OE lors de l’inspection du 22 août, la disposition morpho-structurelle de la terrasse du cratère se compose de trois évents éruptifs situés dans la zone du cratère Nord et d’au moins trois évents éruptifs situés dans la zone du cratère Centre Sud. Toutes les bouches sont placées à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère.

 

La zone du cratère Nord a produit des explosions d’intensité faible à élevée, avec l’émission de matières principalement grossières (lapilli et bombes). Lors de l’inspection, il a été observé
que N1 a au moins deux évents, tous deux situés sur le bord de la terrasse du cratère menant à Sciara del Fuoco; le matériau grossier émis par N1 atteint également des hauteurs supérieures à 200 m. L’évent N2 est constitué d’un cône avec un grand cratère et a montré une activité explosive de faible intensité, avec l’émission de matériaux fins (cendres) parfois mélangés avec des matériaux grossier . La fréquence moyenne des explosions variait de 3 à 7 événements / h . Les matériaux grossiers émis sont retombés principalement dans la terrasse du cratère et dans le secteur supérieur de la Sciara del Fuoco, roulant fréquemment le long de la pente raide. Dans la zone du cratère centre-sud, des explosions de matériaux principalement fins ont été observées, parfois mélangées à des matériaux  plus grossiers , avec une intensité moyenne-élevée   (les produits émis dépassaient souvent 250 m de hauteur). En particulier, lors de l’inspection du 22 août, il a été possible d’observer que S2 possède deux ouvertures qui produisent principalement des cendres . La bouche S1, en revanche, ne montrait aucune activité, tandis que C avait deux bouches caractérisées par de faibles émissions . La fréquence des explosions variait de moins de 1 à 11 événements / h .

Source : INGV.

Lire l’article en entier : http://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/363-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20200825/file

Photos : Webcam via Stromboli Adventures , Webcam.

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Plus de 1 300 tremblements de terre ont été détectés par le réseau sismique SIL de l’OMI cette semaine et environ 1030 d’entre eux ont été localisés manuellement. C’est plutôt moins d’activité que la semaine dernière où environ 1660 tremblements de terre avaient été localisés. La plus grande différence est un peu moins d’activité dans le Nord et dans la péninsule de Reykjanes. L’activité dans le Nord se poursuit cependant et environ 790 tremblements de terre y ont été localisés cette semaine. L’activité à Reykjanes se poursuit également et environ 300 tremblements de terre y ont été localisés cette semaine.

Un de ces tremblements de terre a été ressenti dans la région de Reykjavík le 21 août, un M2.8 à 01:37 à environ 7 km au Sud-Sud-Est de Helgafell. Un essaim d’environ 85 tremblements de terre s’est produit le 21 août à environ 30 km à l’Ouest de Kópasker. Le plus grand tremblement de terre de la séquence était de M3,2 à 11h50. C’était également le plus grand tremblement de terre de la semaine. Aucun rapport du tremblement de terre n’a été ressenti dans les environs. Un tremblement de terre a été détecté sur le Grímsvötn cette semaine et un sur l’ Hekla. En raison d’un dysfonctionnement de l’ordinateur, l’examen du séisme n’a pas été terminé pour la période du 21 août à 23h30 au 22 août à 13h30.

Source : Vedur is

Photo : thorbjorn , Ómar Ragnarsson.

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin d’activité hebdomadaire du volcan Nevado del Ruiz
Le niveau d’activité continue au  Niveau d’activité jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

Concernant le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN rapporte que:

La sismicité générée par la fracturation des roches (volcano-tectonique, VT) a présenté une augmentation significative du nombre de séismes et de l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Ce type de sismicité était localisé principalement dans les secteurs Sud-Sud-Est, Sud-Ouest et Nord-Est du volcan et, dans une moindre mesure, dans le cratère Arenas. La profondeur des tremblements de terre variait entre 0,3 et 5,6 km. Une augmentation de la sismicité de type VT se démarque, enregistrée depuis l’aube aujourd’hui dans le secteur Sud-Est, à environ 2,2 km du cratère Arenas. La magnitude maximale enregistrée dans la semaine correspond à deux tremblements de terre enregistrés lors de l’augmentation susmentionnée, survenus à 06h12 et 07h57 (heure locale), d’une magnitude de 2,8 ML (magnitude locale), à ​​des profondeurs de 3,4 et 3,3 km respectivement. Ces tremblements de terre ont été signalés comme ressentis par les habitants de la zone volcanique.

La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a maintenu des niveaux similaires dans le nombre d’événements et dans l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique était caractérisée par l’apparition de tremors volcaniques continus, d’impulsions de tremor, de tremblements de terre de type longue et très longue période, qui présentaient des niveaux d’énergie et un contenu spectral variables. Cette sismicité était localisée autour du cratère Arenas.

Source : SGC.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search