11 Aout 2020. FR . Nouvelle Zélande : Ruapehu , Pérou : Sabancaya , Pérou : Ubinas , Kamchatka : Sheveluch .

Home / blog georges Vitton / 11 Aout 2020. FR . Nouvelle Zélande : Ruapehu , Pérou : Sabancaya , Pérou : Ubinas , Kamchatka : Sheveluch .

11 Aout 2020. FR . Nouvelle Zélande : Ruapehu , Pérou : Sabancaya , Pérou : Ubinas , Kamchatka : Sheveluch .

11 Aout 2020.

 

 

Nouvelle Zélande , Ruapehu :

Mt Ruapehu: mise à jour sur l’activité et la température de Crater Lake. Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 1.
Mar 11 août 2020 09:30

Le niveau d’alerte volcanique reste à 1
Le code couleur de l’aviation reste au vert

De nouvelles observations en juillet-août continuent d’indiquer de faibles niveaux d’activité volcanique sur Ruapehu. Le niveau d’alerte volcanique reste à 1. Le lac du cratère (Te Wai ā-moe) s’est refroidi à partir d’une température maximale de 42 ° C au début d’avril et se situe actuellement autour de 22-23 ° C. Des résultats de surveillance récents indiquent un flux continu de gaz dans le lac.

 

Le Crater Lake (Te Wai ā-moe) a une longue histoire de réchauffage et de refroidissement, chaque cycle se déroulant sur quelques mois. Depuis avril de cette année, la température du lac est passée d’un maximum de 42 ° C à environ 22-23 ° C. Cette température inférieure du lac est normale pour le Crater Lake.

Pour maintenir le lac à cette température, la chaleur à basse altitude doit continuer à s’écouler dans le lac. Cela indique que la zone de ventilation sous-jacente est ouverte aux gaz volcaniques et aux fluides hydrothermaux. D’autres signes qui indiquent cet évent ouvert sont des remontées d’eau visibles et des nappes de soufre à la surface du lac.

Au cours des trois derniers mois, nous avons effectué deux vols de mesures de gaz et prélevé deux échantillons du lac pour analyse en laboratoire. Les résultats de ces visites montrent une augmentation du gaz H2S (sulfure d’hydrogène) et une diminution du CO2 (dioxyde de carbone) et du SO2 (dioxyde de soufre). Ceci est cohérent avec des réactions chimiques plus hydrothermales que magmatiques dans le lac.

Le niveau d’intensité du tremor volcanique a été variable mais faible au cours des trois derniers mois. De petits tremblements de terre continuent d’être localisés près du volcan.

Aucune de ces observations n’est inhabituelle pour le mont Ruapehu. Toutes les observations au cours des derniers mois indiquent que le volcan reste dans des troubles volcaniques mineurs et au niveau d’alerte volcanique 1.

Certaines personnes ont peut-être remarqué que notre caméra du côté Nord du volcan a été déplacée. Cela fait partie du perfectionnement en cours des réseaux et des équipements GeoNet utilisés pour surveiller les volcans actifs.

Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 1. Le niveau d’alerte volcanique reflète le niveau actuel de l’activité volcanique et n’est pas une prévision d’activité future. Le mont Ruapehu est un volcan actif et a le potentiel d’entrer en éruption avec peu ou pas d’avertissement lorsqu’il se trouve dans un état d’agitation volcanique. Il n’y a pas de changement dans le code couleur de l’aviation et il reste au vert.

Le GNS Science et le Centre national de surveillance des géorisques continuent de surveiller de près le mont Ruapehu à la recherche d’autres signes d’activité. Le GeoNet surveille le mont Ruapehu via un réseau de capteurs sismiques et acoustiques, des récepteurs GPS, des capteurs dans le lac et des visites dans la région du lac, et des survols de mesures de gaz.

Source : Geonet / Yannik Behr , Volcanologue de service .

Photos : Geonet , Bradd Scott .

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: du 3 au 9 août 2020, Arequipa, 10 août 2020
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés; c’est-à-dire avec l’enregistrement continu d’explosions avec des colonnes jusqu’à 2,5 km d’altitude au dessus du sommet du volcan et d’émissions conséquentes de cendres et de gaz. Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n’est attendu concernant l’ activité éruptive.

L’IGP a enregistré et analysé l’occurrence de 1 118 tremblements de terre d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques sur le Sabancaya. De plus, une moyenne de 19 explosions d’intensité faible à moyenne a été enregistrée quotidiennement. Pendant cette période, les tremblements de terre de type Volcano-Tectoniques (VT) ont été localisés principalement dans le Nord et le Nord-Ouest du Sabancaya. Ces événements présentaient des magnitudes comprises entre M2.1 et M3.8. Le séisme représentatif (M3.8) a été enregistré le 8 août à 07h06, à 9 km au Nord-Ouest du Sabancaya et à une profondeur de 9 km.

Le suivi de la déformation de la structure volcanique, à l’aide de données GNSS (traitées avec des orbites rapides), ne présente pas d’anomalies significatives; cependant, une légère inflation a été observée avec une accélération de la composante verticale enregistrée depuis le 30 juillet dans le secteur Nord du volcan Hualca Hualca et le flanc Sud-Est du volcan Sabancaya. La surveillance visuelle a permis d’identifier des colonnes de gaz et de cendres jusqu’à 2,5 km d’altitude au dessus du sommet du volcan , qui étaient dispersées vers les secteurs Sud, Sud-Est, Sud-Ouest et Nord-Ouest du Sabancaya.
La surveillance par satellite a permis d’identifier la présence de 5 anomalies thermiques avec des valeurs comprises entre 1 MW et 9 MW, associées à la présence d’un corps de lave à la surface du cratère du volcan.

RECOMMANDATIONS
• Garder le niveau d’alerte volcanique  orange.
• Ne pas s’ approcher dans un rayon de moins de 12 km du cratère. En cas de chute de cendres, se couvrir le nez et la bouche avec des chiffons ou des masques humides. Garder les portes et les fenêtres des maisons fermées.
• Mettre en œuvre des actions de prévention et d’atténuation face à une augmentation de l’activité volcanique.

Source : IGP.

Photo : Pixabay

 

Pérou , Ubinas :

Période d’analyse: du 3 au 9 août 2020, Arequipa, 10 août 2020
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que le volcan Ubinas (région de Moquegua) a continué d’enregistrer une légère augmentation d’activité sismique pendant la période d’analyse; Par conséquent, il est suggéré que les autorités et le public soient attentifs aux bulletins publiés par l’IGP.

Au cours de la période d’analyse, une légère augmentation par rapport à la période précédente a été observée dans le type de signaux sismiques liés aux mouvements des fluides volcaniques, tels que les signaux de type Longues Périodes (LP) et Tornillos.
En moyenne, la survenue de 41 tremblements de terre d’une magnitude inférieure à M1,6 a été identifiée, événements liés à des processus de fracturation de roches qui se produisent à l’intérieur du volcan. En moyenne, la survenue de 6 tremblements de terre par jour a été enregistrée.

 

De même, 18 signaux sismiques ont été enregistrés, associés aux mouvements de fluides volcaniques (gaz). Au sein de ceux ci , 10 événements de type Tornillos ont été identifiés, liés à l’augmentation de la pression à l’intérieur du volcan. Les tremblements de terre de type tornillo sont considérés comme des signaux précurseurs d’éruptions volcaniques selon le modèle de prévision des éruptions volcaniques développé par l’IGP.
Les caméras de surveillance ont enregistré des colonnes de gaz (principalement de la vapeur d’eau) qui atteignaient des hauteurs allant jusqu’à 500 m au-dessus du sommet du volcan;  ces émissions se sont dispersées vers les secteurs Sud-Est et Nord-Est du volcan.
Tant la surveillance de la déformation de la structure volcanique que la surveillance par satellite au travers des systèmes SENTINEL, OMI-NASA (gaz SO2) et MIROVA (anomalies thermiques) n’ont pas enregistré d’anomalies au cours de la période.

RECOMMANDATIONS
• Rester informé à tout moment de l’activité volcanique de l’Ubinas grâce aux bulletins publiés par l’IGP: (http://www.igp.gob.pe/servicios/centro-vulcanologico-nacional/).
• Ne pas aller dans un rayon de moins de 4 km autour du cratère du volcan.

Source : IGP.

Photo : Ingemmet.

 

Kamchatka , Sheveluch :

56,64 N, 161,32 E;
Élévation : 10768 pi (3283 m), l’élévation du dôme ~ 8200 pi (2500 m)
Code couleur de l’aviation : ORANGE

L’éruption explosive-extrusive du volcan se poursuit. Des explosions de cendres jusqu’à 32,800-49,200 ft (10-15 km) d’altitude  pourraient survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les aéronefs internationaux volant à basse altitude.

 

La croissance du dôme de lave se poursuit, une forte activité fumerolienne , parfois avec une certaine quantité de cendres , une incandescence de la partie Ouest du dôme de lave et des avalanches chaudes accompagnent ce processus. Selon les données vidéo, une explosion modérée a envoyé des cendres jusqu’à 4,5 km d’altitude, un petit nuage de cendres a dérivé vers l’Est du volcan. Les données satellitaires ont montré une anomalie thermique sur le volcan toute la semaine.

Source : Kvert.

Photo : Yu Demianchuck.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search