26 Mai 2020. FR. Nouvelle Zélande : Ruapehu , Indonésie : Semeru , Pérou : Sabancaya , Philippines : Taal .

Home / blog georges Vitton / 26 Mai 2020. FR. Nouvelle Zélande : Ruapehu , Indonésie : Semeru , Pérou : Sabancaya , Philippines : Taal .

26 Mai 2020. FR. Nouvelle Zélande : Ruapehu , Indonésie : Semeru , Pérou : Sabancaya , Philippines : Taal .

26 Mai 2020.

 

Nouvelle Zélande , Ruapehu :

Mt Ruapehu: Activité et mise à jour de la température du Crater Laka .

Publié: Mar 26 mai 2020 09:00
Bulletin d’alerte volcaniqueRUA – 2020/06

Le niveau d’alerte volcanique reste à 1
Le code couleur de l’aviation reste au vert

Après un récent cycle de chauffage, nous nous attendions à ce que le Crater Lake (Te Wai à-moe) commence à se refroidir pour baisser les températures observées plus tôt cette année. Le lac a atteint une température maximale de 42 ° C début avril et s’est refroidi à environ 35 ° C peu de temps après. Une surveillance récente indique un flux de gaz continu qui a maintenu la température autour de 35 ° C jusqu’en mai.

L’activité sur Crater Lake (Te Wai ā-moe) est souvent dominée par un cycle de chauffage-refroidissement. Ces cycles durent des semaines à des mois. Après avoir culminé en avril à 42 ° C, le lac s’est refroidi à 35 ° C début mai et est resté autour de cette température tout le mois. Le nouveau refroidissement lent que nous attendions début mai ne s’est pas produit.
Les volcanologues du GNS Science ont continué de surveiller le mont Ruapehu et, quand les restrictions de circulation l’ ont permis, nous avons visité le lac pour recueillir des échantillons d’eau et de gaz et effectuer un vol de mesures de gaz. Nous avons détecté une augmentation de l’apport de CO2 (dioxyde de carbone) tandis que le SO2 (dioxyde de soufre) reste stable. Cela est conforme à notre modélisation de l’apport d’énergie qui indique un flux de chaleur bas mais continu dans le lac.

Il indique en outre que la zone de ventilation sous-jacente est ouverte aux flux ascendants de gaz volcaniques et de fluides hydrothermaux, et empêche donc actuellement le lac de se refroidir davantage. D’autres signes indiquant un évent ouvert sont des remontées d’eau visibles et des nappes de soufre à la surface du lac. Aucune de ces observations n’est inhabituelle pour le mont Ruapehu.
Le niveau d’intensité du tremor volcanique reste variable mais faible, comme il l’a été au cours du mois dernier.
Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 1. Le niveau d’alerte volcanique reflète le niveau actuel d’activité volcanique et n’est pas une prévision de l’activité future. Le mont Ruapehu est un volcan actif et a le potentiel d’entrer en éruption avec peu ou pas d’avertissement lorsqu’il est dans un état d’agitation volcanique. Il n’y a aucun changement dans le code de couleur de l’aviation , au vert.

Source : Geonet / Yannik Behr / Volcanologue de garde.

Photos : Photovolcanica , Bradd Scott / Geonet.

 

Indonésie , Semeru :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Délivré: 25 mai 2020.
Volcan: Semeru (263300)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Semeru
Numéro de l’avis: 2020SMR50
Emplacement du volcan: S 08 deg 06 min 29 sec E 112 deg 55 min 12 sec
Région: Java oriental, Indonésie
Altitude du sommet: 11763 FT (3676 M)

Résumé de l’activité volcanique:
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 22h58 UTC (05h58 local).

Hauteur des nuages volcaniques:
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 12723 FT (3976 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur: observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques:
Nuage de cendres se déplaçant vers le Nord.

 

Remarques:
L’activité sismique est caractérisée par des tremblements de terre d’éruptions, d’avalanches et d’émissions de gaz.

Niveau d’activité de niveau II (WASPADA). Le volcan Semeru (3676 m d’altitude) connait une éruption continue. On enregistre des éruptions explosives et effusives, entraînant des coulées de lave vers les pentes Sud et Sud-Est, et des émissions de roches incandescentes autour du cratère sommital.

Le volcan est clairement visible puis dans le brouillard. On ne voit aucune fumée issue du cratère. Le temps était ensoleillé, les vents faibles vers le Nord, le Nord-Est, l’Est, le Sud et l’Ouest. Une éruption a été observée, avec une épaisse fumée blanche, haute de 400 m vers le Nord, 1 avalanche avec une distance de glissement d’environ 700 m vers Besuk Kembar.

Selon les sismographes , le 25 mai 2020, il a été enregistré:
44 seismes d’éruption / explosion
18 tremblements de terre d’émission
4 tremblements de terre d’avalanches.
1 tremor harmonique (amplitude 3 mm, durée 521 secondes)

Source : Magma Indonésie , PVMBG.

Photos : Thomas J. Casadevall, USGS  , @visit.pronojiwo .

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: 18 au 24 mai 2020 Arequipa, 25 mai 2020
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés; c’est-à-dire avec l’enregistrement continu d’explosions avec des colonnes atteignant 3 km de haut au dessus du sommet du volcan et d’émissions conséquentes de cendres et de gaz. En conséquence, pour les jours suivants, aucun changement significatif n’est attendu concernant l’activité.

Au cours de la période du 18 au 24 mai, l’IGP a enregistré et analysé l’occurrence d’environ 525 tremblements de terre d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides (magma, gaz, etc.) à l’intérieur du volcan. De plus, en moyenne 6 explosions d’intensité faible à moyenne ont été enregistrées quotidiennement. Le suivi de la déformation de la structure volcanique, à l’aide de données GNSS (traitées avec des orbites rapides), ne présente pas d’anomalies significatives. La surveillance visuelle a identifié des colonnes de gaz et de cendres atteignant 3 km de haut au dessus du sommet du volcan, qui étaient dispersées vers les secteurs Nord-Est, Est et Sud-Est du Sabancaya. La surveillance par satellite a identifié la présence de 5 anomalies thermiques avec des valeurs comprises entre 2 MW et 15 MW, associées à la présence d’un corps de lave à la surface du cratère du volcan.

RECOMMANDATIONS
• Garder le niveau d’alerte volcanique orange.
• Ne pas s’ approcher dans un rayon inférieur à 12 km autour du cratère. En cas de chute de cendres, se couvrir le nez et la bouche avec des chiffons ou des masques humides.
Garder les portes et les fenêtres des maisons fermées.

Source : IGP Peru.

Photo : IGP.

 

Philippines , Taal :

BULLETIN D’ ACTIVITE DU VOLCAN TAAL , 25 mai 2020 , 08:00 A.M.

Au cours des dernières 24 heures, le réseau de capteurs du volcan Taal a enregistré cinq (5) tremblements de terre volcaniques associés principalement à des processus de fracturation des roches sous et autour de l’édifice. Une faible émission de vapeur ou activité fumerolienne a été observée dans les évents de fissure le long du sentier Daang Kastila.

Le niveau d’alerte 1 (anormal) est maintenu sur le volcan Taal. Le DOST-PHIVOLCS rappelle au public qu’au niveau d’alerte 1, des explosions soudaines , de vapeur ou phréatiques, des tremblements de terre volcaniques, des chutes de cendres mineures et des accumulations ou expulsions mortelles de gaz volcanique peuvent se produire et menacer des zones de l’île du volcan Taal (TVI). Le DOST-PHIVOLCS recommande vivement que l’entrée sur TVI, dans la zone de danger permanent du Taal ou PDZ, en particulier les environs du cratère principal et de la fissure de Daang Kastila, reste strictement interdite. Les autorités locales sont invitées à évaluer en permanence les barangays évacués autour du lac Taal pour les dommages et l’accessibilité des routes et à renforcer les mesures de préparation, d’urgence et de communication en cas de nouvelle agitation. Il est également conseillé aux gens d’observer les précautions dues au déplacement du sol à travers les fissures, les chutes de cendres et les tremblements de terre mineurs. Les autorités de l’aviation civile doivent conseiller aux pilotes d’éviter de voler près du volcan, car les cendres en suspension dans l’air et les fragments balistiques d’explosions soudaines et de cendres remobilisées par le vent peuvent présenter des risques pour les aéronefs.

Le DOST-PHIVOLCS surveille de près l’activité du volcan Taal et tout nouveau développement significatif sera immédiatement communiqué à toutes les parties prenantes.

Source : Phivolcs .

Photo : Webcam.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search