15 Mai 2020. FR . Colombie : Nevado del Ruiz , La Guadeloupe : La Soufrière , Equateur : Reventador , Costa Rica : Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja .

Home / blog georges Vitton / 15 Mai 2020. FR . Colombie : Nevado del Ruiz , La Guadeloupe : La Soufrière , Equateur : Reventador , Costa Rica : Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja .

15 Mai 2020. FR . Colombie : Nevado del Ruiz , La Guadeloupe : La Soufrière , Equateur : Reventador , Costa Rica : Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja .

15 Mai 2020.

 

 

Colombie , Nevado del Ruiz : 

Bulletin d’activité hebdomadaire du volcan Nevado del Ruiz

Le niveau d’activité se poursuit au niveau d’activité jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

Concernant le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE rapporte que:

Selon les résultats obtenus du suivi de l’activité, à travers les différents paramètres évalués, le volcan Nevado del Ruiz a continué à présenter une instabilité de son comportement au cours de la dernière semaine. Une accélération du processus volcanique et par conséquent des changements dans le niveau d’activité du volcan ne sont pas exclus.
La sismicité générée par la fracturation des roches a montré une légère diminution du nombre de tremblements de terre et de l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Ce type de sismicité était principalement localisé dans le Sud-Est, le Sud-Sud-Est, le Nord-Est du volcan et dans le cratère Arenas, à des profondeurs variant entre 0,4 et 5,9 km. La magnitude maximale enregistrée au cours de la semaine était de 1,0 ML (magnitude locale) correspondant au tremblement de terre enregistré le 10 mai à 09h15 (heure locale) situé dans le cratère Arenas, à 1,6 km de profondeur.

 

La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a présenté une légère diminution à la fois du nombre d’événements enregistrés et de l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique a été caractérisée par la survenue de tremors volcaniques continus, d’impulsions de tremor, de tremblements de terre de type longue période et de type très longue période. Ces événements sismiques ont présenté des niveaux d’énergie et des contenus spectraux variables. Certains de ces signes étaient associés à de petites émissions de gaz et de cendres, qui ont été confirmées par des caméras installées dans la zone du volcan et par des rapports des responsables du parc naturel national de Los Nevados.

La déformation de la surface volcanique, mesurée à partir des stations GNSS (Global Navigation Satellite System), a montré quelques changements mineurs, associés à l’activité volcanique. Au cours de la semaine dernière, les portails Web Mirova et NASA FIRMS n’ont signalé aucune anomalie thermique au volcan.

Le volcan Nevado del Ruiz continue à un niveau d’activité jaune.

Source et photo  : SGC.

 

La Guadeloupe , La Soufrière :

Depuis le début 2018 nous assistons à un processus cyclique d’injection de gaz magmatiques profonds à la base du système hydrothermal à une profondeur entre 2 et 3 km sous le sommet. Ceci engendre un processus récurrent de surchauffe et de surpression du système hydrothermal qui se traduit par:

1) des perturbations de la circulation des fluides hydrothermaux;
2) l’évolution de l’activité des fumerolles au sommet dont une témoigne de projection de boue brûlante et acide sur quelques mètres;
3) une augmentation de la sismicité volcanique en essaim;
4) quelques séismes volcaniques ressentis (quatre entre février et avril 2018) dont un séisme de magnitude M4.1 le 27 avril 2018, le plus fort depuis 1976;
5) des déformations de faible amplitude et limitées au dôme de La Soufrière de l’ordre de 3-7 mm/an et la poursuite de l’ouverture des fractures sommitales;
6) la fluctuation des débits du gaz fumerolien issus d’un réservoir hydrothermal pressurisé;
7) une progression des anomalies thermiques dans le sol au sommet de La Soufrière.

Si ces phénomènes incitent l’observatoire à la vigilance instrumentale, ils ne sont pour l’instant pas clairement associés à une anomalie des autres paramètres de surveillance qui pourrait indiquer une éventuelle remontée de magma. Cette dernière se manifesterait typiquement, mais pas systématiquement, par de nombreux séismes profonds et/ou ressentis, des déformations à grande échelle au delà du dôme, et l’émission de gaz soufrés à haute température (> 150°C). Sur la base des observations de l’OVSG-IPGP enregistrées au cours du mois d’avril 2020 et résumées dans ce bulletin, et en accord avec les dispositions prévues par les autorités, le niveau d’alerte volcanique (tableau en annexe) reste:

La probabilité d’une activité éruptive à court terme reste faible. Cependant, compte tenu du regain d’activité sismique et fumerolienne enregistré depuis février 2018, un changement de régime du volcan a été constaté tel qu’on ne puisse pas exclure une intensification des phénomènes dans le futur. En conséquence, l’OVSG-IPGP est en état de vigilance renforcée. Les émanations gazeuses aux abords et sous le vent des fumerolles principales du sommet (notamment le Cratère Sud, le Tarissan, et le Gouffre 1956) présentent, depuis 1998, des risques avérés d’irritation et de brûlures (yeux, peau, voies respiratoires).

Compte tenu de l’évolution décrite ci-dessus et des autres observations sur l’activité, l’OVSGIPGP considère qu’il est important de garder, à titre précautionneux, une distance de au moins 50 m de rayon autour des principaux centres d’émission de gaz fumerolien (Cratère Sud , Cratère Sud Central, Cratère Sud Nord, Napoléon Nord, Napoléon Est, Gouffre 1956, Gouffre Tarissan). En considération de l’évolution de la zone d’anomalie au sommet (avec la propagation de chaleur au sol; la recrudescence de l’activité des fumerolles, accompagnée de l’apparition dans le temps de nouveaux centres d’émission et de projection de boue et de fragments; les indications de l’impact au sol et sur la végétation de gaz soufrés et acides) et donc d’une général augmentation des zones d’instabilité, la Préfecture de Guadeloupe avec l’arrêté n° 2019/001 CAB SIDPC du 14 janvier 2019 a institué un accès réglementé au sommet du volcan de la Soufrière, basé sur l’identification d’un périmètre de sécurité et sur l’interdiction à toute personne non-autorisée de le franchir.

Source : IPGP.

Lire l’article en entierhttp://volcano.ipgp.fr/guadeloupe/Bulletins/last_bulletins.pdf

Photos : A.-Brusini-hemis-fr , F. BEAUDUCEL/IPGP 2010 .

 

Equateur , Reventador :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN REVENTADOR , Jeudi 14 Mai 2020.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Pas de changement .
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Pas de changement.

Sismicité : Du 13 Mai 2020, 11:00h au 14 Mai 2020, 11:00h :
Type Longue Période (LP): 19 événements
Explosions (EXP): 22 événements
Tremors d’émissions : (TE): 6.
Tremors harmoniques : (TA): 2.

Pluies / lahars: Non enregistrés.

Emission / colonne de cendres: Des émissions de vapeur, de gaz et de cendres ont été observées en direction Ouest, qui dépassaient 1000 m au-dessus du niveau du cratère. Dans les images satellite partagées par le VAAC, 3 alertes d’émission ont été signalées dans une direction Ouest, avec une hauteur maximale de 2538 m au-dessus du sommet

Autres paramètres de surveillance: aucun changement.

Observations: Émissions de gaz et de cendres la nuit et matin, signalées par les alertes VAAC et les caméras visuelles. Pendant la nuit, une incandescence a été observée au niveau du sommet, accompagnée de la descente de blocs incandescents sur le flanc Sud-Est à 300 m sous le cratère. Secteur nuageux en ce moment.

Niveau d’alerte: Orange.

Source : IGEPN.

Photo : alex-steele-via-fb 

 

Costa Rica , Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja :

Bulletin hebdomadaire du programme de surveillance volcanique , 11 mai 2020 .

Volcan Turrialba:

Lat: 10,025 ° N; Long: 83 767 ° O;  
Altitude : 3340 m d’altitude
Niveau d’activité actuel: 2 (volcan actif)
Dangers potentiellement associés: gaz, émission de cendres, projections balistiques proximales .

Orthophotographie du volcan Turrialba, résultat du vol avec drone du 6 février 2020, réalisé par Cyrill Muller et Mario Angarita du département de géodésie de l’OVSICORI-UNA.
Une orthophotographie est obtenue par un ensemble d’images aériennes, qui ont été corrigées pour représenter une projection orthogonale sans effet de perspective, et dans laquelle il est donc possible de procéder à des mesures précises.

Aucune émission de cendres n’a été détectée. La sismicité reste stable. La tendance à la contraction et à l’affaissement du massif du Turrialba-Irazú se poursuit, en particulier vers l’Irazú et le sommet du Turrialba. Les ratios CO 2 / SO 2 et H 2 S / SO 2 continuent d’augmenter depuis la mi-mars, le flux de SO 2 reste stable.

Volcan Poas:

Lat: 10,2 ° N; Long: 84,233 ° O;
Altitude : 2780 m d’altitude
Niveau d’activité actuel: 2 (volcan actif)
Dangers potentiellement associés: gaz, éruptions d’eau souterraine, projections balistiques proximales .

Aucune éruption n’a été détectée. Des épisodes incandescents ont été observés le 6 mai (4h00 – 6h00 heure locale) dans la fumerolle au sud de Boca A, possiblement associés à une combustion spontanée de soufre. L’activité sismique reste stable autour de 200 à 300 événements quotidiens. De courts tremors superficiels de fréquence variable, sans périodicité, éventuellement associés à une activité fumerolienne, sont enregistrés. La surveillance de la déformation montre un léger affaissement sans mouvements horizontaux significatifs. Le rapport SO 2 / CO 2 est instable avec une légère tendance à la baisse, le rapport H 2 S / SO 2 reste stable avec des pics sporadiques. Le flux de SO 2 est stable. Peu de pics (jusqu’à 8 ppm) de concentrations de SO 2 ont été enregistrés au niveau du point de vue du parc national. Le niveau du lac semble stable.

Volcan Rincon de la Vieja :

Lat: 10,83 ° N; Long: 85,324 ° O; 
Altitude : 1895 m d’altitude
Niveau d’activité actuel: 3 (volcan en éruption)
Dangers potentiellement associés: gaz, éruptions phréatiques, projections balistiques proximales , lahars.

L’activité du volcan s’est maintenue avec des éruptions fréquentes (signal sismique et infrason) et des exhalations (uniquement signal infrason) d’amplitude variable. Les éruptions n’étaient pas assez importantes pour générer des lahars. Le tremor est maintenu alternant entre continu et fragmenté avec des changements soudains liés aux éruptions les plus importantes. Des évènements de type LP et quelques évènements de type VT continuent de se produire sous le cratère. On observe 2 types d’événements éruptifs: des événements de surface et des événements avec une explosion profonde 30 à 120 secondes avant l’éruption. Cette activité est stable depuis le 20 avril. Les mesures géodésiques ne montrent pas de déformation significative.

Rapport d’activité du volcan Rincón de la Vieja , 14 Mai 2020.
Le 14 Mai 2020 à 5:24 heure locale, une éruption a été enregistrée sur le volcan Rincón de la Vieja, avec une colonne qui s’est élevée à 500 mètres au-dessus de la hauteur du cratère et à 2416 mètres au-dessus du niveau de la mer. (7924,48 pi).
Durée de l’activité: 1 minute.

Aucune chute de cendres ni odeur de soufre rapportée
Commentaires: Petite éruption phréatique observée par webcam.

Source : Ovsicori.

Photos : RSN , Cyrill Muller et Mario Angarita  , Theresa Lopez , Christopher Allen, Sunquest Helitours.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search