06 Mai 2020. FR. Italie / Sicile : Etna , Colombie : Cumbal , Alaska : Shishaldin , Costa Rica : Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja .

Home / Alaska / 06 Mai 2020. FR. Italie / Sicile : Etna , Colombie : Cumbal , Alaska : Shishaldin , Costa Rica : Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja .

06 Mai 2020. FR. Italie / Sicile : Etna , Colombie : Cumbal , Alaska : Shishaldin , Costa Rica : Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja .

06 Mai 2020.

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire du 27 Avril 2020 au 03 Mai 2020 (date d’émission 05/05/2020)

RÉSUMÉ DU STATUT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité intra-cratère strombolienne et fin de l’activité effusive dans le cratère de la Voragine. Activité strombolienne avec des émissions occasionnelles de cendres du Nouveau Cratère Sud-Est.
2) SISMOLOGIE: Faible activité de fracturation sismique; stationnarité des paramètres du tremor volcanique sur des valeurs élevées.
3) INFRASONS: faible activité infrasonore.
4) DÉFORMATIONS: Les réseaux de surveillance des déformations du sol de l’Etna n’ont montré aucune variation significative à signaler la semaine dernière.
5) GÉOCHIMIE: le flux de SO2 est à un niveau moyen-élevé. Les valeurs de débit de CO2 du sol sont des valeurs moyennes-élevées. La pression partielle de CO2 dissous ne présente pas de variations importantes. Le rapport isotopique de l’hélium est fixé sur des valeurs moyennes (dernière mise à jour du 28/04/2020). Aucune mise à jour n’est disponible pour le rapport C / S
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est faible.

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES:
Au cours de la semaine, le suivi de l’activité volcanique dans les cratères sommitaux de l’Etna a été réalisé en analysant les images du réseau de caméras de surveillance de la section INGV Catania, Observatoire Etneo (INGV-OE ) et par le biais de deux inspections effectuées par le personnel d’INGV-OE les 30 avril et 1er mai. Les conditions météorologiques défavorables ont limité les observations, en particulier dans les premiers jours de la semaine.
Au cours de la période considérée, les cratères supérieurs se sont caractérisés principalement par une activité strombolienne explosive et la fin de l’activité effusive dans le cratère de la Voragine (VOR); de l’activité strombolienne avec émissions occasionnelles de cendres et dégazage au Nouveau Cratère Sud-Est (NSEC)  . En particulier, les observations faites lors de l’inspection du 30 avril ont montré que l’activité effusive produite par une bouche placée du côté Est du cône intra-cratère principal , formé le 12 septembre 2019 s’est terminée dans le cratère de la Voragine. L’ensemble du champ de lave apparaît en refroidissement . La fin de la coulée de lave s’est vraisemblablement produite au cours des premiers jours de la semaine en question.

Vue d’ensemble des cratères de la Bocca Nuova et de la Voragine pris lors de l’inspection du 1er mai depuis la bordure sud de la Bocca Nuova. La flèche indique la dépression qui s’élargit au fond du cratère de la Bocca Nuova (photo M. Coltelli). b) image thermique de la zone encadrée en jaune en a), prise lors de l’inspection du 30 avril. Les flux actifs ne sont plus présents et l’ensemble du champ de lave se refroidit (images de L. Lodato).

 

Au lieu de cela, l’activité strombolienne des cônes intra-cratère du cratère de la Voragine continue. En particulier, lors des inspections, il a été observé que le cône principal produisait des explosions de fréquence variable, avec émission de cendres grises-noirss et projection de matériaux grossiers à plusieurs centaines de mètres de haut . L’activité explosive du cône formé le 9 mars 2020 (Rep. N ° 16/2020)  s’est également poursuivie, avec des émissions occasionnelles de cendres rougeâtres. Dans la nuit du 3 au 4 mai, les explosions stromboliennes dans le cratère de la Voragine sont apparues particulièrement énergiques et les matériaux grossier produit sont retombés à l’extérieur des bords du cratère, se déposant sur le côté Sud du cratère de la Bocca Nuova . Il a également été observé que la dépression qui s’est formée à l’intérieur du cratère de la Bocca Nuova s’est encore élargie par rapport à ce qui avait été observé lors de l’inspection du 18 avril 2020 (Rep. N ° 17/2020).

Enfin, au cours de la semaine, un dégazage pulsé du Nouveau Cratère Sud-Est s’est poursuivi. La présence d’incandescences la nuit  a montré que l’activité strombolienne se poursuivait en correspondance avec la zone du « cône de la selle » sans toutefois qu’une matière chaude n’ait apparu en surface. À l’occasion, cette activité s’est accompagnée de l’émission de cendres rougeâtres qui se sont dispersées rapidement dans l’atmosphère .

Tremor volcanique: La tendance temporelle de l’amplitude moyenne du tremor volcanique est restée à un niveau élevé tout au long de la semaine . L’emplacement de la source du tremor est situé sous les cratères sommitaux, à une profondeur d’environ 2800-3000 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Source : INGV.

Lire l’article en entierfile:///C:/Users/Utilisateur/AppData/Local/Packages/Microsoft.MicrosoftEdge_8wekyb3d8bbwe/TempState/Downloads/BollettinoEtna20200505%20(1).pdf

Photos : Gianni Pennisi ( 04/05/2020 via Sherine France ) , INGV , Gio Giusa .

 

Colombie , Cumbal :

Bulletin d’activité hebdomadaire du complexe volcanique de Cumbal
L’activité du complexe volcanique de Cumbal se poursuit au NIVEAU JAUNE ■ (III): CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DE L’ACTIVITÉ VOLCANIQUE.

D’après le suivi de l’activité du COMPLEXE VOLCANIQUE CUMBAL, le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC) rapporte que:

Pour la période comprise entre le 28 avril et le 4 mai 2020, dans des niveaux d’énergie faibles, l’occurrence sismique a enregistré une tendance similaire à celle de la période immédiatement précédente. La sismicité prédominante était associée à des événements liés à la fracture de la roche à l’intérieur du bâtiment volcanique, situés de manière dispersée à proximité du complexe volcanique avec des niveaux de profondeur superficiels (moins de 4 km) et une magnitude locale maximale de 0,4 sur l’échelle de Richter.

Des conditions atmosphériques favorables ont permis de mettre en évidence des émissions de gaz provenant principalement d’El Verde (au Nord-Est du complexe volcanique), ainsi que d’autres champs de fumerolles tels que Rastrojos, Boca Vieja et Las Bandas, sur le bâtiment volcanique Mundo Nuevo (Sud-Ouest du complexe volcanique) . Les colonnes d’émission ont été observées de couleur blanche, et de hauteur et direction variables en raison de l’action des vents. Les autres paramètres de surveillance volcanique n’ont pas montré de variations significatives.

Source : SGC.

Photo : Ingemmet.

 

Alaska ,  Shishaldin :

54 ° 45’19 « N 163 ° 58’16 » O,
Altitude du sommet : 9373 pi (2857 m)
Niveau actuel d’alerte volcanique: AVIS
Code couleur actuel de l’aviation: JAUNE.

Panache de vapeur sur le Shishaldin visible en image satellite proche IR Worldview-2 en fausses couleurs. 02 mai 2020.

Les troubles se poursuivent sur le Shishaldin avec un panache de vapeur et de gaz visible sur les images de la webcam. Des périodes occasionnelles de tremors et de tremblements de terre à basse fréquence ont été détectées sur le réseau sismique local, mais aucune activité explosive n’a été détectée sur les capteurs infrarouges régionaux. L’imagerie satellite a montré un mince dépôt de cendres s’étendant sur une courte distance au Sud-Est du sommet.

Photo aérienne oblique du volcan Shishaldin prise le 11 mars 2020 depuis le vol Alaska Airlines d’Adak à Anchorage, en Alaska. On observe une légère vapeur du cratère sommital. L’érosion de la neige et de la glace sur les flancs supérieurs du volcan peut être observée et est le résultat de coulées de lave provenant d’une activité éruptive de la fin de 2019 au début de 2020.

Une analyse rétrospective suggère que cela existe depuis le 29 avril et correspond à une augmentation du diamètre et de la profondeur de l’évent dans le cratère sommital, suggérant qu’un petit effondrement s’est produit il y a environ une semaine. Bien que les troubles soient actuellement à de faibles niveaux, l’activité pourrait s’intensifier avec peu d’avertissement et une activité éruptive supplémentaire dans le cratère du sommet, des coulées de lave, des lahars et des événements éruptifs produisant des cendres pourraient se produire.

Le Shishaldin est surveillé par des capteurs sismiques et infrasons locaux, des données satellitaires, des caméras Web, un réseau géodésique télémétrique et des réseaux distants de capteurs d’infrasons et d’éclairs.

Source : AVO.

Photos : Loewen, Matt , Schneider, Dave ( 11 Mars 2020. ).

 

Costa Rica , Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja :

Bulletin hebdomadaire du programme de surveillance volcanique , 4 mai 2020.

Volcan Turrialba:

Lat: 10,025 ° N; Long: 83 767 ° O; 
Hauteur: 3340 m d’altitude
Niveau d’activité actuel: 2 (volcan actif)
Dangers potentiellement associés: gaz, émission de cendres, projections balistiques proximales.

Aucune émission de cendres n’a été détectée. La sismicité reste stable avec 40 à 60 événements quotidiens de faible énergie. Depuis le 2 mai, des évènements de type proximals de surface de faible amplitude ont été enregistrées sous le cratère, ainsi que des évènements de type LP et des tremors harmoniques. La tendance à la contraction du bâtiment se poursuit. Les ratios CO 2 / SO 2 et H 2 S / SO 2 continuent d’augmenter depuis la mi-mars. Le flux de SO 2 reste stable. L’activité sismique du week-end dernier pourrait être associée à une pressurisation du système hydrothermal.

Volcan Poás :

Lat: 10,2 ° N; Long: 84 233 ° O;  
Hauteur: 2780 m d’altitude
Niveau d’activité actuel: 2 (volcan actif)
Dangers potentiellement associés: gaz, éruptions d’eau souterraine, projections balistiques proximales.

Aucune éruption n’a été détectée. L’activité sismique s’est stabilisée autour de 200 à 300 événements quotidiens. La surveillance de la déformation montre une légère extension. Le ratio SO 2 / CO 2 a une tendance à la baisse, le ratio H 2 S / SO 2 reste stable. Le flux de SO 2 est stable. Quelques pics (<7 ppm) ont été enregistrés dans les concentrations de SO 2 au niveau du point de vue du parc national. Le niveau du lac semble stable ou diminue lentement.

Volcan Rincon de la Vieja :

Lat: 10,83 ° N; Long: 85,324 ° O;  
Hauteur: 1895 m d’altitude
Niveau d’activité actuel: 3 (volcan en éruption)
Dangers potentiellement associés: gaz, éruptions phréatiques, projections balistiques proximales, lahars.

L’activité du volcan est restée élevée avec des éruptions fréquentes de faible amplitude jusqu’au 2 mai. Les éruptions n’étaient pas assez importantes pour générer des lahars. Le tremor s’ est maintenu alternant entre continu et fragmenté. Cette activité est stable depuis le 20 avril. Les mesures géodésiques confirment la tendance du bâtiment à la contraction.

Rapport d’activité du volcan Rincón de la Vieja , 05 Mai 2020.
Le 05 Mai 2020 à 13:17 heure locale, une éruption a été enregistrée sur le volcan Rincón de la Vieja, avec une colonne qui s’est élevée à 200 mètres au-dessus de la hauteur du cratère et à 2116 mètres au-dessus du niveau de la mer.  (6940,48 pi).
Durée de l’activité: 1 minute. 

Commentaires: La colonne de sédiments et d’eau du lac de cratère s’est élevée jusqu’à 200 mètres au-dessus du cratère. Les matériaux de l’ éruption sont retombés dans le cratère, donc les lahars ne sont pas attendus. La colonne de vapeur d’eau et de gaz s’est élevée au-delà de 500 mètres.

Source : Ovsicori .

Photos : RSN , Theresa Lopez , Maurice Gutiérrez de Blue River Resort de Buenos Aires de Upala.

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search