04 Mai 2020. FR . Russie / Kuriles du Nord : Ebeko , Islande : Bárðarbunga / Reykjanes , Nouvelle Zélande : Ruapehu , France : La Guadeloupe .

Home / Bárðarbunga / 04 Mai 2020. FR . Russie / Kuriles du Nord : Ebeko , Islande : Bárðarbunga / Reykjanes , Nouvelle Zélande : Ruapehu , France : La Guadeloupe .

04 Mai 2020. FR . Russie / Kuriles du Nord : Ebeko , Islande : Bárðarbunga / Reykjanes , Nouvelle Zélande : Ruapehu , France : La Guadeloupe .

04 Mai 2020.

 

 

Russie / Kuriles du Nord , Ebeko :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Émis: 04 Mai 2020.
Volcan: Ebeko (CAVW # 290380)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2020-71
Emplacement du volcan: N 50 deg 41 min E 156 deg 0 min
Région: Kuriles du Nord, Russie
Altitude du sommet: 3791,68 pi (1156 m).

Résumé de l’activité volcanique:
Une activité éruptive modérée du volcan se poursuit. Selon les données visuelles des volcanologues de Severo-Kurilsk, une explosion a envoyé des cendres jusqu’à 3 km d’altitude, un nuage de cendres dérive à l’Est du volcan.
Cette activité se poursuit. Des explosions de cendres jusqu’à 19 700 pi (6 km) d’altitude pourraient survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude et l’aéroport de Severo-Kurilsk.

Hauteur des nuages ​​volcaniques:
9840 ft (3000 m) AMSL Heure et méthode de détermination du panache de cendres / hauteur des nuages: 20200504 / 0319Z – Données visuelles

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques:
Distance du panache de cendres / nuage du volcan: 10 km
Direction de la dérive du panache de cendres / nuage du volcan: E

Source : Kvert.

Photo : Roskosmos , 21/8/2018 .

 

Islande , Bárðarbunga / Reykjanes :

Environ 540 tremblements de terre ont été localisés par le réseau sismique SIL de l’OMI cette semaine, moins que la semaine précédente lorsque 730 tremblements de terre ont été localisés. Le plus grand tremblement de terre de la semaine a été de M4.8 et s’est produit dans la partie Nord-Ouest de la caldeira de Bárðarbunga. Il a été détecté juste avant 4 heures du matin le lundi 20 avril. Au total, 25 tremblements de terre ont été détectés dans la caldeira de Bárðarbunga cette semaine, et en plus de cela, treize tremblements de terre ont été localisés juste à l’Est de la caldeira.

 

L’activité sismique est toujours en cours sur la péninsule de Reykjanes, 250 tremblements de terre y ont été détectés la semaine dernière. L’activité est cependant en baisse par rapport aux dernières semaines. La plupart des tremblements de terre sur la péninsule, autour de 190, se sont produits aux alentours de Grindavík. Tous les tremblements de terre dans cette région étaient inférieurs à M2,0.

Source : Vedur Is .

Photo : johann k Johansson.

 

Nouvelle Zélande , Ruapehu :

Mt Ruapehu: le Crater Lake se refroidit à nouveau
Publié: Lun 4 mai 2020 14h30
Bulletin d’alerte volcaniqueRUA – 2020/05

Le niveau d’alerte volcanique reste à 1
Le code couleur de l’aviation reste au vert

Une tendance au refroidissement attendue pour le Crater Lake  (Te Wai ā-moe) est maintenant confirmée. Le lac a atteint une température maximale de 42 ° C début avril et se situe actuellement à 35 ° C.
De février à avril, le lac du cratère (Te Wai ā-moe) s’est chauffé lentement jusqu’à une température maximale de 42 ° C. Comme cela arrive souvent dans un cycle de chauffage-refroidissement, il y a une période de changement lent avant qu’une tendance de refroidissement ne soit clairement indiquée dans les données. Cette tendance est maintenant confirmée avec des températures actuelles proches de 35 ° C, et un nouveau refroidissement lent est prévu.

Aujourd’hui, l’intensité du tremor volcanique est faible, comme elle l’a été au cours du mois dernier. Après un pic d’intensité modérée début mars, le tremor a diminué lentement, presque parallèlement à la tendance au refroidissement du lac. Notre modélisation de l’apport d’énergie indique un flux de chaleur faible mais continu dans le lac, ce qui indique que la zone de ventilation sous-jacente est ouverte aux flux ascendants de gaz volcaniques et de fluides hydrothermaux

La semaine dernière, les volcanologues du GNS ont brièvement visité le lac pour y entretenir l’équipement de surveillance. Ils ont signalé que le lac était d’une couleur grise uniforme avec seulement quelques nappes de surface et aucune remontée d’eau évidente. Actuellement, le niveau de l’eau est descendu à environ 30 cm sous le trop-plein, mais après la pluie de ce week-end, le lac déborde à nouveau dans la rivière Whangaehu supérieure.

Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 1. Le niveau d’alerte volcanique reflète le niveau actuel d’activité volcanique et n’est pas une prévision de l’activité future. Le mont Ruapehu est un volcan actif et a le potentiel de faire éruption avec peu ou pas d’avertissement lorsqu’il est dans un état d’agitation volcanique. Il n’y a aucun changement dans le code de couleur de l’aviation qui reste au vert.
Le GNS Science et le National Geohazards Monitoring Centre continuent de surveiller de près le mont Ruapehu pour de nouveaux signes d’activité. Le GeoNet surveille le mont Ruapehu via un réseau de capteurs sismiques et acoustiques, des récepteurs GPS, des capteurs dans le lac et des visites de la région du lac et des vols de mesures de gaz.

Source : Geonet / Michael Rosenberg / Volcanologue de garde.

Photos : Bradd Scott , Geonet .

 

France , La Guadeloupe :

Dimanche 3 mai 2020 à 12h00 . Séquence de séismes aux Saintes – Guadeloupe

Une séquence de séismes d’origine tectonique a débuté dans la zone des Saintes le samedi 2 mai 2020 à 19h27, heure locale (23h27 temps universel TU*) et se poursuit actuellement. Depuis le début de cette séquence, 21 séismes ont été enregistrés par les instruments de l’OVSG.

Les 4 évènements les plus importants sont tous situés au sud de Terre-de-Bas :

Séisme 1 : le 2 mai 2020 à 19h27, heure locale (23h27 temps universel) → magnitude 2.0 +/-0.3 ; épicentre localisé à 4 km au sud de Terre-de-Bas, à 3 km de profondeur (soit une distance hypocentrale d’environ 5 km)
Séisme 2 : le 2 mai 2020 à 20h04, heure locale (le 3 mai 2020 à 00h04 temps universel) → magnitude 2.1 +/-0.3 ; épicentre localisé à 5 km au sud-sud-ouest de Terre-de-Bas, à 4 km de profondeur (soit une distance hypocentrale d’environ 6 km)
Séisme 3 : le 3 mai 2020 à 02h51, heure locale (06h51 temps universel) → magnitude 2.0 +/-0.3 ; épicentre localisé à 4 km au sud-sud-est de Terre-de-Bas, à 2 km de profondeur (soit une distance hypocentrale d’environ 5 km)
Séisme 4 : le 3 mai 2020 à 08h47, heure locale (12h47 temps universel) →magnitude 1.8 +/-0.3 ; épicentre localisé à 4 km au sud-est de Terre-de-Bas, à 2 km de profondeur (soit une distance hypocentrale d’environ 5 km)

Ces séismes ont pu générer, dans les zones concernées les plus proches, une accélération moyenne du sol allant de 1.1 à 1.6 mg (**), correspondant à des intensités macrosismiques allant de I-II (non ressentie) à II (rarement ressentie). Suivant le type de sols, les intensités peuvent cependant avoir atteint localement les intensités III (faiblement ressentie) à III-IV (largement ressentie).

Les médias uniquement nous ont signalé ce matin un témoignage qu’ils ont reçu d’une ou plusieurs personnes ayant ressenti l’un ou plusieurs de ces séismes. Cependant, aucun témoignage n’est parvenu directement à l’Observatoire Volcanologique et Sismologique de Guadeloupe.

Source : IPGP.

Lire le communiqué :  http://volcano.ipgp.fr/guadeloupe/Communiques/last_communiques.pdf

Photo : A.-Brusini-hemis-fr

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search