30 Avril 2020. FR . Italie : Stromboli , Colombie : Nevado del Ruiz , Japon : Suwanosejima , Indonésie : Dukono .

Home / blog georges Vitton / 30 Avril 2020. FR . Italie : Stromboli , Colombie : Nevado del Ruiz , Japon : Suwanosejima , Indonésie : Dukono .

30 Avril 2020. FR . Italie : Stromboli , Colombie : Nevado del Ruiz , Japon : Suwanosejima , Indonésie : Dukono .

30 Avril 2020.

 

 

Italie , Stromboli : 

Bulletin hebdomadaire du 20 Avril 2020 au 26 Avril 2020 (date d’émission 28 Avril 2020)

RÉSUMÉ DU STATUT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:

1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Pendant cette période, une activité explosive normale de type Strombolienne a été observée, accompagnée d’activités de dégazage et d’éclaboussures. La fréquence horaire des explosions a oscillé entre des valeurs moyennes-élevées (15 événements / h le 22 avril) et des valeurs élevées (22 événements / h les 20 et 25 avril). L’intensité des explosions était principalement moyenne-faible dans la zone du cratère Nord et moyenne-élevée dans la zone du cratère Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives.
4) DÉFORMATIONS: Les données des réseaux de surveillance de la déformation des sols de Stromboli ne montraient pas de changements significatifs la semaine dernière.
5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 est à un niveau moyen. La dernière mesure du rapport CO2 / SO2 se situe à une valeur moyenne (dernière mise à jour le 09/02/2020). Le rapport isotopique de l’hélium reste sur les valeurs moyennes (dernière mise à jour du 09/03/2020). Il n’y a pas de mise à jour concernant le CO2 diffusé par les sols.
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est faible.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES.
L’analyse des images enregistrées par les caméras placées à une altitude de 400m, à une altitude de 190m et à Punta dei Corvi a permis de caractériser l’activité éruptive de Stromboli. Au cours de la période considérée, l’activité explosive a été principalement produite par au moins 4 (quatre) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Nord et par au moins 2 (deux) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Centre-Sud. Tous les évents sont situés à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère  .

Dans la zone Nord, les explosions étaient principalement d’intensité variable, de faible (moins de 80 m de hauteur) à haute (plus de 150 m de hauteur) émettant des matières grossières (lapilli et bombes). Lors de nombreuses explosions, les abondantes retombées ont couvert les pentes extérieures de la zone surplombant la Sciara del Fuoco et les blocs ont roulé jusqu’à ce qu’ils atteignent la côte. De plus, des éclaboussures ont été observées les 20 et 21 avril, qui étaient intenses à la mi-journée du 21 avril. La fréquence moyenne des explosions dans la zone Nord variait entre 7 et 14 événements / h . L’activité explosive de la zone Centre-Sud a produit des explosions de matières principalement fines (cendres) mélangées à des particules grossières d’intensité moyenne (moins de 150 m de hauteur) parfois élevée (les produits dépassent 250 m de hauteur) La fréquence des explosions de la zone Centre-Sud variait entre 7 et 10 événements / h  .

L’amplitude du tremor volcanique avait généralement des valeurs moyennes-basses

Source : INGV.

Lire l’article en entierhttp://www.ct.ingv.it/joomlatools-files/docman-files/multidisciplinari/BollettinoStromboli20200428.pdf?fbclid=IwAR34PCcoSDOOr-aH3I0NwxbtgeGXZcjABScbJ3u2ksLc6PGcrUt7FRP9gqk

Photos : Web Cam.

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin d’activité hebdomadaire du volcan Nevado del Ruiz
Le niveau d’activité se poursuit au niveau d’activité jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne la surveillance de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE signale que:

La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a présenté des niveaux similaires tant dans le nombre d’événements enregistrés que dans l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique a été caractérisée par la survenue de tremors volcaniques continus, d’impulsions de tremor, de tremblements de terre de type longue période et de très longue période. Ces tremblements de terre ont présenté des niveaux d’énergie et des contenus spectraux variables. Certains de ces signaux étaient associés à de petites émissions de gaz et de cendres, qui ont été confirmées par des caméras installées dans la zone du volcan et par des rapports des responsables du parc naturel national de Los Nevados dans la région.

La sismicité générée par la fracturation des roches a montré une légère augmentation du nombre de tremblements de terre et des niveaux similaires d’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Ce type de sismicité était localisé principalement dans le cratère Arenas et dans les secteurs Nord-Est, Sud-Ouest , Sud-Est et dans une moindre mesure au Nord et au Nord-Ouest du volcan, à des profondeurs comprises entre 0,6 et 5,8 km. La magnitude maximale enregistrée au cours de la semaine était de 1,5 ML (magnitude locale) correspondant au tremblement de terre enregistré le 22 avril à 00h42 (heure locale), situé dans le cratère Arenas, à 1,8 km de profondeur.

L’occurrence d’un épisode sismique de type  » drumbeat » , tremblements de terre associés à la fracturation de la roche , le 23 avril est mise en évidence. Cet épisode a été caractérisé par son faible niveau d’énergie.

La déformation de la surface volcanique, mesurée à partir des stations GNSS (Global Navigation Satellite System), a montré quelques changements, associés à l’activité volcanique, cohérents avec ceux enregistrés par les autres paramètres de surveillance volcanique, utilisés lors de l’évaluation intégrale de l’activité du Nevado del Ruiz.
En surveillant les informations fournies sur les portails Web Mirova et NASA FIRMS, il a été signalé des anomalies thermiques de faible énergie sur le volcan au cours de la semaine dernière.

Source : SGC .

Photos : archivo/Caracol Radio

 

Japon , Suwanosejima :

29,638 ° N, 129,714 ° E
Élévation 796 m

Le JMA a signalé que du 17 au 24 avril, une incandescence dans le cratère Ontake du Suwanosejima était visible de nuit. De petites éruptions se sont parfois produites, ainsi qu’une explosion le 24 Avril, produisant des panaches gris-blanc qui se sont élevés jusqu’à 600 m au-dessus du bord du cratère et ont éjecté des matériaux jusqu’à 600 m du cratère. Des grondements ont été notés depuis un village à 4 km au Sud-Sud-Ouest. Le niveau d’alerte est resté à 2 (sur une échelle de 5 niveaux).

Un panache de vapeur s’élève au-dessus de On-take, le cratère au sommet du volcan Suwanose-jima. L’île de Suwanose-jima, en forme de fuseau, longue de 8 km, est composée d’un stratovolcan avec deux cratères de sommet historiquement actifs. L’escarpement en pente au sommet de la photo est le mur Nord-Ouest d’un grand cratère percé qui s’étend jusqu’à la mer sur le flanc Est. Le cratère en forme de fer à cheval a été formé par l’effondrement de l’édifice. Suwanose-jima, l’un des volcans les plus actifs du Japon, est dans un état d’activité strombolienne intermittente depuis 1949.

L’île de Suwanosejima, au Nord de l’archipel des Ryukyu, en forme de fuseau, longue de 8 km, est constituée d’un stratovolcan andésitique avec deux cratères historiquement actifs à son sommet . Le sommet du volcan est tronqué par un grand cratère percé s’étendant jusqu’à la mer sur le flanc Est, formé par l’effondrement de l’édifice. Suwanosejima, l’un des volcans les plus actifs du Japon, était dans un état d’activité strombolienne intermittente depuis l’Otake, le cratère Nord-Est du sommet , qui a débuté son activité en 1949 et s’est poursuivi jusqu’en 1996, après quoi les périodes d’inactivité se sont allongées. La plus grande éruption historique a eu lieu en 1813-1814, lorsque des scories épaisses ont recouvert des zones résidentielles pendant que le cratère Sud-Ouest produisait deux coulées de lave qui atteignaient la côte Ouest. À la fin de l’éruption, le sommet de l’Otake s’est effondré, formant une grande avalanche de débris et créant la caldera de Sakuchi en forme de fer à cheval, qui s’étend jusqu’à la côte orientale. L’île est restée inhabitée pendant environ 70 ans après l’éruption de 1813-1814. Les coulées de lave ont atteint la côte Est de l’île en 1884. Seules environ 50 personnes vivent sur l’île.

Source: Agence météorologique japonaise (JMA) , GVP.

Photo : Yukio Hayakawa, 1998 (Université Gunma).

 

Indonésie , Dukono :

1,693 ° N, 127,894 ° E
Élévation 1229 m

Sur la base de données satellitaires et de modèles de vent, le Darwin VAAC a rapporté que du 22 au 28 avril, les panaches de cendres du Dukono s’étaient élevés à 2,1 km (7 000 ft) d’altitude et avaient dérivés dans plusieurs directions. Le niveau d’alerte est resté à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et le public a été averti de rester en dehors de la zone d’exclusion de 2 km.

Niveau d’activité de niveau II (WASPADA). Le mont Dukono (1229 m d’altitude) connait une éruption continue. La dernière éruption s’est produite le 29 avril 2020 avec une hauteur de colonne d’éruption de 400 mètres au-dessus du sommet.
Le volcan est clairement visible jusqu’à ce qu’il  soit recouvert de brouillard. La fumée issue du cratère est observée de couleur blanche / grise avec une forte intensité , épaisse , à environ 200-500 mètres au dessus du sommet. Le temps est ensoleillé / pluvieux, le vent est faible vers le Sud.

Selon les sismographes du 29 avril 2020, il a été enregistré:
1 tremblement de terre tectonique local
Tremor continu, amplitude 0,5 à 10 mm (valeur dominante 2 mm)

Recommandation:
La communauté autour du G. Dukono et les visiteurs / touristes ne doivent pas se déplacer, grimper et s’approcher du cratère de Malupang Warirang dans un rayon de 2 km.
Étant donné que des éruptions de cendres volcaniques se produisent périodiquement et que la dispersion des cendres suit la direction et la vitesse du vent, quand les cendres ne sont pas fixées, il est recommandé que la communauté autour du G.Dukono se munisse toujours de masques / couvre-nez et bouche à utiliser en cas de besoin pour éviter les danger de cendres volcaniques dans le système respiratoire.

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Émis: 29 Avril 2020 
Volcan: Dukono (268010)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Dukono
Numéro de l’avis: 2020DUK27
Emplacement du volcan: N 01 deg 41 min 35 sec E 127 deg 53 min 38 sec
Région: North Maluku, Indonésie
Altitude du sommet: 3933 FT (1229 M)

Résumé de l’activité volcanique:
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 23h20 UTC (08h20 local).

Hauteur des nuages volcaniques:
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 1613 m (5213 FT) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être observé clairement. Source des données d’altitude: observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques:
Nuage de cendres se déplaçant vers le Sud.

Remarques:
L’éruption et l’émission de cendres se poursuivent

Sources : GVP , Magma Indonésie , PVMBG.

Photos : Martin Rietze ,  Claudio Jung.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search