07 Février 2020 . FR . Hawaii : Kilauea , Alaska : Shishaldin , Philippines : Taal / Mayon , Guatemala : Santiaguito .

Home / Alaska / 07 Février 2020 . FR . Hawaii : Kilauea , Alaska : Shishaldin , Philippines : Taal / Mayon , Guatemala : Santiaguito .

07 Février 2020 . FR . Hawaii : Kilauea , Alaska : Shishaldin , Philippines : Taal / Mayon , Guatemala : Santiaguito .

07 Février 2020 .

 

Hawaii , Kilauea :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » O,
altitude du sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: NORMAL
Code couleur actuel de l’aviation: VERT

Résumé de l’activité:
le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. Les données de surveillance pour janvier montrent des taux variables de sismicité et de déformation du sol, de faibles taux d’émissions de dioxyde de soufre et seulement des changements géologiques mineurs depuis la fin de l’activité éruptive en septembre 2018.

Les observations sur le terrain montrent aujourd’hui que les dimensions du lac du cratère Halema’uma’u au sommet du Kīlauea sont d’environ 94 m (308 pi) Nord-Sud et d’environ 192-195 m (630-640 pi) Est-Ouest. Trop de vapeur à l’extrémité Ouest a perturbé les mesures ce matin. Deux petits cercles au-dessus du bord Nord-Est de l’eau montrent à quel point le lac a augmenté depuis le 24 janvier. Photos de l’USGS par D. Swanson.

Observations:
Les données de surveillance n’ont montré aucun changement significatif de l’activité volcanique en janvier.
Les taux de sismicité au cours du mois étaient variables mais dans les valeurs à long terme. Les taux d’émission de dioxyde de soufre sont faibles au sommet et sont inférieurs aux limites de détection sur Puʻu ʻŌʻō et dans la zone inférieure du Rift Est. L’étang au fond du cratère Halema’uma’u, qui a commencé à se former le 25 juillet 2019, continue de s’étendre et de s’approfondir lentement. Au début de février, ses dimensions étaient: 95 mètres sur 194 mètres ou environ 310 pieds sur 640 pieds. Sa profondeur actuelle est d’environ 25 mètres ou 82 pieds.

Au cours du mois dernier, huit événements de déflation-inflation (DI) se sont produits sous le sommet, un peu moins que le mois précédent. Depuis début mars 2019, les stations GPS et les inclinomètres au sommet du Kīlauea ont enregistré une déformation compatible avec une lente accumulation de magma dans la partie peu profonde du système magmatique du sommet du Kīlauea (1-2 km ou environ 1 mile sous le niveau du sol). En janvier, les taux de déformation au sommet du Kilauea semblent avoir quelque peu diminué. Les mesures de gaz montrent de faibles niveaux de dioxyde de soufre persistants, ce qui ne correspond pas à une arrivée significative du magma. Une certaine quantité de dioxyde de soufre est dissoute dans le lac sommital; les travaux se poursuivent pour tenter de quantifier ce processus.

Les géologues du HVO ont effectué un survol de routine de la zone de rift Est du Kīlauea, du Pu’u ‘Ō’ō et du champ d’écoulement de la zone de rift Est inférieur, le mardi 21 janvier. Cette photo est orientée vers l’Ouest et montre la fissure 8, le principal évent de l’éruption de la zone inférieure du Rift Est en 2018. Une faible émanation de vapeur est normalement présente dans et autour du cône. Photo USGS par M. Zoeller.

Plus à l’est, les stations GPS et les inclinomètres continuent de montrer des mouvements compatibles avec le remplissage ralenti du réservoir magmatique profond de la zone du Rift Est dans la vaste région entre le Puʻu ʻŌʻō et la route 130. En janvier, les taux de déformation dans cette région semblaient avoir quelque peu diminué. Les données de surveillance ne suggèrent aucun changement imminent de danger volcanique pour cette zone. En plus des mouvements le long de la zone du Rift Est, le flanc Sud du Kīlauea continue de se déplacer vers la mer à des taux élevés après le tremblement de terre du M6.9 du 4 mai 2018 près de Kalapana. Le HVO continue de surveiller attentivement tous les flux de données le long de la zone de rift est du Kīlauea et du flanc Sud pour détecter les changements importants.

Bien qu’elles ne soient pas en éruption actuellement, des zones de températures du sol élevées et persistantes et de dégagements mineurs de gaz se trouvent toujours à proximité des fissures de 2018 de la zone inférieure du Rift Est . Il s’agit notamment de vapeur (eau), de très petites quantités de sulfure d’hydrogène et de dioxyde de carbone. Ces conditions devraient se maintenir sur le long terme. Des conditions similaires après l’éruption de 1955 ont perduré pendant des années, voire des décennies.

Après des jours de pluie, une fenêtre de temps clair a permis aux géologues du HVO de faire des observations et de prendre des mesures de l’étang au sommet du Kīlauea. Aucun changement majeur n’a été observé et le niveau de l’eau continue de monter lentement. Photo USGS par M. Patrick.

Dangers:
Des dangers subsistent dans la zone d’éruption de la zone inférieure du Rift Est et au sommet du Kīlauea. Les résidents et les visiteurs à proximité des fissures, des coulées de lave et de la zone d’effondrement du sommet en 2018 devraient tenir compte des avertissements de la défense civile et du parc national du comté d’Hawaï. Les coulées de lave et les caractéristiques créées par l’éruption de 2018 sont principalement sur des propriétés privées et les personnes sont priées d’être respectueuses et de ne pas entrer ou se garer sur des propriétés privées.

Source et photos : HVO.

 

Alaska , Shishaldin :

Avis d’activité volcanique AVO / USGS

Niveau actuel d’alerte volcanique: AVIS
Niveau d’alerte volcan précédent: ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation: JAUNE
Code couleur de l’aviation précédent: ORANGE

Émis: jeudi 6 février 2020, 16h20 AKST
Source: Alaska Volcano Observatory
Emplacement: N 54 deg 45 min W 163 deg 58 min
Altitude: 2873 m (9373 pi)
Région: Aléoutiennes

Résumé de l’activité volcanique:
La sismicité sur le volcan Shishaldin a diminué au cours de la semaine dernière pour atteindre des niveaux légèrement supérieurs au niveau de fond. De plus, les vues satellites du volcan sur la même période montrent une baisse des températures de surface au sommet. L’activité éruptive semble avoir pris fin ou s’est interrompue. En raison de cette diminution d’activité, l’Observatoire des volcans d’Alaska fait passer le code de couleur de l’aviation pour le volcan Shishaldin à JAUNE et le niveau d’alerte à AVIS.

Le volcan Shishaldin en éruption, 19 janvier 2020.

Il est possible que l’activité éruptive reprenne avec peu d’avertissement et l’AVO continuera de surveiller de près le volcan.

Le Shishaldin est surveillé par des capteurs sismiques et infrasons locaux, des données satellite, une caméra Web, un réseau géodésique télémétrique et des réseaux de capteurs d’ infrasons et d’éclairs distants.

Observations récentes:
[Hauteur des nuages ​​volcaniques] na
[Autres informations sur les nuages ​​volcaniques] na

Remarques:
Le volcan Shishaldin, situé près du centre de l’île Unimak dans les îles Aléoutiennes orientales, est un cône symétrique spectaculaire avec un diamètre de base d’environ 16 km (10 mi). Un cratère sommital en forme d’entonnoir de 200 m de large (660 pieds) émet généralement un panache de vapeur et occasionnellement de petites quantités de cendres. Le Shishaldin est l’un des volcans les plus actifs de l’arc volcanique des Aléoutiennes, avec au moins 54 épisodes d’agitation dont plus de 24 éruptions confirmées depuis 1775. La plupart des éruptions sont relativement petites, bien que l’événement d’avril à mai 1999 ait généré une colonne de cendres qui a atteint 45 000 pieds. au dessus du niveau de la mer.

Source : AVO Alaska .

Photo : Woodsen Saunders / AVO .

 

Philippines , Taal / Mayon :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL , 07 février 2020 , 8:00 A.M.

L’activité dans le cratère principal au cours des dernières 24 heures a été caractérisée par une émission modérée de panaches chargés de vapeur blancs à blancs sales s’élevant de 200 à 300 m de haut avant de dériver vers le Sud-Ouest. Une faible émission de vapeur depuis les évents de fissure le long du sentier Daang Kastila est actuellement en cours. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) étaient à nouveau inférieures à la détection instrumentale en raison de la faible activité du panache. Le réseau de capteurs du volcan Taal a enregistré cent dix-huit (118) tremblements de terre volcaniques, dont cinq (5) événements à basse fréquence et un (1) tremor harmonique qui a duré moins de trois (3) minutes. Ces tremblements de terre signifient une activité magmatique sous l’édifice du Taal qui pourrait conduire à une activité éruptive du cratère principal.

Publiée par Raffy Tima sur Mardi 28 janvier 2020

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN MAYON , 07 février 2020 , 8:00 A.M.

Le réseau de surveillance sismique du volcan Mayon n’a détecté aucun tremblement de terre volcanique au cours de la période d’observation de 24 heures. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) ont été mesurées à une moyenne de 115 tonnes / jour le 10 janvier 2020. Les données de déformation du sol provenant des relevés de nivellement précis obtenues les 23 et 30 octobre 2019 indiquent une légère déflation de l’édifice par rapport aux 16 et 25 juillet 2019. Cependant, le volcan reste généralement gonflé par rapport au niveau de référence du début de 2019. Ceci est cohérent avec les données électroniques d’inclinaison récentes. Les données GPS en continu ont également montré l’inflation de l’édifice depuis février 2019.

Source : Phivolcs .

Vidéo : Raffy Tima .

 

Guatemala , Santiaguito :

Type d’activité: Peléenne
Morphologie: Complexe de dômes dacitiques
Situation géographique: 14 ° 44 ’33 ˝ Latitude N; 91 ° 34’13˝ Longitude O.
Hauteur: 2500 m 
Conditions atmosphériques Nuageux
Vent: Sud-ouest
Précipitations: 0,0 mm.

Activité:
Présence d’un dégazage blanc qui culmine à 3 000 mètres d’altitude (9842 pieds) et se disperse vers l’Est. La station sismique STG3 enregistre des explosions faibles à modérées expulsant des colonnes de cendres à une hauteur approximative de 3400 mètres (11 154 pieds) qui se déplacent vers le Nord, le Nord-Est et l’Est. On note une incandescence dans le cratère du dôme Caliente la nuit. Des avalanches faibles / modérées / fortes sur le flanc Sud-Est depuis le dôme Caliente génèrent des nuages de cendres pendant leur descente .

Source : Insivumeh .

Photo : Auteur inconnu.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search