29 Décembre 2019 . FR . Alaska : Pavlof , Equateur / Galapagos : Fernandina , Indonésie : Merapi , La Réunion : Piton de la Fournaise .

Home / Alaska / 29 Décembre 2019 . FR . Alaska : Pavlof , Equateur / Galapagos : Fernandina , Indonésie : Merapi , La Réunion : Piton de la Fournaise .

29 Décembre 2019 . FR . Alaska : Pavlof , Equateur / Galapagos : Fernandina , Indonésie : Merapi , La Réunion : Piton de la Fournaise .

29 Décembre 2019.

 

 

Alaska , Pavlof :

Avis d’activité volcanique AVO / USGS

Niveau actuel d’alerte volcanique: AVIS
Niveau d’alerte volcanique précédent: NORMAL
Code couleur actuel de l’aviation: JAUNE
Code couleur de l’aviation précédent: VERT

Émis: samedi 28 décembre 2019, 11:43 AKST
Source: Alaska Volcano Observatory
Emplacement: N 55 deg 25 min W 161 deg 53 min
Altitude: 2561 m (8261 pieds)
Région: Péninsule d’Alaska

Résumé de l’activité volcanique:
Au cours des derniers jours, l’activité sismique a augmenté sur le Pavlof. Aucune activité éruptive ou émission du sommet n’a été observée. Cependant, l’activité sismique représente une augmentation par rapport aux niveaux de fond et nous augmentons donc le code de couleur de l’aviation et le niveau d’alerte à JAUNE / AVIS. Cela ne signifie pas qu’une éruption est probable ou imminente. Cependant, les éruptions passées du Pavlof se sont produites avec peu ou pas d’avertissement.

Observations récentes:
[Hauteur des nuages ​​volcaniques] Aucun
[Autres informations sur les nuages ​​volcaniques] Aucune
[Flux de lave / dôme] Aucun
[Flux de lave] Aucun

Remarques: Le volcan Pavlof est un stratovolcan couvert de neige et de glace situé à l’extrémité Sud-Ouest de la péninsule d’Alaska à environ 953 km (592 mi) au Sud-Ouest d’Anchorage. Le volcan mesure environ 7 km (4,4 mi) de diamètre et possède des évents actifs sur les côtés Nord et Est près du sommet. Avec plus de 40 éruptions historiques, c’est l’un des volcans les plus actifs de l’arc des Aléoutiennes. L’activité éruptive est généralement caractérisée par des fontaines de lave strombolienne sporadiques qui se poursuivent pendant plusieurs mois. Des panaches de cendres atteignant 49000 pi d’altitude ont été générés par des éruptions passées du Pavlof, . Au cours de l’éruption de mars 2016, des panaches de cendres atteignant 40000 pieds au-dessus du niveau de la mer ont été générés et les cendres ont été suivies dans des données satellites jusqu’à l’Est du Canada. La communauté la plus proche, Cold Bay, est située à 60 km (37 miles) au Sud-Ouest du Pavlof.

Source : AVO.

Photo : Mulliken, Katherine , 21 Juillet 2018.

 

Equateur / Galapagos , Fernandina :

VOLCÁN FERNANDINA – GALÁPAGOS n ° 001
SAMEDI 28 DÉCEMBRE 2019.

L’activité du volcan est faible mais présente au cours des dernières semaines une légère augmentation de son activité sismique et de sa déformation. Aujourd’hui, 6 événements sismiques se sont produits, le plus grand enregistré à 20:13 de magnitude 4,3 avec une profondeur de 10,4 km. Ces types de tremblements de terre peuvent précéder les éruptions sur le volcan, comme cela a été observé par le passé. On ne pouvez pas prédire l’occurrence d’une éruption, son emplacement ou sa taille.
L’Institut géophysique de l’École nationale polytechnique surveille l’activité sur le volcan et rendra compte des changements qui pourraient être enregistrés.

Fernandina, le plus actif des volcans des Galápagos et le plus proche du panache du manteau des Galápagos, est un volcan bouclier basaltique avec une caldeira au sommet , grande de 5 x 6,5 km. Le volcan affiche le profil classique « bol de soupe renversé » des volcans boucliers des Galápagos. Sa caldeira est allongée dans une direction Nord-Ouest-Sud-Est et s’est formée au cours de plusieurs épisodes d’effondrement. Des fissures circonférentielles entourent la caldeira et ont contribué à la croissance du volcan. Les rapports ont été médiocres dans cette extrémité Ouest inhabitée de l’archipel, et même une éruption de 1981 n’a pas été observée à l’époque. En 1968, le plancher de la caldeira a chuté de 350 m suite à une éruption explosive majeure. Les éruptions ultérieures, principalement des évents situés sur ou près des failles de la limite de la caldeira, ont produit des coulées de lave à l’intérieur de la caldeira ainsi que celles de 1995 qui ont atteint la côte à partir d’un évent sur le flanc Sud-Ouest. L’effondrement d’une section de près de 1 km3 du mur de la caldeira est lors d’une éruption en 1988 a produit un dépôt d’avalanche de débris qui recouvrait une grande partie du sol de la caldeira et absorbait le lac de la caldeira.

Source : IGEPN , GVP .

Photo : Auteur inconnu ( 2017).

 

Indonésie , Merapi :

Rapport sur l’ activité du volcan Merapi, 20-26 décembre 2019

RÉSULTATS D’OBSERVATION
Visuels:
Le temps autour du mont Merapi est généralement ensoleillé le matin et l’après midi, tandis que le soir est principalement brumeux. Une fumée blanche, d’épaisseur moyenne à épaisse avec une faible pression est notée. Une hauteur maximale de fumée de 300 m a été observée depuis le poste d’observation du mont Merapi à Kaliurang le 25 décembre 2019 à 12 h 26, heure de l’Indonésie occidentale.
Une analyse morphologique de la zone du cratère basée sur des photographies du secteur Sud-Est n’a montré aucun changement morphologique significatif. Le volume du dôme de lave basé sur l’analyse photo aérienne avec des drones le 19 novembre 2019 était de 396 000 m3.

Tremblement de terre :
Au cours de cette semaine, la sismicité du mont Merapi a enregistré

6 séismes d’explosions  (DG),
31 tremblement de terre volcanique profonds (VTA),
5  tremblements de terre volcanique peu profonds (VTB),
11 séismes de phase multiple (MP),
13 tremblements de terre d’avalanches (RF),
4  tremblements de terre basse fréquence (LF)
15 tremblements de terre tectoniques (TT).
L’intensité sismique cette semaine est plus élevée que la semaine dernière.

Déformation :
La déformation du G. Merapi qui a été surveillée par EDM et GPS cette semaine n’a montré aucun changement significatif.  

Pluie et lahars :
Cette semaine, le 24 décembre 2019, il y a eu de la pluie au poste d’observation du mont Merapi avec la plus forte précipitation de 32 mm / heure au poste de Jrakah.

Conclusion :
Sur la base des résultats des observations visuelles et instrumentales, il a été conclu que:
1. Le dôme de lave est actuellement dans un état stable.
2. L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée et est déterminée au niveau d’activité « WASPADA ».
3. Le potentiel de danger aujourd’hui est sous la forme de nuages ​​chauds provenant de l’effondrement du dôme de lave et de matériaux volcaniques projetés par des éruptions explosives.

Source : BPPTKG.

Photo : Martin Fontaine , photo Live Frekom Klangon 18.10.2019 / 7h23.

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

21°14’38 » S
55°42’29 » E
Altitude : 2632m
Niveau d’alerte : Vigilance .

Sismologie:
– Nombre d’éboulements du 28 Décembre 2019 : 26
Zones concernées par les éboulements :
Cône sommital , Enclos

– Nombre de séismes volcano-tectoniques (VT) du 28 Décembre 2019 : 2
Zone concernée par les VT :
Cône sommital

– Séisme volcano-tectonique de plus grande magnitude du 28 Décembre 2019 :
Durée : 4.16 s
Magnitude de durée : 0.46


Carte de localisation (épicentres) et coupes Nord-Sud et Est-Ouest (montrant la localisation en profondeur, hypocentres) des séismes enregistrés et localisés par l’OVPF-IPGP sur 2 mois sous La Réunion. Seuls les séismes localisables ont été représentés sur la carte.

L’observatoire enregistre des évènements sismiques non représentés sur cette carte car non localisables, en raison de leur trop faible magnitude.
Pour prendre connaissance du nombre de séismes détectés par les réseaux de l’observatoire, vous pouvez vous reporter à son dernier Bulletin d’Activité.

Déformations :
– Les GPS de la zone sommitale enregistrent une inflation, témoin de la mise en pression d’une source superficielle.
– Les GPS en champ lointain enregistrent une inflation, témoin de la mise en pression d’une source profonde.


Illustration de la déformation sur 2 mois. Sont ici représentées des lignes de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant l’édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (en haut), à la base du cône terminal (au milieu) et en champ lointain (en bas) (cf. localisation sur les cartes associées). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. Les éventuelles périodes coloriées en rose clair correspondent aux éruptions.

Géochimie:
Géochimie non renseignée.

Source : OVPF.

Lire le bulletinhttp://volcano.ipgp.fr/reunion/Bulletin_quotidien/bulletin.html

Photo : G Vitton.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search