07 Décembre 2019. FR. Alaska : Shishaldin , Italie / Sicile : Etna , Japon : Nishinoshima , Indonésie : Karangetang .

Home / blog georges Vitton / 07 Décembre 2019. FR. Alaska : Shishaldin , Italie / Sicile : Etna , Japon : Nishinoshima , Indonésie : Karangetang .

07 Décembre 2019. FR. Alaska : Shishaldin , Italie / Sicile : Etna , Japon : Nishinoshima , Indonésie : Karangetang .

07 Décembre 2019.

 

Alaska , Shishaldin :

54 ° 45’19 « N 163 ° 58’16 » O,
Altitude du sommet : 9373 pi (2857 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE

L’éruption de bas niveau du volcan Shishaldin , qui a commencé fin juillet se poursuit. La semaine dernière a été marquée par un épanchement épisodique de coulées de lave et une activité explosive strombolienne faible.

Sentinel-2 et WorldView-2 ont capturé de bonnes vues des récents dépôts de cendres et de courants de densité pyroclastique, ainsi que des lahars et une coulée de lave, sur ces images du 26 novembre du volcan Shishaldin. Le sommet est en grande partie masqué par une vapeur intense, mais une anomalie proche infrarouge (NIR) montre l’évent au sommet du cône de scorie actif. La coulée de lave est apparente dans les bandes infrarouges à ondes courtes (SWIR) de l’image Sentinel-2 avec une distance de ~ 1 km. De nouveaux lahars sur le flanc Nord-Ouest peuvent être tracés dans des bassins de drainage qui s’étendent jusqu’à la côte. D’autres atteignent ~ 4,7 km vers le Nord-Ouest et ~ 1 km vers le Nord . Des traces de dépôts de cendres s’étendent sur au moins 7 km vers le Nord, tandis qu’un dépôt plus épais dirigé vers le Nord s’étend à environ 1,5 km de l’évent. L’ensemble des flux vers le Nord-Ouest comprend des lahars dans les canaux d’eau de fonte ainsi que des dépôts de courant de densité pyroclastique. Le plus éloigné de ces courants de densité pyroclastique est allé à environ 3,4 km de l’évent.

 

Jusqu’à présent, l’éruption de 2019 a produit des coulées de lave, des coulées pyroclastiques et des lahars (coulées de boue) sur les flancs du volcan. Les émissions de cendres ont été très mineures et limitées à la proximité immédiate du volcan et à des altitudes inférieures à 12 000 pieds . Pendant ce niveau d’activité accru, cependant, des explosions plus puissantes pourraient se produire avec peu d’avertissement et produire des nuages ​​de cendres plus élevés qui pourraient présenter un danger pour les aéronefs.

Du samedi 31 novembre au lundi 2 décembre, la sismicité a été élevée et des températures de surface élevées ont été détectées chaque jour dans les données satellitaires. Une image satellite à haute résolution a confirmé la mise en place d’une coulée de lave de 1,5 km sur le flanc Nord-Ouest le 1er décembre. Le 3 décembre, la sismicité et les températures de surface sur les vues du satellite avaient diminué.

Mercredi 4 décembre, la sismicité et les températures de surface ont de nouveau augmenté, et un rapport pilote ce jour-là a confirmé que de nouvelles coulées de lave descendaient le flanc du volcan. Des émissions mineures de vapeur ou de cendres ont été observées dans des vues claires de la caméra Web tôt jeudi 5 décembre depuis le sommet et le flanc Nord. Jeudi également, des températures de surface très fortement élevées ont été détectées dans l’imagerie satellite, et la sismicité, y compris la détection d’explosions stromboliennes, a continué d’augmenter jusqu’à environ 21h00 AKST le 5 décembre, lorsque le tremor continu a pris fin et a été remplacée par des sursauts de tremors épisodiques et d’occasionnelles détections de l’activité strombolienne de l’évent .

Le Shishaldin est surveillé par des capteurs sismiques et infrasons locaux, des données satellitaires, des caméras Web, un réseau géodésique et d’inclinaison télémétrique, et des réseaux distants de capteurs d’infrasons et de foudre.

Source : AVO.

Photos : Dietterich, Hannah , Mulliken, Katherine .

 

Italie / Sicile , Etna :

COMMUNIQUE D’ACTIVITÉ VOLCANIQUE POUR l’ ETNA, 6 décembre 2019, 18:34:49 h UTC (19:34 h heure locale).

L’Istituto Nazionale di Geofisica e Vulcanologia, Osservatorio Etneo, rapporte qu’à partir de 18 h 00 UTC environ, les caméras de vidéosurveillance montrent une intensification progressive de l’activité strombolienne au Nouveau cratère du Sud-Est, qui était déjà en cours vers 16 h 00. UTC, produisant de petites explosions discontinues.
Au moment de la publication de ce communiqué, les produits pyroclastiques éjectés retombent sur les pentes du cône.

Parallèlement, l’activité intra-cratère strombolienne se poursuit dans les cratères  de la Voragine et de la Bocca Nuova, comme décrit dans le dernier Bulletin hebdomadaire du 3 décembre 2019.
Aucune variation significative n’a été observée jusqu’à présent dans l’amplitude du tremort volcanique.
La photos ci-dessus a été prise le soir depuis Tremestieri et montrent l’activité strombolienne du Nouveau Cratère Sud-Est (à droite), et de petites explosions stromboliennes dans le cratère de la Voragine (à gauche).

Source : INGV.

Photo : INGV.

 

Japon , Nishinoshima :

Les gardes cotes Japonais on transmit des photos signalant la reprise d’activité de Nishinoshima . La photo ci dessous montre qu’un évent éruptif s’est formé à la base du cône principal qui avait été formé pendant la phase éruptive de 2013/2015. Une coulée de lave en est émise  en direction de la cote.

Une petite activité de projection de lave est en cours depuis l’évent .

La petite île de Nishinoshima a été agrandie lorsque plusieurs nouvelles îles ont fusionné lors d’une éruption en 1973-1974. Une autre éruption qui a commencé au large des côtes en 2013 a complètement recouvert la surface exposée précédemment et agrandi à nouveau l’île. Une décoloration de l’eau a été observée à plusieurs reprises depuis. L’île est le sommet d’un volcan sous-marin massif qui a des pics satellites proéminents au Sud, à l’Ouest et au Nord-Est. Le sommet du cône sud s’élève à moins de 214 m au dessus de la surface de la mer .

Sources et photo : Gardes cotes Japonais via Sherine France. GVP .

 

Indonésie , Karangetang :

Niveau d’activité de niveau III (SIAGA). Le  Karangetang (1 784 m d’altitude) est rentré dans une période d’éruption depuis le 25 novembre 2018. La dernière éruption s’est produite le 29 novembre 2019, entraînant une hauteur de colonne d’éruption de 100 m. La couleur de la colonne était observée de couleur grise.

Le volcan est clairement visible jusqu’à ce qu’il soit recouvert de brouillard. La fumée issue du cratère principal est observée avec une faible intensité , une couleur blanche, moyennement élevée à environ 100-150 mètres au dessus du sommet. Temps ensoleillé à nuageux, vents faibles du Sud-Est et du Sud. La température est d’environ 26 à 31 ° C.

L’incandescence du cratère s’élève jusqu’à 50 mètres. La lave descend du haut du cratère principal vers Kali Batang et West Beha sur environ 800 à 1000 m, jusqu’à Kali Sense, Nanitu, Sesepe et Pangi, sur environ 1000 à 1500 m. L’incandescence du cratère 2 s’élève jusqu’à 10 m. La fumée issue du cratère 2 est blanche , fine à moyenne , s’élevant jusqu’à 50 à 100 m. Les grondements semblent faibles.

 

Selon les sismographes du 5 décembre 2019 , il a été enregistré:
87 tremblements de terre d’avalanches
13 tremblements de terre d’explosion .
2  tremblements de terre Hybride / Phase multiple
10 tremblements de terre volcaniques peu profonds
1 tremblement de terre volcanique
1 tremblement de terre ressenti (échelle I MMI)
5 tremblements de terre tectoniques
2 tremblements de terre harmoniques
Tremort continu, amplitude 0,5-7 mm (valeur dominante 5 mm).

Recommandation:
(1) La communauté et les visiteurs / touristes ne doivent pas s’approcher, ne pas grimper et ne pas se déplacer dans la zone de prévision de danger qui a un rayon de 2,5 km autour du sommet du cratère Dua (cratère Nord) et du cratère principal (Sud) et la zone d’expansion sectorielle du Kawah Dua vers Nord-Nord-Ouest sur 4 km , ainsi que du cratère principal jusqu’à 3 km vers l’Ouest.
(2) Il est recommandé aux communautés autour du G. Karangetang de préparer des masques pour le nez et la bouche, afin d’anticiper le danger potentiel de problèmes respiratoires en cas de pluie de cendres.
(3) Les communautés vivant autour des rives des rivières qui proviennent du sommet du mont Karangetang doivent accroître leur préparation face à la menace potentielle de lahars et d’inondations soudaines qui peuvent se déverser jusqu’à la côte.

VONA:
Le dernier VONA a reçu un code couleur JAUNE, publié le 25 novembre 2018 à 13:32 WITA, lié à l’émission de cendres volcaniques d’une hauteur d’environ 2284 m au-dessus du niveau de la mer ou à environ 500 m au-dessus du sommet, le vent soufflait vers l’Est.

Source : PVMBG.

Vidéo : S Chermette / 8 Jours voyages .

Photo : Andi Rosadi / VolcanoDiscovery Indonesia

 

 

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search