13 Novembre 2019. FR. Italie / Sicile : Etna , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Hawaii : Laupāhoehoe , Italie : Campi Flegrei .

Home / blog georges Vitton / 13 Novembre 2019. FR. Italie / Sicile : Etna , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Hawaii : Laupāhoehoe , Italie : Campi Flegrei .

13 Novembre 2019. FR. Italie / Sicile : Etna , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Hawaii : Laupāhoehoe , Italie : Campi Flegrei .

13 Novembre 2019.

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire d’activité : ETNA , 04 Novembre 2019 – 10 Novembre 2019 (date de publication du 12 Novembre 2019).

SOMMAIRE DU STATUT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, nous soulignons:

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité strombolienne intra-cratérique dans les cratères de la Bocca Nuova, de la Voragine et du Nouveau Cratères du Sud-Est, associée à de modestes émissions de cendres. Activité de dégazage ordinaire du cratère du Nord-Est avec occasionnellement de légères émissions de cendres.
SISMOLOGIE: Faible activité sismique due à la fracturation; amplitude moyenne du tremor oscillant autour des valeurs moyennes à élevées.
INFRASONS : Très faible activité infrasonore.
DÉFORMATIONS: Les réseaux d’inclinaison et GPS n’ont pas détecté de changements significatifs dans les tendances précédemment communiquées.
GEOCHIMIE: Les flux de SO2 sont à un niveau moyen. Les flux de CO2 souterrains confirment une tendance légèrement à la hausse, atteignant des valeurs moyennes. La pression partielle de CO2 dans le sol ne montre pas de changements significatifs. Les valeurs du rapport isotopique de l’hélium montrent une nouvelle augmentation, atteignant des valeurs moyennes-élevées (dernières données disponibles le 30 octobre).

CRATERES DU SOMMET DE L’ETNA 2019
Les cratères du sommet de l’Etna. Au centre avec l’émission de cendres la Bocca Nuova et la Voragine, derrière à gauche le cratère Nord-Est (Sommet 3324m. ), à droite le complexe du Cratère Sud-Est.

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES :
Le suivi de l’activité volcanique de l’Etna entre le 4 et le 10 novembre 2019 a été réalisé en analysant les images acquises par le réseau de caméras de surveillance INGV – Section Catane, Osservatorio Etneo (INGV-OE ) et par des inspections effectuées dans la zone du sommet. Au cours de la période considérée, l’activité de l’Etna consistait en une activité explosive de type strombolien dans les cratères de la Voragine, de la Bocca Nuova et d’une manière plus modérée dans le Nouveau Cratère du Sud-Est. Cette activité était accompagnée d’émissions de cendres modestes et d’activités de dégazage à régime et intensité variables selon les cratères du sommet.

En détail, dans le Cratère de la Bocca Nuova, une activité strombolienne intra-cratérique profonde a été observée, accompagnée de gaz sous pression et occasionnellement d’émissions modestes de cendres qui se sont rapidement dispersées près du sommet. Alors que l’activité explosive de la Voragine était également intra-cratèrique, elle a parfois entraîné le lancement de matériaux incandescents à des hauteurs supérieures au bord du cratère. Cette activité est alimentée par deux bouches actives à l’intérieur du cône de scorie formé en septembre lors de l’activité strombolienne de la Voragine.

« chaos » en altitude .
Émissions considérables de vapeur et de gaz, nuages, brouillard et neige (et / ou grêle). Voici une photo prise à 10 h 35 le 7 novembre 2019 de la région des sommets de l’Etna.

 

Au cours de la semaine, on a également observé à travers les images enregistrées par les caméras de surveillance, des explosions isolées et discontinues d’intensité modeste depuis l’évent Est du Nouveau Cratère du Sud-Est, qui ont produit des matériaux fins rapidement dispersés dans l’atmosphère …/…

Tremor volcanique: au cours de la semaine en question, l’amplitude moyenne du tremor volcanique a fluctué entre des valeurs moyennes à élevées. Les sources du tremor se situaient sous les cratères du sommet, entre 2700 et 3000 m d’altitude au dessus du niveau moyen de la mer

Source : INGV.

Lire l’articlefile:///C:/Users/Utilisateur/AppData/Local/Packages/Microsoft.MicrosoftEdge_8wekyb3d8bbwe/TempState/Downloads/BollettinoEtna20191112%20(1).pdf

Photo : Gio Giusa .

 

Colombie , Chiles / Cerro Negro :

Bulletin d’activité hebdomadaire des volcans Chiles et Cerro Negro.
Le niveau d’activité des volcans se poursuit au niveau : NIVEAU JAUNE ■ (III): CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DE L’ACTIVITÉ VOLCANIQUE.

Suite au suivi de l’activités des VOLCANS CHILES ET CERRO NEGRO, le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC) signale que:

Pour la période évaluée entre le 5 et le 11 novembre 2019, l’activité sismique dans la région des volcans Chiles-Cerro Negro a été multipliée par trois par rapport à la semaine précédente, passant de 568 à 1705 séismes classés comme volcano – tectoniques (VT), associés à des fractures de matériaux rocheux dans le bâtiment volcanique . En ce qui concerne le niveau d’énergie, il n’y a pas eu de changement significatif.

Les séismes ont été localisés dans trois zones épicentrales: l’une entre les volcans Chiles et  Cerro Negro, à 1,8 km à l’Est du volcan Cerro Negro à des profondeurs allant jusqu’à 4 km; une autre à une distance maximale de 5 km au Sud-Ouest du volcan Chiles, à une profondeur maximale de 6 km, et une plus distale (jusqu’à 8,5 km) et plus profonde (jusqu’à 9 km) située au Sud du volcan Chiles. La magnitude locale maximale enregistrée était de M2,4 et aucun tremblement de terre n’a été ressenti dans la zone d’influence.

Le service géologique colombien et l’Institut de géophysique de l’École polytechnique nationale de l’Equateur sont attentifs à l’évolution du phénomène volcanique et informent en temps utile des changements observés.

Source : SGC

Photo : Auteur inconnu .

 

Hawaii , Laupāhoehoe :

Tremblement de terre de magnitude 4,9 au Sud-Ouest de Laupāhoehoe, Hawaii.

L’observatoire des volcans hawaïens (HVO) de l’United States Geological Survey des États-Unis a enregistré un séisme de magnitude 4,9 le lundi 11 novembre, peu avant 6h36 HST. Cette magnitude peut être affinée à mesure que les sismologues du HVO continuent d’analyser le séisme.

Le séisme a été localisé à 17 km au Sud-Ouest de Laupahoehoe, sur l’île de Hawaii, à une profondeur de 33 km. Une carte indiquant l’emplacement du séisme est disponible sur le site Web du HVO.

Des tremblements légers à modérés, avec une intensité maximale de V sur l’échelle d’intensité de Mercalli, ont été signalés autour de l’île de Hawaii, avec de faibles tremblements jusqu’à  O’ahu. Le service de l’USGS « L’avez-vous ressenti? » (http://earthquake.usgs.gov/dyfi/) a reçu plus de 1 000 rapports d’évènements ressentis moins d’une heure après le tremblement de terre.

Un relevé GPS de haute précision est effectué chaque année sur le Mauna Loa. Cette station a été occupée pendant trois jours pour compléter les stations GPS fonctionnant en permanence sur le volcan. Une vue magnifique sur le Mauna Kea (au loin) a pu être vue depuis ce site lors de l’enquête GPS.  

 

Un choc précurseur de magnitude 2,6 est apparu dans la même zone environ trois minutes avant le choc principal. Des répliques ont déjà été enregistrées et certaines pourraient être ressenties.

La profondeur, l’emplacement et les ondes sismiques enregistrées du séisme M4.9 suggèrent une source due à la flexion de la plaque océanique sous le poids des volcans de la chaîne des îles Hawaii, une source commune de tremblements de terre dans cette région.

Selon le responsable scientifique du HVO, Tina Neal, « les réseaux de surveillance du HVO n’ont détecté aucun changement significatif de l’activité sur les volcans du Kilauea ou du Mauna Loa en raison du tremblement de terre.  Le Centre d’alerte aux tsunamis du Pacifique a déclaré que ce séisme ne menaçait pas de tsunami. La défense civile du comté d’Hawaï rapporte que le personnel du ministère des Travaux publics vérifiera la présence de chutes de pierres sur les routes.

Source : HVO.

Photo : USGS par R. Kramer.

 

Italie , Campi Flegrei :

Bulletin hebdomadaire du 05 Octobre 2019 au 12 Octobre 2019 . Mise à jour au 12 novembre 2019 à l’heure locale.

 SOMMAIRE DU STATUT DE  L’ACTIVITÉ  :

A la lumière des données  de surveillance , on observe :

Sismicité: Cette dernière semaine , dans la zone des Campi Flegrei , 33 séismes de faible magnitude (Mdmax = 0,7) ont été enregistrés .
Déformation: La valeur moyenne de la zone de soulèvement maximale est d’environ 0,7 cm / mois depuis Juillet 2017. Le soulèvement enregistré à la station RITE GPS est d’environ 57 cm depuis Janvier 2011.
Géochimie: Le flux de CO2 du sol mesuré la semaine dernière n’a montré aucun changement significatif par rapport à la période précédente, ce qui confirme la persistance de la tendance à long terme; la semaine dernière, la température de la principale fumerolle de Pisciarelli est restée sur les valeurs typiques pour cette zone d’ébullition des fluides fumerolliens (~ 95 ° C).

Sismologie:
Au cours des sept derniers jours dans la zone des Campi Flegrei , il a été enregistré 33 séismes de faible magnitude (Mdmax = 0,7). Il a été possible de déterminer les paramètres hypocentraux de 18 des événements enregistrés, dont les emplacements ont été localisés. Entre 11:38 et 24:02 UTC le 11/09 a été enregistré un essaim de tremblement de terre, composé d’une séquence de 6 tremblements de terre avec une magnitude de 0.8≤Md≤0.4, situé dans la zone de Pisciarelli à une profondeur de 1 km.

Déformation du sol :
Les données GPS confirment le soulèvement en moyenne dans la zone de déformation maximale d’environ 0,7 cm / mois à partir de Juillet 2017. Le soulèvement enregistré à la station RITE GPS est d’environ 57 cm depuis Janvier 2011, dont environ 21,5 cm à partir de Janvier 2017…/…

Source : INGV.

Lire l’article http://www.ov.ingv.it/ov/bollettini-campi-flegrei/Bollettino_Flegrei_2019_11_12.pdf

Photo : Manuel Mauer / Wikipédia .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search