23 Septembre 2019. FR. Indonésie : Merapi , Chili : Nevados de Chillan , Philippines : Taal , Costa Rica : Poas .

Home / blog georges Vitton / 23 Septembre 2019. FR. Indonésie : Merapi , Chili : Nevados de Chillan , Philippines : Taal , Costa Rica : Poas .

23 Septembre 2019. FR. Indonésie : Merapi , Chili : Nevados de Chillan , Philippines : Taal , Costa Rica : Poas .

23 Septembre 2019.

 

Indonésie : Merapi ,

Eruption avec nuages chauds d’avalanche du G. Merapi le 22 septembre 2019.

Le dimanche 22 septembre 2019 à 11h36 WIB, des nuages chauds ont été enregistrés sur un sismogramme d’une amplitude de 70 mm et d’une durée de 125 secondes. La distance des nuages chauds est estimée à 1200 m. La surveillance a été effectuée à partir des vidéosurveillances de Merbabu, montrant une colonne de fumée d’éruption atteignant ± 800 m du sommet. Pour anticiper la perturbation des cendres volcaniques pour le trafic aérien, un code VONA (Avis d’observation des volcans pour l’aviation) de couleur orange a été émis  . De faibles pluies de cendres ont été signalées autour du mont Merapi dans un rayon de 15 km dans le secteur Sud-Ouest principalement .

Contrairement à une avalanche (APG), phénomène courant depuis le 29 janvier 2019, cette fois-ci le nuage chaud a été précédé par une éruption de gaz et était donc une éruption de nuage chaud (APL). L’APG est causée par l’effondrement de nouveaux matériaux du dôme de lave par gravitation ou sans vitesse initiale significative. Pendant l’APL, l’effondrement des matériaux du dôme de lave est dû à la pression de gaz provenant de l’intérieur. Alors que l’approvisionnement en magma se poursuit, du gaz volcanique est produit en permanence. En raison de la dynamique de la pression, les conduits peuvent se boucher et les gaz s’accumuler sous le dôme de lave et se libérer brusquement, ce qui le brise et le décompose en un nuage chaud.

 

 

Une augmentation de la pression du gaz peut être détectée par la station de surveillance. De 00h00 à midi, il y a eu 29 tremblements de terre et 14 explosions. Le nombre de séismes et d’explosions est relativement élevé, ce qui représente une augmentation de la pression et de l’intensité de la libération de gaz volcanique. Ceci est cohérent avec les données de surveillance de la température du dôme de lave environ 1 heure avant l’éruption, qui montraient une augmentation de la température à plusieurs endroits sur le dôme de lave , autour de 100 ° C. Les données de surveillance ont diminué et se sont calmées après l’ APL jusqu’à maintenant.

Les deux phénomènes APG et APL vont toujours se produire, car l’approvisionnement en magma est toujours en cours, ce qui est indiqué par la survenue de tremblements de terre provenant de l’intérieur tels que les tremblements de terre de type VTA, VTB et MP en quantités importantes. La menace de danger que peut causer l’activité éruptive est toujours la même, à savoir l’émission de nuages ​​chauds et l’émission de matériaux éruptifs dans un rayon de 3 km autour du sommet du mont Merapi. Les résultats de la modélisation montrent que si le dôme de lave actuel (461 000 m3) s’effondre, la distance de glissement des nuages ​​chauds ne dépasse pas un rayon de 3 km.

 

La société doit rester calme et active comme d’habitude. Pour obtenir des informations officielles sur les activités du mont Merapi, le public peut accéder aux informations par l’intermédiaire du poste d’observation du mont Merapi le plus proche, par communication radio en fréquence 165.075 MHz, sur le site Web www.merapi.bgl.esdm.go.id, sur les médias sociaux du BPPTKG ou au bureau du BPPTKG à Jalan Cendana No. 15 Yogyakarta, téléphone (0274) 514180-514192.

Source : Hanik Humaida / Chef du BPPTKG

Lire l’article : http://merapi.bgl.esdm.go.id/pub/page.php?idx=410

 

Chili , Nevados de Chillan :

Rapport d’activité volcanique spécial (REAV) de la région Ñuble, Complexe volcanique Nevados de Chillán 22 septembre 2019, à 01h30 Heure locale (Chili continental).

Le Service national de géologie et des mines du Chili (Sernageomin) divulgue les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’observatoire volcanologique des Andes Sud (OVDAS):

Hier, dimanche 22 septembre à 01h05 heure locale (04h05 UTC), les stations de contrôle installées à proximité du Complexe volcanique Nevados de Chillán ont enregistré une explosion liée à la dynamique des fluides à l’intérieur du système volcanique avec émission de gaz et de particules.

 

Les caractéristiques du séisme sont les suivantes:

HEURE D’ORIGINE: 01h05 heure locale (04h05 UTC)
LATITUDE: 36 869 ° S
LONGITUDE: 71,381 ° W
PROFONDEUR: 0.5 km
DÉPLACEMENT RÉDUIT: 506 cm2
SIGNAL ACOUSTIQUE: 3 [Pa · Km].

OBSERVATIONS:
L’explosion a produit une colonne de gaz et de matériaux particulaires de faible hauteur. Au moment de la publication du présent rapport, la sismicité se poursuit, même si les valeurs de déplacement réduit sont plus faibles.

L’alerte technique volcanique est maintenue u niveau Orange.

Source : Sernageomin.

Photo : Ovdas.

 

Philippines , Taal :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL , 23 septembre 2019 , 8h00.

Le réseau de surveillance sismique du volcan Taal a enregistré trente-deux (32) tremblements de terre volcaniques au cours de la période d’observation de 24 heures. Un de ces tremblements de terre survenu à 12h49 hier a été ressenti à l’intensité I avec un grondement sourd à Calauit et à Pirapiraso, respectivement dans les secteurs Est et Nord de l’île . Un autre tremblement de terre, survenu aujourd’hui à 03h50, a été ressenti à l’intensité II avec des grondements à Pirapiraso et à l’intensité I à Alas-as, secteur Ouest de l’île . Les mesures sur le terrain effectuées le 19 septembre 2019 dans le secteur Ouest du Main Crater Lake ont entraîné une augmentation du niveau d’eau de 0,39 mètre à 0,49 mètre. Les mesures de déformation du sol effectuées au moyen d’enquêtes de nivellement précises effectuées du 15 au 24 juin 2019 ont révélé un léger gonflement de l’édifice, conformément aux résultats récents obtenus à l’aide de données GPS continues.

Le niveau d’alerte 1 reste en vigueur sur le volcan Taal. Cela signifie qu’une éruption dangereuse n’est pas imminente. Il est toutefois rappelé au public que le cratère principal doit être strictement interdit, car de soudaines explosions de vapeur peuvent se produire et de fortes concentrations de gaz toxiques peuvent s’accumuler. La partie Nord du bord du cratère principal, à proximité du sentier Daang Kastila, peut également devenir dangereuse lorsque les émissions de vapeur le long des fissures existantes augmentent soudainement. En outre, il est également rappelé au public que l’ensemble de l’île du volcan est une zone de danger permanent (PDZ) et qu’un peuplement permanent sur l’île est fortement déconseillé.

Source : Phivolcs.

Photo : publicdomaine.

 

Costa Rica , Poas :

Rapport d’activité du volcan Poas , 22 Septembre 2019 .

Le 22 Septembre 2019 à 20h59 heure locale, une éruption a été enregistrée sur le volcan Poas, avec une colonne qui s’élèvait à 3000 mètres au-dessus du cratère et à 5708  mètres au dessus du niveau de la mer. (18722.24 ft).
Durée de l’activité: en cours.

Chute de cendres rapportées dans: Aucune chute de cendres n’est rapportée
Odeur de soufre rapportée dans: Aucune odeur de soufre

Commentaires: Eruption sur le volcan Poás avec une colonne éruptive s’élevant à plus de 2 km de haut. Le vent souffle au Nord-Est.

La Commission Nationale d’Urgence a ordonné la fermeture du Parc du volcan Poas ce Lundi.

Source : Ovsicori.

Photo : crhoy.com

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search