09 Mai 2019. FR. Italie / Sicile : Etna , Kamchatka : Sheveluch , République Démocratique du Congo : Nyiragongo , Japon : Asosan .

Home / Asosan / 09 Mai 2019. FR. Italie / Sicile : Etna , Kamchatka : Sheveluch , République Démocratique du Congo : Nyiragongo , Japon : Asosan .

09 Mai 2019. FR. Italie / Sicile : Etna , Kamchatka : Sheveluch , République Démocratique du Congo : Nyiragongo , Japon : Asosan .

09 Mai 2019.

 

 

Italie / Sicile , Etna :

Après quelques mois de répit, le magma refait surface dans les cratères au sommet de l’Etna: mise à jour du 8 mai 2019.

Après quelques mois de calme relatif, les signes typiques de réveil du volcan dans les cratères du sommet de l’Etna sont à nouveau observés. Vers la mi-mars 2019, des bruits crées par des explosions stromboliennes ont commencé à se faire entendre au plus profond du conduit de la Bocca Nuova, le plus grand des cratères du sommet. À partir de la fin du mois de mars, les images des capteurs thermiques satellitaires ont révélé des anomalies thermiques (Figure 1), correspondant à la dépression du cratère occidental de la Bocca Nuova (BN-1) et, de manière intermittente et en tout cas moins accentuée, à la bouche orientale du Nouveau Cratère Sud-Est.

Figure 1. – Images du satellite Sentinel-2, mettant en évidence les anomalies thermiques détectées dans les cratères du sommet de l’Etna les 31 mars et 30 avril 2019. On observe une nette augmentation de l’anomalie thermique au niveau de la BN-1 ( dépression occidentale du cratère de la Bocca Nuova), tandis que l’anomalie thermique de l’évent Est du Nouveau Cratère du Sud-Est (NSEC) n’est plus visible dans l’image du 30 avril.

Au cours des derniers jours d’avril 2019, des émissions de bombes incandescentes ont été observées, dépassant la hauteur du bord du cratère pour retomber dans la bouche elle-même. Enfin, le matin du 1er mai, des scories nouvellement émises ont été trouvées à l’extérieur du bord du cratère, qui n’avaient pas été observées depuis le matin du 27 décembre 2018.
Cette activité la plus récente ne concernait pas uniquement la Bocca Nuova. En fait, le cratère de la Voragine a tout d’abord formé deux petits cratères d’effondrement (respectivement le 12 janvier et le 18 avril 2019) qui ont commencé à émettre des gaz incandescents (Figure 2). Depuis le 20 avril, ces deux bouches ont également généré des explosions sporadiques et modestes avec émission de cendres, qui ont déterminé leur élargissement progressif jusqu’à ce que les deux bouches soient soudées l’une à l’autre, formant une seule dépression plus grande.

Figure 2. – Partie Nord-Est du cratère de la Voragine avec les trois bouches d’effondrement formées respectivement le 7 août 2016 (1), le 12 janvier 2019 (2) et le 18 avril 2019 (3). Image thermique correspondante en bas à droite, montrant les températures plus élevées au niveau de l’évent 3; tandis que celle du 7 août 2016, qui émet depuis plus d’un an des gaz à très haute température, n’émet désormais que des vapeurs à basse température. Les images ont été prises par Stefano Branca, INGV-OE, le 19 avril 2019.

Le 26 avril, le cratère Nord-Est qui, entre janvier et février 2019, avait abondamment émis des panaches gazeux denses et très riches en cendres, a également généré de petites explosions stromboliennes qui, peu après (le 28 avril), ont également commencé à toucher l’évent Est du Nouveau Cratère Sud-Est. À partir du 2 mai, l’activité s’est légèrement intensifiée dans le Nouveau Cratère Sud-Est, qui a produit de petites bouffées de cendres parfois mélangées à des matériaux pyroclastiques incandescents. Certaines scènes de ces événements sont illustrées à la figure 3.

Figure 3. – Evènements explosifs dans les cratères sommitaux de l’Etna entre fin avril et début mai 2019, prises par les caméras de surveillance de l’INGG-Osservatorio Etneo. Les images du 25 avril (en haut à gauche) et du 5 mai (en bas à droite) ont été enregistrées par la caméra de la Montagnola (EMOV), installée à 3 km au Sud des cratères du sommet. Les deux autres images proviennent de la caméra haute résolution située à Monte Cagliato (EMCH), à 8,3 km à l’Est des cratères du sommet.

Ces phénomènes marquent la reprise de l’activité éruptive sur les cratères au sommet de l’Etna, après un peu plus de deux mois de calme relatif, marqué presque exclusivement par des émissions de gaz. Cela rappelle, dans une certaine mesure, ce qui s’est passé de juin à juillet 2018, lorsque l’on a constaté une réactivation progressive des cratères du sommet après environ un an de calme. Quoi qu’il en soit, l’activité éruptive au sommet actuellement en cours est la plus caractéristique et la plus fréquente de l’Etna, raison pour laquelle le réveil actuel du volcan est tout à fait normal.

Article rédigé par Boris Behncke et Marco Neri, utilisant des données obtenues les réseaux de surveillance de l’INGV.

Source : INGV vulcani . https://ingvvulcani.wordpress.com/2019/05/08/dopo-pochi-mesi-di-tregua-il-magma-riaffiora-ai-crateri-sommitali-delletna-aggiornamento-all8-maggio-2019/?fbclid=IwAR2rhLuZYx2PZ0b51T_8aQbKTTC52F5F-ORX4vENse5BDG9XpzXNYCkzQNE

Photos : Stefano Branca , INGV.

 

 

Kamchatka , Sheveluch :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Émis: 08 Mai 2019 
Volcan: Sheveluch (CAVW # 300270)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur d’aviation précédent: orange
Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2019-91
Localisation du volcan: N 56 ° C 38 min E 161 ° C 18 min
Région : Kamtchatka, Russie
Élévation du sommet: 10768,24 ft (3283 m), élévation du dôme ~ 2500 m (8200 ft).

Résumé de l’activité volcanique:
La croissance du dôme de lave se poursuit (une lave visqueuse s’épanche sur le flanc Nord), une forte activité fumerolienne , une incandescence des blocs du dôme et des avalanches chaudes accompagnent ce processus. Selon la vidéo et les données satellitaires, un panache de gaz et de vapeur contenant une certaine quantité de cendres à une altitude d’environ 4,5 km continue à s’étendre vers le Sud-Sud-Est du volcan.
L’éruption explosive-extrusive du volcan continue. Des explosions de cendres allant jusqu’à 10-15 km d’altitude pourraient se produire à tout moment. L’ activité en cours pourrait toucher les aéronefs internationaux et les avions volant à basse altitude.

Hauteur des nuages ​​volcaniques:
1400 ft (4500 m) AMSL Heure et méthode de détermination du panache de cendres / de la hauteur des nuages: 20190508 / 2305Z – Données vidéo

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques:
Distance du panache de cendres / nuage du volcan: 35 km
Direction de la dérive du panache de cendres / nuage du volcan: SSE / azimut 149 °
Heure et méthode de détermination du panache de cendres / du nuage: 20190508 / 2212Z – NOAA 18 (4m5).

Source : Kvert .

Photo : Yu. Demyanchuk. IVS FEB RAS, KVERT.

 

République Démocratique du Congo , Nyiragongo :

1,52 ° S, 29,25 ° E
Altitude 3470 m

Selon l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG), le lac de lave du Nyiragongo est resté actif du 1er au 28 avril, ce qui a permis à l’épisode d’activité actuel de s’étendre sur presque 17 ans. Un cône secondaire formé le 29 février 2016 était également en activité, de même que trois autres évents l’entourant. Les émissions de dioxyde de soufre ont atteint un niveau record d’au moins 5 000 tonnes par jour, supérieur aux niveaux record de 2 900 tonnes atteint en mars, tout en restant inférieur au seuil d’alerte.

 

Le Nyiragongo, l’un des volcans les plus remarquables d’Afrique, contient un lac de lave dans son profond cratère qui a été actif pendant un demi-siècle avant de se drainer de manière catastrophique sur ses flancs extérieurs en 1977. Contrairement au profil bas de son volcan bouclier voisin, le Nyamuragira, le Nyiragongo ( 3470 m ) affiche les pentes abruptes d’un stratovolcan. Des strates situées dans le cratère au sommet, aux parois abruptes et de 1,2 km de large, marquent les niveaux d’anciens lacs de lave, observés depuis la fin du XIXe siècle. Deux stratovolcans plus anciens, le Baruta et Shaheru, sont partiellement chevauchés par le Nyiragongo au Nord et au Sud. Une centaine de cônes parasites sont situés principalement dans les fissures radiales au Sud du Shaheru et à l’Est du sommet, ainsi que dans une zone Nord-Est-Sud-Ouest s’étendant jusqu’au lac Kivu. De nombreux cônes sont enterrés par des coulées de lave volumineuses qui s’étendent sur les flancs, qui sont caractérisées par l’éruption de roches foiditiques. Les coulées de lave extrêmement fluides de 1977 ont causé de nombreux décès, de même que les coulées de lave qui ont inondé des portions de la grande ville de Goma en janvier 2002.

Source: Observatoire Volcanologique de Goma (OVG) , GVP.

Photo : 17 Avril 2019 , Nyiragongo expédition via Sherine France .

 

Japon , Asosan :

32,884 ° N, 131,104 ° E
Altitude 1592 m

Le JMA a signalé que les émissions de dioxyde de soufre dans le cratère Nakadake de l’Asosan restaient très élevées, à 3 200 tonnes par jour le 2 mai. Dans la nuit du 2 au 3 mai, les webcams ont enregistré une faible incandescence du cratère. Le 3 mai à 15 h 40, une très petite éruption a provoqué l’apparition d’un panache blanc cassé s’élevant à 600 m au-dessus du bord du cratère. Plus tard dans la journée, à 19h48, un panache de cendres s’est élevé de 2 km et, selon le VAAC de Tokyo, a dérivé vers le Sud. Les émissions résultant d’événements éruptifs se sont poursuivies jusqu’au 5 mai à 6 h 20, atteignant 500 m d’altitude . Ensuite, des panaches blancs se sont élevés jusqu’à 1,1 km, au moins jusqu’au 7 mai. L’incandescence dans le cratère a continué d’être visible.

 

Le 4 mai, au cours d’une enquête sur le terrain, la présence de chutes de chutes a été confirmée dans des zones sous le vent, notamment certaines parties de Takamori (7 km au Sud-Ouest), du village de Minamiaso (8 km au Sud-Ouest) et de Yamato (24 km au Sud-Ouest). Les émissions de dioxyde de soufre étaient de 4 000 tonnes par jour le 4 mai et de 3 100 tonnes par jour le 6 mai. Le niveau d’alerte est resté à 2 (sur une échelle de 1-5).

Sources: Agence météorologique japonaise (JMA), Centre d’avis de cendres volcaniques de Tokyo (VAAC), GVP.

Photo : Chihiro Fujii , 03 Mai 2019 , via Sherine France.

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search