16 Fevrier 2019. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Karangetang , Kamchatka : Karymsky , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Indonésie : Merapi .

Home / blog georges Vitton / 16 Fevrier 2019. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Karangetang , Kamchatka : Karymsky , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Indonésie : Merapi .

16 Fevrier 2019. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Karangetang , Kamchatka : Karymsky , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Indonésie : Merapi .

16 Fevrier 2019. 

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Depuis la fin du mois de janvier, L’Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF) a observé un gonflement de la base et du sommet de l’édifice du volcan, synonyme d’une pressurisation du réservoir magmatique superficiel. Depuis ce mercredi, le nombre de séismes a significativement augmenté passant de 5 à 29 pour la journée de jeudi. Un nombre et une magnitude importante pour le volcan.
« Pour l’instant, il n’y a pas d’évolution majeure concernant la reprise d’activité du Piton de la Fournaise. La pressurisation du réservoir magmatique observée depuis le début du mois continue, mais cela peut durer plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Cette activité peut s’accélérer ou s’arrêter complètement sans donner lieu à une éruption », explique Aline Peltier, directrice de l’OVPF.

Depuis la fin de la dernière éruption, le statut est toujours « Vigilance volcanique », premier niveau d’alerte du dispositif ORSEC volcan. L’accès à l’enclos est cependant autorisé et les randonneurs doivent rester sur les sentiers autorisés balisés par l’ONF pour des raisons de sécurité.
Pour rappel, le volcan est entré en éruption précédemment le 15 septembre dernier. Une éruption qui avait quand même atteint les 47 jours.

Source : Clicanoo.

Photo : G Vitton

 

Indonésie , Karangetang :

Niveau d’activité de niveau III (SIAGA). Le Karangetang (1827 m d’altitude) est réintégré dans une période d’éruption depuis le 25 novembre 2018.
Depuis hier et jusqu’à ce matin, le volcan était clairement visible puis recouvert de brouillard. La fumée issue du cratère principal est d’une couleur blanche, épaisse pouvant atteindre 400 m. La fumée émise du cratère II était blanche / bleuâtre à 50 – 150 m au-dessus du sommet. Le vent soufflait faiblement au Sud et au Nord-Ouest. Un grondement faible à assez fort est arrivé au poste de surveillance PGA.

Les sismographes en date du 14 février 2019 ont enregistré :
27 tremblements de terre d’avalanche
30 tremblement de terre d’émissions.
2  tremblements de terre peu profonds
3 séismes volcaniques profonds
9  tremblement de terre tectonique lointain
2 séismes hybrides
Tremor continu avec une amplitude de 0,25 mm, valeur dominante de 0,25 mm

Recommandation:
Les gens autour du Karangetang et les visiteurs / touristes ne doivent pas s’approcher,  monter et se déplacer dans la zone de danger située à 2,5 km du sommet du Kawah Dua (cratère nord) et du cratère principal (sud) et de la zone d’expansion sectorielle allant de Dua Crater en direction Ouest-Nord-Ouest de 3 km et Nord-Nord – Est de 4 km.
Les communautés autour du Karangetang dans la région Nord-Ouest du Kawah Dua, y compris le village de Niambangeng, le village de Beba et le village de Batubulan, doivent être évacuées dans un endroit à l’abri de la menace de coulées de laves ou de nuages ​​chauds , en dehors de la zone de danger 
Les personnes qui vivent autour des rivières et qui proviennent du sommet du mont Karangetang doivent se préparer face à la menace potentielle de lahars et d’inondations soudaines pouvant se répandre jusqu’à la côte.
Il est recommandé à la communauté située autour du mont Karangetang de préparer un masque pour le nez et la bouche afin de prévenir les risques de perturbation des voies respiratoires en cas de pluie de cendres

VONA: Le dernier code VONA a été envoyé pour la dernière fois avec le code de couleur JAUNE, publié le 25 novembre 2018 à 13 h 32 WITA, relatif à l’émission de cendres volcaniques à une altitude d’environ 2284 m au dessus du niveau de la mer ou environ 500 m au dessus du sommet, le vent soufflant à l’Est.

Source : PVMBG

Photo : andi volcanist / abenteuervulkan

 

Kamchatka , Karymsky :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Émis: 16 Février 2019 
Volcan: Karymsky (CAVW # 300130)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code de couleur d’aviation précédent: jaune
Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2019-35
Emplacement du volcan: N 54 ° C 2 min E 159 ° C 26 min
Région : Kamtchatka, Russie
Altitude du  sommet: 4874,08 pi (1486 m)

Résumé de l’activité volcanique:
Les données satellitaires montrent qu’un panache de cendres s’étend sur environ 55 km au Sud-Est du volcan Karymsky.
L’ activité éruptive modérée du volcan continue. Des explosions de cendres allant de 4 à 6 km d’altitude pourraient se produire à tout moment. L’ activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude.

Hauteur des nuages ​​volcaniques:
2500-3000 m (8200-9840 pi) AMSL
Temps et méthode de détermination du panache de cendres / de la hauteur des nuages: 20190216 / 0227Z – JPSS-1 (14m15).


Autres informations sur les nuages ​​volcaniques:
Distance du panache de cendres / nuage du volcan: 55 km
Direction de la dérive du panache de cendres / nuage du volcan: SE / azimut 126 °
Heure et méthode de détermination du panache de cendres / du nuage: 20190216 / 0227Z – JPSS-1 (14m15).

Le Karymsky, le volcan le plus actif de la zone volcanique orientale du Kamtchatka, est un stratovolcan symétrique construit dans une caldera de 5 km de large qui s’est formée au début de l’Holocène. La caldera coupe le côté Sud du volcan Dvor datant du Pléistocène et est située à l’extérieur de la marge Nord de la grande caldera Polovinka du milieu du Pléistocène, qui contient les plus petites calderas Akademia Nauk et Odnoboky. La plupart des activités sismiques précédant les éruptions du Karymsky provenaient de la caldera d’Akademia Nauk, située immédiatement au Sud. La caldera entourant le Karymsky s’est formée il y a environ 7600-7700 ans ( datation au radiocarbone ); La construction du stratovolcan a commencé environ 2000 ans plus tard. La dernière période d’éruption a débuté il y a environ 500 ans, après une période de repos de 2300 ans. Une grande partie du cône est recouverte de coulées de lave de moins de 200 ans. Les éruptions historiques ont été vulcaniennes ou vulcaniennes-stromboliennes avec une activité explosive modérée et des coulées de lave occasionnelles depuis le cratère du sommet.

Source : Kvert , GVP

Photo :  D. Melnikov, IVS FEB RAS, KVERT , 12/9/2018 .

 

Colombie , Chiles / Cerro Negro :

Bulletin extraordinaire d’activité des volcans Chiles / Cerro Negro
Le niveau d’activité des volcans est maintenu au niveau : NIVEAU JAUNE ■ (III): CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DE L’ACTIVITÉ VOLCANIQUE

Suite à l’activité du VOLCÁN CHILES, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC) informe que:

En ce qui concerne l’essaim sismique volcano – tectonique (VT) en cours dans la région des volcans Chiles et Cerro Negro, une mise à jour est effectuée à 11 heures avec 1560 tremblements de terre de faibles niveaux d’énergie, dont 15 ont atteint des magnitudes supérieur à 2,0 sur l’échelle de Richter. La plupart de ces événements sont situés au Sud-Est du sommet du volcan Chiles, à des distances épicentrales pouvant atteindre 13 km et des profondeurs prédominantes de moins de 11 km par rapport au sommet du volcan Chiles (4700 m d’altitude), qui ont libéré une énergie de 5 , 5×1017 ergs. Jusqu’à présent, le séisme principal s’est produit à 01h24 , avec une magnitude de 4,6 , qui  a été signalée comme ressenti à Tulcán, Ipiales, Córdoba, Potosí et Puerres.

Selon le comportement enregistré par cette sismicité depuis 2013, il ne peut pas être exclu que des séismes de niveaux d’énergie importants puissent être ressentis par les habitants de la région de l’épicentre  .

Le SGC-OVSP et l’IGEPN suivent de près l’évolution du phénomène volcanique et informeront de manière appropriée sur les changements détectés.

Source : SGC

Photo : Ingeominas.

 

Indonésie , Merapi :

RAPPORT SUR L’ ACTIVITES DU MERAPI
8-14 février 2019

I. RÉSULTATS DE L’OBSERVATION
Visuel
Le temps est ensoleillé le matin et l’après-midi et le soir brumeux. La fumée observée est blanche, épaisse, avec une pression de gaz faible. La hauteur maximale de 150 m est observée depuis le poste d’observation du Merapi à Babadan le 8 février 2019.
L’analyse morphologique basée sur des photographies du secteur Sud-Est n’a révélé aucun changement morphologique. L’annexe 1.a présente l’analyse morphologique du pic effectuée par la station de caméra Kalitengah Lor.
Le volume du dôme de lave était relativement fixe par rapport aux données de la semaine précédente. La majeure partie de l’extrusion de lave qui se produit tombe immédiatement dans la partie supérieure de la Kali Gendol. L’Annexe 1.b montre le dôme de lave de la station de caméra Puncak.
Il a été observé que des avalanches chaudes se sont produites le 11 février 2019 en direction de la Kali Gendol. Ces avalanches  se sont produites à 08h58 , avec une distance de glissement de 400 m, une amplitude de 70 mm et une durée de 106 secondes.

Séismicité
Cette semaine, la sismicité du mont Merapi a enregistré :
1 séisme de nuage chaud (PF),
16 séisme d’ emission (DG),
4 séismes volcaniques superficiels  (VTB),
14  tremblements de terre de phases multiples (MP),
316 séismes d’ avalanches (RF),
10 séismes basse fréquence (FL)  
12 séismes tectoniques (TT).
Les tremblements de terre de type VTB et MP cette semaine ont été plus importants que la semaine précédente.

Déformation
La déformation du G. Merapi qui a été surveillée par EDM et GPS cette semaine n’a pas montré de changement significatif.  

Émissions de SO2
La mesure DOAS (spectroscopie d’absorption optique différentielle) jusqu’au 12 janvier 2019 a donné une valeur moyenne des émissions maximales de SO2 du mont Merapi à 89,57 tonnes / jour, toujours dans les limites de la normale. 

Pluie et lahars
Cette semaine, il y a eu de la pluie au poste d’observation du mont Merapi, avec une intensité de pluie de 41 mm / heure pendant 16 minutes au poste de Kaliurang le 11 février 2019. Aucun cas de lahar ou d’augmentation de débit dans les rivières en aval du Merapi  n’ont été signalé.

L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée et se situe au niveau de l’activité « WASPADA »

Source : BPPTKG

Photo : galih Jati / volcanodiscovery

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search