03 Janvier 2019. FR. Indonésie : Lewotolok , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Perou : Sabancaya , Hawai : Kilauea , Costa Rica : Poas / Rincon de la Vieja / Turrialba .

Home / blog georges Vitton / 03 Janvier 2019. FR. Indonésie : Lewotolok , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Perou : Sabancaya , Hawai : Kilauea , Costa Rica : Poas / Rincon de la Vieja / Turrialba .

03 Janvier 2019. FR. Indonésie : Lewotolok , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Perou : Sabancaya , Hawai : Kilauea , Costa Rica : Poas / Rincon de la Vieja / Turrialba .

03 Janvier 2019.

 

 

Indonésie ,  Lewotolok :

Sismicité, le volcan Lewotolok en état d’alerte.

Les officiels du poste d’observation du volcan de l’île Lewotolok, régence de Lembata, dans l’Est de Nusa Tenggara, ont défini le statut de la montagne en état d’alerte WASPADA après une activité sismique répétée.
L’observateur du suivi du volcan  , Yeremias Kristianto Pugel, dans son rapport reçu par Antara à Kupang, mercredi 2 janvier, a indiqué que la situation avait changé depuis le dimanche 30 décembre.
« Jusqu’à présent, le statut est toujours en alerte », a-t-il déclaré lorsqu’il a été contacté depuis Kupang.
Yeremias a attiré l’attention du public, des visiteurs, des alpinistes et des touristes autour du volcan Lewotolok afin de ne pas se trouver sur la montagnes. À l’heure actuelle, les activités d’escalade ont été interdites. Les habitants ont été priés de se situer à plus de 2 kilomètres du sommet ou du centre d’activité de la montagne.

NTT Tini Thadeus, chef de l’Agence régionale pour la gestion des catastrophes (BPBD), a déclaré qu’il avait reçu des informations sur l’état de la montagne.
Selon Tini, depuis le 29 décembre, des sismographes sur le mont Lewotolok ont ​​relevé quatre essaims de tremblement de terre, un séisme peu profond, des tremblements de terre volcaniques  profonds et deux tremblements de terre tectoniques lointains.
Tini s’attend à ce que les résidents ou les visiteurs suivent l’interdiction des responsables des postes de surveillance en montagne.
«Nous demandons également aux habitants vivant au pied de la montagne d’être plus en alerte », a-t-il déclaré.
Le volcan Lewotolok, qui culmine à 1 423 mètres, est une montagne très active.

L’observatoire du volcan a relevé le statut d’alerte du volcan à 2 (« Waspada » sur une échelle de 1 à 4 indonésienne), une augmentation des tremblements de terre volcaniques et de l’activité fumerolienne ayant été observée au cours de la semaine écoulée.
L’observatoire a signalé un léger panache de vapeur / gaz s’élevant à environ 500 m au-dessus du cratère du sommet du Lowotolok. Depuis le 29 décembre, le réseau sismique a détecté 4 essaims de séismes, un séisme de faible profondeur et 3 séismes volcaniques plus profonds. Cela pourrait indiquer des intrusions de magma sous le volcan, ce qui pourrait (mais non obligatoirement) conduire à une nouvelle éruption du volcan dans un avenir proche à moyen terme (quelques semaines à quelques mois).
Il est conseillé aux résidents, aux visiteurs et aux alpinistes de respecter une distance de sécurité de 2 km du cratère. À l’heure actuelle, les activités d’escalade ont été interdites et les résidents doivent rester en alerte.

Source : TEMPO.CO, Volcanodiscovery.

 

Colombie , Chiles / Cerro Negro :

Bulletin hebdomadaire d’activité des volcans Chiles et Cerro Negro

Le niveau d’activité des volcans se poursuit au niveau: NIVEAU JAUNE ■ (III): CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DE L’ACTIVITÉ VOLCANIQUE.

À la suite de l’activité des CHILES VOLCANOES et du CERRO NEGRO, le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC) signale que:

Entre le 24 et le 30 décembre 2018, les niveaux d’occurrence sismique similaires à ceux rapportés la semaine précédente sont maintenus, avec un total de 1 247 événements, principalement associés à des fractures de matériel cortical dans le bâtiment volcanique.  Les hypocentres de ces séismes sont situés au Sud-Ouest du sommet du volcan Chiles, quelques-uns se situant vers le Sud-Est, avec des distances épicentrales inférieures à 9 km et des profondeurs allant jusqu’à 10 km par rapport au sommet (4700 mètres d’altitude). La magnitude locale maximale atteinte était de M 2,9 sur l’échelle de Richter.

Le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN est attentif à l’évolution du phénomène volcanique et continuera d’informer en temps utile des changements observés.

Source : SGC

Photo : Ingeominas.

 

Pérou , Sabancaya :

Une moyenne de 23 Explosions / jour a été enregistrée. L’activité associée aux mouvements des fluides (types longues périodes) continue à prédominer. Les tremblements de terre associés à la remontée du magma (types hybrides) restent très peu nombreux et peu énergétiques. 
Les colonnes de gaz et de cendres éruptives ont atteint une hauteur maximale de 3300 m au-dessus du cratère. La dispersion de ces matériaux s’est produite dans un rayon d’environ 30 km, principalement vers les secteurs Sud-Est, Nord-Est et Ouest. 

La déformation de la surface du bâtiment volcanique présente des changements importants. 
Le système de satellites MIROVA a enregistré 2 anomalies thermiques, avec des valeurs comprises entre 1 MW et 3 MW de VRP (Energie Volcanique Rayonnée).

En général, l’activité éruptive maintient des niveaux modérés. Aucun changement significatif n’est attendu dans les prochains jours.

Source : IGP Peru.

Photo : Auteur Inconnu.

 

Kilauea , Hawaï :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » O,
Sommet : 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: AVIS
Code couleur de l’aviation actuel : JAUNE

Résumé d’activité:
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. Les taux de sismicité, de déformation et de dégagement de gaz n’ont pas beaucoup changé au cours de la semaine écoulée. Les signaux de déformation sont compatibles avec le remplissage lent de la middle East Rift Zone.

Observations:
Les données de surveillance du HVO au cours de la semaine dernière n’ont révélé aucun changement significatif. Les faibles taux de sismicité au sommet et dans la zone de rift est (ERZ) se poursuivent, les événements se produisant principalement dans les régions du sommet et du flanc Sud. Dans la zone de rift est (ERZ) , les inclinomètres ont peu évolué au cours de la semaine dernière. Les stations GPS continuent d’enregistrer une légère baisse de l’inflation sur Puʻu ʻŌō. Les taux d’émission de dioxyde de soufre sont inférieurs aux limites de détection dans la LERZ depuis début septembre, bien que de petites quantités de gaz volcanique soient toujours présentes. Les taux d’émission de dioxyde de soufre du sommet et sur Puʻu ʻōō restent bas.

Des dangers subsistent dans la zone d’éruption de la LERZ et au sommet de Kīlauea. Les résidents et les visiteurs à proximité de fissures et de coulées de lave récemment actives doivent tenir compte des avertissements du département de la Défense civile et du parc national du comté d’Hawaï et être prêts, si nécessaire, à s’auto-évacuer en cas de reprise d’activité. Veuillez noter que le comté d’Hawaï maintient la fermeture de l’intégralité du champ de lave et des évents et en interdit l’accès, sauf autorisation de la Défense civile.

L’observatoire hawaïen des volcans (HVO) continue de surveiller de près la sismicité, la déformation et les émissions de gaz de Kīlauea pour détecter tout signe de réactivation et maintient une surveillance visuelle du sommet et de la zone de rift Est. Le HVO continuera à publier une mise à jour hebdomadaire (tous les mardis) et des messages supplémentaires, en fonction des changements d’activité.

Source : HVO

Photo : Dane DuPont

 

Costa Rica , Poas / Rincon de la Vieja / Turrialba :

Rapport quotidien sur l’état des volcans. Date: 1 Janvier 2019. Mise à jour à: 11:19:00.

Volcan Poas:

Le 1er janvier 2019, à 10h07h00, heure locale, il y a une éruption sur le volcan Poas, avec une colonne qui s’est élevée à 50 mètres au-dessus de la hauteur du cratère et à 2758 mètres au-dessus du niveau de la mer. (9046,24 ft).
Durée de l’activité: 2 minutes.
L’activité sismique est similaire à celle d’hier.
Au moment de ce reportage, les vents soufflent vers l’Ouest.

Le volcan Poás entretient de fréquentes éruptions de vapeur d’eau, de gaz magmatiques et de sédiments fins à travers les fumerolles de la Boca A (Boca Roja ou vieux dôme). La sismicité montre de fréquents tremblements de terre volcaniques basse fréquence et des tremors courts et de faible amplitude associés à des éruptions. La lagune acide continue à baisser et apparaît avec une couleur gris laiteux. Deux fumerolles restent actives, l’une sous l’eau et l’autre aérienne. Le rapport gaz CO2 / SO2 est maintenu autour de 2 et la concentration en SO2 reste faible.

Volcan Rincon de la Vieja:

Le 1er janvier 2019, à 5h55, heure locale, il y a une éruption sur le volcan Rincon de la Vieja. La hauteur atteinte par la colonne en raison des conditions de visibilité du site est inconnue.
Durée de l’activité: 2 minutes.
L’activité sismique est plus importante par rapport à hier.
Au moment de ce reportage, les vents soufflent vers l’Ouest.


Après la petite éruption de vapeur à 05h55 ce matin, l’ enregistrement sismique, dominé jusque-là par de fréquents tremors de faible amplitude et de courte durée, devient dominé par un tremor de fond continu et de faible amplitude. Le sommet reste nuageux.

Volcan Turrialba:

Le 1er janvier 2019, à 9h10, heure locale, il y a une éruption sur le volcan Turrialba, avec une colonne qui s’est élevée à 200 mètres au-dessus de la hauteur du cratère et à 3 540 mètres au-dessus du niveau de la mer.  (11611.2 ft).
Durée de l’activité: 1 heure et 30 minutes.
L’activité sismique est similaire à celle d’hier.
Au moment de ce rapport, les vents soufflent du Nord-Ouest.


Le volcan Turrialba présente un panache de gaz et d’aérosols très faible, presque transparent. Les émissions de cendres sont prolongées et se produisent sporadiquement, avec des panaches faibles et des cendres très diluées dans la colonne de gaz. L’activité sismique est caractérisée par de petits tremblements de terre volcaniques de basse fréquence peu nombreux et l’absence de tremor volcanique. Les images satellites OMI-AURA de la NASA indiquent une réduction substantielle de la masse de dioxyde de soufre gazeux, SO2, détecté à distance entre août et décembre 2018, par rapport aux mois précédents de 2018 et de 2017. La lumière rougeoyante due aux gaz et aux roches incandescentes dans le cratère occidental continue d’être observée la nuit. Au moment de la rédaction du présent rapport, aucune chutes de cendres ou odeur de soufre n’a été signalée.

Source : Ovsicori.

Photos : Archives RSN.

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search