07 Novembre 2018. FR. Alaska : Veniaminof , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Chili : Villarica , Guatemala : Fuego , Hawai : Kilauea .

Home / Alaska / 07 Novembre 2018. FR. Alaska : Veniaminof , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Chili : Villarica , Guatemala : Fuego , Hawai : Kilauea .

07 Novembre 2018. FR. Alaska : Veniaminof , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Chili : Villarica , Guatemala : Fuego , Hawai : Kilauea .

07 Novembre 2018.

 

Alaska , Veniaminof :

56 ° 11’52 « N 159 ° 23’35 » W,
Élévation du sommet : 8225 pi (2507 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuel : ORANGE

Le volcan Veniaminof continue de faire éruption, avec de légères éclaboussures de lave, un écoulement de lave depuis le cône du sommet dans la caldera et des tremors sismiques continus de faible amplitude. Les vues satellites du volcan au cours de la journée écoulée ont révélé des températures de surface élevées dues à l’épanchement actif de lave. Une nouvelle image haute résolution montre que le flux de lave actuel s’étend à 1,2 km (0,75 mi) depuis l’évent. Un panache de cendres diffus atteignant 12 000 pieds et se dirigeant vers le Nord-Est était visible sur les images satellites tout au long de la journée et rapporté par un pilote à 22h51 UTC (13h51 AKST) le 5 novembre. Il est possible de retrouver des traces de cendres dans les communautés voisines dans des conditions de vent favorables.

Le volcan Veniaminof est surveillé à l’aide d’un réseau sismique local en temps réel, qui permet généralement à L’AVO de détecter les changements d’agitation susceptibles d’entraîner une éruption explosive plus importante. La détection rapide d’un tel événement serait réalisée à l’aide d’une combinaison de données sismiques, infrasons, foudre et satellites.

Source : AVO.

Photo : Waythomas, C. F.( juillet 2013)

 

Colombie , Chiles / Cerro Negro :

Bulletin hebdomadaire d’activité des volcans Chiles et Cerro Negro.
Le niveau d’activité des volcans est maintenu au niveau: NIVEAU JAUNE ■ (III): CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DE L’ACTIVITÉ VOLCANIQUE

Suite à l’activité des volcans CHILES et CERRO NEGRO, le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC) signale que:

Entre le 30 octobre et le 5 novembre 2018, l’activité sismique dans la région des volcans Chiles – Cerro Negro a enregistré un total de près de 2600 tremblements de terre, ce qui représente une légère diminution par rapport à la semaine précédente. et avec une moyenne d’environ 370 événements par jour.

 

 

La prédominance de la sismicité liée à la fracturation de la roche à l’intérieur du bâtiment volcanique (tremblements de terre de type volcano-tectoniques) est maintenue. Les tremblements de terre étaient principalement localisés au Sud et au Sud-Ouest du volcan Chiles, à des distances pouvant atteindre 5 km, des profondeurs comprises entre 2 et 6 km du sommet (4700 m d’altitude) et une magnitude locale maximale de 1,7 sur l’échelle de Richter.

Le service géologique colombien et l’institut de géologie de l’école polytechnique nationale d’Équateur suivent de près l’évolution de cette activité sismique et du phénomène volcanique et informent de manière opportune sur les changements détectés.

Source : SGC

Photo : SGC

 

Chili , Villarica :

VOLCÁN VILLARRICA – MARDI 6 NOVEMBRE

Nom autochtone: Quitralpillán
Structure: Complexe caldera-stratovolcan
Unités morphologiques: Villarrica I, II et III
Coordonnées géographiques: 39º25.01S, 71º57.87W
Surface: 400 km2
Élévation: 2847 mètres d’altitude
Diamètre du cratère: 200 mètres
Centres éruptifs adventices: Plus de 30, certains très bien conservés
Types de laves historiques: Basaltique, basaltique-andésitique
Types d’éruptions historiques: Hawaïennes, phreato-magmatiques, vulcaniennes et stromboliennes

Dernière éruption: 2015

 

Des explosions stromboliennes éjectent des éclaboussures de lave atteignant environ 80 mètres de haut sur les bords du sommet. Impact de pyroclastes sur le périmètre du cratère.
À la mi-février 2017, un comportement présentant des caractéristiques similaires a été observé.

Source : Werner Kaller / Povi.

 

Guatemala , Fuego :

BULLETIN VULCANOLOGIQUE SPÉCIAL BEFGO # 199-2018  , ÉRUPTION EFUSIVE , Guatemala 6 novembre 2018, 22:00 heures (heure locale).

Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Localisation géographique: 14 ° 28’54˝ Latitude N; 90 ° 52’54˝ Longitude W.
Hauteur: 3,763msnm.

L’activité effusive du volcan Fuego est maintenue, la coulée de lave a une longueur approximative de 1000 m , dirigée vers le Sud-Ouest, elle descend dans le canyon de Ceniza, une incandescence  est observée en raison de la coulée de lave, ainsi que des avalanches dans la zone du front de coulée  avant en raison du mouvement du flux.

La vibration du cône volcanique traduite en tremor a considérablement diminué, comme en témoigne le graphique du RSAM. Cela génère des explosions faibles à modérées qui émettent des colonnes de cendres à une altitude de 4800 mètres qui se dispersent sur 12 à 15 km vers le Sud-Ouest et l’Ouest. Il est possible d’ entendre des sons faibles à modérés similaires à ceux d’une locomotive avec un laps de temps de 8 à 14 minutes. Des impulsions incandescentes sont observées à 150 – 200 m d’altitude avec des avalanches modérées sur le contour du cratère. Des particules de cendres tombent dans les régions de Panimache I, Morelia, Santa Sofia, Sangre de Cristo, Domaine de Palo Verde, etc.

À l’heure actuelle, la sismicité a diminué, cependant, la possibilité que de nouvelles coulées de lave soient générées dans les différents ravins, ainsi que des événements avec des coulées pyroclastiques pouvant être canalisés dans n’importe lequel des canyons du volcan Fuego, ne sont pas exclus. Il est nécessaire d’ être attentif à ces changements soudains.

Source : Insivumeh

Photo : emisorasunidas.com.

 

Hawaï , Kilauea :

Mardi 6 novembre 2018 à 15h56 HST (le mercredi 7 novembre 2018 à 01h56 UTC)

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » O,
Sommet : 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: AVIS
Code couleur de l’aviation actuel : JAUNE

Résumé d’activité:
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. Les taux de sismicité, de déformation et de dégagement de gaz n’ont pas beaucoup changé au cours de la semaine écoulée. Les signaux de déformation sont compatibles avec le remplissage de la middle East Rift Zone.

 

 

Cette photo grand-angle montre le cône de la fissure 8 (centre de l’image) et la longue ligne de zones de dégazage s’étendant vers le haut (Ouest), vers le coin supérieur droit de l’image. Aucun changement significatif n’a été observé à la fissure 8 lors du survol d’aujourd’hui. Les images thermiques (voir encadré en bas à gauche) ne montrent aucun signe de lave dans le cône – la petite fosse d’effondrement au centre du fond du cratère est froide.

Observations:
La surveillance du HVO au cours de la semaine écoulée révèle des taux de sismicité faibles au sommet et dans la zone du Rift Est. Les tremblements de terre continuent de se produire principalement au sommet du Kīlauea et sur le flanc Sud, ainsi que de petites répliques subséquentes du séisme de magnitude 6,9 ​​du 4 mai 2018. La sismicité reste faible dans la ERZ  inférieure.

Dans la ERZ, les inclinomètres situés près du Puʻu ʻŌʻō et plus à l’Est continuent d’enregistrer une tendance inflationniste, compatible avec le remplissage de la middle East Rift Zone. Au sommet, les inclinomètres ont enregistré une légère tendance inflationniste.

Les émissions de dioxyde de soufre au sommet ont été en moyenne de 50 tonnes / jour, comme indiqué le 24 octobre, et de 75 tonnes / jour sur Puʻu ʻŌʻō le 23 octobre. Nos instruments n’ont pas détecté de dioxyde de soufre dans la ERZ inférieure.

Des dangers sont toujours présents dans la zone d’éruption de la zone de rift est inférieur (LERZ) et au sommet du Kīlauea. Les résidents et les visiteurs à proximité de fissures et de coulées de lave récemment actives doivent rester informés, se conformer aux avertissements du département de la Défense civile du comté d’Hawaï et être prêts, si nécessaire, à s’auto-évacuer dans l’éventualité peu probable d’une reprise de l’activité. Veuillez noter que le comté d’Hawaï maintient la fermeture de l’intégralité du champ d’écoulement et des évents et interdit l’accès à la zone sauf autorisation de la Défense civile.


 

Le sommet du volcan Kīlauea, vu du Sud-Ouest, montre la région du cratère Halema’uma’u qui s’est effondrée et le sol de la caldera adjacent. Une section de Crater Rim Drive conservée sur un bloc tombé est visible à l’extrême droite. Les gaz volcaniques provenant du magma stocké sous le sommet continuent de fuir à la surface, comme ils le font depuis aussi longtemps que le Kīlauea existe , ce qui entraîne des dépôts de soufre sur les parois du cratère.

L’observatoire hawaïen des volcans (HVO) continue de surveiller de près la sismicité, la déformation et les émissions de gaz du Kīlauea pour détecter tout signe de réactivation, et maintient une surveillance visuelle du sommet et de la zone de rift Est. Le HVO continuera à publier une mise à jour hebdomadaire (tous les mardis) et des messages supplémentaires, en fonction des changements d’activité.

Source : HVO

Photos : HVO

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search