06 Octobre 2018. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Alaska : Veniaminof , Indonesie : Soputan , Hawai : Kilauea .

Home / Alaska / 06 Octobre 2018. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Alaska : Veniaminof , Indonesie : Soputan , Hawai : Kilauea .

06 Octobre 2018. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Alaska : Veniaminof , Indonesie : Soputan , Hawai : Kilauea .

06 Octobre 2018.

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Bulletin d’activité du vendredi 5 octobre 2018 à 16h30 (Heure locale ).

L’éruption débutée le 15 septembre à 04h25 heure locale se poursuit. L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) est toujours en nette augmentation depuis le 3 octobre 22h heure locale (18h UTC).
Cette augmentation pourrait être liée à la fermeture progressive de l’ensemble du système d’alimentation, allant du dike (« conduit d’alimentation » de l’éruption) au cône éruptif, favorisant un phénomène de « résonnance » plus important.
Des gaz pistons (« bouffées de gaz » ou « bouffées de trémor ») au niveau du site éruptif sont toujours enregistrés par les sismomètres de l’OVPF. Ces « gaz pistons » marquent un changement de régime dans le dégazage de l’éruption, et sont généralement observés lorsque la quantité de gaz disponible s’épuise, et souvent synonyme d’une décroissance d’activité en surface.


Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 04h00 (00h UTC) le 15 septembre et 16h00 (12h00 UTC) le 5 octobre sur la station sismique FOR, localisée à proximité du cratère Château Fort (2000 m d’altitude sur le flanc sud-est du cône terminal). (© OVPF/IPGP)

– Aucun séisme volcano-tectonique n’a été enregistré au cours de la journée du 4 octobre, ni au cours de la journée actuelle.

– Une inflation (gonflement) de l’édifice, témoin de l’influence d’une source de pression à l’aplomb du volcan, est toujours perceptible.

– Les débits en surface n’ont pas pu être estimés ce jour du fait de flux laviques trop faibles en surface.

– L’activité de surface restent toujours très limitée avec de très rares projections de lave à l’intérieur du cône et aucune résurgence majeure visible depuis le tunnel principal. L’essentiel de l’activité se poursuivant désormais quasiment exclusivement en tunnels de lave.

Niveau d’alerte : Alerte 2-2 – Eruption dans l’Enclos.

Source : OVPF

 

Alaska , Veniaminof :

56 ° 11’52 « N 159 ° 23’35 » W,
Sommet : 8225 pi (2507 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuelle: ORANGE

L’activité éruptive de bas niveau continue sur le cône intra-caldera du volcan Veniaminof. Des tremblements sismiques relativement continus se sont produits tout au long de la semaine. Ce type de sismicité suggère que l’épanchement de lave sur le flanc Sud du cône intra-caldera se poursuit. Une image satellite claire obtenue le 3 octobre indique que la coulée de lave avait une longueur d’environ 1000 m (0,6 mi). Aucune émission significative de cendres n’a été détectée dans les images satellite ou rapportée par les communautés voisines cette semaine. Des images du volcan prises par la caméra Web de la FAA à Perryville ont enregistré une incandescence le 2 octobre, mais depuis lors, les nuages ​​ont obscurci les vues du volcan. Les données satellitaires ont montré des températures de surface élevées tout au long de la semaine. Les émissions de dioxyde de soufre légèrement au-dessus du bruit de fond ont été détectées hier (10/04/18) dans les données satellitaires.

 

Le mont Veniaminof est un stratovolcan andésitique avec une caldeira de 10 km de diamètre et recouvert de glace situé dans la péninsule de l’Alaska, à 775 km au Sud-Ouest d’Anchorage et à 35 km au Nord de Perryville. Le Veniaminof est l’un des plus grands centres volcaniques de l’Arc des Aléoutiennes (environ 300 km cubes) et le plus actif. Il a fait l’objet d’une éruption au moins 13 fois au cours des 200 dernières années. De récentes éruptions importantes du volcan ont eu lieu en 1993-1995, 2005 et 2013. Il s’agissait d’éruptions stromboliennes qui ont produit des fontaines de lave et de légères émissions de cendres et de gaz du cône intra-caldera principal. Au cours de l’activité de 1993-1995, une petite coulée de lave a été extrudée et, en 2013, cinq petites coulées de lave se sont épanchées du cône intra-caldera pendant environ cinq mois. Des explosions mineures produisant des cendres ont eu lieu presque chaque année entre 2002 et 2010. Des éruptions historiques antérieures ont produit des panaches de cendres qui ont atteint 20 000 pieds au-dessus du niveau de la mer (1939 et 1956) et des retombées de cendres qui ont recouvert des zones situées à environ 40 km du volcan ( 1939).

Source : AVO

Photo :  Lopez, Jesse

 

Indonésie , Soputan :

Niveau d’activité de niveau III (SIAGA). L’activité volcanique du Soputan (1784 m au dessus du niveau de la mer) a augmenté: depuis hier et jusqu’à ce matin, le volcan visuellement était dégagé jusqu’à ce qu’il soit recouvert de brouillard, la colonne de fumée issue du cratère était de couleur blanche atteignant 200 m au-dessus du sommet. Le vent soufflait faiblement au Nord-Ouest.

Grace aux enregistrements sismographiques, le 5 octobre 2018, il a été noté:
95  tremblements de terre d’avalanche
60  séismes d’émission.
4  tremblements de terre volcaniques profonds
3 séismes tectoniques lointains
Un tremor continu d’amplitude maximale de 0,5 à 5 mm et une valeur dominante de 2 mm.

Recommandation: Les communautés ne devraient pas avoir d’ activité dans un rayon de 4 km autour du sommet du mont Soputan ni dans un secteur en direction Ouest-Sud-Ouest de 6,5 km, qui constitue une zone d’ouverture de cratère, afin d’éviter le risque d’avalanches de lave et d’avalanches de nuages ​​chauds.

VONA: Le dernier code VONA a envoyé le code de couleur ORANGE, émis le 4 octobre 2018 à 6 h 36  , lié à une éruption avec une hauteur de colonne de cendres de 3309 m au dessus du niveau de la mer ou environ 1500 m au dessus du sommet, le vent soufflait vers l’Ouest – Sud-Ouest.

Source : PVMBG.

Photo : Armando Loho Photography / Sherine France , Facebook.

 

 

Hawaï , Kilauea :

Avis d’activité volcanique HVO / USGS

Niveau d’alerte volcanique actuel: AVIS
Niveau d’alerte volcanique précédent: ATTENTION

Code couleur de l’aviation actuel : JAUNE
Code couleur de l’aviation précédent: ORANGE

Émis: vendredi, 5 octobre 2018, 08h47 HST
Source: Observatoire des volcans hawaïens
Lieu: N 19 ° 25 min. W 155 ° 17 min.
Altitude : 1247 m
Région: Hawaii

Résumé de l’activité volcanique: Cela fait 30 jours que la lave n’est plus active à la surface du volcan Kīlauea. La surveillance du HVO montre de faibles taux de sismicité, des taux de déformation stables et relativement faibles sur le volcan et uniquement des émissions de gaz mineures au sommet et dans la zone de rift est (ERZ). Ces observations indiquent que la reprise de l’éruption ou l’effondrement du sommet est peu probable à court terme.

En conséquence, le HVO abaisse le niveau d’alerte du volcan pour les dangers au sol de ATTENTION à AVIS. Cela signifie que l’activité volcanique a diminué de manière significative, mais qu’elle continue à faire l’objet d’une surveillance étroite. Le code couleur de l’aviation est également abaissé d’ORANGE à JAUNE.

Des dangers sont toujours présents dans la zone d’éruption de la zone de rift est inférieur (LERZ) et au sommet du Kīlauea. Les résidents et les visiteurs proches des fissures et des coulées de lave récemment actives doivent rester informés, tenir compte des avertissements de la défense civile du comté d’Hawaï et être prêts, si nécessaire, à s’auto-évacuer dans l’éventualité peu probable d’une reprise de l’activité. Veuillez noter que le comté d’Hawaï maintient la fermeture de l’intégralité du champ d’écoulement et des évents et interdit l’accès à la zone sauf autorisation de la Défense civile.

Remarques: Contexte et pronostic :

Le volcan Kīlauea a maintenu un faible niveau d’activité au cours des deux derniers mois. Le dernier effondrement du sommet a eu lieu le 2 août 2018. Les taux élevés de sismicité et de déformation déflationniste au sommet se sont brusquement arrêtés le 4 août, ce qui coïncide avec la cessation d’une activité éruptive majeure dans la LERZ. La lave a cessé de couler dans la partie supérieure du système à la fissure 8 le 6 août et les entrées dans l’océan étaient inactives à la fin du mois d’août. Le 5 septembre, la lave active a été vue pour la dernière fois à l’intérieur du cône de la fissure 8. Le taux d’émission totale de dioxyde de soufre (SO2) du sommet, des évents de fissures , de Puʻu ʻŌō et de la LERZ, est actuellement inférieur à 300 tonnes par jour.

La sismicité reste faible sur le volcan. La déformation du sol se poursuit, mais à des taux bien inférieurs à ceux de la période de forte activité éruptive de cet été. Une exception est dans la zone du rift de la East Rift Zone où les données montrent des preuves d’une réinflation entre Puʻu ʻŌʻō et l’autoroute 130. Une interprétation de ce signal est que la zone de rift est en train de se remplir de magma après son retrait lors de l’éruption de 2018. Une augmentation de ce taux de remplissage ou un autre changement pourrait entraîner de nouveaux évents éruptifs le long de n’importe quelle partie de la zone de Rift Est.

Bien qu’il soit impossible de dire avec certitude ce que Kīlauea fera ensuite, les données de surveillance actuelles ne suggèrent pas un retour à une activité éruptive ou à un effondrement du sommet à court terme. Le HVO continue de surveiller de près les données géologiques, sismiques, de déformation et de gaz  afin de mettre en évidence une réduction significative de la profondeur du magma ou une pressurisation pouvant signifier que le système évolue vers une activité renouvelée.

Ce changement d’activité marque la première fois depuis 1986 que la lave n’est plus active à la surface du Kīlauea depuis 30 jours ou plus (la dernière longue pause était de 48,5 jours entre les épisodes 39 et 40 de l’éruption du Puʻu ʻŌō). Au cours des 200 dernières années, le volcan a connu des périodes de calme allant de quelques mois à plusieurs années sans activité éruptive. Cependant, le Kīlauea est l’un des volcans les plus actifs au monde et des éruptions supplémentaires se produiront.

Source : HVO

Photos : Bruce Omori

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search