21 Septembre 2018. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Colombie : Galeras , Etats – Unis / Yellowstone : Geyser Basin , Guatemala : Santiaguito .

Home / blog georges Vitton / 21 Septembre 2018. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Colombie : Galeras , Etats – Unis / Yellowstone : Geyser Basin , Guatemala : Santiaguito .

21 Septembre 2018. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Colombie : Galeras , Etats – Unis / Yellowstone : Geyser Basin , Guatemala : Santiaguito .

21 Septembre 2018.

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Bulletin d’activité du jeudi 20 septembre 2018 à 16h15 (Heure locale)

L’éruption qui a débuté le 15 septembre à 04h25 heure locale se poursuit. Le trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface), a largement diminué par rapport aux jours précédents.


Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 04h00 (00h UTC) le 15 septembre et 16h00 (12h00 UTC) le 20 septembre sur la station sismique de FOR, localisée à proximité du cratère Château-fort (2000 m d’altitude au sud-est du sommet).

– Un séisme volcano-tectoniques a été enregistré sous les cratères sommitaux au cours de la journée du 19 septembre. Aucun séisme volcano-tectonique n’a été enregistré au cours de la journée actuelle.
– Les émissions de SO2 enregistrées par les capteurs permanents de l’OVPF sont très supérieures au fond atmosphérique (liées au panache de gaz volcanique), mais ont largement diminuées traduisant également une baisse du débit de lave produit au niveau de la bouche éruptive.

 

– Aucune déformation significative n’est perceptible depuis le début de l’éruption.
– Les débits de surface ont été estimés à partir des données satellites HOTVOLC (OPGC – Université Clermont Auvergne), et sont compris entre 1 et 5 m3/s au cours de la journée du 19 septembre.
– Un contour de la coulée a pu être déterminé par la plateforme OI2 (OPGC – université Clermont Auvergne) à partir des données des satellites Sentinel acquises le 19 en début de journée. Ce nouveau contour ne montre pas (ou très peu) d’évolution des différents fronts de coulée. L’évolution principale est un élargissement de la coulée dans sa partie la plus en amont.
– L’évolution très modeste du contour des coulées a été confirmée par un survol effectué ce matin (20 septembre).

Figure 2 : Vue générale de la bouche éruptive et du champ de lave prise ce matin en milieu de matinée.

Source : OVPF

Video : Ilotdrones

 

Colombie , Galeras :

Le niveau d’activité du volcan se poursuit au niveau : NIVEAU JAUNE ■ (III): MODIFICATIONS DU COMPORTEMENT DE L’ACTIVITE VOLCANIQUE.

A la suite de l’activité du volcan GALERAS, le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC) informe que:

Pour la période comprise entre les 11 et 17 Septembre 2018 Il a eu une augmentation du nombre et de l’énergie des tremblements de terre enregistrés, avec une prédominance de la sismicité associée à la rupture du matériau cortical à l’intérieur du volcan, dispersée dans sa zone d’influence, à des distances inférieures à 9,5 km, avec des profondeurs pouvant atteindre 10 km par rapport au sommet (4 200 m) et une magnitude maximale locale de 4,0 sur l’échelle de Richter. Au cours de la période évaluée, 3 séismes ont été signalés comme ressentis, deux le 11 septembre à 1h08 et 1h10 du matin. (Mentionné dans le rapport précédent), avec des magnitudes de 4,0 et 2,5 sur l’échelle de Richter, respectivement, situé à 9 km au Nord-Est du volcan à une profondeur d’environ 10 km par rapport au sommet , et un autre enregistré le 13 Septembre à 17h46 avec une magnitude locale de 1,8, à 7,8 km au Nord-Est du volcan , à une profondeur de 8 km par rapport au sommet .

Pendant la période évaluée, il a été possible d’observer des émissions de gaz du cratère principal et des zones de fumerolles de Las Chavas à l’Ouest et de Paisita au Nord du cône actif, avec des colonnes blanches,de faible hauteur, de faible pression et une direction de dispersion variable selon les vents Les autres paramètres du type géophysique et géochimique de la surveillance volcanique du Galeras n’enregistrent pas de variations montrant une modification du niveau d’activité du volcan.

Le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE est attentif à l’évolution du phénomène volcanique et continuera à informer en temps utile sur les changements observés.

Source : SGC

 

Etats – Unis / Yellowstone , Geyser Basin :

Les modifications récentes apportées aux caractéristiques thermiques necessitent de fermer une partie du Upper Geyser Basin . 19 septembre 2018

La semaine dernière, des modifications ont été apportées aux caractéristiques thermiques de Geyser Hill dans le bassin supérieur de Geyser Basin  . Ear Spring, une piscine chaude normalement docile, a eu une éruption d’eau qui a atteint 20 à 30 pieds de haut le samedi 15 septembre 2018. L’éruption a éjecté non seulement des roches, mais aussi des matériaux tombés ou jetés dans le geyser  , comme les pièces de monnaie, les vieux bidons et autres débris humains. La dernière éruption  de taille similaire connue a eu lieu en 1957, bien que de plus petites éruptions se soient produites aussi récemment qu’en 2004. À la suite de ces changements, le parc national de Yellowstone a fermé certaines parties de la promenade.

Sans aucun doute, la caractéristique thermale la plus célèbre du Upper Geyser Basin du parc national de Yellowstone est Old Faithful. Geyser Hill est situé juste en face de la rivière Firehole depuis Old Faithful et abrite des dizaines d’autres sources thermales, geysers et fumerolles. L’activité hydrothermale à plusieurs endroits sur Geyser Hill a changé depuis l’éruption de Ear Spring. Plus particulièrement, une nouvelle caractéristique s’est formée à l’ouest de Pump Geyser et au nord de Sponge Geyser directement sous la promenade. La caractéristique a éclaté pendant la nuit entre le 18 et le 19 septembre et continue à faire jaillir de l’eau sous forme de petites sources. Une zone d’environ 8 pieds de diamètre autour du sol «respire» – s’élevant d’environ 6 pouces toutes les 10 minutes. Plusieurs autres caractéristiques thermiques sont plus actives que d’habitude, y compris les projections et l’ébullition de Geyser Doublet Pool et North Goggles.

Ear Spring, situé sur Geyser Hill dans le Upper Geyser Basin. On peut voir Old Faithful émettre de la vapeur en arrière-plan.

 

Les modifications des caractéristiques hydrothermales de Yellowstone sont fréquentes et ne reflètent pas les changements d’activité du volcan Yellowstone. Les changements dans les systèmes hydrothermaux ne se produisent que dans les quelques centaines de mètres supérieurs de la croûte terrestre et ne sont pas directement liés au mouvement du magma à plusieurs kilomètres de profondeur. Il n’y a aucun signe d’activité volcanique imminente. Il n’y a pas eu d’augmentation significative de la sismicité ni de variations à grande échelle des mouvements du sol.

Ear Spring après une éruption d’eau et de débris le 15 septembre 2018. Les tapis bactériens environnants ont été détruits et de grandes roches ont été éparpillées autour de la source.

 

Le résultat des changements actuels sur Geyser Hill dans le Upper Geyser Basin est incertain. Les deux possibilités les plus probables sont:
La zone de sol chauffée thermiquement peut se développer et continuer à provoquer des changements dans les activités hydrothermales qui persistent pendant des années, tout comme l’activité thermique de 2003 dans le bassin de Norris Geyser. Cela pourrait nécessiter un réacheminement de la configuration actuelle de la promenade.
Une petite explosion hydrothermale pourrait se produire dans la région, formant un cratère de quelques pieds de diamètre et éjectant des roches et de l’eau chaude jusqu’à des centaines de pieds, un peu comme en 1989 au Geyser Porkchop du Norris Geyser Basin.
Bien que les impacts potentiels sur Old Faithful soient inconnus, Geyser Hill et Old Faithful ont des systèmes de plomberie hydrothermaux séparés et se comportent de manière indépendante.

Source : YVO

Photos et Vidéo : USGS

 

Guatemala , Santiaguito :

BULLETIN SPÉCIAL  , Guatemala 20 septembre 2018 16h45 (heure locale)
lahars dans les RIO SAN ISIDRO et TAMBOR II , volcan Santiaguito (1402-1403)

De fortes pluies sur le complexe volcanique du Santa Maria -Santiaguito, génère actuellement de forts lahars dans les rivières San Isidro / Tambor , affluents de la rivière Samala,  transportant des blocs de 1 et 2 mètres de diamètre, ainsi que les troncs et les branches des arbres et de la matière fine. Ce lahar est chaud et dégage une odeur de soufre dans son sillage, avec une largeur de 25 mètres et une hauteur de 2 mètres. Les pluies en ce moment sont abondantes dans la zone volcanique et il existe une probabilité de lahars dans d’autres rivières , tels que Nimá I.

Pour ce qui précède, l’INSIVUMEH recommande:
A SE-CONRED: De prendre les précautions nécessaires, en particulier à la hauteur du pont Castillo Armas  où il est susceptible de se produire des débordements.
 

Type d’activité: Peléenne
Morphologie: complexe de dômes dacitiques
Situation géographique: 14 ° 44 ’33 ˝ Latitude N; 91 ° 34’13˝ Longitude W.
Hauteur: 2.500msnm
Conditions météorologiques: Partiellement nuageux
Vent: Est 8 km / h

Activité:
Présence d’un dégazage de couleur blanche à une hauteur approximative de 2900 mètres (9514 pieds) dispersé  dans la direction Sud-Ouest. Des explosions de caractère faible à modéré générant des colonnes de cendres à 3300 mètres d’altitude (10827 pieds) sont notées , qui se dispersent en direction Sud-Ouest. Des avalanches faibles à modérées sont enregistrées sur les flancs Sud-Est et Nord-Est.

Source : Insivumeh

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search