28 Juin 2018. FR. Equateur / Galapagos : Sierra Negra , Hawai : Kilauea , Alaska : Great Sitkin , Japon : Nishinoshima , Papouasie Nouvelle Guinée : Kadovar .

Home / Alaska / 28 Juin 2018. FR. Equateur / Galapagos : Sierra Negra , Hawai : Kilauea , Alaska : Great Sitkin , Japon : Nishinoshima , Papouasie Nouvelle Guinée : Kadovar .

28 Juin 2018. FR. Equateur / Galapagos : Sierra Negra , Hawai : Kilauea , Alaska : Great Sitkin , Japon : Nishinoshima , Papouasie Nouvelle Guinée : Kadovar .

 28 Juin 2018.

 

Sierra Negra , Galapagos /Equateur :

Sierra Negra Volcano Rapport spécial n ° 10-2018
Mise à jour de l’état de l’éruption du volcan

L’éruption du volcan Sierra Negra a commencé à 13h40 (heure locale Galapagos) le 26 Juin. L’activité éruptive ultérieure a été décrite dans les rapports spéciaux n ° 7, 8 et 9. Dans les dernières heures une diminution des niveaux d’activité sismique a été observé .

Ce comportement est vu sur le sismographe de la station de VCH1 située dans la région du volcan Chico, sur la bordure Nord-Est de la caldeira du volcan Sierra Negra,  sur l’ile d’ Isabela. Ici , on observe que l’amplitude des séismes enregistrés, ainsi que celle du tremor a diminué. Cependant, il y a encore des séismes sporadiques et un tremor de faible amplitude dans le registre continu (figure 1).

Fig. 1 sismogramme de la station VCH1, situé sur le volcan Chico de 03 heures (GMT) le 26 Juin à 03 heures le 27 Juin ((20 h, heure locale Galapagos). On note l’ essaim les tremblements de terre qui a précédé l’éruption et le tremor de phase qui accompagne l’éruption.

Il convient de mentionner qu’il n’y a eu aucun signe de grandes explosions associées à cette éruption.
A la surface, grâce aux photos et vidéos partagées par le personnel du parc national des Galapagos, vous pouvez voir plusieurs fissures éruptives sur le flanc Nord, dont les coulées de lave sont dirigés vers la mer entre la baie Elizabeth et Punta Morena. On a également confirmé la présence d’une fissure à l’intérieur de la caldeira qui alimente le flux de lave . Jusqu’à présent, aucune des coulées de lave ne vont vers les zones agricoles ou résidentielles .

Erupción Volcán Sierra Negra en Ecuador

Acaba de hacer #erupción volcán Sierra Negra en #Isabela (Islas Galápagos).Únete al grupo Turismo Galapagos y entérate de tours, consejos para viajar a las islas y más.Vídeo de John Garate

Publiée par Galapagos Travel sur Mardi 26 juin 2018

De plus, un nuage de gaz et de cendres est observé à environ 10,5 km d’altitude , dirigé vers l’Ouest. Jusqu’à présent, aucune chute de cendres n’a été signalée à Puerto Villamil.

Malgré la diminution de l’activité sismique, le volcan est toujours dans une phase éruptive, de sorte que l’Institut de géophysique continue son travail de surveillance et tous les changements observés dans l’activité du volcan seront communiqués en temps opportun.

Volcan Sierra Negra , Rapport spécial n ° 11-2018
Mise à jour de l’état de l’éruption du volcan

Le volcan Sierra Negra situé au sud de l’île Isabela, a commencé une éruption à 13h40 (heure locale de Galapagos-TG) le 26 juin 2018. Comme indiqué dans les rapports précédents (de N.-7 à N.-9), l’éruption a été précédée d’un séisme de magnitude 5,3 Mlv à 03h15 (TL Galápagos) le même jour. Approximativement  huit heures plus tard, un essaim de tremblement de terre qui a commencé à 11h17 (TL Galapagos) et a duré jusqu’à 13h40 (TG), dans lequel  est apparu un signal continu à la fois dans le domaine sismique que d’infrasons a été enregistré, donnant lieu au processus éruptif.  

 

Au cours des 12 dernières heures l’activité volcanique éruptive est caractérisé par la diminution progressive de la secousse sismique et acoustique, cependant, la présence de tremors, bien que de faible amplitude dans les enregistrements sismiques et acoustiques indiquent que l’éruption continue mais avec moins d’intensité. De plus, 102 séismes volcaniques tectoniques ont été enregistrés. L’événement sismique le plus important avait une magnitude de 3,3 MLv, et son épicentre était situé au Sud de la caldeira à une profondeur de 4,3 km. Le reste des événements localisés avait des profondeurs plus faibles. La figure 2 montre la répartition des épicentres des séismes survenus depuis hier, concentrés dans les zones Sud-Ouest et Nord-Ouest de la caldeira du volcan.

Figure 2. Sur la gauche, vous pouvez voir les épicentres des séismes enregistrés depuis hier. Sur la droite il y a une courbe cumulative du nombre de tremblements de terre avec le temps et en dessous , la distribution des amplitudes des tremblements de terre localisés.

À l’heure actuelle, l’émission de lave devrait se poursuivre, à partir des mêmes endroits où les émissions ont été localisées depuis hier.
Si ce processus est maintenu et qu’il n’y a pas de nouveaux arrivages de magma à la surface, l’éruption se terminera dans les prochains jours, sinon cela pourrait prendre un certain temps.

Source : DP, MR, BB , Institut de géophysique , École nationale polytechnique.

Photo : Christian Saa.

Video : Galapagos travel

 

Kilauea , Hawai :

Mercredi 27 juin 2018, 10 h 07 HNT (mercredi 27 juin 2018, 20:07 UTC)

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: AVERTISSEMENT
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE

Volcan Kīlauea , Lower East Rift Zone :

L’éruption dans la zone inférieure du Rift Est (LERZ) se poursuit sans changement significatif au cours des dernières 24 heures.

Les fontaines de la Fissure 8 continuent de fournir de la lave au canal ouvert avec seulement de petits débordements de courte durée. De petits débordements des deux côtés de la partie amont du chenal se sont produits peu après minuit, le 27 juin. Aucun de ces débordements ne s’est prolongé au-delà du champ d’écoulement existant. Le cône d’ éclaboussures mesure maintenant 180 pieds de haut à son point le plus élevé, et les fontaines ne dépassent parfois pas ce point. La lave pénètre dans la mer ce matin sur le côté Sud de la zone d’entrée, principalement par le chenal ouvert, mais aussi le long d’une zone de 1 kilomètre (0.6 mi) de large. Le survol du matin a révélé que la marge Nord du champ d’écoulement sur la côte suinte de la lave fraîche à plusieurs endroits dans la région de Kapoho Beach Lots.

Les cheveux de Pelé et d’autres fragments de verre volcanique léger provenant de la fontaine de lave de la Fissure 8 continuent de retomber sous le vent de la fissure, recouvrant le sol à quelques centaines de mètres de l’évent. Les vents violents peuvent projeter des particules plus légères sur de plus grandes distances. Les résidents sont invités à minimiser l’exposition à ces particules volcaniques, qui peuvent causer une irritation de la peau et des yeux semblable à celle des cendres volcaniques.

Les équipes de terrain du HVO sont sur place pour suivre les fontaines, les coulées de lave et les éclaboussures de la Fissure 8 lorsque les conditions le permettent et rapportent ces informations à la Défense Civile du Comté d’Hawaii. Les observations sont également recueillies quotidiennement à partir de fissures dans le secteur de la route 130; aucun changement de température, de largeur de fissure ou d’émission de gaz n’a été constaté depuis plusieurs jours.

La lave continue d’entrer dans la mer le long de la côte Sud de Kapoho. La lave entre dans l’océan principalement par un canal ouvert, mais aussi le long d’une zone de 1 km (0.6 mi) de large. Sur l’image (au centre à droite) se trouve également une zone située à la marge Nord du champ d’écoulement qui suinte de la lave fraîche à plusieurs endroits dans la région de Kapoho Beach Lots.

 

Les émissions de gaz volcaniques restent très élevées à cause des éruptions de la Fissure 8. Les conditions de vents devraient amener du VOG dans les parties Sud et Ouest de l’île d’Hawaï.

L’entrée dans l’océan est une zone dangereuse. S’aventurer trop près d’une entrée océanique sur terre ou dans l’océan vous expose à des débris volants provenant d’une interaction explosive soudaine entre la lave et l’eau. De plus, le delta de lave est instable parce qu’il est construit sur des fragments de lave non consolidés et du sable. Ce matériau meuble peut facilement être érodé par le ressac, ce qui fait que la nouvelle terre n’est plus supportée et glisse dans la mer. De plus, l’interaction de la lave avec l’océan crée un «laze», un panache d’eau de mer corrosif chargé d’acide chlorhydrique et de fines particules volcaniques qui peuvent irriter la peau, les yeux et les poumons.

Sommet du volcan Kīlauea :

À 22 h 41 HST le 26 juin, après environ 25 heures de sismicité élevée, une explosion s’est produite au sommet produisant un panache de vapeur pauvre en cendres qui s’élevait à moins de 1 000 pieds au-dessus du sol (<5000 pi). avant de dériver vers le SW. L’énergie libérée par l’événement était équivalente à un séisme de magnitude 5,4. La sismicité a brusquement chuté d’un maximum de 25-35 tremblements de terre par heure (beaucoup dans la gamme de magnitude 2-3) avant l’explosion d ‘effondrement jusqu’à 10 ou moins tremblements de terre par heure après. En l’espace de 4 heures, la sismicité a recommencé à grimper en moyenne à environ 25 tremblements de terre par heure au lever du jour (27 juin).  

Les émissions de dioxyde de soufre du sommet du volcan ont chuté à des niveaux qui sont environ la moitié de ceux mesurés avant le début de l’épisode actuel d’activité éruptive. Ce gaz et des quantités mineures de cendres sont transportés sous le vent, avec de petites rafales de cendre et de gaz accompagnant une activité explosive intermittente.

Source : HVO

Photos : Bruce Omori , USGS , Ryan Finlay.

 

Great Sitkin , Alaska :

Avis d’activité volcanique AVO / USGS

Niveau d’alerte volcanique actuel: NORMAL
Niveau d’alerte volcanique précédent: AVIS

Code couleur actuel de l’aviation: VERT
Code couleur de l’aviation précédent: JAUNE

Émise: mercredi 27 juin 2018, 10:49 AM AKDT
Source: Observatoire du volcan de l’Alaska
Lieu: N 52 deg 4 min L 176 deg 6 min
Élévation: 5709 pieds (1740 m)
Zone: Aléoutiennes

Résumé de l’activité volcanique:
L’activité sismique du volcan Great Sitkin a diminué graduellement et aucun signe d’agitation n’a été observé depuis que l’AVO a détecté une brève explosion de vapeur et de cendres le 10 juin. Pour le moment, le volcan a retrouvé son niveau normal d’activité et l’AVO abaisse le code couleur de l’aviation et le niveau d’alerte à VERT / NORMAL.

Mineure fumerolle au sommet du Great Sitkin, le 17 juin 2018. Photo du Capitaine Dave Clum d’Alaska Airlines. Un petit dépôt de cendres s’étend loin de l’évent, probablement déposé lors de l’explosion du 10 juin 2018

 

Le volcan Great Sitkin est surveillé par un réseau sismique de cinq stations sur l’île Great Sitkin et avec des stations sismiques supplémentaires sur les îles voisines d’Igitkin, Adak, Kagalaska et Kanaga. Un réseau de détecteurs infrasons à six éléments pour enregistrer les explosions (ondes de pression atmosphériques) a été installé sur l’île d’Adak en juin 2017, bien qu’il ne soit actuellement que partiellement opérationnel (juin 2018). L’AVO utilise également l’imagerie satellite pour surveiller le volcan Great Sitkin.

Observations récentes:
[Hauteur des nuages ​​volcaniques] ne s’applique pas
[Autres informations sur les nuages ​​volcaniques] Inconnu

Remarques:
Le volcan Great Sitkin est un volcan andésitique / basaltique qui occupe la majeure partie de la moitié Nord de l’île Great Sitkin, membre du groupe des îles Andreanof dans les îles Aléoutiennes centrales. Il est situé à 43 km à l’Est de la communauté d’Adak. Le Great Sitkin est entré en éruption au moins trois fois au XXe siècle, le plus récemment en 1974. Cette éruption a produit au moins un nuage de cendres qui a probablement dépassé une altitude de 25 000 pi au-dessus du niveau de la mer. Une éruption mal documentée a eu lieu en 1945, produisant également un dôme de lave partiellement détruit lors de l’éruption de 1974. Un essaim séismique s’est produit de juillet 2016 à la fin de 2017.

Source : AVO

Photo : Clum, Dave , 17 Juin 2018.

 

Nishinoshima , Japon :

27.247 ° N, 140.874 ° E
Altitude : 25 m

Les données sismiques, thermiques, RADAR et de dioxyde de soufre n’ont montré aucune activité éruptive sur Nishinoshima depuis la mi-août 2017. Lors d’un survol le 14 juin, la Garde côtière japonaise a noté des panaches fumeroliens de couleur blanche s’élevant à environ 20 m du côté de la paroi interne du cône et du centre du cratère. L’eau de l’océan tout autour de l’île était décolorée, en particulier dans le quadrant Nord à Nord-Ouest où l’eau brune / jaunâtre s’étendait à 200-300 m du rivage. Le 20 juin, le JMA a réduit le niveau d’alerte pour l’île, en spécifiant que les dangers étaient moins importants «autour du cratère» (englobant les zones à moins de 500 m).

Source: Agence météorologique japonaise (JMA)

Photo : Atlas Obscura

Kadovar , Papouasie Nouvelle Guinée :

3,608 ° S, 144,588 ° E
Altitude 365 m

Selon le VAAC de Darwin, un panache de cendres du Kadovar , identifié par un pilote et sur des images satellites s’est élevé à une altitude de 1,8 km (6 000 ft) au dessus du niveau de la mer , le 20 juin et a dérivé vers l’Ouest.
 

Source : Centre consultatif sur les cendres volcaniques de Darwin (VAAC) , GVP .

Photo : Shari Kalt

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search