17 Juin 2018. FR. Hawai : Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Japon : Sakurajima , Equateur / Galapagos : Fernandina , Mexique : Popocatepetl.

Home / blog georges Vitton / 17 Juin 2018. FR. Hawai : Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Japon : Sakurajima , Equateur / Galapagos : Fernandina , Mexique : Popocatepetl.

17 Juin 2018. FR. Hawai : Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Japon : Sakurajima , Equateur / Galapagos : Fernandina , Mexique : Popocatepetl.

17 Juin 2018.

 

Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Hawai :

Vendredi 15 juin 2018, 22h27 HST (samedi 16 juin 2018, 08:27 UTC)

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: AVERTISSEMENT
Code couleur actuel de l’aviation: RED

Volcan Kīlauea , Lower East Rift Zone

L’éruption de la zone du Rift Est (LERZ) dans Leilani Estates se poursuit avec peu de changements au cours des derniers jours.

Cet après-midi, les fontaines de lave du cône de la Fissure 8 ont pulsé à des hauteurs de 180 pieds à certains moments. La lave continue à suivre le chenal bien établi vers l’océan jusqu’à Kapoho. De temps en temps, la lave se répand sur les digues du chenal. L’entrée dans l’océan est restée assez large avec un dégazage soufflé vers la terre. Les fissures 16 et 18 continuent de suinter de la lave. La fissure 8, le chenal et l’entrée dans l’océan sont relativement stables, avec seulement une petite expansion à la limite Sud de l’écoulement près de la côte et au Sud de Vacationland.

Les cheveux de Pele et d’autres fragments de verre volcanique léger provenant de la fontaine de lave de la Fissure 8 continuent de retomber sous le vent de la fissure, recouvrant le sol à quelques centaines de mètres de l’évent. Les vents violents peuvent projeter des particules plus légères sur de plus grandes distances. Les résidents sont invités à minimiser l’exposition à ces particules volcaniques, qui peuvent causer une irritation de la peau et des yeux semblable à celle des cendres volcaniques.

Les équipes de terrain du HVO sont sur place pour suivre les fontaines, les coulées de lave et les éclaboussures de la Fissure 8 lorsque les conditions le permettent et rapportent ces informations à la Défense Civile du Comté d’Hawaii. Les observations sont également recueillies quotidiennement à partir de fissures dans le secteur de la route 130; aucun changement de température, de largeur de fissure ou d’émission de gaz n’a été constaté depuis plusieurs jours.

Les émissions de gaz volcaniques restent très élevées à cause des éruptions de la Fissure 8. Les conditions de vent changeant peuvent amener du VOG aux parties centrales, Sud et Ouest de l’île d’Hawaii.

Le magma continue d’être fourni à la zone inférieure du Rift Est. La sismicité reste relativement faible dans la zone avec de nombreux séismes de faible magnitude et des tremors de fond de faible amplitude. Des tremors d’amplitude plus élevée sont parfois enregistrés sur des stations sismiques proches de l’entrée dans l’océan.

Sommet du volcan Kīlauea

Entre 6 h et midi, plus de 180 séismes se sont produits dans la zone du sommet, dont 18 étaient plus forts que la magnitude 3,0. Un événement explosif s’est produit à midi aujourd’hui et a produit un panache de gaz et de cendres à près de 10 000 pi. La sismicité a chuté brusquement après l’explosion, mais devrait recommencer à croitre lentement au cours des prochaines heures. L’affaissement vers l’intérieur du bord et des parois du cratère Halema`uma`u continue en réponse à l’affaissement continu au sommet.

Les émissions de dioxyde de soufre du sommet du volcan ont chuté à des niveaux qui sont environ la moitié de ceux mesurés avant le début de l’épisode actuel d’activité éruptive. Ce gaz et des quantités mineures de cendres sont transportés sous le vent, avec de petites rafales de cendre et de gaz accompagnant une activité explosive intermittente.

Mind blowing vastness and speed, soft murmuring and popping. Sound is the wind, not the lava.

Publiée par Ann Kobsa sur jeudi 14 juin 2018

Samedi 16 juin 2018, à 8 h 38 HST (samedi 16 juin 2018, 18:38 UTC).

Volcan Kīlauea , Lower East Rift Zone.

L’éruption de la zone du Rift Est (LERZ) dans Leilani Estates se poursuit avec peu de changements au cours des derniers jours.

Les fontaines de lave du cône de projection de la Fissure 8 ( 170 pi de haut) ont été pulsées à des hauteurs de 185 à 200 pi pendant la nuit. La lave continue à suivre le chenal bien établi vers l’océan jusqu’à Kapoho. De temps en temps, la lave se répand sur les digues du chenal. L’entrée dans l’océan est restée assez large avec un dégazage soufflé vers la terre . Les fissures 16 et 18 continuent de suinter de la lave. La fissure 8, le chenal et l’entrée dans l’océan sont relativement stables, avec seulement une petite expansion à la limite Sud de l’écoulement près de la côte et au Sud de Vacationland.

Sommet du volcan Kīlauea

La sismicité a continué à augmenter graduellement pendant la nuit au sommet de Kīlauea et plusieurs séismes, dont 3 plus forts que la magnitude-3,0, ont été ressentis dans la région du volcan. L’affaissement vers l’intérieur du bord et des parois du cratère Halema`uma`u continue en réponse à l’affaissement continu au sommet.

Samedi 16 juin 2018, 17h41 HST (dimanche 17 juin 2018, 03:41 UTC)

Volcan Kīlauea , Lower East Rift Zone.

L’éruption de la zone du Rift Est (LERZ) dans Leilani Estates se poursuit avec peu de changements au cours des derniers jours.

Les fontaines de lave du cône de projection de la Fissure 8 ( 170 pi de haut) ont été pulsées à des hauteurs de 185 à 200 pi pendant la nuit. La lave continue à suivre le chenal bien établi vers l’océan jusqu’à Kapoho. De temps en temps, la lave se répand sur les digues du chenal. L’entrée dans l’océan est restée assez large avec un dégazage soufflé vers la terre . Les fissures 16 et 18 continuent de suinter de la lave. La fissure 8, le chenal et l’entrée dans l’océan sont relativement stables, avec seulement une petite expansion à la limite Sud de l’écoulement près de la côte et au Sud de Vacationland.

Sommet du volcan Kīlauea

La sismicité a culminé à environ 35 tremblements de terre par heure ce matin. À 10 h 22 HST, une faible émission de gaz et de cendres est sortie du cratère Halema’uma’u , produite par une explosion souterraine d’une énergie équivalente à un séisme de magnitude 5,3. Par la suite, la sismicité a chuté brutalement au sommet du Kīlauea et n’a pas encore commencé à augmenter. L’affaissement vers l’intérieur du bord et des parois du cratère Halema`uma`u continue en réponse à l’affaissement continu au sommet.

Les émissions de dioxyde de soufre du sommet du volcan ont chuté à des niveaux qui sont environ la moitié de ceux mesurés avant le début de l’épisode actuel d’activité éruptive. Ce gaz et des quantités mineures de cendres sont transportés sous le vent, avec de petites rafales de cendre et de gaz accompagnant une activité explosive intermittente.

Source : HVO.

Photos : Bruce Omori , 

Video : Ann Kobsa

 

Sakurajima , Japon :

Le volcan Sakurajima dans le Sud-Ouest du Japon entre en éruption.

TOKYO, 16 juin (XINHUA) – Le volcan Sakurajima, dans la préfecture de Kagoshima, au Sud-Ouest du Japon, a eu une éruption explosive samedi matin. Aucun blessé n’a été signalé .
L’éruption a été observée vers 7h20 heure locale sur l’un des sommets du volcan, émettant des cendres volcaniques à 4 700 mètres dans le ciel, selon l’agence météorologique locale.

Le mont Sakurajima est capturé ici en éruption ce samedi , vu de Tarumizu, préfecture de Kagoshima. L’éruption, juste après 7 heures, a projeté des débris jusqu’à 1,1 km, a envoyé une coulée pyroclastique le long de son versant Sud-Ouest et a projeté de la fumée à près de 5 km dans le ciel. C’est la plus élevée depuis mai 2017.

 

Le Sakurajima est un volcan composite actif et une ancienne île dans la préfecture de Kagoshima. L’éruption la plus récente avait commencé le 2 mai 2017.
L’agence météorologique a maintenu le niveau d’alerte du volcan au niveau 3 sur une échelle de 5, en limitant l’entrée vers le volcan et en avertissant des chutes de pierres.

Source: Xinhua 2018-06-16 13:39:24.

 

Fernandina , Equateur , Galapagos :

Rapport spécial du volcan Fernandina N ° 1 – 2018
Nouvelle agitation sismique sur le volcan Fernandina

Résumé:
Le volcan Fernandina, situé dans la province des Galapagos , à 90 km au Nord-Ouest de Puerto Villamil et à 140 km à l’Oust-Nord-Ouest de Puerto Ayora, présente de nouveaux bouleversements sismique depuis le 16 Juin 2018, neuf mois depuis sa dernière éruption. À partir de 08h37, heure des Galapagos (heure de l’Equateur -1 h), 9 séismes de magnitude supérieure à M 2,5 ont été enregistrés. Le plus grand , de magnitude M 4,1, a été enregistré à 09h22 TG, avec une profondeur estimée à 4 km. Il était situé au Nord-Est de l’île Fernandina, comme le montre la figure 1. L’essaim sismique pourrait être le précurseur d’une activité éruptive.  . L’IGEPN poursuit la surveillance volcanique et informera si des changements dans l’activité interne ou externe du volcan sont observés.

Antécédents :
Fernandina (0,37 ° S, 91,55 ° W, 1476 m), également appelé Cerro la Cumbre, est un grand volcan avec une caldeira sommitale  (6,5 km NW-SE 4,8 km NE-SW, profondeur de 900 m) de composition basaltique , qui a construit l’ile de Fernandina (34 km au NO-SE, NE-SW 30 km) à l’extrémité Ouest des îles Galapagos.

Rapport Spécial du Volcan Fernandina N ° 2 – 2018
L’éruption du volcan Fernandina est confirmée

Résumé:
Le volcan Fernandina, situé dans la province des Galapagos , à 90 km au Nord-Ouest de Puerto Villamil et à 140 km à l’Oust-Nord-Ouest de Puerto Ayora, après un essaim sismique et des tremors (Comme indiqué dans le rapport spécial du volcan Fernandina – 2018 – N ° 1), connait une période éruptive qui a commencé aujourd’hui le 16 juin 2018. La confirmation de l’éruption a été faite par des guides d’un bateau qui a traversé le secteur et qui a rapporté cette particularité au Parc National des Galapagos. De plus, des images satellites montrent une anomalie thermique sur le flanc Nord-Nord-Ouest  du volcan.

 

Rapport spécial du volcan Fernandina N ° 3 – 2018
Les coulées de lave atteignent la mer et génèrent des nuages ​​de gaz

Le volcan Fernandina, situé dans la province des Galapagos , à 90 km au Nord-Ouest de Puerto Villamil et à 140 km à l’Oust-Nord-Ouest de Puerto Ayora, a commencé une nouvelle éruption entre 11h00 et 11h15 Heure des Galapagos (Equateur temps TG = -1)  aujourd’hui. Cette éruption s’est produite sur le flanc Nord-Nord-Est du volcan et se caractérise jusqu’ici par l’émission de coulées de lave et une colonne de gaz de 2 à 3 km de hauteur dirigée par le vent vers le Sud-Ouest. Selon le personnel du Parc National des Galapagos, il a été observé depuis le Canal Bolivar, que les coulées de lave ont déjà atteint la mer.

Il n’y a pas d’établissements humains dans la zone de l’éruption et jusqu’à la date du rapport, il n’y a aucune preuve d’émission de cendres. Il est recommandé de rester à l’écart de la zone en éruption et en particulier du secteur où les coulées de lave pénètrent dans la mer, car des explosions peuvent se produire lorsque la lave entre en contact avec l’eau et ce phénomène produit une grande quantité de vapeur et de gaz toxique. Les coulées de lave peuvent également causer des incendies. L’IGEPN poursuit la surveillance volcanique et informera si des changements dans l’activité interne ou externe du volcan sont observés.

Source : IGEPN

Video : America hoy.

Photo : Parque del galapagos

 

Popocatepetl , Mexique :

16 juin, 11h00 (16 juin, 16h00 GMT)

Au cours des dernières 24 heures, au travers des systèmes de surveillance du volcan Popocatepetl, 63 exhalaisons de faible intensité ont été identifiées, éventuellement accompagnées de vapeur d’eau et de gaz. Il y a eu aussi une explosion hier à 15h36 (sans visibilité) et ce matin deux autres explosions ont été enregistrées, qui ont eu lieu à 03h54 et 07h22  . La dernière était la plus importante, puisqu’elle a produit une colonne éruptive d’environ 2 km de hauteur, qui se dispersait initialement vers le Sud.

De plus, un événement de type volcano-tectonique de magnitude 3 a été enregistré, hier à 18h13.

Au cours de la matinée, des émissions continues de vapeur d’eau et d’autres gaz ont pu être observées  . Au moment de ce rapport, il n’y a pas de visibilité sur le volcan en raison de la nébulosité intense qui persiste dans la région.

Le CENAPRED a demandé de ne pas approcher le volcan et en particulier du cratère, à cause du risque de chute de projectiles et en cas de forte pluie de rester loin du fond des ravins à cause du danger de glissements de terrain et de coulées de boue.

Le feu de signalisation d’alerte volcanique du Popocatepetl est situé à Amarillo Phase 2.

Source : Cenapred.

Photo : Webcamdemexico , Julian Allbed

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search