16 Mars 2018. FR. Mayon , Galeras , Turrialba , Poas , Fuego .

Home / blog georges Vitton / 16 Mars 2018. FR. Mayon , Galeras , Turrialba , Poas , Fuego .

16 Mars 2018. FR. Mayon , Galeras , Turrialba , Poas , Fuego .

16 Mars 2018.

 

Mayon , Philippines :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN MAYON , 15 mars 2018 , 08:00 A.M.

L’activité du Mayon au cours des dernières 24 heures a été caractérisée par une brève période d’épanchement de lave, un dégazage faible à modéré du cratère sommital, des coulées de lave entraînées par la gravité et une quiescence générale. Un (1) événement de fontaine de lave de 0831H à 0832H  a généré hier des panaches de cendre gris clair qui se sont élevés de 200m au-dessus du cratère sommital avant de dériver vers le Sud-Ouest. Des coulées de lave ont pu être observées la nuit se déplaçant dans les ravins Miisi, Bonga et Basud à moins de 3,3 kilomètres, 4,5 kilomètres et 1,9 kilomètres du cratère, respectivement.
Au total, trente et un (31) tremblements de terre volcaniques et trente (30) évènements de chutes de pierres ont été enregistrés par le réseau de surveillance sismique du Mayon. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) ont été mesurées à une moyenne de 1938 tonnes / jour le 14 mars 2018. Un léger gonflement des flancs inférieurs à partir du 11 mars 2018 a été enregistré par mesures d’inclinaison électronique, conformément aux résultats des relevés de nivellement précis  du 03 au 06 mars 2018. Les données générales sur la déformation du sol indiquent que l’édifice est encore gonflé par rapport aux lignes de base antérieures à l’éruption.

Le niveau d’alerte 3 prévaut actuellement sur le volcan Mayon. Cela signifie que, bien que les troubles du Mayon se poursuivent, il y a moins de risques d’éruption explosive dangereuse. Le PHIVOLCS-DOST rappelle au public que des explosions soudaines, des effondrements de lave, des courants de densité pyroclastiques ( PDC ) et des chutes de cendres peuvent encore se produire et menacer des zones sur les pentes supérieures à moyennes du Mayon. Le PHIVOLCS-DOST recommande que l’entrée dans la zone de danger permanent de six kilomètres et une zone de danger prolongée de sept kilomètres dans le secteur Sud-Sud-Ouest à Est-Nord-Est, s’étendant d’Anoling, Camalig à Sta. Misericordia, Sto. Domingo, soit strictement interdite. Les personnes résidant à proximité de ces zones dangereuses sont également invitées à observer les précautions associées aux chutes de pierres, aux PDC et aux chutes de cendres. Les canaux fluviaux actifs et ceux qui sont éternellement identifiés comme des zones sujettes aux  lahars dans les secteurs méridionaux et orientaux devraient également être évités, en particulier lorsque le temps est mauvais ou lorsque les précipitations sont abondantes et prolongées. Les autorités de l’aviation civile doivent conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du sommet du volcan car les cendres en suspension dans l’air et les fragments balistiques provenant des explosions soudaines et des PDC peuvent présenter des dangers pour les aéronefs.

Le PHIVOLCS-DOST surveille de près l’activité de Mayon Volcano et tout nouveau développement important sera immédiatement communiqué à toutes les parties prenantes.

Source : Phivolcs

 

Galeras , Colombie :

Objet: Bulletin hebdomadaire d’activité du volcan Galeras
Le niveau d’activité du volcan continue au niveau :
NIVEAU JAUNE ■ (III): CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DE L’ACTIVITÉ VOLCANIQUE.

Suite à l’activité du volcan GALERAS  , le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN informe que:

Dans la période d’évaluation entre les 6 et 12 Mars 2018, une faible sismicité a été enregistrée avec une diminution de la fréquence et de l’énergie des tremblements de terre, la plupart d’entre eux associés à la fracturation des roches à l’intérieur du volcan. Les tremblements de terre localisés se trouvaient dispersés dans la zone d’influence du Galeras , à des profondeurs de moins de 5,5 km par rapport au pic volcanique (4200m), à une distance maximale de 6 km et une magnitude locale maximale de M 0,6 sur l’échelle Richter.

Grâce aux conditions climatiques au sommet, il a été possible d’enregistrer les processus d’émission de gaz, avec des colonnes de faible hauteur et de direction de dispersion variables dues à l’action des vents.

La Commission géologique colombienne continue de surveiller l’évolution du phénomène volcanique et continuera de faire rapport en temps opportun si un changement est détecté .

Source : Ingeominas.

 

Turrialba , Poas , Costa Rica :

Rapport quotidien de l’état des volcans Turrialba, Poás :
15 mars 2018 , Mise à jour à 11:00 heures.

Volcan Turrialba : activité au cours des dernières 24 heures.
Le volcan Turrialba continue d’émettre de petites impulsions passives de cendres.
La sismicité au cours des dernières 24 heures présente un faible niveau d’activité.
La nébulosité actuelle ne permet pas une observation directe du volcan.
Le panache de gaz est dispersé au Sud-Ouest par les vents locaux.

Volcan Poás: activité au cours des dernières 24 heures.
Le volcan présente un dégazage constant et un faible niveau d’activité sismique.
La nébulosité actuelle ne permet pas une observation directe du volcan.
Les gaz sont dispersés à l’Ouest par les vents locaux.

L’OVSICORI-UNA reste vigilant sur l’activité sismique et volcanique.

Source : Ovsicori

 

Fuego , Guatemala :

Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Situation géographique: 14 ° 28’54˝ Latitude N; 90 ° 52’54˝ Longitude W.
Hauteur: 3,763msnm.
Conditions météo: Partiellement nuageux
Vent: Sud-Sud à 5 km / h
Précipitations: 0.0 mm

Activité:
Présence de fumerolle de dégazage , faible , de couleur blanche , à une hauteur de 4500 m, avec une direction de dispersion vers le Sud-Ouest et le Nord. Il a été  observé 5 à 8 faibles à modérées explosions par heure qui expulsent des cendres à une hauteur de 4500 à 4700 m (14765 à 15420 pieds) qui sont dispersées sur 8 à 15 km vers l’Ouest et le Sud-Ouest, des impulsions incandescentes s’élevant de 200 à 250 m au-dessus du cratère qui causent des avalanches faibles à modérées sur le contour du cratère et vers les canyons Seca , Ceniza , Lajas, Honda. Les explosions ont été accompagnés par de modérées à fortes grondements avec des ondes de choc faibles provoquant des vibrations dans les toits des maisons à proximité du volcan, les sons sont semblables à des bruits de turbines d’aéronef avec des intervalles de 3 à 7 minutes. On note la chute de particules fines de cendres sur  Panimache I, Morelia, Santa Sofia, El Porvenir, ferme Palo Verde, San Pedro Yepocapa et autres.

Source : Insivumeh

Photo : Martin Rietze

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search