2 Mars 2018. FR. Piton de la Fournaise , Mayon , Shinmoedake , Sinabung , Volcans de Californie .

Home / blog georges Vitton / 2 Mars 2018. FR. Piton de la Fournaise , Mayon , Shinmoedake , Sinabung , Volcans de Californie .

2 Mars 2018. FR. Piton de la Fournaise , Mayon , Shinmoedake , Sinabung , Volcans de Californie .

2 Mars 2018.

 

Piton de la Fournaise , La Réunion :

Bulletin mensuel du jeudi 1 mars 2018 .

Sismicité

Au mois de février 2018, l’OVPF a enregistré au total :

• 68 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2 km de profondeur) sous les cratères sommitaux ;
• 3 séismes profonds (> à 2 km de profondeur) ;
• 168 effondrements (dans le Cratère Dolomieu, au niveau des remparts de l’Enclos Fouqué ainsi qu’au niveau du site éruptif de juillet/août 2017) ;
• 60 séismes locaux (sous l’île, côté Piton des Neiges) ;
• 2 séismes régionaux (dans la zone océan indien).

L’activité volcano-tectonique sous le massif du Piton de la Fournaise a légèrement augmenté lors des deux dernières semaines de février, avec 63 événements enregistrés entre le 16 et le 28 février (Figure 1).


Figure 1 : Histogramme représentant le nombre de séismes volcano-tectoniques superficiels enregistrés sous les cratères sommitaux entre le 1er janvier et le 28 février 2018. (© OVPF/IPGP)

Déformation.

Suite à l’importante inflation du mois de janvier liée à une activité hydrothermale intense, conséquence des fortes pluies du début d’année (02 au 18 janvier 2018 ; cf. bulletin mensuel du 01 février 2018), une relaxation et une déflation de la zone sommitale a été observée jusqu’au 10 février environ. Une inflation (gonflement) de l’édifice est depuis de nouveau enregistrée (Figure 2).

Figure 2 : Illustration de la déformation depuis la fin de l’éruption du 14 juillet-28 août 2017 (l’éruption du 14 juillet-28 août 2017 est ici représentée en jaune). Est ici représentée une ligne de base (distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu du nord au sud (en noir les données brutes, en bleu les données lissées sur une semaine). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. (© OVPF/IPGP)

Géochimie des gaz.

L’augmentation de la sismicité lors des deux dernières semaines de février et la reprise de l’inflation de la zone sommitale se sont accompagnées de variations dans les concentrations en CO2 enregistrées dans le sol :
– Secteur distal, région Plaine des Cafres / Plaines des Palmistes : Tendance à la baisse.
– Secteur proche du Gîte du Volcan : Forte augmentation (Figure 3).


Figure 3 : Concentration moyenne en CO2 dans le sol au niveau du Gîte du Volcan entre septembre 2016 et février 2018 (les éruptions du 11-18 septembre 2016, du 31 janvier-27 février 2017 et du 14 juillet – 28 août 2017 sont représentées en rouge, et l’injection de magma du 17 Mai 2017 est représentée par une barre grise). En bleu les données brutes. En rouge les données corrigées des effets de température. Les valeurs sont normalisées par rapport à la valeur maximale enregistrée. (© OVPF/IPGP)

La baisse des concentrations en CO2 dans le sol en champs distant associée à une augmentation en champs proche du cône terminal pourrait indiquer un transfert des zones distantes vers la zone centrale (en accord avec l’augmentation de l’inflation sommitale fin février).
A noter que les flux de SO2 dans l’air enregistrés au bord de l’Enclos Fouqué sont en-dessous ou proche du seuil de détection (l’absence de détection est compatible avec un transfert magmatique qui reste toujours profond, sous le niveau de la mer).

Au sommet, de faibles concentrations de H2S (proches de la limite de détection) et parfois de SO2 sont toujours enregistrées.

Bilan de l’ activité du Piton de la Fournaise :

L’ensemble de ces observations montre pour le mois de février la poursuite d’ :

– une ré-alimentation profonde en magma (sous le niveau de la mer) ;

– une pressurisation du réservoir magmatique superficiel qui a tendance à s’accélérer.

Source : OVPF.

 

Mayon , Philippines :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN MAYON , 02 mars 2018 , 08:00 A.M.

L’activité de Mayon au cours des dernières 24 heures a été caractérisée par une quiescence générale, une coulée de lave entraînée par la gravité et un dégazage du cratère sommital. Trois (3) événements entre 7h11 et 13h41 qui ont duré de une (1) à deux (2) minutes ont généré des panaches de cendres qui se sont élevés à 600 mètres au-dessus du cratère sommital avant de dériver vers le Sud-Ouest. La nuit, les coulées de lave ont continué de descendre sur 3,3 kilomètres, 4,5 kilomètres et 900 mètres du cratère dans les gorges de Miisi, Bonga et Basud, respectivement.

Au total, cinquante-trois (53) séismes volcaniques et quatre (4) événements de chutes de pierres ont été enregistrés par le réseau de surveillance sismique du Mayon. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) ont été mesurées à une moyenne de 1 533 tonnes / jour le 28 février 2018. La déflation des pentes inférieures qui a débuté le 20 février est toujours enregistrée par mesures d’inclinaison électronique. Néanmoins, les mesures d »inclinaison électroniques globales et les données GPS continues indiquent que l’édifice est encore gonflé  par rapport aux mois de novembre et d’octobre 2017, ce qui concorde avec les données de nivellement précises de la campagne de la semaine dernière.

Le niveau d’alerte 4 reste actif sur le volcan Mayon. Il est fortement recommandé au public d’être vigilant et de ne pas pénétrer dans la zone dangereuse de huit (8) kilomètres de rayon et d’être vigilant contre les courants de densité pyroclastique, les lahars et les coulées de sédiments le long des canaux drainant l’édifice. Les autorités de l’aviation civile doivent également conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du sommet du volcan car les cendres provenant de toute éruption soudaine peuvent être dangereuses pour les aéronefs.

Le DOST-PHIVOLCS maintient une surveillance étroite du volcan Mayon et tout nouveau développement sera communiqué à toutes les parties prenantes concernées.

Source : Phivolcs

Photo : Earl Recamunda 

 

Shinmoedake , Japon :

Le mont Shinmoedake , au Sud-Ouest du Japon semble entrer en éruption.

L’Agence météorologique japonaise a indiqué que le volcan dans le Sud-Ouest du pays semble avoir eu une crise éruptive.

L’agence a indiqué que des secousses volcaniques ont commencé sur le mont Shinmoe dans la chaîne de montagnes de Kirishima, à la frontière des préfectures de Kagoshima et de Miyazaki, vers 08h15 , jeudi, heure du Japon.

Des cendres volcaniques ont été signalées tombant au pied de la montagne vers 11h00. Le Shinmoedake était entré en éruption en octobre dernier .

L’agence prévoit de maintenir le niveau d’alerte à 3 sur une échelle de 5. Elle recommande la prudence pour les retombées de roches volcaniques jusqu’ à environ 2 kilomètres du cratère, et pour les coulées pyroclastiques , dans un rayon d’un kilomètre.

Source : 3.nhk.or.jp 

 

Sinabung , Indonésie :

Niveau d’activité de niveau IV (AWAS). Le Sinabung (2460 m d’altitude) est en éruption constante depuis 2013 .

Depuis hier jusqu’à ce matin le volcan a pu être observé jusqu’à ce qu’il soit couvert de brouillard. La fumée sortant du cratère pouvait être observée de couleur blanc/gris , avec une hauteur de 100 à 300 m au-dessus du sommet.  L’activité de surface n’a pas été accompagnée d’éruption . Le vent souffle de façon faible à modérée à l’Ouest  et au Nord .

Grâce à l’enregistrement des sismographes du 01 Mars 2018 , il a été enregistré :
1 tremblements de terre de type « Tornillo »
4 tremblements de terre d’émission .
3 tremblements de terre tectoniques lointains.
7 tremblements de terre à basse fréquence
1 tremblement de terre de phase / hybride
12 Séisme volcanique peu profond (VB)
151 tremblements de terre volcanique profonds (VA)
2 tremblements de terre tectonique locaux ( ressentis)
Depuis hier jusqu’à maintenant il y a eu 2 évènements d’effondrement de lave enregistrés pendant 40 minutes et 34 minutes.

Recommandations:
Les communautés/ visiteurs ne doivent pas effectuer d’ activités dans un rayon de 3 km autour du sommet, et par secteur , à 7 km vers le Sud-Sud-Est, à 6 km à l’Est-Sud-Est et à 4 km au Nord-Est.
Les dépôts ont formé un barrage en amont sur la rivière Laborus . Les personnes vivant dans des bassins fluviaux en aval , et autour de la rivière Laborus doivent maintenir une vigilance parce que ces barrages peuvent s’effondrer à tout moment et ne plus retenir le volume d’eau , avec pour résultat en aval des lahars / inondations.

Source : VSI

Photo : Endro Lewa

 

Volcans de Californie , Etats-Unis :

Niveau d’alerte volcanique actuel: tous NORMAL
Code couleur actuel de l’aviation: tous VERT

Mise à jour de l’activité:

Tous les volcans surveillés par le CalVO à l’aide de réseaux de capteurs en temps réel télémétrés présentent des niveaux normaux de sismicité et de déformation de fond. Les volcans surveillés comprennent le mont Shasta, le volcan Medicine Lake, le champ volcanique de Clear Lake, le centre volcanique de Lassen, la région volcanique de Long Valley, le champ volcanique Coso, les cratères d’Ubehebe et Salton Buttes.

Observations pour la période du 1er février 2018 (0000h PST) au 28 février 2018 (2359h PDT):
Mt Shasta: Trois séismes de M1.0 ou plus ont été détectés, le plus grand événement enregistré à M1.49.
Medicine Lake: Aucun séisme de M1.0 ou plus n’a été détecté.
Centre volcanique de Lassen: Trente-six tremblements de terre de M1.0 ou plus ont été détectés, le plus grand événement enregistré à M2.87. Beaucoup de ces événements sont survenus au cours de deux essaims sismiques mineurs les 17 et 19 février 2018 près des limites des comtés de Shasta, Tehama et Plumas et à environ 8 milles au Nord-Est de la ville de Mineral.
Champ volcanique de Clear Lake: Aucun séisme de magnitude M1.0 ou plus n’a été détecté. [Note: Le niveau de sismicité élevé typique a été observé sous le champ de vapeur Geysers situé à la marge Ouest du CLVF. L’événement le plus important était de M3.23].

Ubehebe 

Région volcanique de Long Valley: Dans la caldera de Long Valley, 35 séismes de M1.0 ou plus ont été détectés, le plus grand événement ayant été enregistré à M2.20. Dix séismes de M1.0 ou plus ont été détectés dans la région de Mono Craters. Le plus grand  enregistré à  M2.49 . Un séisme de M1.0 ou plus a été détecté sous Mammoth Mountain (M1.52). [Note: Le niveau de sismicité élevé typique a été observé au Sud de la caldeira dans la Sierra Nevada. Le plus grand événement enregistré à M2.40].
Cratères d’Ubehebe: Aucun séisme à ou au-dessus de M1.0 n’a été détecté.
Salton Buttes: Dix séismes de M1.0 ou plus ont été détectés, avec le plus grand enregistrement à M2.47.
Champ volcanique Coso: Dix-sept tremblements de terre de M1.0 ou plus ont été détectés, avec le plus grand enregistrement à M2.15.

La Commission géologique des États-Unis continuera de surveiller de près ces volcans et émettra des mises à jour et des changements de niveau d’alerte supplémentaires, le cas échéant.

Source : CVO

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search