10 Fevrier 2018. FR. Mayon , Cleveland , Kadovar , Copahue .

Home / Alaska / 10 Fevrier 2018. FR. Mayon , Cleveland , Kadovar , Copahue .

10 Fevrier 2018. FR. Mayon , Cleveland , Kadovar , Copahue .

10 Février 2018.

 

Mayon , Philippines :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN MAYON , 10 février 2018 , 08:00 A.M.

L’activité du Mayon au cours des dernières 24 heures a été caractérisée par des fontaines de lave quasi continues, des coulées de lave et un dégazage depuis le cratère sommital. Soixante-six (66) épisodes successifs de fontaines de lave depuis 08h08 le 9 février 2018 ont été enregistrés par le réseau sismique. Des épisodes discrets ont duré de trois (3) à quarante-six (46) minutes et ont été accompagnés par des grondements sonores audibles au-delà de 10 kilomètres du cratère sommital. Des fontaines de lave incandescente de 200 mètres de hauteur ont généré des panaches chargés de vapeur qui se sont élevés jusqu’à 800 mètres au dessus du sommet avant de dériver vers le Nord-Est. Tout au long de la nuit, des coulées de lave et des éboulements incandescents ont été observés dans les ravins Miisi et Bonga-Buyuan. Les volumes effusés des coulées de lave incandescentes ont progressés à 3,3 km, 4,5 km et 900 mètres le long des ravins de Miisi, Bonga et Basud, respectivement, depuis le cratère sommital. Des courants de densité pyroclastique ou PDC se sont déposés respectivement sur 4,6, 4,5 et 4,2 kilomètres dans les ravins Miisi, Bonga et Basud.

Un total de soixante-seize (76) tremblements de terre volcaniques, dont la plupart correspondaient à des événements de fontaines de lave, ont été enregistrés par le réseau de surveillance sismique du Mayon. Les émissions de dioxyde de soufre ont été mesurées à une moyenne de 336 tonnes / jour le 09 février 2018. Le GPS électronique et les mesures d’inclinaison continues enregistrent toujours un gonflement ou une inflation soutenue de l’édifice depuis novembre et octobre 2017, compatible avec la pressurisation par intrusion magmatique.

Le niveau d’alerte 4 reste en vigueur sur le volcan Mayon. Il est fortement recommandé au public d’être vigilant et de ne pas pénétrer dans la zone dangereuse de huit (8) kilomètres de rayon et d’être vigilant contre les courants de densité pyroclastique, les lahars et les coulées de sédiments le long des canaux drainant l’édifice. Les autorités de l’aviation civile doivent également conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du sommet du volcan car les cendres provenant de toute éruption soudaine peuvent être dangereuses pour les aéronefs.

Le DOST-PHIVOLCS maintient une surveillance étroite du volcan Mayon et tout nouveau développement sera communiqué à toutes les parties prenantes concernées.

Source : Phivolcs

Photos : REUTERS/Erik De Castro , Charism Sayat .

 

Cleveland , Alaska :

Avis d’activité volcanique AVO / USGS

Niveau d’alerte actuel du volcan: AVIS
Niveau d’alerte du volcan précédent: ATTENTION

Code couleur actuel de l’aviation: JAUNE
Code couleur de l’aviation précédent: ORANGE

Émise: vendredi 9 février 2018, 1:44 PM AKST
Source: Observatoire du volcan de l’Alaska
Numéro de l’avis: 2018 / A92
Lieu: N 52 deg 49 min L 169 deg 56 min
Élévation: 5676 ft (1730 m)
Zone: Aléoutiennes

 

Résumé de l’activité volcanique:
La dernière activité explosive détectée sur le volcan Cleveland  a eu lieu le 18 décembre 2017. Il n’y a aucune preuve d’activité significative depuis ce temps. Ainsi, l’AVO réduit le code couleur de l’aviation à JAUNE et le niveau d’alerte volcanique à AVIS. Une future activité explosive est probable et pourrait se produire sans avertissement. Les explosions précédentes ont produit des conditions dangereuses principalement près du cratère du sommet, mais parfois elles ont été assez grandes pour produire un nuage de cendres dérivantes.

Le volcan Cleveland  n’est pas surveillé avec un réseau sismique en temps réel complet, ce qui inhibe la capacité de l’AVO à détecter les troubles qui pourraient mener à une activité future. Nous sommes capables de détecter une activité explosive en utilisant des capteurs infrasons et des instruments sismiques limités sur l’île.

Observations récentes:
[Hauteur des nuages ​​volcaniques] Aucun
[Autres informations sur les nuages ​​volcaniques] n / a

Source : AVO

Photo : Izbekov, Pavel , 24 Juillet 2015.

 

Kadovar , Papouasie Nouvelle Guinée :

Selon le rapport du RVO publié aujourd’hui, il semble qu’il y ait eu une  explosion entre 9h et 10h aujourd’hui entraînant la disparition complète du Dôme de lave de l’évent Sud-Est formé au large dans l’océan (voir image). Aucune génération de tsunami / onde n’est observée.
Les représentants du RVO stationnés à Blupblup inspecteront l’île par bateau aujourd’hui et une mise à jour sera faite après l’inspection.

BULLETIN D’INFORMATION DU VOLCAN .
(N ° 21 – 09/02/2018 )
Date d’émission: 9 février 2018
Volcan: Kadovar – Province de Sepik Est – Papouasie-Nouvelle-Guinée
Période: du 8 au 9 février 2018

Activité actuelle: L’éruption se poursuit alors que le cratère principal produit des émissions modérées continues de nuages ​​épais de vapeur blanche, s’élevant de 20 m avant d’être projeté vers le Sud-Est.
Une lueur sourde permanente continue a été observée la nuit. Un panache continu de vapeur blanche s’élève de l’évent côtier du  Sud-Est à 10 m au-dessus de l’île et est ensuite soufflé au Sud-Est.
A 8h45 (LT) ce matin, de grandes explosions ont commencé à partir de la coulée de lave de l’évent côtier du Sud-Est, celles-ci ont continué jusqu’à 10h50, moment où le flux a été vu s’effondrer et disparaître sous la mer.
Vu de Blupblup, le dôme de Lave du niveau de la mer semble avoir complètement disparu.
Un peu de vapeur provenant du site et un panache de cendres est également observé.
Le temps a tendance à être clair pendant la journée, mais il y a quelques averses la nuit. Principalement , de la vapeur avec des quantités mineures de cendres  est émise et est dispersée au Sud-Est. Un panache faible s’étend sur quelques dizaines de kilomètres.

Le cratère principal du volcan s’est effondré aujourd’hui en envoyant un petit tsunami à l’île de Ruprup à proximité. Aucune victime n’a été signalée.

 

Zones touchées par les chutes de cendres: les zones vent arrière sont légèrement brumeuses.
Sismicité: Décrite comme faible à modérée, avec un nombre d’événements fluctuant de jour en jour. Il n’y a pas de tendance à l’heure actuelle.
Autre surveillance: La situation est également surveillée par diverses techniques satellitaires.
Aucune émission significative de SO2 n’a été observée pendant cette période.

 

Pronostic: L’effondrement du dôme de la coulée de lave Sud-Est peut être dû à l’effondrement du fond marin sur lequel il était assis, au glissement du flux sur le flanc incliné ou à l’entrée d’eau provoquant des explosions qui ont soufflé et perturbé le débit.
Le site  sera visité cet après-midi en bateau. Il n’y a pas eu de signalement immédiat de vagues inhabituelles ayant été générées.
La réapparition de petites explosions au sommet fait partie de la variabilité naturelle et, à moins qu’elles ne deviennent plus nombreuses ou plus grandes, cela ne signifie pas nécessairement un changement de la situation.
Il y a une légère possibilité que de petits tsunamis puissent être générés.
Risque: Sur l’île de Kadovar, les explosions et les risques associés aux émissions de gaz toxiques sont élevés. Sur la partie continentale et sur d’autres îles voisines, il existe un faible risque de tsunamis.

Sources : RVO via John Kawatt

Photos : RVO , Sylverter Gawi , Jared Wakana.

 

Copahue , Chili :

Au cours de cette période , cent cinquante et un (151) événements sismiques, dont quarante (40)  ont été classés comme étant de type volcano-tectoniques (VT), associés à des processus de fracturation de matériaux rigides ont été enregistrés . L événement le plus énergétique avait une magnitude locale (ML) égal à M2,6 et était situé à 4,6 km dans la direction nord-nord-est (NNO) du cratère actif El Agrio, à une profondeur de 1,8 km. De même cent onze (111) événements sismiques associés à des tremblements de terre dynamiques de fluides à l’intérieur du volcan, dont soixante-deux (62) ont été classés  en tant qu’événements de type longue période (LP) ont été notés , avec une petite  de décalage ( RDC) maximale de 9,7 cm2. De plus, quarante-neuf (49) tremblements de terre de type très longue période se sont produits  (VLP), avec une valeur maximale de déplacement réduite de 3,4 cm2.
Tout au long de la période , un signal de tremor constant , de basse amplitude, principalement associée à la sortie de gaz et de particules de façon sporadique du cratère El Agrio a été enregistré.
Les caméras IP installées au voisinage du volcan ont montré un dégazage constant du cratère actif (El Agrio), caractérisé par les émissions sporadiques de cendre avec une hauteur maximale de 550 m. Pendant quelques jours , durant les périodes de nuit, une incandescence a été visualisée lorsque les conditions météorologiques ont permis d’observer le volcan.
Selon les données fournies par deux stations GNSS actives installées sur le volcan , aucune déformation de surface attribuable aux changements de la dynamique interne du volcan n’est observée.

Les émissions de dioxyde de soufre (S02) enregistrées par  l’équipement de spectrométrie par absorption différentielle de la station Mellizas, située à 5 km à l’est-nord-est (ENE) du cratère actif, avait une valeur moyenne pour la période de 604 ± 499 t/jour, et une valeur quotidienne maximale de 2438 t/jour rapportée le 5 janvier. Les émissions de S02 sont à des niveaux de base pour ce volcan.
Aucune émissions de dioxyde de soufre (S02) dans l’atmosphère dans le secteur du volcan  n’ ont été signalés, selon les données publiées par l’instrument de surveillance de l’ozone (OMI) Groupe de dioxyde de soufre (http://so2.gsfc.nasa.gov/ )  .
Aucune alerte thermique n’a été signalée sur le volcan  , selon les données traitées par  Mirova  (http://www.mirovaweb.it/) .

Les paramètres de surveillance indiquent que la stabilité du système volcanique continue, bien que l’activité sismique de type VLP et l’incandescence observées suggèrent la présence d’un corps magmatique à des niveaux relativement faibles qui induisent l’activité d’un système hydrothermal superficiel.

Par conséquent,le niveau d’alerte technique reste au niveau :
NIVEAU VERT: Volcan actif avec comportement stable – Pas de risque immédiat – Temps pour une éruption éventuelle: MOIS / ANNÉES.

Observation: Il est recommandé d’appliquer préventivement des restrictions d’accès à une zone proche du cratère avec un rayon de 1000 mètres

 

Source : Sernageomin .

 

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search