08 Fevrier 2018. FR . Mayon , Planchon Peteroa , Turrialba , Kadovar , Shishaldin .

Home / Alaska / 08 Fevrier 2018. FR . Mayon , Planchon Peteroa , Turrialba , Kadovar , Shishaldin .

08 Fevrier 2018. FR . Mayon , Planchon Peteroa , Turrialba , Kadovar , Shishaldin .

08 Février 2018.

 

Mayon , Philippines :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN MAYON , 08 février 2018 , 08:00 A.M.

L’activité du Mayon au cours des dernières 24 heures a été caractérisée par des fontaines de lave quasi continues, des coulée de lave et un dégazage depuis le cratère sommital. Trente-cinq épisodes de fontaines de lave successifs depuis hier à 12h35 ont été enregistrés par le réseau sismique. Des épisodes discrets ont duré de neuf à 233 minutes et ont été accompagnés de grondements et de bruits de tonnerre audibles au-delà de 10 kilomètres du cratère sommital. Des fontaines de lave incandescentes de 150 mètres de haut ont généré des panaches chargés de vapeur qui se sont élevés à 800 mètres au dessus du sommet avant de dériver vers le Nord-Est. Tout au long de la nuit, des coulées de lave et des éboulements incandescents ont été observés dans les ravins Miisi et Bonga-Buyuan. Les volumes effusés des coulées de lave incandescentes ont progressé à 3,3 km, 4,5 km et 400 mètres le long des ravines de Miisi, Bonga et Basud, respectivement, depuis le cratère sommital. Des courants de densité pyroclastique ou PDC se sont déposés respectivement dans des tronçons de 4,6, 4,4 et 4,2 kilomètres des ravins Miisi, Bonga et Basud.

 

Dépôt pyroclastique dans le ravin Mi-isi du volcan Mayon. Les arbres brûlés indiquent à quel point le courant de densité pyroclastique peut avoir été chaud lorsqu’il a dévalé les pentes du volcan.

Un total de trente-six (36) tremblements de terre volcaniques, dont la plupart correspondaient à des événements de fontaines de lave, ont été enregistrés par le réseau de surveillance sismique du Mayon. Les émissions de dioxyde de soufre ont été mesurées à une moyenne de 2526 tonnes / jour le 07 février 2018. Le GPS électronique et l’inclinomètre en continu enregistre toujours un gonflement soutenu ou une inflation de l’édifice depuis novembre et octobre 2017, compatible avec la pressurisation par intrusion magmatique.

Le niveau d’alerte 4 reste en vigueur sur le volcan Mayon. Il est fortement recommandé au public d’être vigilant et de ne pas pénétrer dans la zone dangereuse de huit (8) kilomètres de rayon et d’être vigilant contre les courants de densité pyroclastique, les lahars et les coulées de sédiments le long des canaux drainant l’édifice. Les autorités de l’aviation civile doivent également conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du sommet du volcan car les cendres provenant de toute éruption soudaine peuvent être dangereuses pour les aéronefs.

Le DOST-PHIVOLCS maintient une surveillance étroite du volcan Mayon et tout nouveau développement sera communiqué à toutes les parties prenantes concernées.·

Source : Phivolcs .

Photos : Raffy Tima

 

Planchon Peteroa , Chili :

⦁ Au cours de la période enregistrée , un total de trente-cinq (35) événements classés comme volcanotectonique (VT) sont enregistrés, associés à la fracturation de matériaux rigides, avec une amplitude locale maximale (LM) de 2,5. Les emplacements ont été concentrés principalement sous le volcan , à des profondeurs entre 4 et 8 kilomètres. Le tremblement de terre de plus haute énergie a été localisé sous les cratères , à 2,7 km de profondeur.
⦁ En outre, trois cent vingt (320) séismes de type longue période (LP) ont été enregistrés, liés à la dynamique des fluides dans le système volcanique, avec un déplacement maximal (DRc) de 14,3 cm2. Les emplacements des séismes les plus énergétiques sont situés au Sud-Ouest (SO) du cratère principal , à une profondeur de 1,3 km.

⦁ Les images fournies par la caméra IP montrent un dégazage persistant , de basse énergie, de coloration blanchâtre, avec des hauteurs de colonne ne dépassant pas 400 m au-dessus du niveau des cratères actifs.
⦁ A partir des données obtenues par trois (3) stations GNSS, qui mesurent la déformation du complexe volcanique, aucune variation significative n’a été observée. D’autre part, les données fournies par un (1) inclinomètre électronique, installé sur le complexe, maintient la tendance affichée depuis septembre.
⦁ Aucune anomalie n’a été rapportée dans les émissions de dioxyde de soufre (S02) à l’atmosphère dans le secteur du complexe volcanique, selon les données obtenues par l’appareil de surveillance de l’ozone (OMI) , Groupe dioxyde de soufre de groupe (http: //so2.gsfc. nasa.gov/) et NESDIS (http://satepsanone.nesdis.noaa.gov).

⦁ Aucune alerte thermique n’a été signalée dans la zone associée au complexe volcanique selon les données publiées par le Middle Observation InfraRed de l’activité volcanique (Mirova) sur son site Internet (http://www.mirovaweb.it/).
Les paramètres de surveillance précédents suggèrent que le système volcanique reste dans un état d’équilibre. Par conséquent, l’alerte volcanique est maintenue au niveau :
NIVEAU VERT: Volcan actif avec comportement stable – Pas de risque immédiat – Temps pour une éruption éventuelle: MOIS / ANNÉES.

De même, en tenant compte du fait qu’il s’agit d’un volcan actif, est considéré comme une zone dangereuse celle contenue dans un rayon de 500 mètres autour de la zone des cratères actifs, en recommandant d’en restreindre l’accès.

Source : Senageomin .

 

Turrialba , Costa Rica :

Rapport quotidien d’ activité du volcans Turrialba .
6 février 2018 , Mise à jour à 11:00 heures.

Volcan Turrialba  : activité au cours des dernières 24 heures :
Le volcan Turrialba continue d’émettre des cendres de manière passive et cela continue depuis le week-end, en raison d’une très légère intrusion magmatique. Une explosion s’est produite à 8 h 12, mais la cendre n’a pas dépassé 500 m au-dessus du sommet du cratère.
L’activité sismique au cours des dernières 24 heures a été maintenue à un niveau bas avec un tremor d’amplitude variable mais faible.
Des chutes de cendres ont été signalées à San Ramón de la Union, à Zapote, dans les environs de Goicoechea, Curridabat, Guadalupe, Coronado, Concepción de Tres Ríos, Lourdes de Montes de Oca, ainsi qu’une forte odeur de soufre. Au moment de ce rapport, les vents au sommet du volcan sont principalement dirigés vers le Sud-Ouest.

Le volcan Turrialba maintient une émanation de cendres de façon continue et passive, mais avec un volume de décharge variable. La colonne s’élève à moins de 200 au-dessus du cratère actif et est dispersée vers l’Ouest selon les données IMN. L’activité sismique est faible, dominée par un tremor volcanique de faible amplitude (signal continu produit des vibrations générées par le passage des fluides – eau, gaz ou magma – au travers des cavités ou des fissures à l’intérieur du volcan).

 

Source : Ovsicori. RSN ( Dr R. Mora)

 

Kadovar , Papouasie Nouvelle Guinée :

BULLETIN D’INFORMATION VOLCANIQUE – N ° 20  , 08 Février 2018
Volcan: Kadovar, Sepik Est. Papouasie Nouvelle Guinée
Période de déclaration: du 6 au 8 février 2018

Activité en cours: L’éruption continue.
Le cratère principal a produit des émissions modérées continues de nuages ​​épais de vapeur blanche, s’élevant de 20 m avant d’être dispersés vers le Sud-Est.
Le 7 Février ,  des bruits de grondement / explosions peu fréquents ont été entendus venant du cratère principal accompagnés d’une lueur plus brillante la nuit.
Certaines projections incandescentes ont également été rapportées.
L’évent Ouest et l’ évent Sud étaient masqués par les fumées provenant du cratère principal. Un panache continu de vapeur blanche s’élève de l’évent côtier du  Sud-Est  à 10 m au-dessus de l’île et est ensuite soufflé au Sud-Est.
La coulée de lave semble s’être épaissie lorsqu’elle est vue depuis Blup blup. Les effondrements mineurs des bords de la coulée de lave donnent occasionnellement des bouffées de cendres.
La coulée de lave brille d’un rouge sombre la nuit.

Panache de cendres: Le temps a tendance à être clair pendant la journée, mais quelques averses se produisent la nuit. Principalement , de la vapeur avec une présence mineure de cendres  sont émise et soufflées au Sud-Est.
Un panache faible s’étend sur quelques dizaines de kilomètres.
Zones touchées par les chutes de cendres: les zones vent arrière sont légèrement brumeuses.
Sismicité: Décrite comme faible à modérée, avec un nombre d’événements fluctuant de jour en jour. Il n’y a pas de tendance à l’heure actuelle.
Autre surveillance: La situation est également surveillée par diverses techniques satellitaires. Aucune émission de SO2 significative n’a été observé pendant cette période.

Pronostic: L’activité éruptive continue à des niveaux bas. Elle s’est installée dans une situation stable raisonnable, mais il est encore possible qu’il y ait des variations de force éruptive. La réapparition de petites explosions fait partie de la variabilité naturelle et, à moins qu’elles ne deviennent plus nombreuses ou plus grandes, cela ne signifie pas nécessairement un changement de la situation. Il y a une légère possibilité que de petits tsunamis soient générés, mais la situation se stabilise.

Risques: Sur l’île, élevés.
Sur le continent et d’autres îles voisines, un petit risque de tsunamis.

Source :  RVO via John Kawatt .

 

Shishaldin , Alaska :

Avis d’activité volcanique AVO / USGS

Niveau d’alerte volcanique actuel: NORMAL
Niveau d’alerte volcanique précédent: AVIS

Code couleur actuel de l’aviation: VERT
Code couleur de l’aviation précédent: JAUNE

Émise: mercredi 7 février 2018, 14:01 AKST
Source: Observatoire du volcan de l’Alaska
Numéro de l’avis: 2018 / A88
Lieu: N 54 deg 45 min W 163 deg 58 min
Altitude: 9373 ft (2857 m)
Zone: Aléoutiennes

Résumé de l’activité volcanique:
L’Observatoire du volcan de l’Alaska réduit le code de couleur de l’aviation à VERT et le niveau d’alerte à NORMAL sur le volcan de Shishaldin en raison de la diminution des activités sismiques et infrasonores au cours du dernier mois. Ces observations représentent un retour à l’activité de fond normale du Shishaldin.

Le Shishaldin est surveillé par des capteurs sismiques et infrasonores locaux, des données satellitaires, une caméra Web, un réseau géodésique télémétrique et des réseaux infrasonores distants.

Observations récentes:
[Hauteur des nuages ​​volcaniques] Aucun
[Autres informations sur les nuages ​​volcaniques] N / A

Remarques:
Le volcan Shishaldin, situé près du centre de l’île d’Unimak dans les îles Aléoutiennes orientales, est un cône symétrique spectaculaire avec un diamètre de base d’environ 16 km (10 mi). Un cratère sommital en forme d’entonnoir de 200 m de large (660 pi) émet généralement un panache de vapeur et occasionnellement de petites quantités de cendres. Le Shishaldin est l’un des volcans les plus actifs de l’arc volcanique des Aléoutiennes, avec au moins 54 épisodes, dont plus de 24 éruptions confirmées depuis 1775. La plupart des éruptions sont relativement faibles, bien que l’événement d’avril-mai 1999 ait généré une colonne de cendres atteignant 45 000 pi au-dessus du niveau de la mer.

Source : AVO

Photo : Wetzel, Tarek , 01 Juillet 2016.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search