29 Janvier 2018. FR. Mayon , San Miguel ( Chaparrastique) , Agung , Fuego .

Home / agung / 29 Janvier 2018. FR. Mayon , San Miguel ( Chaparrastique) , Agung , Fuego .

29 Janvier 2018. FR. Mayon , San Miguel ( Chaparrastique) , Agung , Fuego .

29 Janvier 2018.

 

Mayon , Philippines : 

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN MAYON , 29 janvier 2018 , 08:00.

Entre 05h36 hier et 19h47 hier soir, quatre (4) épisodes de fontaines de lave sporadiques dans le cratère sommital ont duré de trente-six (36) minutes à cinquante-sept (57) minutes. Les événements ont alimenté des coulées de lave dans les ravins de Mi-isi et de Bonga , ont pulvérisé des éclaboussures de lave près de l’évent et ont alimenté des chutes de pierres dans la zone sommitale. Les événements de fontaine de lave ont été remplacés par une effusion de lave au petit matin qui a alimenté de nouvelles coulées de lave dans les ravins de Bonga et de Miisi. Les fortes pluies qui ont duré jusqu’au petit matin ont généré des lahars confinés dans le chenal de Binaan et des écoulements de débits chargés de sédiments dans les canaux drainant l’édifice du volcan en raison de la remobilisation des dépôts de cendres pyroclastique ou PDC sur les bassins versants.

Un total de quarante et un (41) tremblements de terre volcaniques, six (6) tremors, dont quatre (4) correspondant aux événements de fontaines de lave, et seize (16) événements de chutes de pierres ont été enregistrés par le réseau de surveillance sismique du Mayon. Les événements de chutes de pierres ont été générés par l’effondrement du front et des bords de la coulée de lave en progression dans les ravins de Bonga et de Miisi. Actuellement, les coulées de lave de Miisi et de Bonga ont maintenu leur avance à trois (3) et 1,8 kilomètres, respectivement, du cratère sommital. Les émissions de dioxyde de soufre ont été mesurées en moyenne à 1 916 tonnes / jour le 25 janvier 2018. Les mesures GPS  continues et d’inclinaison indiquent un gonflement  continu de l’édifice depuis novembre et octobre 2017, compatible avec la pressurisation par intrusion magmatique.

Le niveau d’alerte 4 reste en vigueur sur le volcan Mayon. Il est fortement recommandé au public d’être vigilant et de ne pas pénétrer dans la zone dangereuse de huit (8) kilomètres et de faire preuve de vigilance contre les courants de densité pyroclastique, les lahars et les cours d’eau chargés de sédiments. Les autorités de l’aviation civile doivent également conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du sommet du volcan car les cendres provenant de toute éruption soudaine peuvent être dangereuses pour les aéronefs.

Le DOST-PHIVOLCS maintient une surveillance étroite du volcan Mayon et tout nouveau développement sera communiqué à toutes les parties prenantes concernées.

Source : Phivolcs

 

San Miguel , ( Chaparrastique ) El Salvador :

Rapport spécial n ° 4
Les changements se poursuivent dans l’activité sismique du volcan Chaparrastique. Date et heure de publication: 26 Janvier 2018 , 10:00:00

Le volcan Chaparrastique continue de montrer des changements dans son comportement sismique, observant des processus de vibrations (tremors) et des séismes discrets suivis de périodes de calme. Cette situation anormale est associée aux mouvements des fluides dans le système volcanique (Figure 1).

Figure 1. Sismogramme du jeudi 25 janvier, enregistré par la station sismique VSM située à 1 km du cratère, sur le flanc nord du volcan.
Au cours des dernières 24 heures, la vibration sismique du volcan a fluctué entre 75 et 179 unités RSAM / heure de moyenne, ce qui est considéré comme légèrement au-dessus de la normale (Figure 2).

 

Figure 2. Fluctuations de la vibration sismique du volcan dépassant le seuil de 150 unités RSAM / heure  .

Le volcan continue à dégazer, observant de petites impulsions de gaz (Figure 3)

Figure 3. Statut actuel du volcan. Notez la présence de gaz dans la zone du cratère.

Le MARN poursuit la surveillance systématique du volcan et maintient une communication étroite avec la Direction générale de la protection civile et les observateurs locaux. En outre, il invite les touristes et les alpinistes à rester à l’écart de la partie haute du volcan car, souvent, il y a des changements soudains d’ activité.
Le volcan maintient des émissions de gaz, associées à des changements de sismicité, ce qui suggère la présence de fluides dans le système, il n’est donc pas exclu que dans les prochains jours ou même semaines il présentera des épisodes d’émissions de gaz et de cendres. Si les conditions sont maintenues, le prochain rapport sera publié le vendredi 2 février de cette année.

Source : Snet

 

Agung , Indonésie :

Sur la base des résultats de l’analyse des données visuelles et instrumentales et en considérant les menaces potentielles de danger, le 27 novembre 2017 à 06h00, le statut du G. Agung était relevé du Niveau III (SIAGA) au Niveau IV (AWAS). Depuis hier et jusqu’à aujourd’hui visuellement le volcan n’est généralement pas observé car couvert de brouillard . Le vent souffle vers l’Est .

Les enregistrements des sismographes en date du 28 Janvier 2018 ont noté:
21 tremblements de terre d’émission
3 Séismes volcaniques peu profonds (VB)
5 tremblements de terre volcaniques profonds (VA)
1 Séismes tectonique lointains (TJ)
Un tremor continu avec une amplitude de 1 à 8 mm et une valeur dominante de 1 mm.

En date du 29 Janvier 2018 (00:00 à 18:00) il a été enregistré:
4 tremblements de terre d’émission
2 tremblements de terre volcaniques profonds (VA)
Un tremor continu avec une amplitude de 1 à 3 mm et une valeur dominante de 2 mm.

Recommandations:
Les communautés autour du G. Agung et les alpinistes / visiteurs / touristes ne doivent pas monter, ne pas escalader et faire des activité dans la zone de danger autour de la zone du cratère du G. Agung et dans toutes les zones à moins de 6 km du cratère du G. Agung. Les risques de zone estimés sont dynamiques et continuellement évalués et peuvent être modifiés à tout moment en fonction des données d’observation les plus récentes du G. Agung.
Le niveau IV (AWAS) n’est valable que pour un rayon de 6 km comme mentionné ci-dessus . En dehors de la zone d’activité , tout peut fonctionner comme NORMAL et toujours SÛR.

Source : VSI

 

Fuego , Guatemala :

Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Localisation géographique: 14 ° 28’54˝ Latitude N; 90 ° 52’54˝ Longitude W.
Altitude : 3,763msnm
Conditions météo : Claires
Vent: Nord-Est 6 k / h
Précipitations: 0.0 mm

Activité:
Le volcan maintient une gamme de 6 à 8 explosions par heure, accompagnée de colonnes de cendres à 4700 m alt. (15,419 pieds), qui se disperse sur 15 kilomètres vers le Sud-Ouest. Les explosions génèrent des grondements et des ondes de choc, modérées à fortes . La nuit , des impulsions incandescentes sont observées à une hauteur de 250 mètres au-dessus du cratère , générant des avalanches modérées à fortes sur le contour du cratère, et la descente de blocs vers le bord de la végétation. Des sons constants similaires ceux de locomotives de trains sont générés. Des chutes de cendres sont notées sur les villages de Morelia, Santa Sofia et Panimache. La station sismique FG3  enregistre des impulsions d’augmentation du tremor (vibration interne) associées à la remontée du magma, de sorte qu’il existe la probabilité de génération de  coulées de lave.

Source : Insivumeh

Photo : Archive inconnue

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search