07 Janvier 2018 . FR. Kadovar , St Helens , Ebeko , Nevados de Chillan .

Home / blog georges Vitton / 07 Janvier 2018 . FR. Kadovar , St Helens , Ebeko , Nevados de Chillan .

07 Janvier 2018 . FR. Kadovar , St Helens , Ebeko , Nevados de Chillan .

07 Janvier 2018 .

 

Kadovar , Papouasie Nouvelle Guinée :

Plus de 500 personnes vivant sur l’île de Kadovar, dans la province d’East Sepik en Papouasie-Nouvelle-Guinée, ont été évacuées suite à la première éruption du volcan Kadovar dans l’histoire du pays. Ce volcan, dormant jusqu’à hier, fait partie des îles Schouten et se trouve au large de la Nouvelle-Guinée, à environ 25 km au Nord de l’embouchure de la rivière Sepik. La dernière activité de ce volcan a été une période de phénomènes thermiques accrus en 1976. Le code couleur de l’aviation pour le volcan a été élevé à Orange. 50 à 60% de l’île est déjà couverte de lave.
Le Kadovar a commencé son éruption vers 12h00 heure locale le vendredi 5 janvier 2018 (02:00 UTC), incitant les autorités à envoyer des bateaux pour évacuer plus de 500 personnes vivant sur l’île de Kadovar. Les bateaux ont été envoyés de Kopar, l’île la plus proche, à environ 30 minutes en bateau de Kadovar.

Selon Loop PNG, immédiatement après avoir envoyé des bateaux à Kadovar, le conseiller municipal de Kopar, Tom Kelly, a déclaré que des nuages ​​épais peuvent être observés en provenance de l’île. « Les nuages ​​sont plus sombres et augmentent à un rythme alarmant », a déclaré Kelly.
Des endroits comme l’île de Kairuru, le mont Uru à Yangoru et Woginara sur la côte ouest du district de Wewak sont sous des nuages ​​épais et de la poussière a rapporté le PNG à 00:53 UTC, le 6 janvier. Kairuru n’est pas visible de Wewak et Mushu est couvert de poussière.  
Selon le Darwin VAAC, l’émission volcanique était clairement visible sur l’imagerie Himawari-8 acquise aujourd’hui à 02:30 UTC. Le nuage de cendres volcaniques atteignait une altitude de 2,1 km (7 000 pieds) au-dessus du niveau de la mer. Le code couleur de l’aviation est  Orange.

Mise à jour pour l’île de Kadovar!
Un habitant de l’île nous a dit que le volcan de Kadovar, qui était en sommeil depuis des décennies, est devenu actif. Kadovar est une petite île située à environ 18 miles au large de l’embouchure de la rivière Sepik. Le directeur de la planification provinciale d’East Sepik, Tom Fandim, a déclaré après le vol qu’il allait envoyer du matériel et relocaliser les 600 personnes qui vivaient sur l’île. M. Fandim est montré ici avec les pilotes samaritains Luke Hamer et Forrest Williamson. Merci de prier qu’une solution puisse être trouvée rapidement pour ceux qui vivent sur cette petite île.

 

Nous venons de rentrer d’un autre vol pour vérifier les conditions actuelles de Kadovar. Comme vous pouvez le voir sur cette photo, le volcan a augmenté  son activité de façon spectaculaire depuis hier. Les rapports que nous avons, c’est que tous les résidents de l’île ont été évacués et qu’ils n’ont pas perdu la vie. Nous n’avons pas encore de détails sur l’endroit où toutes les familles sont allées et nous espérons avoir d’autres informations dans un proche avenir. Vos prières continues pour les personnes déplacées sont appréciées.

Source : Watchers news , Samaritan aviation

 

Mont St Helens , Chaine des Cascades , Etats – Unis :

Niveau d’alerte volcanique actuel: NORMAL
Code couleur actuel de l’aviation: VERT

Mise à jour de l’activité
Tous les volcans de la chaîne des Cascades de l’Oregon et de Washington sont à des niveaux d’activité normaux. Ceux-ci comprennent le mont Baker, Glacier Peak, le mont Rainier, le mont St. Helens et le mont Adams dans l’État de Washington; et Mount Hood, Mount Jefferson, Three Sisters, Newberry et Crater Lake en Oregon.

Observations récentes:
Les conditions sur les volcans de la chaine des Cascades restent à des niveaux de fond. Au cours de la semaine dernière, des tremblements de terre ont été détectés sur le Mount St. Helens et sur Newberry Volcano. Tout au long de la semaine, un essaim de très petits tremblements de terre s’est produit sous le mont St. Helens, semblable à l’activité observée depuis le début de décembre. Un tremblement de terre tectonique de magnitude M3,9 s’est produit à 12 km (7,5 mi) au Nord-Est du mont St. Helens le 3 janvier. Le choc principal a été aligné avec le champ de stress régional et a été suivi d’un certain nombre de répliques plus petites.
La Commission géologique des États-Unis et le Pacific Northwest Seismic Network (PNSN) continuent de surveiller de près ces volcans et publieront des mises à jour et des changements supplémentaires du niveau d’alerte, le cas échéant..

Source : USGS

 

Ebeko , Kamchatka :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Émis le: 07 janvier 2018
Volcan: Ebeko (CAVW # 290380)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2018-09
Localisation du volcan  : N 50 deg 41 min E 156 deg 0 min
Région: Kouriles du Nord, Russie
Sommet Altitude: 3791.68 ft (1156 m)

Evénement explosif du volcan Ebeko le 10 août 2017.

Résumé de l’activité volcanique:
L’activité éruptive modérée du volcan continue. Un panache de gaz-vapeur contenant une certaine quantité de cendres à l’est-sud-est du volcan.
Une activité éruptive modérée du volcan continue. L’activité en cours pourrait affecter les aéronefs volant à basse altitude.

Hauteur des nuages volcaniques:
4920-5248 pi (1500-1600 m) AMSL Temps et méthode de détermination du panache de cendres et de la hauteur des nuages: 20180107 / 0400Z – Données vidéo

Autres informations sur les nuages volcaniques:
Distance du panache de cendres / nuage du volcan: 1 mi (2 km)
Sens de dérive du panache de cendres / nuage du volcan: ESE
Temps et méthode de détermination du nuage de cendres / nuages: 20180107 / 0400Z – Données vidéo

Source : Kvert

Photo : V. Rashidov, IVS FEB RAS , 10/8/2017

 

Nevados de Chillan , Chili :

Durant cette période , il a été enregistré 5988 évènements sismiques , parmi lesquels 100 ont été classés comme évènements de type volcano- tectoniques ( VT) en relation avec des processus de fracturation des roches  , avec des magnitudes locales maximales de M 2,3.Le séisme de plus grande magnitude a été localisé à 2,7 km du cratère actif, à une profondeur de 4,8 km.

De même, il a été enregistré des tremblements de terre associés aux mouvements de fluides à l’intérieur du bâtiment volcanique, dont quatre mille soixante-deux (4062) ont été classés comme événements de type longue période (LP), avec une valeur de déplacement réduit maximale (DRC) de 180 cm2. De plus, mille huit cent vingt six (1826) tremblements de terre de type tremor (TR) ont été enregistrés, avec une valeur de déplacement maximale réduite de 96 cm2. A partir du 17 décembre, a commencé l’ observation de signaux de type tremor , avec des caractéristiques harmoniques, avec une augmentation du nombre d’explosions et de leur énergie sismique , qui continue néanmoins d’être de niveau moyen-bas.

Une revue détaillée des images prises lors du survol effectué le 21 décembre a permis de reconnaître l’ouverture d’une fissure de 30-40 mètres de longueur , orientée Nord-Ouest au fond du cratère «Récent», actif dans le processus d’activité actuel initié en 2016.

Les images obtenues au travers des caméras installées à proximité du complexe volcanique ont montré principalement des émissions de cendres et de vapeur d’eau associées à des explosions avec des hauteurs de colonne inférieures à 3000 m par rapport au niveau du cratère. Pendant les nuits les caméras ont enregistré une incandescence sporadique de façon ponctuelle dans le temps associé à certaines explosions qui sont devenues permanentes à partir du 20 décembre , date probable de l’ouverture de ladite fissure. Les températures mesurées avec la camera thermique durant le survol ont montré des mesures jusqu’à 204 ° C, plus élevées que les précédentes et situées dans la zone de la fissure.

Selon les données fournies par les cinq (5) stations GNSS en service sur le bâtiment volcanique, des variations mineures sont observées dans deux stations situées sur le volcan. De plus, il y a un léger raccourcissement (entre 3 et 5 mm) des distances entre deux stations qui traversent le cône actif (lignes de contrôle) depuis juillet. Les données fournies par les stations inclinométriques montrent des positions stables au cours de la dernière quinzaine.

 

Aucune émission de dioxyde de soufre (S02) n’a été signalée dans l’atmosphère dans le secteur du complexe volcanique, selon les données publiées par le Groupe de dioxyde de soufre de l’instrument de surveillance de l’ozone (OMI)http://so2.gsfc.nasa.gov/) et le Service national de données et d’information sur les satellites de l’environnement (NESDIS) (http://satepsanoine.nesdis.noaa.gov).

Aucune alerte thermique n’a été signalée dans la zone associée au complexe volcanique d’après les données traitées par l’Observation Infrarouge Moyenne de l’Activité Volcanique (MIROVA) (http://www.mirovaweb.it/) et par un suivi thermique en quasi-temps réel des hot-spots mondiaux (MODVOLC) (http://modis.higp.hawaii.edu/). 

L’augmentation de l’énergie sismique et l’ouverture de la fissure dans le cratère indiquent une augmentation de la pression interne du système volcanique éventuellement associé à un dégazage accru du corps magmatique sous-jacent et / ou un apport de chaleur supérieur et l’interaction avec le système hydrothermale, éventuellement dans une ascension lente et profonde de ce corps. Les changements dans les caractéristiques des événements sismiques peuvent être liés à des changements dans la géométrie et / ou le régime d’écoulement dans les conduits et sont associés au processus de génération de fissures. Dans le scénario actuel, il est prévu que se poursuivent les processus pulsatiles explosifs avec génération d’ explosions de taille similaire ou encore plus élevées que celles enregistrées.

Pour cette raison, une attention particulière et une alerte technique volcanique sont maintenues au:
NIVEAU JAUNE: Changements dans le comportement de l’activité volcanique – Temps probable pour une éruption: SEMAINES / MOIS.
Observation: Il est recommandé d’appliquer préventivement des restrictions d’accès dans une zone proche du cratère avec un rayon de 3 kilomètres.

Source : Sernageomin

Photos : Archives Sernageomin

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search