17 Décembre 2017. FR. Stromboli , Kilauea , Agung , Guallatiri .

Home / agung / 17 Décembre 2017. FR. Stromboli , Kilauea , Agung , Guallatiri .

17 Décembre 2017. FR. Stromboli , Kilauea , Agung , Guallatiri .

17 Décembre 2017.

 

Stromboli , Italie :

Après l’éruption effusive d’août-novembre 2014, pendant plus de deux ans l’activité du Stromboli est restée à des niveaux très modestes, et seulement ces derniers mois, le volcan est revenu sous sa forme caractéristique, avec des explosions fréquentes de bouches différentes placé à l’intérieur de sa terrasse de cratère. Au cours des derniers mois, cette activité a été interrompue par 4 explosions majeures (26 juillet, 23 octobre, 1er novembre et 1er décembre 2017). Après la dernière explosion , l’activité explosive est restée à un niveau élevé, au point de motiver les autorités à déclarer l’interdiction d’accès aux zones sommitales du volcan.

 

Tard hier matin, le 15 décembre, un changement dans l’activité des bouches éruptives a été observé: l’une d’elles, située dans la zone du cratère Nord, a commencé à produire de petites projections, presque continues, de lambeaux de lave fluide. Cette activité, connue sous le nom de « spattering », s’accompagne souvent de la formation de petites coulées de lave. Vers 14h00 heure locale, une équipe de chercheurs et de techniciens de l’Observatoire Etneo, section de Catania de l’Institut National de Géophysique et de Volcanologie (INGV), a observé que depuis deux des bouches , se formaient de petites coulées de lave, qui commençaient à remplir la dépression du cratère, à l’intérieur duquel se trouvent les trois bouches actives. Vers 14h30, la lave a rempli la dépression et a commencé à déborder sur sa bordure Nord, générant une coulée de lave qui s’est déversée sur le versant Nord de la Sciara del Fuoco. Quelques heures plus tard, l’activité de projection a rapidement diminué et en fin d’après-midi, la coulée de lave s’est arrêtée.

Figure: Premières phases du débordement de la lave du Stromboli le 15 décembre 2017, observées par les caméras thermiques du Pizzo sopra la Fossa (à gauche) et du Quota 400 (à droite)

 

Les débordements de lave de la terrasse du cratère du Stromboli ne sont pas un phénomène inhabituel. Dans l’intervalle entre janvier 2010 et août 2014, il y a eu plusieurs épisodes de débordements de lave, certains confinés dans la terrasse du cratère, d’autres ont produit de petites coulées de lave sur les parties hautes de la Sciara del Fuoco.

Plus rarement (par exemple en janvier 2013), les flux se sont étendus à la partie inférieure de la Sciara et, dans un cas (le 7 août 2014), une coulée a atteint la mer. Comme dans le cas présent, tous ces épisodes ont pris fin au bout de quelques heures.
Le phénomène est constamment suivi par l’Observatoire Etneo, l’Observatoire du Vésuve et la Section INGV de Palerme.

Source : INGV

Photo : G Vitton

 

Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE

Résumé de l’activité:
Le volcan Kīlauea continue son éruption à son sommet et à partir de l’évent Pu’u’Ō’ō sur la zone de Rift Est. L’écoulement de lave de l’épisode 61g produit toujours une activité de flux de surface dispersée. Ces coulées de lave ne représentent aucune menace pour les communautés en ce moment. La surface du lac de lave au sommet du Kīlauea a été mesurée à 44 m (143 pi) sous le plancher du cratère Halema’uma’u ce matin. Il n’y a pas eu de changements significatifs dans les taux de déformation du sol ou de sismicité à travers le volcan.

 

Observations du Sommet:
La surface du lac de lave a été mesurée à 44 m (143 pi) sous le rebord de l’évent Overlook ce matin. Les inclinomètres du sommet ont enregistré une inclinaison déflationniste au cours de la dernière journée. Les taux d’émission de dioxyde de soufre au sommet restent élevés. Les taux de sismicité étaient à des niveaux de fond normaux, avec des fluctuations de tremblements liées aux éclaboussures du lac de lave.  

Observations sur Pu’u’Ō’ō :
Aucun changement significatif n’est évident sur Pu’u’Ō’ō. La lueur a persisté en provenance des sources incandescentes dans le cratère et à partir d’un petit bassin de lave sur le côté Ouest du cratère. L’inclinomètre du cône Pu’u’Ō’ō a enregistré une inclinaison déflationniste au cours de la dernière journée. Le taux d’émission de dioxyde de soufre provenant des évents de la zone du Rift Est a été stable au cours des derniers mois et reste significativement inférieur au taux d’émission du sommet.

Observations des coulées de lave:
L’écoulement de l’épisode 61g est toujours actif. Sur la base d’images de caméra web  , l’activité des flux de lave de surface persiste sur la partie supérieure du champ d’écoulement, sur le Pali et dans des zones dispersées le long de la plaine côtière. Une nouvelle évasion est apparue sur le Pali lundi matin et continue. Ces coulées de lave ne représentent aucune menace pour les communautés . Aucun panache dans la zone d’entrée de la lave dans l’océan à Kamokuna n’a été vu dans les vues webcam au cours des dernières 24 heures.

Source : HVO

 

Agung , Indonésie :

Sur la base des résultats de l’analyse des données visuelles et instrumentales et en considérant les menaces potentielles de danger, le 27 novembre 2017 à 06h00, le statut du G. Agung était relevé du Niveau III (SIAGA) au Niveau IV (AWAS). Depuis hier et jusqu’à aujourd’hui visuellement le volcan est clairement visible jusqu’à l’apparition de la brume . Des éruptions ainsi que des bouffées de cendres grises -blanches, épaisses , de moyenne pression , atteignent une hauteur d’environ 500 à 1500 m au-dessus du sommet et s’inclinent vers l’ Ouest  . La nuit, les lueurs de la lave incandescente dans le cratère du volcan sont observées.

Les enregistrements des sismographes en date du 16 Décembre 2017 ont noté:

3 tremblements de terre tectoniques lointains
6 Séismes volcaniques peu profonds (VB)
5 tremblements de terre volcaniques profonds (VA)
Aucun tremblement de terre tectonique local.
9 tremblements de terre d’éruption.
16 évènements de type Basse Fréquence.
26 tremblements de terre d’émission.
Aucun tremor harmonique.
Un tremor continu avec une amplitude de 1 à 2 mm et une valeur dominante de 1 mm.

En date du 17 décembre 2017 (00:00 à 18:00) il a été enregistré:
9 tremblements de terre d’émission
Aucun tremblement de terre d’éruption.
5 tremblements de terre à basse fréquence.
Aucun séisme volcanique  peu profond (VB)
4 tremblements de terre volcaniques profonds (VA)
1 tremblement de terre tectonique local .
Aucun tremor harmonique.
Un tremor continu avec une amplitude de 1 à 2 mm et une valeur dominante de 1 mm.

Recommandations:
Les communautés autour du G. Agung et les alpinistes / visiteurs / touristes ne doivent pas monter, ne pas escalader et faire des activité dans la zone de danger autour de la zone du cratère du G. Agung et dans toutes les zones à moins de 8 km du cratère du G. Agung. Avec une extension sectorielle au Nord-Est et au Sud-Est-Sud-Sud-Ouest jusqu’à 10 km du cratère du G. Agung. Les risques de zone estimés sont dynamiques et continuellement évalués et peuvent être modifiés à tout moment en fonction des données d’observation les plus récentes du G. Agung.

Le niveau IV (AWAS) n’est valable que pour un rayon de 8 à 10 km comme mentionné ci-dessus En dehors de la zone d’activité , tout peut fonctionner comme NORMAL et toujours SÛR

Source : VSI , Magma.

 

Guallatiri , Chili :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV) , Région d’Arica et Parinacota, volcan Guallatiri
15 décembre 2017, 15h 56 Heure locale (Continental Chili)

Le Service national de géologie et d’exploitation minière du Chili (Sernageomin) publie les informations suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire volcanologique des Andes du Sud. (OVDAS):

Le 15 Décembre 2017, à 15h12 heure locale ,(18h12 GMT) , les stations de surveillance installées sur le volcan Guallatiri ont enregistré un essaim sismique comprenant 20 évènements associés à des fracturations de roches ( volcano-tectoniques) durant un intervalle de temps de 20 minutes environ . Le séisme de plus grande énergie à été situé à 6,6 km au Sud-Sud-Est du cratère principal.

Les caractéristiques du séisme de plus grande énergie sont les suivantes :

Heure d’origine : 15h12 heure locale (18h12 GMT)
Latitude : 18.470°Sud
Longitude : 69.058° Ouest
Profondeur : 7.2 km
Magnitude locale : M 3.8

Observations :

Avant cet évènement majeur , il a été enregistré un séisme de type fracture ( VT) de magnitude locale de M 3.5 . Au moment de ce rapport , l’enregistrement d’évènements d’amplitude moindre se poursuit , mais il n’est pas observé de changements au niveau de la surface . Le niveau d’alerte technique se maintient au niveau Vert.

Le Sernageomin continue la surveillance en ligne et informera sur les changements de l’activité volcanique 

Source : Sernageomin.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search