26 Novembre 2017. FR. Agung , Ruapehu , Sierra Negra , Popocatepetl .

Home / agung / 26 Novembre 2017. FR. Agung , Ruapehu , Sierra Negra , Popocatepetl .

26 Novembre 2017. FR. Agung , Ruapehu , Sierra Negra , Popocatepetl .

26 Novembre 2017.

 

Agung , Indonésie :

AMLAPURA, BALIPOST.com – Le Gunung Agung continue son éruption. Depuis la première éruption phréatique du samedi (25/11) à 17h30 , avec une hauteur de 1500 mètres au dessus du sommet du cratère,  l’éruption est toujours en cours.
Ce dimanche (26/11) à 05.05 l’éruption s’est produite avec une hauteur de colonne gris foncé , de forte pression, pour atteindre 2.000 mètres, puis à 05.45 la hauteur a atteint 3.000 mètres. Le PVMBG rapporte continuellement les développements de l’éruption au BNPB Post et à la communauté.

Le dimanche  26/11 à 06:20 , la hauteur de l’éruption atteint 3.000  à 4.000 mètres au dessus du sommet , orientée vers le Sud-Est , à une vitesse de 18 km par heure. L’analyse de la propagation des cendres volcaniques du satellite Himawari  montre que la dispersion des cendres se dirige vers l’Est et le Sud-Est jusqu’à Lombok. 
Le PVMBG a émis un avertissement de vol (VONA, Avis d ‘Observation du Volcan pour l’aviation) porté d’Orange à Rouge.
Le statut d’alerte du Gunung Agung est toujours d’alerte  niveau 3  avec des restrictions d’activité dans un rayon de 6-7,5 km autour du cratère  Les personnes qui sont toujours dans le rayon dangereux évacuent immédiatement de manière ordonnée.

Selon le chef du centre de données, d’information et de relations publiques du BNPB, Sutopo Purwo Nugroho, dimanche (26/11) dans un communiqué, malgré cette éruption successive , aucune augmentation de l’activité volcanique n’est notée . Le nombre de tremblements de terre volcaniques peu profonds va jusqu’à 5 ,  4 tremblements de terre volcaniques  profonds, et un tremor continu (microtremor) est enregistré avec une amplitude de 1 à 2 millimètres (dominant à 1 millimètre). Pas de pics sismiques.
Des chutes de cendres ont été signalées à plusieurs endroits, notamment dans le village de Duda Timur, le village de Pempetan, le village de Sideman, le village de Tirta Abang, le village de Sebudi et le village d’Amerta Bhuana à Klungkung. Elles se sont produites également dans certains villages de Gianyar.
Les évacuations sont autonomes et ordonnées. Le nombre de réfugiés est toujours en cours d’évaluation. Le BPBD en collaboration avec SKPD, Basarnas, TNI, Polri, PMI, et les bénévoles ont distribué des masques au public.
Le BPBD NTB Province a demandé que les BPBD West Lombok, BPBD Mataram et BPBD North Lombok signalent immédiatement l’impact des pluies de cendres dans ces régions. 

Avis du VSI du 25/11

L’éruption du Mont Agung s’est produite à 17h30 WITA. Des colonnes grises ont été observées  jusqu’à 1500 mètres au-dessus du sommet du mont Agung. L’émission de cendres est émise faiblement vers l’Ouest. Les communautés restent calmes et suivent la recommandation du PVMBG sur le statut de niveau III (Siaga) de ne pas s’engager dans une activité dans un rayon de 6 km plus une extension sectorielle de 7,5 km vers le Nord-Nord-Est, le Sud-Est et le Sud-Sud-Ouest. Les risques des zone de danger estimés sont dynamiques et continuellement évalués et peuvent changer à tout moment en fonction des données d’observation les plus récentes du G. Agung.

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Délivré: 25 Novembre 2017
Volcan: Agung (264020)
Code couleur actuelle de l’aviation: ROUGE
Code couleur aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Agung
Numéro de l’avis: 2017AGU18
Localisation du volcan : S 08 deg 20 min 31 sec E 115 deg 30 min 29 sec
Région: Bali, Indonésie
Altitude du sommet: 10054 FT (3142 M)

Résumé de l’activité volcanique:
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 21h45 UTC (05h45 LT). L’éruption et l’émission de cendres se poursuivent.

Hauteur de nuage volcanique:
La meilleure estimation du sommet des nuages de cendres est d’environ 19654 FT (6142 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevé que ce qui peut être observé clairement. Source de données de hauteur: observateur au sol.

Autres informations sur le nuage volcanique:
Nuages de cendres se déplaçant vers l’Est-Sud-Est

Remarques:
L’activité sismique est caractérisée par des séismes de basse fréquence.

Les compagnies aériennes internationales, y compris Jetstar et Qantas, ont annulé leurs vols à destination et en provenance de Bali après la deuxième éruption du Mont Agung en une semaine, même si les autorités indonésiennes responsables de la gestion des catastrophes disent qu’il est sûr de voler vers l’île.
La dernière éruption est significativement plus forte que l’éruption de mardi dernier, avec un nuage de vapeur et de roche pulvérisée projeté au moins à 1 500 mètres au-dessus du sommet de 3 000 mètres du volcan.
Il n’y a pas eu de nouvelles évacuations à Bali et la zone d’exclusion de 6 kilomètres autour du volcan n’a pas été prolongée.
L’aéroport Ngurah Rai de Denpasar est resté ouvert samedi soir mais dans les deux heures suivant l’éruption, Jetstar a annulé ou détourné quatre vols en direction de Bali ainsi que cinq vols au départ de l’île.
Qantas, la compagnie aérienne Virgin et néerlandaise KLM a rapidement suivi l’exemple de Jetstar en annulant ses vols.
La roche pulvérisée contenue dans les cendres volcaniques peut causer des dommages importants aux moteurs d’avions, mais les compagnies aériennes ont des critères différents sur la proximité des nuages ​​de cendres que leurs avions peuvent exploiter.
Les compagnies indonésiennes Garuda et Air Asia continuent d’utiliser l’aéroport Ngurah Rai.
Un porte-parole de l’agence nationale indonésienne de gestion des catastrophes a déclaré que le nuage de cendres n’affectait pas les trajectoires de vol de Denpasar et a déclaré qu’il était toujours possible d’entrer et de sortir de l’aéroport en toute sécurité.

Source : VSI / Magma , abc.net.au.

 

Ruapehu , Nouvelle Zélande  :

Emission de gaz volcanique et température élevée dans le lac Crater (Te Wai-Moe) sur le Mt Ruapehu, Publié le: Sat Nov 25 2017 10:00 AM.

Bulletin d’alerte volcanique RUA – 2017/01
2017-11-25 10:00:00 +1300 +1300; Volcan Ruapehu
Le niveau d’alerte volcanique reste à 1
Le code couleur de l’aviation reste au vert

Une augmentation des émissions de gaz volcaniques et une température élevée soutenue du lac suggèrent un niveau d’activité légèrement plus élevé sur le Mt Ruapehu. Le niveau d’alerte volcanique reste à 1.
Le beau temps qui a récemment sévi a permis à GeoNet de faire des mesures de gaz en suspension dans l’air au-dessus du Mt Ruapehu. Ils ont enregistré des niveaux élevés d’émission de CO2, SO2 et H2S du lac Crater (Te Wai-Moe). Le taux d’émission de CO2 au 23 novembre était de 2290 tonnes / jour, l’une des valeurs les plus importantes enregistrées ces dernières années. La température actuelle du lac est de 37 ° C, ce qui est près du sommet de son amplitude habituelle et a été maintenue au cours des deux derniers mois.

Les données sont cohérentes avec le dégazage à l’air libre du Ruapehu. Des températures supérieures à la normale et des flux de gaz élevés comme ceux que nous avons maintenant sont fréquents dans la situation d’évent ouvert et ont été observés dans le passé en dehors des périodes éruptives. Le tremor sismique volcanique reste à des niveaux modérés. Le beau temps a également permis de prélever des échantillons d’eau du Crater Lake et l’analyse de ces échantillons est en cours.

GNS Science continue de suivre de près le Mt Ruapehu et ses autres volcans actifs à travers le projet GeoNet. Le Niveau d’Alerte Volcanique du Ruapehu reste à 1 et le Code Couleur de l’Aviation à Vert.

Source : Geonet.

 

Sierra Negra , Galápagos , Equateur :

Le volcan Sierra Negra, situé sur l’île Isabela, est l’un des centres volcaniques les plus actifs des Galapagos. Récemment, le réseau de surveillance de l’Institut de géophysique de l’Ecole nationale polytechnique a détecté des augmentations significatives du nombre de séismes et de la déformation de ce volcan. Depuis le 20 octobre de cette année, au moins cinq d’entre eux ont été enregistrés avec des magnitudes supérieures à M3,0, avec des épicentres sous ou autour de la caldeira, dont certains ont été ressentis par les personnes présentes dans la région. En plus, un relèvement de la caldeira du volcan de l’ordre de 70 cm par an continue d’être enregistré, ce qui surpasse la hausse qu’il avait avant l’éruption de 2005. Ce niveau de déformation est l’un des plus élevés enregistrés globalement en zones volcaniques, rendant une nouvelle période d’éruption probable.

ACTIVITÉ SISMIQUE RÉCENTE:
Les stations sismiques de l’IGEPN ont montré au cours des derniers mois de 2017 une augmentation du nombre de séismes locaux à Sierra Negra (figure 1). Cette augmentation devient plus claire depuis juillet 2017. La plupart des séismes sont de type Volcano-Tectonique (VT) avec quelques événements de type longue période (LP) et des tremblements de terre hybrides (HB). Les épicentres de ces tremblements de terre sont situés au-dessous et autour de la caldera Sierra Negra (Figure 2).

Figure 1. Nombre quotidien de séismes locaux enregistrés par l’IGEPN de mai 2015 au 23 novembre 2017.

Figure 2. Localisation épicentrale des événements depuis août 2017. Les séismes enregistrés depuis octobre sont représentés en rouge. Les stations VCH1 et PVIL sont indiquées par un carré. L’information est tirée du système de traitement Seiscomp3 de l’IGEPN.

Le séisme le plus important (magnitude 3,8) a été enregistré le 20 octobre à 00h07 GMT ou 18h07 le 19 octobre (heure locale). C’est le plus grand séisme de magnitude enregistré en 2017 dans les îles Galapagos. Son hypocentre était situé à 16 km sous le volcan Chico, au bord de la caldeira de la Sierra Negra. Ce tremblement de terre est classé comme un tremblement de terre de type LP (acronyme anglais – Deep Long Period) pour sa profondeur focale et ses spectres avec prédominance d’énergie entre 0.3 et 3.0 Hz et l’absence notable de hautes fréquences (> 5 Hz) qui correspondent à des tremblements de terre de fracturation. Il convient de mentionner qu’à 15 km de profondeur se trouve la limite inférieure de la croûte continentale (Moho), d’après les résultats indiqués par Tepp et al. (2013).


Signaux sismiques des composantes verticales des stations VCH1 et PVIL et leurs spectres respectifs dans l’échelle log-log.

Un deuxième événement important s’est produit le 22 octobre à 13h05 GMT. C’est un tremblement de terre avec des arrivées impulsives dans les stations sismiques et des polarités mixtes (VCH1 est négatif et PVIL est positif). À la station la plus proche du Volcan Chico se trouve une fréquence de crête de 3 Hz et une absence d’amplitudes significatives inférieure à 1 Hz. Cela suggère que ce tremblement de terre est un type hybride … / …
Le fait que ces tremblements de terre ont des débuts impulsifs et une variété de polarités et qui ont des spectres avec le plus d’énergie aux fréquences inférieures à 3 Hz, suggère qu’ils commencent par un processus de fracture suivi d’une vibration de fluides dans une fissure à l’intérieur du volcan. , raison pour laquelle ils sont considérés comme des tremblements de terre de type hybride. À de plus grandes distances, les ondes de basse fréquence sont principalement observées.
Les tremblements de terre des 20 et 22 octobre, des 2 et 3 novembre et quelques tremblements de terre la semaine dernière ont été rapportés comme étant ressentis par certaines personnes dans la zone d’entrée du parc national sur les flancs du volcan Sierra Negra.

INFORMATION GEODESIQUE
Les cartes de déformation de la surface des terres aux Galápagos ont été élaborées avec la méthode d’interférométrie par satellite radar (InSAR) par des chercheurs de l’Ecole des sciences atmosphériques et marines de l’Université de Miami (RSMAS), qui montrent un gonflement rapide du sol. de la caldeira du volcan Sierra Negra. L’année dernière, le taux de levage était de 70 cm / an. Cette déformation représente un ordre de grandeur supérieur à celui du volcan Mauna Loa (70 mm / an), soit la plus grande déformation rapportée à Hawaï au cours de la période 2013-2017. Il est également important de noter que cette déformation a déjà surmonté la déformation qui a précédé l’éruption de Sierra Negra en 2005.

Carte de déformation de la caldeira détectée par InSAR dans les îles Galapagos. Il y a une déformation très importante à l’intérieur de la caldera Sierra Negra et une déformation modérée dans le flanc sud-est du volcan Cerro Azul entre janvier et novembre 2017. Gracieuseté du Dr. Falk Amelung (RSMAS).

CONCLUSIONS
Selon l’histoire éruptive du volcan Sierra Negra avec un intervalle entre les éruptions de 11,4 ans et sa dernière éruption en 2005, une réactivation de ce volcan est considérée comme très probable.
Le nombre de tremblements de terre montre une augmentation soutenue en 2017, surtout depuis juillet de cette année. Les tremblements de terre localisés sont situés bas dans les environs de la caldeira du volcan.
En octobre et novembre, des tremblements de terre d’une magnitude supérieure à celle enregistrée les mois précédents ont été enregistrés. Le séisme de magnitude la plus importante, 3,8, s’est produit le 20 octobre.
L’élévation observée du plancher de la caldeira montre un taux très élevé et a atteint un niveau supérieur à celui indiqué avant l’éruption de 2005. Généralement, lorsqu’il y a des accélérations des taux de déformation, on considère qu’une éruption approche.

Source : IGEPN

 

Popocatépetl , Mexique :

Survol du volcan Popocatépetl aujourd’hui 25 novembre 2017
Le niveau volcanique d’alerte du Popocatepetl est situé à Amarillo Phase 2. 
La surveillance du volcan Popocatépetl est effectuée en continu 24 heures sur 24. Tout changement d’activité sera signalé en temps opportun.

Aujourd’hui, avec la participation du personnel du Centre national de prévention des catastrophes (CENAPRED) et le soutien de la police fédérale, a été mené un  survol du volcan  Popocatepetl pour évaluer les conditions à l’intérieur du cratère.

 

D’après les observations faites au cours de ce survol, il a été déterminé que l’activité explosive enregistrée il y a quelques jours faisait augmenter les dimensions du cratère interne, atteignant un diamètre de 370 mètres et une profondeur de 110 mètres. Il est possible que dans les prochains jours ou semaines , si l’arrivée de nouveaux matériaux à la surface continue  , comme cela a eu lieu dans les semaines précédentes, peu à peu, le cratère intérieur sera rempli, au moins partiellement, par un nouveau dôme de lave. Par conséquent, le  CENAPRED demande de ne pas approcher le volcan et en particulier du cratère, en raison du danger de projectiles retombant et en cas de pluie , de rester loin du fond des ravins , à cause du risque de glissements de terrain et de coulées de boue.

Source : Cenapred.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search